Dimanche 23 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Quatorze civils tués dans l’attaque d’un village peul dans le centre du Mali

Single Post
Quatorze civils tués dans l’attaque d’un village peul dans le centre du Mali


Dans la nuit de mercredi à jeudi, quatorze personnes ont été tuées dans un village peul du centre du Mali, au cours d’une attaque. Cette région a été marquée par des violences qui ont fait des centaines de morts ces dernières années.


Quatorze personnes ont été tuées dans la nuit de mercredi à jeudi dans un village peul du centre du Mali, région marquée par des violences intercommunautaires ayant fait des centaines de morts ces dernières années mais qui avait connu une accalmie depuis six mois, selon un rapport des Nations Unies.

Précédemment, une source sécuritaire malienne avait fait état d’un bilan de quinze morts civils.

Selon un rapport de la Division des droits de l’homme et de la protection de l'ONU, dont l’AFP a obtenu copie, «?14 personnes ont été tuées, 2 blessées, plusieurs cases incendiées au cours d’une attaque contre le village de Sinda, près de Douentza, dans la région de Mopti?».

En tenues traditionnelles de chasseurs
«?Aux environs de 00?h?30 le 16 janvier, des hommes armés visiblement habillés en tenue de chasseurs traditionnels (dozos) et circulant à bord de motos ont fait incursion dans le village de Sinda, majoritairement habité par les membres de la communauté peule et ont ouvert le feu sur les habitants du village avec des fusils de chasse et mis feu aux habitations?», précise le rapport.

Un élu de Douentza qui a requis l’anonymat a assuré à l’AFP que certaines victimes avaient été «?égorgées dans leur sommeil, d’autres après avoir été arrêtées par de présumés chasseurs traditionnels communément appelés + dozos +, ou en tout cas ils étaient habillés comme eux?».

Les victimes ont été inhumées jeudi par les habitants du village, «?la peur au ventre?», a déclaré un enseignant de Sinda contacté par l’AFP.

Massacre en mars 2019
Depuis l’apparition en 2015 dans le centre du Mali du groupe du prédicateur radical Amadou Koufa, recrutant prioritairement parmi les Peuls, traditionnellement éleveurs, les affrontements se multiplient entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé leurs «?groupes d’autodéfense?» en s’appuyant sur les groupes de chasseurs traditionnels dozos.

Les violences qui déchirent cette région depuis cinq ans ont culminé avec le massacre le 23 mars 2019, attribué à des chasseurs dogons, de quelque 160 Peuls dans le village d’Ogossagou, près de la frontière avec le Burkina Faso. En juin dernier, quelque 35 Dogons ont été tués à Sobane Da et une quarantaine dans les villages de Gangafani et Yoro, pour ne citer que les attaques les plus meurtrières.

L’association de chasseurs dogons Dan Nan Ambassagou, officiellement dissoute au lendemain du massacre d’Ogossagou, reste l’une des mieux organisées et est régulièrement accusée par les associations peules d’être responsable de ces attaques, ce qu’elle dément.

Une accalmie avait été enregistrée depuis la signature en août d’accords «?de cessation des hostilités?» par des groupes armés peuls et dogons du centre du pays, en marge d’une visite du Premier ministre, Boubou Cissé.  

liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Foulbés!!!

    En Janvier, 2020 (07:50 AM)
    Dans tous les pays NOUS sommes maudits. Il est temps qu'on se remette en question.

    FOULBES!!!
    • Auteur

      Word

      En Janvier, 2020 (09:06 AM)
      il n'y a pas de malédiction c'est ibk qui refuse de mobiliser toute la cedeao. il préfère assurer sa présidence et permettre au français de jouer les sauveurs. le mali c'est 2 fois la france, si tu penses que 4500 français peuvent faire la différence alors oui continue de croire à la malédiction
  2. Auteur

    En Janvier, 2020 (08:09 AM)
    c est vrai l africain na rien compris
    Auteur

    Yeah

    En Janvier, 2020 (08:18 AM)
    Parsec k tu es africain et tu comprends rien encore de la marche du monde
    Auteur

    Karim Cfa

    En Janvier, 2020 (08:25 AM)
    Quand j'ai vu la France débarquer au Mali pour la première fois en 2012,j'avais crié haut et fort NON NON NON NON NON NON NON ! Mais hélas les Maliens n'avaient rien compris.Sans l'intervention des Français,les armées du Nigéria,du Sénégal et du Ghana auraient dû suffire à repousser les "Djihadistes".La France quand ils viennent chez toi pour te sauver,ils viennent pour te tuer en fait.Vous avez vu ce qu'ils ont fait en Congo.Ils vont répéter exactement la même chose au Mali.Ils vont réveiller des conflits entre Maliens qui n'existaient pas et ils vont diviser le territoire Malien et donner l'autre partie aux arabes,uniquement pour défendre leurs intérêts.Dès que Macky est arrivé au pouvoir en 2012,la première chose que je me suis dite c'est "Il est jeune,s'il est prêt à tout pour garder le pouvoir,on est foutu".Hélas j'avais tout vu venir.Quant à SONKO,notre seul espoir,l'espoir de toute l'Afrique,je lui demanderais de s'éloigner des français.La récente interview qu'il a accordée à TV5 monde m'a fait froid dans le dos.Tout Président qui veut réussir en Afrique devra s'éloigner des Français.Ils sont en Afrique pour prendre nos richesses,et la vie des africains ne vaut rien pour la plupart d'entre eux.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (09:10 AM)
    "Karim cfa" heureusement que tu nous écris du Mali où chacun sait que tu es allé te sacrifier pour soutenir tes frères....

    Ou bien

    Povre kon
    Auteur

    En Janvier, 2020 (11:21 AM)
    Finalement les Peulh ne sont en paix qu'au Sénégal ils ont même le pouvoir et pourtant ils se plaignent



    Sant lene Yalla



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email