Mercredi 12 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Nouvelle constitution ivoirienne: 23 partis de l’opposition veulent appeler à voter non au référendum

Single Post
Photo illustrative

Le collectif de l’opposition démocratique (CODE) qui regroupe 23 partis de l’opposition ivoirienne a exprimé, lundi, sa volonté d’appeler à voter ‘’non’’ au référendum constitutionnel qu’envisage organiser le gouvernement, dénonçant une ‘’autocratie inappropriée dans un contexte qui ne garantit pas la paix sociale’’.

Selon Moriféré Bamba, le CODE utilisera tous les moyens démocratiques et légaux pour faire échec à ce projet qu’il trouve ‘’inapproprié et qui ne garantit pas la paix sociale’’. 

‘’Nous utilisons tous les moyens démocratiques pour faire échec au référendum. Aller dans le sens d’un boycott c’est faire plaisir aux autres. Vous savez, nous sommes des combattants de la démocratie. Mieux vaut retirer le projet’’ a-t-il ajouté.

‘’Si nous devrons aller au référendum, nous irons au référendum et nous nous battrons pour que les ivoiriens votent massivement Non à ce référendum’’ a poursuivi Moriféré Bamba.

‘’Autour de cette table, vous avez cette diversité. Vous aurez remarqué, il n’y a pas que le CODE. il y a aussi la société civile. Et les personnalités qui sont ici présentes et qui ont l’expérience du combat feront tout pour que dans cette bataille-là Ouattara soit perdant. Et que le Non l’emporte au référendum. Nous allons crier avec toutes les méthodes de la démocratie pour faire échec à ce référendum’’ a-t-il conclu. 

Selon Kablan Appiah, le CODE dans son ensemble n’exclut pas que M. Ouattara veuille tenir sagement ce référendum. ‘’C’est pourquoi notre démarche à l’air d’être peut-être lent pour les plus jeunes, mais méthodique’’, a-t-il expliqué.

‘’Il est plus sage de retirer un projet dont tout le monde s’aperçoit qu’il est inapproprié. Que vient faire un projet qui n’est pas urgent de conduire. Si en dépit de tout, nous ne sommes pas entendus, nous irons tous faire preuve de démocratie. Mais nous n’accepterons pas que les gens nous volent la voie du peuple’’ a averti Kablan Appiah.

Le CODE reproche à ce projet de révision de la constitution ivoirienne plus d’anomalie dont la création d’un sénat et d’un poste de vice-président de la République. 

Affi N’guessan, Appiah Kabran, Aka Ahizi, Ouattara Gnonzié, Mamadou Koulibaly, Henriette Lagou, Sam l’Africain, Anaky Kobénan, Danielle Boni Clavery et d’autres opposants ont signé fin juin, une déclaration pour demander le retrait du projet initié par le Chef de l’Etat en de l’adoption d’une nouvelle constitution.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email