Samedi 12 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Violences au Mali : trois partis réclament la démission du Premier ministre

Single Post
Violences au Mali : trois partis réclament la démission du Premier ministre
Trois partis d'opposition représentés au Parlement ont réclamé dans une déclaration commune la démission du Premier ministre, en l'accusant d'être un des principaux responsables du déclenchement de combats meurtriers à Kidal (extrême nord-est du Mali) lors de sa visite.

"Le président de la République, le Premier ministre et tout leur gouvernement sont les principaux responsables de la tragédie de Kidal et de l'humiliation de notre pays (...) Face à la gravité de la situation, nous exigeons la démission du Premier ministre Moussa Mara et la dissolution du gouvernement", déclarent les trois partis dans ce texte reçu par l'AFP samedi.

La déclaration est signée par l'Union pour la République et la démocratie (URD), le Parti pour la renaissance nationale (Parena) - deux importantes formations de la classe politique - et le Parti pour la restauration des valeurs du Mali-Fasoko (PRVM-Fasoko), petite formation créée en 2013.

De violents combats ont opposé les forces maliennes et des groupes armés le 17 mai à Kidal alors que M. Mara y était en visite à la tête d'une délégation comprenant une dizaine de ministres.

Selon le gouvernement, les soldats sécurisaient la visite de la délégation officielle lorsqu'ils ont été attaqués par des groupes armés dont le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg).

Le MNLA a soutenu que les combattants ont réagi pour "défendre leurs positions et opposer une légitime défense" aux soldats maliens.

De nouveaux affrontements se sont produits le 21 mai à Kidal, tournant en défaveur de l'armée qui s'est retirée de la ville ainsi que, selon l'ONU, de Ménaka (660 km au sud de Kidal). Les rebelles affirment s'être rendus maîtres de plusieurs localités du Nord, ce que conteste Bamako.

Vendredi soir, un accord de cessez-le-feu a été signé par le gouvernement malien, le MNLA et deux autres groupes armés sous l'égide de l'Union africaine et de l'ONU.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email