Samedi 22 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Urgent. Kenya: le centre commercial de Nairobi «sous contrôle»

Single Post
Urgent. Kenya: le centre commercial de Nairobi «sous contrôle»

Les forces spéciales kényanes passaient dans la nuit de lundi à mardi au peigne fin les étages du centre commercial Westgate de Nairobi, attaqué samedi par un commando islamiste et que le ministère de l’Intérieur affirme désormais contrôler.


Le siège du bâtiment, l’un des centres commerciaux les plus huppés de la capitale kényane, avait commencé samedi à midi, après l’assaut à la grenade et à l’arme automatique mené par un groupe d’islamistes liés aux insurgés somaliens shebab. En 60 heures, au moins 62 personnes ont été tuées, autant sont encore portées disparues, et près de 200 ont été blessées.


Selon les autorités kényanes, trois assaillants sont morts lundi. Mais le sort des autres membres du groupe, de nationalités diverses, restait inconnu peu après minuit. On ignorait également s’ils avaient miné ou non le bâtiment.


«Nous contrôlons le Westgate», a déclaré le ministère sur son compte Twitter peu avant minuit.


«Nos forces passent au peigne fin un étage après l’autre, à la recherche des personnes qui auraient été oubliées», a ajouté le ministère. «Nous pensons que tous les otages ont été libérés».


Un peu plus tôt, le porte-parole du gouvernement, Manoah Esipisu, avait affirmé que les forces spéciales kényanes ne rencontraient plus aucune «résistance» dans le bâtiment.


Néanmoins, «le statut des éléments hostiles reste à confirmer», a de son côté indiqué le centre kényan de gestion des crises.


Epaisse fumée noire


Depuis deux jours, les forces de sécurité ont lancé plusieurs assauts pour tenter de venir à bout du commando.


Lundi encore à la mi-journée, un journaliste de l’AFP a entendu de fortes explosions et des «tirs nourris» dans le Westgate, avant que d’épais nuages de fumée noire ne s’en échappent, restant visibles jusqu’à la tombée de la nuit à des kilomètres à la ronde.


Dans la journée, un membre des forces spéciales kényanes ayant participé aux combats a raconté la difficulté de l’intervention, parlant d’une partie de «cache-cache» avec les islamistes dans les magasins du vaste centre commercial, dont les alentours restaient bouclés et interdits d’accès aux journalistes.


Les assaillants «ont brûlé des matelas pour faire diversion, ils ont essayé de s’échapper», a de son côté déclaré le chef de l’armée kényane, le général Julius Waweru Karangi.


Selon le ministère de l’Intérieur, plus de 10 suspects ont par ailleurs été arrêtés «pour interrogatoire», sans plus de détail.


Samedi au moment de l’attaque, ce centre commercial de luxe, détenu en partie par des Israéliens, était bondé de Kényans et d’expatriés.


Le carnage a été revendiqué par les insurgés islamistes somaliens shebab, qui disent agir en représailles de l’intervention militaire kényane en Somalie lancée fin 2011.


Dans une déclaration audio mise en ligne sur internet, leur porte-parole, Sheikh Ali Mohamud Rage, avait menacé d’ordonner d’abattre les derniers otages, face à la «pression» exercée par les forces kényanes et leurs alliés «chrétiens» sur les assaillants cernés dans le Westgate Mall.


Selon une source sécuritaire, des agents israéliens sont intervenus aux côtés des forces kényanes pour tenter de secourir les personnes encore prises au piège. Dimanche en fin de journée, le président kényan Uhuru Kenyatta avait aussi indiqué avoir reçu des offres d’aide de plusieurs «pays amis», tout en assurant que l’opération restait une «opération kényane».


Plusieurs étrangers, dont deux Françaises, six Britanniques, un Sud-Africain, une Sud-Coréenne, une Néerlandaise, un Péruvien, deux Indiens et deux Canadiens ont été tués dans l’attaque, ainsi qu’un célèbre poète et homme d’Etat ghanéen, Kofi Awoonor.


L’attaque du Westgate est l’attentat le plus meurtrier à Nairobi depuis une attaque-suicide d’Al-Qaïda en août 1998 contre l’ambassade des Etats-Unis, qui avait fait plus de 200 morts.


Des intérêts israéliens au Kenya ont déjà été la cible d’attaques revendiquées par Al-Qaïda: en 2002, un attentat suicide contre un hôtel fréquenté par des touristes israéliens avait tué 12 Kényans et trois Israéliens près de la ville côtière de Mombasa. Presque simultanément, un avion de la compagnie israélienne El Al avec 261 passagers à bord avait échappé de peu aux tirs de deux missiles à son décollage, également à Mombasa.


L’anxiété des proches


Selon des témoins, les agresseurs ont «tiré dans le tas» samedi à Westgate. D’après un employé du centre commercial, Titus Alede, «ils ont dit +vous avez tué notre peuple en Somalie, c’est à votre tour de payer+».


Un Kényan, Kelly Amit, a dit lundi encore espérer pour son frère retenu à l’intérieur. «La dernière fois que mon frère a appelé, c’était pour dire qu’il était dans le centre commercial». «Son téléphone est coupé depuis», a-t-il raconté, espérant qu’il était simplement à court de batterie. «J’espère encore qu’il va bien et qu’il se cache quelque part».


Dans une capitale connue comme le «hub» de l’Afrique de l’Est, où vivent de nombreux expatriés rayonnant dans toute la région, le Westgate était régulièrement cité par les sociétés de sécurité comme une cible possible de groupes liés à Al-Qaïda comme les shebab. Ouvert en 2007, le bâtiment compte restaurants, cafés, banques, un grand supermarché et un cinéma multiplexe qui attirent des milliers de personnes chaque jour.


Les Etats-Unis, dont le président Barack Obama a déploré «une terrible tragédie» et offert son aide au Kenya, ont dit enquêter sur des informations non confirmées faisant état de la présence d’au moins trois ressortissants américains parmi les assaillants.


La police kényane a affirmé étudier les informations selon lesquelles la Britannique Samantha Lewthwaite, veuve d’un des kamikazes des attentats du 7 juillet 2005 à Londres, serait «impliquée».


La classe politique et les leaders religieux du Kenya ont eux appelé à l’unité face à la crise.


Le vice-président William Ruto a obtenu de la Cour pénale internationale de pouvoir rentrer dans son pays pour gérer la situation. M. Ruto comparaît depuis le 10 septembre à La Haye pour son rôle présumé dans les violences politico-ethniques qui avaient suivi les élections kényanes de fin 2007 et avaient fait plus de 1.000 morts.

AFP



7 Commentaires

  1. Auteur

    Yoooo

    En Septembre, 2013 (23:35 PM)
    Bonne chance way
    Top Banner
  2. Auteur

    F18

    En Septembre, 2013 (23:49 PM)
    D'après la manière dont les journalistes rapportent les déclarations gouvernementales, j'ai l'impression que les autorités kenyanes ne disent pas tout à fait la vérité. Elles semblent agir selon une logique communicationnelle plutôt qu'informationnelle. Je ne croirai vraiment à leurs récits que lorsque tous les acteurs de cette tuerie (terroristes et otages) connaîtront un sort définitif et personnalisé.
    {comment_ads}
    Auteur

    Alphaone

    En Septembre, 2013 (07:01 AM)
    L'Islamisation de la violence n'est pas un fait nouveau, mais que faut il attendre d'autre, de fanatiques dont la volonté est de dominer et de prendre le pouvoir par tous les moyens.

    Avant, il y a eu les Juifs et Chrétiens qui ont tenté l'expérience, sans succès. (et même les bouddhistes que je croyais à l’abri, y sont allé de leur partition)

    Il n'y à pas d'exemple historique, de religions pacifiques.

    Il y à longtemps que je ne crois plus à toutes ces stupidités, depuis toujours les religions sont violentes et sanglantes. Les seuls qui échappent à ce schéma sont ceux qui auront su garder leur liberté de penser.
    {comment_ads}
    Auteur

    Man Maa Ko Wax!

    En Septembre, 2013 (07:49 AM)
    Il était possible de libérer les otages, d'arrêter les assaillants tout en faisant le moins de victimes possibles: En effet, il suffit de gazer tout le monde avec des bombes au chloroforme pour ensuite faire le tri. Il y aurait eu 10 morts tout au plus car les bandits tirer dans le tas avant de sombrer dans le sommeil. Mais encore faut il que les forces de sécurité de par le monde pensent à utiliser le plus souvent des armes non létale. Abattre un terroriste c'est bien. Mais, l'arrêter et lui soutirer des informations c'est encore mieux. Quand il aura fini de donner toutes les informations qu'il détient sous la contrainte, on pourra alors en faire du boudin pour les chiens....
    {comment_ads}
    Auteur

    Tico

    En Septembre, 2013 (09:00 AM)
    damala fan "man ma ko wakh" bonne stratégie!!!
    Top Banner
    Auteur

    Bb

    En Septembre, 2013 (10:27 AM)
    buju tu a parfaitement raison, je donne gloire à l'éternel c'est difficile de te comprendre à plus.
    {comment_ads}
    Auteur

    Metzodiene

    En Septembre, 2013 (12:54 PM)
    Qui sont les plus grands terroristes?

    Ceux qui entretiennent un système profitant aux multinationales et qui ne se gênent pas d'affamer des peuples pour se reposer sur leurs lauriers?

    ou

    Ceux qui de temps en temps arrivent à tuer au plus 3000 individus mais dont les pratiques sont par contre affichées sur la scène internationale de façon à choquer l'opinion publique?



    N'oubliez pas que les bandits en cols blancs éliminent des millions de personnes ( de façon civilisée avec des discours et des contrats ) et conduisent le monde à sa perte.

    Au-delà de cet acte terroriste, condamnez le système entretenu pour que l'anarchie continue à régner dans nos pays afin que 20% de la population mondiale puisse continuer à jouir de 80% des richesse.



    Réveillez-vous!
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email