Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

PAIX ET SECURITE EN AFRIQUE : «Le capital humain, l’enjeu du moment», selon le Pm

Single Post
PAIX ET SECURITE EN AFRIQUE : «Le capital humain, l’enjeu du moment», selon le Pm

La 5e édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique a baissé ses rideaux, ce mardi 6 novembre 2018. La cérémonie de clôture des travaux a été présidée par le Premier ministre du Sénégal, Mohammed Boun Abdallah Dionne, en compagnie du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Sidiki Kaba.

A l’occasion, le chef du gouvernement a souligné que «l’enjeu du moment est le capital humain, et les Etats africains ont le devoir de le préserver». «Il nous faut développer l’éducation, la recherche-développement, l’innovation et les systèmes de formation professionnelle, pour renforcer les capacités et compétences techniques et scientifiques du continent. La promotion de l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et la lutte contre les violences faites aux femmes sont également des axes à renforcer. A travers le dialogue, nous devons encourager les échanges pour les partenariats, la découverte et le respect de l’autre. Il nous incombe de partager les valeurs, principes et vertus qui font de nos religions, nos cultures et nos traditions respectives dans un contexte de recrudescence des flux migratoires», a-t-il souligné.

«La mutualisation des efforts et le multilatéralisme, une nécessité»

Et pour atteindre les objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Afrique et dans le monde, Mohammed Dionne estime que «la mutualisation des efforts et le multilatéralisme demeurent essentiels». Car, ajoute-t-il, «les pays africains ne peuvent pas demeurer sous la contrainte de limitation de leurs dépenses sécuritaires, parce que tous les efforts de développement pourraient alors s’avérer nuls».

Au-delà des moyens matériels et humains, le Premier ministre estime que «les dispositifs juridiques doivent aussi être renforcés». Ce, pour «mieux encadrer la réponse sécuritaire et contribuer à la lutte contre le financement du terrorisme».

Selon Mohammed Dionne, le maintien de la paix, la stabilité et la sécurité ainsi que la lutte contre le terrorisme nécessite «une approche globale et une coopération renforcée entre toutes les parties prenantes», à savoir : les Etats, les populations, les organisations internationales, régionales et sous-régionales, mais aussi la société civile et le secteur privé.

Le chef du gouvernement a, par ailleurs, profité de l’occasion pour lancer un appel pour «la paix et la sécurité au Moyen-Orient». Car, soutient-il, «tous les dossiers brûlants de l’actualité internationale sont liés, d’une manière ou d’une autre, à la question de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient». Sur ce, il signale que «le Sénégal demeure engagé en faveur d’une paix définitive dans cette région du monde». Dionne a aussi salué «le dévouement et le professionnalisme» des forces de défense et de sécurité africaines.

Il faut rappeler que l’édition de cette année avait pour thème : «Paix et sécurité en Afrique : enjeux de stabilité et de développement durables».

 


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (02:51 AM)
    On sent fou.vivement que ça explose dans Dakar et que le mollasson chie dans son froc !
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (08:41 AM)
      les pays africains ne peuvent pas demeurer sous la contrainte de limitation de leurs dépenses sécuritaires, parce que tous les efforts de développement pourraient alors s’avérer nuls».

      tous les moyens sont bons pur toujours mendier davantage d'argent !!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (04:17 AM)
    MENOO AM AY PARENAG FIRNDE LA NI GEMUÑULA ????????????????????????????????????????????????
    Auteur

    Myopie Ou Hypocrisie

    En Novembre, 2018 (04:57 AM)
    Il vous a fallu travailler dur dur pour réaliser la prouesse de mettre le système éducatif à genou, et ensuite parler de l'importance du capital humain . No shame, Thim !
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (10:19 AM)
    Damal nga liguey comme te le recommande Serigne Moussa Nawel.

    Goor dey am fiiit té bagna ragal, yakh nguène rew bi yeup yac séni fara gambas, séni salitgués ac sénis aye notables.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email