Samedi 23 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Agriculture

Le Code pastoral, un remède aux conflits agriculteurs-éleveurs

Single Post
Le Code pastoral, un remède aux conflits agriculteurs-éleveurs

Mamadou Boye Diallo, conseiller juridique au ministère de l'Elevage, a souligné, jeudi à Thiès, que l'adoption d'un Code pastoral permettra de résoudre "à coup sûr" les problèmes fonciers et éviter ainsi les conflits liés à la divagation des troupeaux.

Pour parvenir à ce résultat, l'ensemble des acteurs sont appelés à échanger sur les difficultés et les aspects du document, à travers une démarche inclusive, participative et concertée.

M. Diallo intervenait lors d'un atelier d'échange et de partage sur l'élaboration du Code pastoral, au niveau des régions de Thiès et Dakar.

L'objectif recherché à travers ces échanges entre les acteurs est d'arriver à un consensus au sujet des ressources naturelles, des pistes de transhumance et de la circulation pastorale des animaux. Il s'agit aussi de trouver des mécanismes de sécurisation.

L'idée est d'arriver à faciliter la mise en œuvre de la Loi d'orientation sylvo-pastorale mise en place depuis 2004, par le renforcement de ses textes réglementaires. 

"Cependant, force est de constater que la mise en place d'un Code pastoral consensuel s'avère nécessaire, car il [le Code] contribuera à rendre opérationnelle la Loi d'orientation agro-sylvo pastorale et à actualiser l'arsenal des textes législatif et réglementaires régissant les ressources pastorales", a-t-il estimé

De même, ce texte permettra également de faire un pas vers un Code rural prenant en compte toute la diversité du monde agro-sylvo pastoral, a-t-il souligné.

Pour le Dr Mamadou Alassane Bâ, coordinateur de l'Association pour la promotion de l'élevage au Sahel et en savane, la mise en place du Code pastoral est une vielle revendication des éleveurs. Il a dit qu'il était heureux que l'on puisse arriver à le réaliser de manière consensuelle.

Selon lui, l’élevage et l'agriculture sont des sources fondamentales de revenus pour plusieurs millions de personnes. Les exploitations familiales, expliquent-il, produisent l'essentiel de la viande et du lait destinés à la consommation nationale.

Il a affirmé que les changements climatiques et l'accaparement des terres sont de véritables obstacles au développement de l'élevage. A son avis, il est aujourd'hui utile d'arriver à mettre en place un cadre juridique offrant de la sécurité, devant les menaces de déguerpissement auxquelles sont confrontés les éleveurs.

Chaque année, on enregistre des contrôles administratifs et de graves incidents dans la zone d'accueil des éleveurs.

D'autres incidents sont liés au non-respect des réglementations nationales et régionales, aux dégâts occasionnés aux champs et aux récoltes, à l'exploitation pastorale des aires classées, aux pertes d'animaux, mais aussi à la perte de biomasse liée aux feux de brousse.

L'atelier de Thiès permettra de capitaliser les expériences, de recueillir des suggestions, propositions et observations dans le cadre du projet de Code pastoral, qui sera validé par un atelier national prévu prochainement, selon les responsables.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email