Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Blog

commentaires sur l'émission " Envoyé spécial" de france2 concernant " les enfants talibés des rues de Dakar "

Single Post
commentaires sur l'émission " Envoyé spécial" de france2 concernant " les enfants talibés des rues de Dakar "
Notes et commentaires sur le magazine de France 2 Envoyé spécial concernant les enfants talibés des rues de Dakar
France 2 a diffusé dans son émission Envoyé spécial de ce jeudi 12 juin un sujet sur la problématique des enfants de rues plus connus sous le nom de talibés .
En réalité, le mot talibé qui est dérivé du mot arabe talib   signifie élève d une école coranique en langue wolof.
Donc il convient de noter une différence de taille entre la problématique des talibés et celle des enfants de rue de manière générale.
Dans le contexte du Sénégal, cette différence tient aux raisons même qui font que ces enfants se retrouvent dans la rue : certains parents ou familles confient leurs enfants à des maîtres coraniques ou marabouts pour assurer l apprentissage du coran dès le jeune âge. Il s agit généralement d enfants dont les parents n ont pas vraiment les moyens de s en occuper.
Cette particularité est à la fois subtile et importante car toute solution pérenne à ce problème devra tenir compte du fait religieux.
Les marabouts n ayant pas les moyens de leurs activités envoient ces mêmes enfants dans les rues pour trouver les conditions de leur propre subsistance et parfois celles du maître en plus. Cela est plus que déplorable.
Cependant, pour bien comprendre le phénomène, il convient de revenir sur le contexte ayant donné naissance à ces daaras.
On sait que l évangélisation et l école française ont joué un rôle majeur pour légitimer la colonisation et obtenir l adhésion des populations.
Rappelons que pendant cette période, la loi marquant la séparation entre les Eglises et l Etat n avait pas encore était votée. Elle sera promulguée en France que le 9 décembre 1905.
Dans ce contexte et pour faire face à cette domination, les chefs religieux et coutumiers au Sénégal s étaient à leur tour organisés à travers des daaras dont les enseignements étaient jugés plus proches des valeurs de la société sénégalaise.
L éducation religieuse privée n étant pas contradictoire avec le principe républicain, cette culture d enseigner le livre saint musulman dans les daaras est aujourd hui maintenue dans différentes régions du pays. Cependant, il faut préciser ici que l islam au Sénégal n est en aucune manière un vivier pour le fondamentaliste ou l intégrisme.
Léopold Sédar Senghor, un non musulman d obédience catholique, premier président du Sénégal indépendant qui a dirigé le pays pendant 20 ans est un symbole du parfait dialogue des religions dans le pays. Les musulmans y sont pourtant estimés à 95% de la population.
Ce cas unique en Afrique est la preuve que le fondement de la nation sénégalaise dépasse très largement les considérations religieuses.
Ceci étant, les daaras sont devenus des zones où les droits des enfants sont bafoués et il y a parfois des cas de maltraitance et de violence.
Sur le fond, l émission de France 2 met le doigt sur un phénomène qui gangrène bien la société sénégalaise.
Cependant sur la forme, ce reportage ternit quelque peu l image du pays, en particulier auprès du public français.
Par exemple, l image d un pays et le développement de son tourisme étant incontestablement liés, l impact de ce type de reportage peut être négatif à plus d un titre, notamment auprès des français, première clientèle du Sénégal en la matière encore aujourd hui.
D ailleurs comme un hasard, le centre de l association Village Pilote présenté dans le reportage se situe à proximité du lac rose, symbole de l arrivée du célèbre rallye Paris-Dakar, jadis moteur du tourisme mais dont le pays a été brutalement amputé en 2008 au profit de l Amérique latine.
Le caractère généralisant de l élément diffusé et le qualificatif d esclavage moderne utilisé pour décrire la situation ne sauraient être reconnus ou acceptés par la société sénégalaise.
En effet, un certain nombre de daaras respectent l éthique dans leurs activités (éducation religieuse positive, prise en charge d enfants orphelins, absence de mauvais traitement).
D ailleurs si les daaras existent encore, c est que la société sénégalaise les accepte et croit toujours en leur fonction éducative de base.
Des autorités ou leaders d opinion sénégalais reconnaissent dans ces écoles des qualités en termes de valeurs éducatives et morales. Certains d entre eux ont publiquement déclaré avoir fréquenté un daara et y avoir reçu une éducation positive dans leur tendre enfance.
Par conséquent, ce qui pose problème c est un manque de surveillance de ces lieux et de certains maîtres coraniques véreux et inconscients de leurs impacts négatifs sur la vie des enfants et non les daaras eux-mêmes. C est surtout à ce niveau que l Etat doit sévir.
Par ailleurs, quelque soit son utilité tout enseignement religieux, aussi parfait soit-il doit être complété par une éducation civique à travers une école qui offre notamment des compétences pour une vie professionnelle future.
Dans ce sens, nous pouvons regretter que le projet de loi du gouvernement qui prévoyait de moderniser les daaras et d établir un pont entre l enseignement religieux et la formation civique des enfants n ait pu être mené jusqu au bout au Sénégal. S agit-il d un manque de courage politique face au lobby des leaders religieux ?
Dans tous les cas, à travers ce problème, le Sénégal doit remédier à la non satisfaction d un de ses devoirs régaliens les plus importants : protéger ses propres enfants contre toutes formes de violences physiques et morales.
Si l on considère que le développement est la finalité de toute politique publique, ce problème des enfants talibés doit trouver une solution rapide et efficace. Toutes les couches sociales des populations ont les même droits économiques et sociaux au regard du fondement de toute nation républicaine. Le Sénégal ne déroge pas à cette règle dans ces textes fondamentaux.
Mieux encore, de nombreux dispositifs protègent de façon spécifique les enfants notamment la Convention internationale des droits de l enfant adoptée sous l égide des Nations Unies en 1989 et ratifiée par Dakar en juillet 1990.

Enfin, dans un contexte où les autorités sénégalaises ont l objectif majeur de porter le pays dans le concert des nations émergentes en déroulant l ambitieux Plan Sénégal Emergent , la situation des talibés dans les rues de Dakar est une épine à ôter au cœur de la société.
Plus généralement, cela pose encore l impérieuse nécessité de placer les populations et leurs besoins au cœur des politiques publiques.
Au delà du Sénégal, le dynamisme économique matérialisé par le regain de croissance constaté dans de nombreux pays en Afrique n aura de sens que s il est orienté vers l amélioration des conditions de vie des populations les plus défavorisées.
Daouda TALL
Editorialiste

 




34 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (14:32 PM)
    Daoula Tall a beau nous gaver de littérature à 100 cfa , il n'en reste pas moins que ces enfants en haillons qui mendient dans les rues on les nomme talibés. C'est une véritable honte qu'aucun président malgré leurs promesses électorales n'est capable ou ne veut éradiquer. Même le vieux sénile disait que cela fait partie de notre couleur locale.  :emoshoot:  :emoshoot:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Vous Etes Drole

    En Juin, 2015 (14:33 PM)
    Frachemet vous aurez pu nous épargner cette contribution de ce Mosieur qui coute que coute défendre une religion. Ce que vivent ses talibés est de l'esclavage légalisé par l'Etat sénégalais. Vous devriez avoir honte de tenter de nous faire croire que ce reportage est un complots de chrétiens en essayant d'attaquer l'église. Je préfére "BOKOUMA CI QUE DOUMANE REK". Un peu de FOULEU dans ce que vous faites.



    Ce probleme des enfants de la rue est une plaie pour le sénégal, mais comme il y a des enjeux fiancier dans cette affaire on préfére défendre ce crime.
    {comment_ads}
    Auteur

    Toto2

    En Juin, 2015 (14:34 PM)
    Daouda

    Merci de ta contribution,

    Mais tout ce que France 24 a dit est vrai.

    La c est un constat et c est comme si on nous disait que le Soleil est la et que vous voulait disserter la decu.

    Notre image de marque est Ternie.

    IL faut appliquer les reformes qu il faut et que tout le monde connait.

    Cessons de nous voiler la face.

    Les talibes sont dans la rue et la plupart du temps ils n ont rien apprie ,ils sont seulement exploites financierement ,sexuellement et j en passe.

    Attention a l esclavage qui ne dit pas son nom
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (14:49 PM)
    Daouda,

    Question : Est ce que ces enfants sont dans les rues de Dakar?

    Réponse : Oui

    Question: Est ce qu'ils mendient?

    Réponse : Oui

    Question : Est ce qu'on (Etat/citoyens sénégalais) les voit?

    Réponse : Oui



    Tout le reste n'est que littérature!! Boul gnou tankhal. On aurait d'avantage apprécié que ta plume soit mise au service de cette cause (éradication de la mendicité infantile or however else you so-called intellectual want to call this issue) plutot que de chercher à dire Dieu sait quoi!!!! Go waye yaw
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymetieeddo

    En Juin, 2015 (14:50 PM)
    Voilà le sénégalais typique vouloir toujours paraître propre aux yeux des autres même s'il est couvert de boue!????
    Top Banner
    Auteur

    Protect

    En Juin, 2015 (14:51 PM)
    Qui c est ce mec qui se fait l'avocat du diable? Attaquez vous plutôt à ces esclavagistes des temps modernes que sont les soit disant maîtres coranique qui, incapables de trouver un gagne pain plus digne exploitent de pauvres enfants que des parents indignes jettent en pâture à ces demeures sans savoir. ...mais aussi à un État poltron accroc à la reculade systématique ...La grande problématique c est la mise en place d un système d enseignement unique et général , applicable et applique avec vigueur sur tout le territoire nationale sans exception...Mais encore faut il qu'on ait des dirigeants qui ont des couilles.
    {comment_ads}
    Auteur

    Indigné

    En Juin, 2015 (14:54 PM)
    La seule réponse qu'on attend d'un Humain face à ce fléau, c'est de contribuer énergiquement à l'éradiquer!
    {comment_ads}
    Auteur

    Paul Martin

    En Juin, 2015 (14:57 PM)
    très bon article. Je suis particulièrement hereux de votre mise au point
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (14:57 PM)
    commencé par couper les têtes de ses charlatans de marabouts qui profite de la misère des gens..
    Top Banner
    Auteur

    Jojo

    En Juin, 2015 (14:57 PM)
    Daouda arrete parle au politique et au faux marabout ça s' est la realité wasalam
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (15:03 PM)
    Ces francais n ont aucune lecon á donner car chez eux les enfants subissent pire. Des enfants que l on donne á couples homossexuels pour Adoption alors que l enfant a besoi d un père3 et d une mere. Ensuite, ils obligent meme que l éducation sexuelle de leurs enfants commencent dés le bas Age...



    Ces ONGs occidentaux sont les principaux criminels contre les enfants.. On se rappelle de l ONG " Arche de Noe" qui vendait des enfants tchadiens á des traficants d Organe, mais aussi en Haiti oú des ONGs ont été pris en flagranmt délit de traffic d enfants....



    Récemment, des militaires francais, ont violé des enfants en Centre Afrique.



    La liste n est pas exuastive
    {comment_ads}
    Auteur

    Gardigné

    En Juin, 2015 (15:08 PM)
    M. Tall, nous n'avons plus le droit de faire la politique de l'autruche en ce qui concerne les enfants talibés. Ce qui se passe au Sénégal est grave et doit heurter la conscience de chaque citoyen sénégalais. Je suis sidéré que l'on essaie de justifier le phénomène actuel. Ces enfants sont jetés à la rue dès l'aube et y restent jusqu'à des heures indues pour engraisser des pseudo maîtres qui ne leur apprennent que la mendicité et la souffrance. Le refuser c'est se mettre le doigt dans l'oeil. Nous devons collectivement avoir le courage d'agir. Ca fait des années que les Sénégais le disent. Maître Wade avait, pour une fois, pris une bonne décision pour combatte ce phénomène, mais il a cécé à la pression des lobbies. Malheureusemen(t, certains Sénégalais ferment les yex quand des Sénéglais en parlent, mais dès que le plus petit journaliste toubab en parle, vous vous empressez de sauter et de répondre ... Complexe quand tu nous tiens!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (15:12 PM)
    ce Daouda dirait que le soleil n'existe pas si cela était contraire à l'islam ! honte à lui !
    Top Banner
    Auteur

    Fdf

    En Juin, 2015 (15:21 PM)
    MERCI POUR CE REPORTAGE......

    IL NE ME RESTE QUE MES LARMES POUR SUPPORTER LA SITUATION........ YALLAH BAKHNA.......BEUSS DINA AMM LOUMA TABAKHER DAARA ET M OCCUPER DANS LES MOYENS DE SES ENFANTS........N OUBLIONS PAS QU ILS SOUFFRENT ET PLEURENT EN SILENCE . :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Makhary

    En Juin, 2015 (15:23 PM)
    c'est inacceptable que l'Etat accepte que des enfants qu'il est censé protéger se trouvent dans ces conditions inhumaines. Le gouvernement Abdoul Mbaye avait tenté mais n'a pas eu le courage d'aller jusqu'au bout. Aucun décideur ne mettra ses enfants dans des conditions pareilles et tant qu'on continuera à traiter certains de nos enfants dans ces conditions inacceptables et inhumaines ce pays ne se développera pas et va reculer d'années en années SHAME
    {comment_ads}
    Auteur

    El H

    En Juin, 2015 (15:25 PM)
    Franchement même si le reportage nest pas exhaustif, lessentiel a été bien fait. Cest inadmissible que des enfants se debrouillent pour manger. Cet image que lon donne a notre religion est intolérable.

    Pour la bonne cause il faut avoir le courage de réformer les daaras.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (15:34 PM)
    Ce QUE ON NE DIT JAMAIS CEST 90% CES TALIBÉS QUI ERENT A DAKAR SONT VENU DU GUINÉE BISAU TÉKOU KO WAKH GNOU TAXER LA d RACISTCe QUE ON NE DIT JAMAIS CEST 90% CES TALIBÉS QUI ERENT A DAKAR SONT VENU DU GUINÉE BISAU TÉKOU KO WAKH GNOU TAXER LA d RACISTE
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (15:34 PM)
    Arrêtons d'instrumentaliser l'islam et le coran pour défendre l'indéfendable. C'est bien de l'esclavage qu'il s'agit. Le déni de réalité ne méne nul part. Une societe qui soumet ses propres enfants à la mendicite et les jette, par milliers, à la rue est une société malade. Nos dirigeants, comme de coutume, s'aplatissent devant les forces obscurantistes et moyenâgeuses, enfouissent la tête dans le sable en faisant semblant de ne pas voir ce pire esclavagisme qui contredisent tous leurs beaux discours sur la république, les droits de l'homme et de l'enfant et patati patata...

    L'école coranique a l'ancienne, qui utilise les tablette en bois, le dah et les divers instruments de torture aux mains, quelques fois de oustass pervers et sadiques est totalement dépassée à l'heure des tablettes et des logiciels dédiés a l'apprentissage du Coran. La preuve: les enfants des familles mil ânes aisées maîtrisent mieux le coran que ces pauvres talibés.

    Il faut que l'état, les ong, les citoyens prennent leurs responsabilités pour libérer ces pauvres enfants.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (15:45 PM)
    Ce phénomène est bien de l'islam sénégalais.

    Chaque fois qu'un Président veut l'interdire, ce sont les dignitaires musulmans qui montent au créneau pour l'interdire. Vraiment, c'est notre faute, c'est notre honte et nous les musulmans sénégalais sommes tous coupables.
    {comment_ads}
    Auteur

    Beugue Sa Rew

    En Juin, 2015 (15:52 PM)
    Merci Daouda pour cette initiative.

    Pendant plusieurs années, j'ai travail dans le domaine de l'accompagnement des enfants en rupture avec notre société (ce qui est le cas des enfants qui vivent dans et de la rue) Même si ce que fait ce Loic de village Pilote est louable, il faut savoir que de nombreuse organisations locales apportent des solutions aux souffrances de ces enfants. Ce monsieur a trouvé d'autres acteurs sur le terrain et il apporte une contribution non négligeable. Autour d'un réseau de partage les différentes structures dirigées tantôt par des médecins tantôt par des travailleurs sociaux, sont des associations constituées qui sillonnent le pays pour palier à l'absence d'état dans certain secteur( et notamment dans ce domaine). Elles apportent une démarche novatrice dans les pratiques d'accompagnements et de prise en charge de la vulnérabilité, donc village pilote n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. J'invite les télévisions locales au lieu de faire du "sabar" ou « Bombass » d'aller à la rencontre de ces acteurs et de vulgariser leurs actions. Des associations comme Synergie pour l'enfance, Avenir de l'enfant, SPER, Pencc, Jeunesse Action, le Centre de Thiaroye contre les drogues, Dalal xel... et j'en passe sont autant de protagonistes qui sont sur le terrain sans trompettes ni tambours. Village pilote n'as alors rien inventé surtout pas la roue. Pourtant juste à coté de village Pilote il y'a le Darra de Malika qui est une initiative d'une dame de confession chrétienne.

    Basta alors les critiques, nous avons un problème sérieux, mettons l'état de coté et changeons de paradigme, demandons nous plutôt quel est notre part de responsabilité dans cette situation.

    Que devons nous faire parce que la plaie est là? Comment devons nous contribuer à solutionner ce problème qui n'est pas des moindre?......

    Je pense humblement, qu'il faut militer et donner de son temps pour aider ceux qui n'ont pas la chance comme nous.

    Désolé si j’ai heurté des sensibilités mais tel n'est pas mon but.



    wa salam

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Dépité

    En Juin, 2015 (15:57 PM)
    Une question à ce M. Tall est-ce qu'il accepterait que ses propres enfants soient du lot de ces talibés ?

    Ensuite il faut toucher du doigt l'hypocrisie de cette société sénégalaise qui se complait très bien dans ce statu quo qui permet à la majorité de ses faux-dévots de faire sa Bonne action quotidienne pour se donner bonne conscience et mériter les grâces d'un paradis futur à coup de piécettes de 25, 50 ou 100 francs par jour (cf La greve des battù). C'est ce qui explique que personne ne pipe mot devant cette abjection faite de gosses en haillons qui arpentent les rues normalement les plus "huppées" du Sénégal, c'est-à-dire à 100 metres du palais présidentiel et des organes de gouvernement où on voit par ailleurs des gargotes et autres laveries de voiture à ciel ouvert. C'est cela le Sénégal d'un laxisme incroyable où la chienlit est la chose la mieux partagée un vrai bordel organisé.

    Ajoutez-y tous les gueux en provenance de la Mali voisine de notre ami senewebien Joekass et vous aurez le tableau complet de la hideur sociale à l'état "im"pur. Tchimm
    Top Banner
    Auteur

    Un Résident De Saly

    En Juin, 2015 (16:07 PM)
    En parler c'est bien, agir c'est mieux. Que font les autorités civiles et religieuses? Et aussi

    ne pas oublier qu'il y a pas mal de talibés à Mbour et Saly, donnant une image déplorable

    de la condition des enfants au Sénégal; N'oublions qu'un touriste ne connait pas forcément

    l'historique des talibés mais voit ce qu'il voit en peut en déduire des choses négative.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:10 PM)
    c est une honte de voir tous ses enfants dans les rues aux profits des maîtres coranique de merde qui exploitent ses enfants pour leur bien être .

    les parents doivent prendre leur responsabilité quand on met un enfant au monde on s en occupe .
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:14 PM)
    Largent gaspille par farba ngom hier pourrait servir a ces gosses. Tout le monde sait que 80% des talibes viennent du fouta, mais comme on est hypocrite mesquins et faux on prefere dire qu'ils viennent du mali ou de la guinee. Retirons ces enfants de la rue, les parents doivent etre responsables, li dafa niaaw, une veritable demission.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:22 PM)
    Mr DAOUDA TALL, je te conseille d'amener tes enfants étudier dans des darraa.

    les sénégalais doivent mener un grand combat c'est de ne plus donner de l'argent à ces enfants mais plutot de leur donner de quoi manger et rien de plus... sinon nous entretenons cet esclavagisme et en sommes complices..

    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:28 PM)
    tout ça c est la faute a l etat du senegal, sil avait controler notre frontiere, ces talibes la ,ne seront pas a dakar pour mendier, la plupart viennent du mali, guinéeconakry, guineé bissao , gambie , c est ça le senegal emmergeant, on va jamais emmerger o senegal avec notre cher maky :thumbsdown: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Ebahi

    En Juin, 2015 (16:32 PM)
    Je suis dégoûté de ta contribution. Tu aurais dû nous épargner de ça. Moi je vis en France depuis 2 ans mais lorsqu'un ami africain m'a demandé est-ce que j'ai regardé le documentaire, j'ai dit non et je me suis mis à (défendre) le concept des enfants de la rue sans même regarder la video. Légitimer les enfants de la rue ne repose sur aucun fondement, personne d'entre nous n'aimerait voir ses propres enfants ou ses frères faire la manche tout au long de la journée et se droguer la nuit. Il ne faut pas défendre l'indéfendable!! Si un père de famille ne peut pas assurer le repas quotidien de ses enfants pourquoi se marier jusqu'à même faire des enfants!! Au Sénégal tu vois quelqu'un qui ne peut même pas acheter une baguette de pain le matin épouse 2 voire 3 ou 4 femmes. Le gouvernement doit prendre ses dispositions. Laisser les enfants dans la rue ne repose sur aucun fondement coranique, il faut arrêter de se refuser derrière le coran alors ce dernier ne l'a jamais autorisé. Réfléchissons un peu, arrêtons d'être des conservatismes et de véhiculer des idées arcqaÏques. Nous sommes tous des croyants.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Gaba

    En Juin, 2015 (16:34 PM)
    Je suis dégoûté de ta contribution. Tu aurais dû nous épargner de ça. Moi je vis en France depuis 2 ans mais lorsqu'un ami africain m'a demandé est-ce que j'ai regardé le documentaire, j'ai dit non et je me suis mis à (défendre) le concept des enfants de la rue sans même regarder la video. Légitimer les enfants de la rue ne repose sur aucun fondement, personne d'entre nous n'aimerait voir ses propres enfants ou ses frères faire la manche tout au long de la journée et se droguer la nuit. Il ne faut pas défendre l'indéfendable!! Si un père de famille ne peut pas assurer le repas quotidien de ses enfants pourquoi se marier jusqu'à même faire des enfants!! Au Sénégal tu vois quelqu'un qui ne peut même pas acheter une baguette de pain le matin épouse 2 voire 3 ou 4 femmes. Le gouvernement doit prendre ses dispositions. Laisser les enfants dans la rue ne repose sur aucun fondement coranique, il faut arrêter de se refuser derrière le coran alors ce dernier ne l'a jamais autorisé. Réfléchissons un peu, arrêtons d'être des conservatismes et de véhiculer des idées arcqaÏques. Nous sommes tous des croyants.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:48 PM)
    Mara exploitant d'enfants innocents et parents irresponsables u vous punira: emoshoot: :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme Dépité

    En Juin, 2015 (16:56 PM)
    A réponse N°1 à mon post n° 22



    Tu n'es pas assez instruit pour apprécier cette figure de style qu'est l'Oxymore qui est un rapprochement de deux termes normalement antithétiques, opposés, et pourtant présents dans un même groupe nominal ou même dans un même mot. Critiquer rek alors que daingou len diongou len :)
    {comment_ads}
    Auteur

    Sam

    En Juin, 2015 (18:24 PM)
    Il ne faut pas oublier que l'activité des talibés, qui est de mendier, a toujours exister. Seulement, avant on voyait plus de talibés mendiants dans les petits centres, hors des grandes villes. Mais la situation économique déplorable, à envoyer tous les jeunes pauvres dits talibés, même s'ils ne le sont pas, dans les rues de Dakar. C'est devenu une activité pour gagner sa vie, ou plutôt la vie du soit disant marabout, même s'il n'y a pas toujours de marabout dernière cette pratique. A l'origine, le fait de mendier sa pitance était une façon de rendre humble le Talibé, lui ôter toute forme d'orgueil, cela faisait partie de l'éducation de l'enfant. Prenez le cas des moines bouddhistes en Asie, chaque matin ils arpentent les rues pour mendier leurs repas de la journée. Mais au Sénégal la chose a pris de l'ampleur en sortant de son contexte éducatif.

    Faut dire aussi qu'au Sénégal, certains marabouts ne reçoivent pas d'argent des parents des talibés, pour leurs scolarités ni pour leurs nourriture moins encore pour leur entretien. Donc le marabout les envoi mendier. C'est aux autorités Sénégalaises de corriger tout ça, il y a trop d'abus présentement. Mêmes des pères de familles envoient leurs progénitures faire la manche dans les rues de Dakar. Et ils viennent même des pays limitrophes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (21:22 PM)
    Tout se résume à la honte...qui se sent morveux.......l'auteur de l'article a un Q.I. faible...je mets au même pied d'égalité arabes et européens....le complexe d'infériorité tue.....la France est multiconfessionnelle......







    {comment_ads}
    Auteur

    Heuch

    En Juin, 2015 (21:35 PM)
    sam si tu n'as rien à dire du sujet, tais toi . c'est une question tellement sérieuse que les malhonnêtes n'ont pas droit à la parole. Accepteriez vous que vos frères mendient?
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:32 PM)
    porte feuille magnétique avec la carte talisman des 7 pouvoirs



    réalisez enfin tous vos désirs dans le domaine financier et commercial grâce à notre portefeuille magnétique aussi appelé en afrique "porte monnaie magique ! ce portefeuille sorti d 'un seau des genies fera office d'une part de bouclier protecteur très efficace contre la perte d 'argent et le talisman qu 'il contient vous attirera abondance et prospérité tel qu 'un aimant magnétique. Ce portefeuille est livré avec un mode d'emploi pour activer le talisman selon le domaine à dynamiser (finance, commerce, jeux de hasard, etc...).je vous apporterai aussi la solution dans tous les domaines :je réalise l’attraction de clientèle pour tous commerce,chance pour achat et vente. Succès aux jeux, signez pacte avec le diable , réussite de concours, examens et emplois, des envoûtement ,protection contre tous dangers, chance et évolution professionnelle… maladies inconnues,problèmes familiaux et de voisinage. résultats immédiats et efficaces. tous les résultats sont 100% garantis.

    Je suis joignable sur whatssap 0022963101696



    Mail : [email protected]

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email