Vendredi 29 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Mali : la rébellion a libéré le gouvernorat et la radio publique de Kidal

Single Post
Mali : la rébellion a libéré le gouvernorat et la radio publique de Kidal

La rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a libéré jeudi le gouvernorat et l’antenne de la radio publique malienne qu’elle occupait à Kidal (nord-est), selon des informations concordantes confirmées par la représentaton onusienne dans le pays.

 

Le MNLA, à l'issue d'une réunion avec les représentants de la communauté internationale, le 8 novembre à Ouagadougou, s'était engagé à libérer les deux bâtiments publics au plus-tard ce jeudi 14 novembre.

 

"Les engagements ont été tenus. Dans l'intérêt des parties et de la population, il est nécessaire d'entamer rapidement des pourparlers inclusifs de paix", a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général de l'Onu, M. Albert Koenders.

 

Selon lui, l'évacuation des bâtiments a eu lieu en présence des représentants du gouvernement malien et des trois groupes armés du nord, à savoir le MNLA, le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA).

 

Les locaux du gouvernorat et l'antenne de la radio publique malienne avaient été occupés par le MNLA à la suite de l'intervention militaire française qui a chassé les islamistes du Nord du Mali.

 

Aucune indication n'a été donnée jeudi quant à la date de dévolution des deux édifices publics à l'Etat malien.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Mane Moussa

    En Novembre, 2013 (09:48 AM)
    Et comme je ne me crois pas bête, je réfléchis et me pose des questions. Oui, les deux journalistes sont des invités d'une personnalité imporante du MNLA nous dit-on. Un responsable, quand on l'est dans espace géographique de guerre, d'insécurité; on est sûrement entouré de gardes du corps ou encore de personnes armées patrouillant dans une ville aussi petite que KIDAL. KIDAL? Un centuaire Touareg où les barrages autour de la ville sont assurés par les rebelles Touareg, surtout du MNLA; 200 hommes de SERVA (militaires Français)L y stationnent; des Maliens cantonnés dans un camp où ils n'ont pas le droit de sortir. En ces temps modernes, les hommes bleus du désert comme les appellent affectueusement les Français, possèdent des téléphones satellites avec lesquels l'honorable chef Touareg n'a pas eu le temps d'avertir ni ses propres troupes, ni les militaires de SERVAL et ni même ceux qui contrôlent les barrages? Oui, les hommes bleus sont toujours accompagnés de jeunes noirs qui tiennent les laisses des chameaux sur lesquels les touristes Français montent sans se poser de questions. Le représentant du MNLA est réside et vit en France pour démentir toute accusation, même de meurtre. Tous les médias Français sans exception, après quelques heures de questionnement, ont vite cessé de se poser les questions que je me pose et ils abondèrent dans le sens d'une accusation d'un seul homme Touareg, voyou, vendeur de drogue et qui n'a rien à voir avec le MNLA mais seulement avec AQMI. Enfin, Mali et nègres du monde entier, si vous n'avez encore rien compris alors que la France ait perdu deux journalistes et qu'elle n'en fait pas un problème; peut-être par souci de libérer les autres otages encore détenus? Et pourtant, la France sait que son futur allié "économique" le MNLA en sait beaucoup sur les otages. Oh, ce n'est pas si grave de sacrifier quelques âmes et de partager le Mali pour les futurs énergies renouvelables que constituent le désert du sahel et son soleil, sans oublier quelques bricoles de richesses minières que regorge la terre que les Touareg revendiquent et qui seront plus tard à la disposition de leurs semblables blancs comme ils se définissent eux-mêmes. Et le nègre comprendra toujours trop tard et mal. Bon, nous sommes nés pour nous auto détruire!!! Du courage, les amis.
  2. Auteur

    Fadel Sen

    En Novembre, 2013 (10:08 AM)
    histoire de noyer le poisson, un tel stratagème ne trompe personne.La partition du mali style sud soudan est plus qu'évident
    Auteur

    Sora Malick

    En Novembre, 2013 (13:46 PM)
    M. Vals est en Afrique de l'Ouest uniquement pour essayer de mutualiser les risques liés aux islamistes dans ce coin d'Afrique car il sait que la France est une des principales cibles de ces terroristes!! Alors il vient chercher à ce que les pays du secteur s'engagent aux côtés de la France, et partagent ainsi les risques encourus!! C'est aussi simple!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email