Mercredi 15 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Audio

Fusion police-gendarmerie : La réflexion est engagée

Single Post
Fusion police-gendarmerie : La réflexion est engagée

Face à la spirale de crimes dont sont victimes notamment les enfants, une réflexion est dans le circuit pour une fusion entre la police et la gendarmerie. C'est du moins la révélation faite par la porte-parole de la police nationale, le commissaire Tabara Ndiaye sur le plateau du Grand Jury sur la Rfm. Mais cette dernière s'est empressée de préciser qu'il ne s'agit pas d'une fusion complète. L'idée, renseigne-t-elle, c'est qu'"à terme il n'y aura plus de délimitation des zones de compétences police-gendarmerie".


liiiiiiiaffaire_de_malade

19 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2019 (14:41 PM)
    J'ose espérer que ce rapprochement sera un nivellement vers le haut et non le contraire. Nous connaissons tous l'écart de niveau entre les deux institutions.
  2. Auteur

    Patriote Bu Bakh

    En Mars, 2019 (15:07 PM)
    JE NE SUIS PAS D'ACCORD POUR CETTE FUSION

    LA GENDARMERIE EST PLUS REPUBLICAINE PLUS PATRIOTIQUE et CE SONT DES MILITAIRES ASSERMENTES

    QUI SONT TRES CORRECTS PROPRES ET RESPECTUEUX DE LA POPULATION

    ET DEVOUES D UNE TRES GRANDE PROFESIONALISME

    ALORS QUE

    LA POLICE LE SEUL POINT FORT ESt LE RENSEIGNNEMT

    LA MOM JE DIS BRAVO

    MAIS ILS SOMT PAS PATIENTS DEVANT LES PREVENUS

    ET DEFERENT TRES RAPIDEMENT

    ET EN PLUS LA POLICE MEPRISE LE PEUPLE



    IL FAUT MILITARISER LES PARA MILITAIRES COMME

    LES EAUX ET FORETS QUI DOIVENT REJOINDRE LA GENDARMERIE NATIONALE

    LE SERVICE DHYGIENE LE BATAILLON SANTE



    SENEGAL SUNU GAAL

    • Auteur

      Droit De L'hommistereply_autho

      En Mars, 2019 (19:58 PM)
      cela est vrai certains policiers ont toujours la mentalité coloniale répressive dés que tu es dans leur locaux tu es déjà coupable. aucun égard aucun respect vis à vis des gens, parfois engueulades, brimades etc...faut reconnaitre que bcp d'efforts sont faits par les gradés de la police qui sont très professionnels. c'est peu être leur niveau intellectuel élevé maitrise bac etc...

      cette fusion pose de sérieux problèmes du fait des divergences formation, rigueur, sérénité etc...ou bien les gendarmes risquent de faire des dérives comme certains policiers ou bien certains policiers vont essayer de se comporter comme de bon gendarmes….en tout état de causes ils peuvent vraiment collaborer pour nous assurer une sécurité. ils sont bien formés pour cela. ils méritent encouragement et compréhension des sénégalais.
    • Auteur

      Droit De L'hommistereply_autho

      En Mars, 2019 (20:11 PM)
      cela est vrai certains policiers ont toujours la mentalité coloniale répressive dés que tu es dans leur locaux tu es déjà coupable. aucun égard aucun respect vis à vis des gens, parfois engueulades, brimades etc...faut reconnaitre que bcp d'efforts sont faits par les gradés de la police qui sont très professionnels. c'est peu être leur niveau intellectuel élevé maitrise bac etc...

      cette fusion pose de sérieux problèmes du fait des divergences formation, rigueur, sérénité etc...ou bien les gendarmes risquent de faire des dérives comme certains policiers ou bien certains policiers vont essayer de se comporter comme de bon gendarmes….en tout état de causes ils peuvent vraiment collaborer pour nous assurer une sécurité. ils sont bien formés pour cela. ils méritent encouragement et compréhension des sénégalais.
    • Auteur

      Fierté Flic

      En Mars, 2019 (10:07 AM)
      ignorant que tu es. le travail d'un flic n'a rien a avoir avec ces histoires de militaires assermentés. pour être un bon flic, on na pas besoin d’être un militaire assermenté. le policier travail dans la cité, ce qui exige comportement, connaissances et approches différents d'un militaire. s'agissant du professionnalisme en matière de police judiciaire, administratif et renseignent, il est sans doute que la police est meilleurs et les gendarmes le savent bien.
      puisqu'ils se disent militaires, il serait mieux de les intégrer dans les rangs de l'armée plutôt que dans la police afin qu'il cesse de trainer dans la ville
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:09 PM)
    c'est que la réfléxion soit engagé ou pas, le problème au sénégal comme ailleurs dans la plupart de nos petits états, les chaines coloniale sont encore bien encré dans les têtes, et ça se voit sur les actes des corps militaires entre eux et les populations.

    je souhaietrais que la réfléxion commence par comment couper ces chaines colonial, c'est seulement aprés que le rapprochement entre police ou gendarme se fera tout naturellement
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (17:21 PM)
      pour couper les chaînes coloniales, il faudrait d'abord commencer en pratique d'avoir une parfaite maitrise des sciences et technologies, commencer par faire chez toi tes ordinateurs, développer le génie d'aller faire des perforations pétrolières sur la plateforme continentale à partir de 200 m de profondeur, être capable de conceptualiser et de réaliser tes propres machines de dialyses, de scanners; de conceptualiser et réaliser tes propres voitures, tes ipodes, ordinateurs ou au moins des clous de menuiserie ! de tout cela homo africanus tu n es capable de rien du tout. tu es un consommateur ne, bavard, tricheur, festivalier et n aimant rien absolument rien du savoir scientifique et technologique selon outils capables de t affranchir des toubabs !!!!!! pire quand l esoterisme s invite dans ton champs de reflexion, developpant chez toi de l obscurantisme religieux retrograde et archaique, qui definitivement te plombe tes ailes du developpement et te lobotomise en detruisant tes capacites cognitives.
      le probleme ce ne sont pas les autres, ce sont nous memes ! le pire est a venir apres la colonisation arabo europeenne, si nus n evoluons pas nos paradigmes, ce sera la colonisation asiatique chinoise et coreenne.

      demaal jangui, outti vrai kham kham (pas de la poésie arabe, inutile et à la limite du bida, véhiculée par nos pratiques présentes de l'islam). maitrises tes disciplines scientifiques et technologiques au lieu de maitriser tes poemes liturgiques qui ne servent a rien du tout. tu n es pas a l universite pour cela.

      nb. les seuls champs ou nous sommes hyper creatifs c est le wakhi kassaw kassaw, la haine de l"autre qui a réussi sa vie, les chants liturgiques débilisants et lobotomisants, ainsi que la danse. nous sommes les plus creatifs du monde en matiere de danse.
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:11 PM)
    Tu as une appréciation biaisée de la Police. Tu dois faire un effort de la connaitre en profondeur au lieu d'avoir tout de go une vision négative, restrictive et absolument fausse su la Police Sénégalise.
    • Auteur

      Yandé Ngouloudroit De L'hommis

      En Mars, 2019 (20:13 PM)
      cela est vrai certains policiers ont toujours la mentalité coloniale répressive dés que tu es dans leur locaux tu es déjà coupable. aucun égard aucun respect vis à vis des gens, parfois engueulades, brimades etc...faut reconnaitre que bcp d'efforts sont faits par les gradés de la police qui sont très professionnels. c'est peu être leur niveau intellectuel élevé maitrise bac etc...

      cette fusion pose de sérieux problèmes du fait des divergences formation, rigueur, sérénité etc...ou bien les gendarmes risquent de faire des dérives comme certains policiers ou bien certains policiers vont essayer de se comporter comme de bon gendarmes….en tout état de causes ils peuvent vraiment collaborer pour nous assurer une sécurité. ils sont bien formés pour cela. ils méritent encouragement et compréhension des sénégalais.
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:22 PM)
    Auteur

    Zalle

    En Mars, 2019 (15:37 PM)
    Pourquoi ce debat sur la promotion des femmes chaque année , femmes par ci ,femmes par là comme si l'existence de la vie sur terre provenait des femmes , la femme doit rester femme, pourquoi en faire une priorité jusqu'à aller donner des postes dediés hommes aux femmes pour une cause politique ou je sais quoi dire.

    sachant que le créateur Dieu , n'a jamais envoyé une femme prophète à l'humanité , alors qu'elles restent ce qu'elles sont et la vie continue, moi président , aucune femme ne sera premier ministre , ni générale de l'armée

    Dieu nous l'a montré aux travers ses missionnaires envers l'humanité
    Auteur

    En Mars, 2019 (16:15 PM)
    Pas fusion en tant que telle entre Police et Gendarmerie,mais faire rejoindre la gendarmerie au Minitére de l'intérieur ;pour ainsi y etre administré
    Auteur

    Sénégal Ndiaye

    En Mars, 2019 (17:33 PM)
    Si vraiment l'objectif est d'assurer la sécurité des sénégalais les modes d'intervention communes ne poseront pas de problème.Mais en toute honnêteté il faut reconnaitre que le comportement des gendarmes est beaucoup plus respectueux envers les populations. Il est donc nécessaire de faire subir à l'ensemble des forces de sécurité une bonne formation dans le domaine des droits de l'homme afin de mieux humaniser leurs rapports avec leurs concitoyens. Dans certains pays le policier ou le gendarme doit s'engager à protéger le citoyen et non de chercher à lui faire mal, à l'humilier ….
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:19 PM)


    .pas possible y a un probleme de statut lla gendarmerie un corps de sous officiers et d'officiersalors qu;ei sera le statut des gendarmes par rapport aux policiers ....cpmflit d;hierarchie

    .

    .
    Auteur

    Alladji

    En Mars, 2019 (18:32 PM)
    AU BENIN, LE PRESIDENT TALON A FAIT DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE UN SEUL CORPS. EN FRANCE, LA GENDARMERIE EST LOGEE AU MINISTERE DE L'INTERIEUR. LE PRESIDENT SALL VOULAIT FAIRE PAREIL MAIS LA GENDARMERIE FAIT DE LA RESISTANCE POUR POUVOIR MANGER DANS TOUS LES RATELIERS. IL FAUT NOTER QU'EN MATIERE, LA POLICE A PLUS D'EXPERTISE QUE LA GENDARMERIE.
    Auteur

    En Mars, 2019 (19:26 PM)
    Niarel lay weur ana khaleyi
    Auteur

    En Mars, 2019 (22:25 PM)
    Arretez de nous fatiguer la Belgique et tant d’zutres pays ont éliminé la gendarmerie tout simplement pourquoi pas nous?des militaires on en a oui alors le gendarme qui veut être dans l’armée peut bien le rester....et puis on veut décoloniser et conserver le leg colonial la gendarmerie est une invention française sans elle pas mal de pays fonctionnent....le drame serait de n’avoir pas une police!!!!la fusion est nécessaire deux corps de police nous retarde engendré des rivalités et la population paye via le manque de sécurité il n’ya pas de coordination entre les forces de l’ordre chaque corps veut être désignée la meilleure....on paye cette concurrence
    Auteur

    En Mars, 2019 (22:46 PM)




    Quel avenir pour la gendarmerie ?



    Sommaire Page précédente | Page suivante

    C. REVENIR AUX « FONDAMENTAUX » DE LA GENDARMERIE



    Toute réforme de la gendarmerie doit nécessairement prendre en compte les principes essentiels qui fondent la spécificité de cette institution, ce que l'on peut appeler les « fondamentaux » de la gendarmerie.

    Ces principes sont au nombre de trois11(*).

    1. La dualité



    L'existence dans notre pays de deux forces de police, l'une à statut civil, l'autre à statut militaire, n'est pas seulement un héritage historique mais une garantie pour l'État républicain et les citoyens.

    Parfois réduite à une concurrence ou à une rivalité stérile entre les deux forces, à ce qu'il est courant d'appeler la « guerre des polices », la dualité est aussi source d'émulation, notamment en matière d'enquêtes criminelles.

    Ce phénomène de concurrence n'est d'ailleurs pas propre aux rapports entre la gendarmerie et la police, puisqu'on le retrouve ailleurs, par exemple en matière de secours en montagne avec les pompiers, ou au sein même de la police entre différents services, comme entre la préfecture de police de Paris et les autres services ou entre la direction centrale de la police judiciaire et la direction centrale de la sécurité publique.

    Il existe certes aujourd'hui de nombreuses similitudes entre la police et la gendarmerie.

    Ainsi, on peut observer de fortes ressemblances concernant les unités spécialisées, par exemple entre les pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) et les brigades anti-criminalité de la police (BAC) ou en ce qui concerne des unités d'élite spécialisées notamment dans la lutte contre le terrorisme, le RAID de la police et le GIGN de la gendarmerie. En matière de maintien de l'ordre, des traits communs existent également entre les gendarmes mobiles et les compagnies républicaines de sécurité. Enfin, dans le domaine de la police judiciaire, des gendarmes ou des policiers peuvent être amenés à traiter des enquêtes de manière indifférenciée.

    Toutefois, la police et la gendarmerie demeurent deux forces distinctes par leur statut, leur organisation et leur mode de fonctionnement.

    Tout d'abord, sur le plan géographique, à la logique de concentration de la population et des unités de la police nationale dans les grandes agglomérations, s'oppose une logique de maîtrise des espaces et des flux pour la gendarmerie nationale.

    Ensuite, l'organisation de chacune des deux institutions est différente. Alors que la police nationale est organisée selon un schéma horizontal marqué par une forte spécialisation, avec de grandes directions thématiques (comme la direction centrale de la sécurité publique, la direction centrale de la police judiciaire ou la direction centrale des compagnies républicaines de sécurité), la gendarmerie fonctionne selon une logique verticale et se caractérise par la polyvalence de ses unités.

    Dans le mode de fonctionnement, il existe de réelles différences entre le statut civil de la police nationale et le statut militaire de la gendarmerie nationale. Le fait syndical, qui, comme on le sait, joue un rôle important au sein de la police nationale, est ainsi totalement étranger à la gendarmerie nationale, en raison de son incompatibilité avec le statut militaire qui impose une stricte application du principe hiérarchique.

    Le dualisme policier apparaît ainsi comme un moyen pour le gouvernement de se prémunir contre tout mouvement de contestation de l'une ou l'autre force de police, voire contre toute dérive séditieuse de la part de la police ou de la gendarmerie.

    Enfin, la dualité des forces de sécurité constitue une garantie fondamentale d'indépendance pour l'autorité judiciaire. Le principe du libre choix du service enquêteur par les magistrats permet, en effet, à ces derniers de ne pas dépendre d'une seule force de police pour la réalisation des enquêtes.

    Conclusion : Garantir le dualisme de la police judiciaire



    La dualité des forces de police résulte du statut militaire de la gendarmerie. En effet, la suppression du statut militaire de la gendarmerie entraînerait inévitablement sa fusion avec la police.

    C'est d'ailleurs ce qui s'est passé en Belgique, o
    Auteur

    En Mars, 2019 (22:53 PM)
    Adieu à la gendarmerie: deux siècles d'histoire

    B. F. Publié le vendredi 29 décembre 2000 à 08h00 - Mis à jour le vendredi 29 décembre 2000 à 08h00

    Auteur

    En Mars, 2019 (02:51 AM)
    quelle mauvaise idée qui montre une fois de plus l'incompétence d'en haut: pourquoi pas fusionner tous les corps de métier en tenue: douane, police, gendarmerie et pompiers, soyons sérieux, leur complémentarité est gage d'efficacité mais l'utilité de tous ces corps de métiers ne fait l'ombre d'un doute donc aucun ne doit être fusionné et perdre son identité.. En fait, Macky n'a qu'a tout fusionnér rebaptiser le Sénégal Sall et tout diriger sans censure
    Auteur

    En Mars, 2019 (06:54 AM)
    Fusionner les deux corps serait une bien grave erreur, penez-y bien!!!!!
    Auteur

    Gnass

    En Mars, 2019 (07:16 AM)
    La Fusion n'est pas souhaitable. Un état fort a besoin de dualité et la magistrature aussi. La gendarmerie, institution de prestige à caractère militaire doit absolument être maintenue. Maintenant la placer sous la coupe du ministère de l'intérieur pourrait dans certains domaines permettre une meilleure collaboration.
    • Auteur

      Beug Diam

      En Mars, 2019 (10:35 AM)
      belle analyse! le débat sur la fusion est une idée générée très certainement par l'autorité politique qui a peur de prendre ses responsabilités après s'être rendue compte d'une réalité. en effet c'est le ministre de l'intérieur qui est responsable de la sécurité intérieure. et normalement toutes les forces qui interviennent dans ce domaine doivent lui rendre compte en premier lieu car il en est responsable légalement et dans la conscience populaire. la preuve, la dernière bavure intervenue à l'université gaston berger à saint louis mettant en cause des gendarmes a été imputée au ministre de l'intérieur alors que ces gendarmes dépendent et rendent compte au ministre de la défense. l'autorité politique au plus haut a vraisemblablement tenté de corriger cette anomalie en changeant d'appellation pour créer le ministere de l'interieur t de la securite publique. mais c'était sans compter avec la détermination des gendarmes qui n'accepteront jamais de se départir d'un pouce de la mission de police qui est leur avenir intérieurement et extérieurement. en effet cette entité; gendarmerie, n'existe que dans les pays francophone et un peu lusophone. mais malgré la création de l'ogoa sur continuer à survivre, la gendarmerie perd du terrain au niveau internationale pour être davantage confondu avec la police. car les grands pays qui dirigent et fiancent les grandes instances internationales reconnaissent la police et l'armée. d'où l'obligation pour le gendarme de revêtir le statut de policier pour être intégrer dans ces instances. la volonté cachée de l'autorité politique de créer cette confusion territoriale peut résulter du fait que la police a dorénavant une compétence territoriale plus élargie avec l'adoption de son dernier statut. elle n'est en effet plus limitée dans les agglomérations urbaines mais partout sur le territoire national elle peut s'implanter. il faut au passage reconnaître que c'est la gendarmerie qui a été la première à enfreindre cette règle héritée de la france en matière de répartition géographique zone urbaine-zone rurale. seulement cette confusion territoriale n'aggravera que les problèmes tant que les gendarmes qui font la mission de police continueront à dépendre du ministre des forces armées. il faut mettre les gendarmes qui sont dans les brigades et qui font de la mission de police sous la responsabilité du ministre de l'intérieur même si leur management (affection, avancement, sanction, etc) reste toujours sous la responsabilité de la hiérarchie militaire. en plus les policiers n'accepteront jamais d'être commandé par des gendarmes moins gradés sous prétexte que la fonction prime le grade, comme les militaires ont l'habitude de faire en mettant des officiers simples aux niveaux des places d'armes et légion, en causant de ce fait des perturbations graves en matière de respect dû aux autres et des respect réciproque. il faut trouver une panacée en mettant des officiers de même rang, des deux corps, au commandement des nouvelles structures résultant de cette confusion. et il faut trouver un système de rotation dans ce commandement entre ces deux corps.
    • Auteur

      Beug Diam

      En Mars, 2019 (10:35 AM)
      belle analyse! le débat sur la fusion est une idée générée très certainement par l'autorité politique qui a peur de prendre ses responsabilités après s'être rendue compte d'une réalité. en effet c'est le ministre de l'intérieur qui est responsable de la sécurité intérieure. et normalement toutes les forces qui interviennent dans ce domaine doivent lui rendre compte en premier lieu car il en est responsable légalement et dans la conscience populaire. la preuve, la dernière bavure intervenue à l'université gaston berger à saint louis mettant en cause des gendarmes a été imputée au ministre de l'intérieur alors que ces gendarmes dépendent et rendent compte au ministre de la défense. l'autorité politique au plus haut a vraisemblablement tenté de corriger cette anomalie en changeant d'appellation pour créer le ministere de l'interieur t de la securite publique. mais c'était sans compter avec la détermination des gendarmes qui n'accepteront jamais de se départir d'un pouce de la mission de police qui est leur avenir intérieurement et extérieurement. en effet cette entité; gendarmerie, n'existe que dans les pays francophone et un peu lusophone. mais malgré la création de l'ogoa sur continuer à survivre, la gendarmerie perd du terrain au niveau internationale pour être davantage confondu avec la police. car les grands pays qui dirigent et fiancent les grandes instances internationales reconnaissent la police et l'armée. d'où l'obligation pour le gendarme de revêtir le statut de policier pour être intégrer dans ces instances. la volonté cachée de l'autorité politique de créer cette confusion territoriale peut résulter du fait que la police a dorénavant une compétence territoriale plus élargie avec l'adoption de son dernier statut. elle n'est en effet plus limitée dans les agglomérations urbaines mais partout sur le territoire national elle peut s'implanter. il faut au passage reconnaître que c'est la gendarmerie qui a été la première à enfreindre cette règle héritée de la france en matière de répartition géographique zone urbaine-zone rurale. seulement cette confusion territoriale n'aggravera que les problèmes tant que les gendarmes qui font la mission de police continueront à dépendre du ministre des forces armées. il faut mettre les gendarmes qui sont dans les brigades et qui font de la mission de police sous la responsabilité du ministre de l'intérieur même si leur management (affection, avancement, sanction, etc) reste toujours sous la responsabilité de la hiérarchie militaire. en plus les policiers n'accepteront jamais d'être commandé par des gendarmes moins gradés sous prétexte que la fonction prime le grade, comme les militaires ont l'habitude de faire en mettant des officiers simples aux niveaux des places d'armes et légion, en causant de ce fait des perturbations graves en matière de respect dû aux autres et des respect réciproque. il faut trouver une panacée en mettant des officiers de même rang, des deux corps, au commandement des nouvelles structures résultant de cette confusion. et il faut trouver un système de rotation dans ce commandement entre ces deux corps.
    Auteur

    Krip Krap

    En Mars, 2019 (10:40 AM)
    On ne peut pas prendre une mesure aussi importante uniquement pour protéger les enfants. Il y a quelque chose en dessous. Et c'est éminemment politique.
    Auteur

    Eej

    En Mars, 2019 (07:57 AM)
    Ce ne sera pas sous MAcky, y a trop d’intérêts et de privilèges en jeu et le lobbying sera implacable pour l'en dissuader

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email