Mardi 04 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Agriculture

RETARD PLUVIOMETRIQUE, EQUATION DE L’EAU, ALIMENTS POUR LE BETAIL… : Le MDS invite à repenser notre agriculture

Single Post
RETARD PLUVIOMETRIQUE, EQUATION DE L’EAU, ALIMENTS POUR LE BETAIL… : Le MDS invite à repenser notre agriculture

Il est grand temps de repenser notre agriculture, de trouver des alternatives aux retards pluviométriques et de trouver des sources d’eau autre que la pluie. A cet effet, le mouvement sénégalais pour le développement (MSD) invite les acteurs à mettre en place des mécanismes. Son président Moustapha Cissé a fait face à la presse samedi à Pikine. 

 

Compte tenu des attentes du pays en matière d’autosuffisance alimentaire, il a demandé au gouvernement d’augmenter le nombre de forages et a salué le programme de création de 300 forages. ‘’Mais, a-t-il ajouté, nous demandons à ce qu’il y ait des programmes avec les motopompes, le renforcement du secteur, à travers la formation des principaux acteurs. C’est ainsi que nous pourrons, non seulement faire une grande production agricole, mais aussi atteindre l’autosuffisance alimentaire‘’, a soutenu M. Sylla. 

 

Le président du MSD considère aussi qu’il est grand temps de se lancer dans les cultures fourragères pour nourrir les animaux, dans les cas où le ciel tarderait à ouvrir ses vannes, comme c’est le cas cette année. Pour cela, il demande également la formation des paysans, mais aussi des mécanismes d’accompagnement, comme mettre des stratégies de lutte contre les feux de brousse. ‘’Des choses qui sont possibles avec l’avancée de la science. Nous invitons aussi les paysans à attendre d’avoir une bonne pluviométrie avant de commencer à semer’’, a préconisé l’un des membres du comité de suivi de la campagne agricole. 

 

Ces paysans veulent désormais assainir leur secteur, pour la meilleure prise en charge des intérêts du paysan. Dans ce sens, des rencontres sont prévues avec le ministère de l’Agriculture, toutes les deux semaines, dans le seul but d’agir à temps et en cas de besoin, informe-t-on. ‘’Il ne sera plus question de laisser une personne qui n’est pas membre de cette instance défendre les intérêts des paysans’’, a prévenu M. Sylla. Il a par ailleurs soutenu que la campagne agricole de cette année est bonne, avec une subvention qui varie entre 45% et 75%. Les 386 communautés rurales du pays ont reçu, a-t-il affirmé, leur dotation en semences. 

 

CHEIKH THIAM

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Mo

    En Août, 2014 (21:55 PM)
    Sur ce sujet aucun commentaire ce ki veut dire ça n'intresse

    personne cé vraiment dommage. :hun:  :hun:  :hun: 
    • Auteur

      @mo

      En Août, 2014 (06:21 AM)
      c'est simplement que notre pays fait exprès de maintenir une agriculture pauvre et que ça me fait pitié. on se croirait encore au début du néolithique. notre agriculture repose sur un système collectiviste, ça n'a jamais marché nul part car ça freine fortement les investissement privés. les usa et la france sont les deux premières puissances agricoles du monde, allez observer dans leurs campagne. là-bas chaque agriculteurs a la pleine propriété de sa terre, les exploitations agricoles sont des entreprises gérées comme telles.

      il n'y a rien à dire sur notre agriculture si ce n'est que nous méritons ce qui nous arrive. nous avons fait délibérément du n'importe quoi. c'est tout le système qu'il faut changer.
    • Auteur

      @mo

      En Août, 2014 (06:29 AM)
      il faut confier la pleine propriété de la terre aux agriculteurs ainsi ils pourront hypothéquer leurs terres pour obtenir des prêts bancaires et moderniser leurs exploitations, y compris pour l'irrigation. il faut les laisser gérer leur entreprise. les vendeurs de matériel agricoles se chargeront vite de faire comme partout s'ils ont la possibilité de gagner de l'argent. c'est pareil pour les banques qui proposeront eux même leurs prêts si elles peuvent avoir des garanties (hypothèques sur les terres). je vous invite à vous renseigner sur l'homestead act à l'époque aux usa ou sur la répartition de la propriété foncière au moment de la révolution française.
  2. Auteur

    Reug Reug

    En Août, 2014 (22:27 PM)
    a t on encore besoin des séances de prières alors qu'on vient juste de sortir du ramadan....khana bokkk koorrr gui n' a servi à rien....si pendant tout le mois béni de ramadan les prières n'ont pas été entendues pour une bonne pluie......Sénégalais attention nous sommes trop mauvais, trop méchants, trop haineux avec un coeur trop noir. le mal en permanence lavez et purifiez vos coeurs. Il pleut chez ces mécréants de blancs parce que regardez comment ils traitent leurs enfants, leurs femmes, leurss handicapés et leur fous. Ils ne les laissent jamais errer dans la rue comme des animaux.
    Auteur

    B-t

    En Août, 2014 (22:54 PM)
    Lorsque Sarko dans son discours ä l'Ucad nous invitait a repenser notre agriculture, nous étions outrés mais, sérieusement, je pense que nos efforts devraient aller dans ce sens. Avec le Global Warming, les calendriers climatiques changent et nous devrions ä ce stade, être ä même de naviguer ä travers. La Californie, l'état pilote des Usa, qui alimente tout le pays en fruits et légumes, connait l'une des plus grande sécheresse comme la Toundra et d'autres régions du globe. Pourtant cela n'affecte en rien ( ou presque ), leur niveau de productivité. Avec le Babolong au Saloum, le fleuve Sénégal dans la vallée et la Casamance, nous n'avons aucune excuse. Politique, NDioublang ak MBalax Rek !!!! Travaillons - Travaillons -Travaillons !!!!! L'état doit développer ces grandes fermes agricoles dans chaques régions et dans un premier temps, les assister managérialement, financièrement, économiquement et techniquement, en faisant fi de la couleur politique des hommes d'affaires choisis. On pourrait aussi mettre ä contribution, l'expertise des gros exploitants du midwest américain et du Corn-belt canadien. Ceci accélérerait l'atteinte de l'autosuffisance alimentaire et le plein emploi.
    Auteur

    B-t

    En Août, 2014 (23:11 PM)
    Trois fermes pilotes par région.

    Critéres de choix des Exploitants :

    Solder toutes ses dettes

    Disposer d'un capital de trois (3) Milliards

    Avoir un casier judiciaire vierge

    S'engager a ne pas faire de la politique

    S'engager a ne pas dilapider ses revenus mais a payer ses hypothèques et réinvestir ses bénéfices

    ( a ne pas donner l'argent aux griots, aux marabouts ou aux femmes )

    ( a aller ä la Mecque ou ä Rome, une seule fois )

    ( et a améliorer sa formation et celle de son personnel en permanence )



    As- tu des idées ?

    C'est une invitation.

    Auteur

    Le Claire

    En Août, 2014 (01:58 AM)
    Au lieu de passer tout votre temps a parler de la politique, c'est dans ce genre de sujets qu'on devait vous entendre avec vos critiques, idees et recommandations. Comment dans ce 21e siècle alors que nous sommes en train de parler d'emergence, l'on parle de pluviometrie par rapport a l'agriculture? Si ce n'est pas en Afrique comment est-ce qu'il peut avoir dans le meme pays inundation et manque d'eau a l a fois? Aujourd'hui avec les systeme de cannalisation et motopompe qui font legion ailleurs et que monsieur le ministre lui meme sait, faut-il lui mettre la pression comme un enfant avant qu'il n'entreprenne quelque chose dans ce sens. Alors que le Senegal dort le Burkina faso lui en avance dans ce chantier.
    Auteur

    Atypico

    En Août, 2014 (12:11 PM)
    En tout cas voilà une prise de position minimale de pur bon sens et qui va à contrario du fatalisme, de la passivité, de la superstition que les faux et vrais marabouts encouragent en nous disant "qu'il faut prier pour que la pluie tombe," comme si c'était à Dieu qui nous a doté d'un corps et d'un cerveau inventif de faire notre boulot à notre place, et comme si nous, nous n'avions qu'à attendre accroupis sur le sol, chapelet à la main, son bon ou son mauvais vouloir. Le premier boulet chez nous c'est l'ignorance consentie des sciences et des techniques que les hommes ont inventé et qu'il faut adapter à notre situation spécifique pour faire face aux aléas de la nature et aux rupture de cycles que l'économie capitaliste mondiale a fini par générer. Au boulot donc à la prière ensuite pour ceux qui ont du mal à assumer leur part de liberté.
    Auteur

    Xs

    En Août, 2014 (12:54 PM)
    on ne pense à repenser notre agriculture que maintenant que nous manquons de pluie...je rappelle juste que le Sénégal n'est pas en autosuffisance alimentaire...

    sacrés sénégalais et africains en général ,quand est ce que nous commencerons à utiliser nos cerveaux pour le bien être commun?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email