Jeudi 01 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Médiation avec Boko Haram, les lycéennes auraient été localisées

Single Post
Médiation avec Boko Haram, les lycéennes auraient été localisées

L'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo a tenté une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram pour libérer les 200 lycéennes kidnappées par le groupe islamiste armé mi-avril, que l'armée affirme avoir localisées.L'ancien chef de l'Etat de 2007 à 20011, qui reste une figure politique influente, a rencontré ce week-end des intermédiaires de Boko Haram dans sa ferme de l'Etat d'Ogun, a indiqué mardi une source proche de ces pourparlers. Le gouvernement, qui avait tenté une médiation secrète avant d'y mettre fin brusquement, selon la même source, n'avait pas indiqué mardi après-midi s'il était au courant de l'initiative de M. Obasanjo.

Un mois et demi après le rapt massif au lycée de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, les familles restent sans nouvelles des 223 adolescentes toujours aux mains des islamistes, dont le sort a entraîné une mobilisation mondiale. "Le but de la rencontre était de négocier la libération des filles", a déclaré la source. L'ex-président, des proches de responsables de Boko Haram et des intermédiaires y ont participé. Un avocat, Mustapha Zanna, proche de la famille de l'ancien chef de Boko Haram, Mohammed Yusuf, a confirmé la tenue de la rencontre, sans toutefois préciser le contenu des discussions.Le président nigérian Goodluck Jonathan avait exclu récemment tout échange de prisonniers --lycéennes contre islamistes détenus dans les prisons de l'Etat-- avec Boko Haram, une possibilité évoquée par l'actuel chef du groupe islamiste, Abubakar Shekau.

Mais selon une autre source, le gouvernement avait auparavant tenté secrètement de négocier la libération des jeunes filles, en envoyant négocier avec Boko Haram un journaliste, Ahmad Salkida, proche de l'ancien chef du groupe, Mohammed Yusuf, tué par les forces de l'ordre en 2009. "Il y avait un contact mais le gouvernement l'a bousillé", d'après la source, après le retour de Goodluck Jonathan du sommet de Paris le 17 mai, où un plan de lutte international contre Boko Haram a été décidé par le Nigeria et les pays voisins, appuyé par les Occidentaux. Lundi soir, le chef de l'état-major des forces armées nigérianes, le maréchal Alex Badeh, a affirmé savoir où se trouvent les 223 adolescentes, sans donner d'autre précision. Pour autant, une opération militaire, risquée pour la vie des prisonnières, ne semblait pas l'option privilégiée par le pouvoir.

"Nous savons où elles se trouvent, mais nous ne pouvons pas vous le dire", a déclaré le maréchal Badeh. "Nous ne pouvons pas nous lancer comme ça", et prendre le risque "de tuer nos filles alors que nous souhaitons les libérer".Olusegun Obasanjo, qui avait soutenu l'élection de Goodluck Jonathan en 2011, a depuis pris ses distances avec lui, critiquant durement sa gestion du pays et son échec à contenir l'insurrection islamiste de Boko Haram dans le Nord-Est, qui a fait des milliers de morts et d'énormes destructions depuis cinq ans.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Eddy

    En Mai, 2014 (16:48 PM)
    tout ceci ne serait qun montage des juifs ou occidentaux opprtuniste travaillant avec des soit disant musulmans corrompus pour faire un nom a la religion musulmane ainsi travailler le diamant noir.
  2. Auteur

    Atypico

    En Mai, 2014 (17:26 PM)
    Pourquoi informer que l'on sait où elles sont ? ça aide qui sinon les terroristes, ou bien c'est de l'intox pour les pousser à bouger pour pouvoir les repérer ? Pas très clair en tout cas ! Une opération politicienne ?
    Auteur

    ......

    En Mai, 2014 (18:12 PM)
    Il faut negocier si possible pour que la vie des otages soit preservee.Il ne faut pas ecouter les sources exterieures car elle voudront toujours d'un autre conflit pour etendre leur influences et permettre au complexe militaro-industriel d'avoir de nouveaus debouches et vendre de nouvelles armes.Toutefois je suis contre un echange de prisonniers car Boko Haram doit arreter son terrorisme et la destabilisation du Nigeria.Il faudre negocier tout en etant ferme.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email