Jeudi 20 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

Délires monarchiques

Single Post
Délires monarchiques

« Ne pas mentir : c’est une défense qu’on ne fait
qu’aux enfants. On ne demande jamais
aux adultes de ne pas mentir »
Henry de MONTHERLANT

 
 
Des hommes comme Abdoulaye Wade, la nature n’en fait que très peu. Et quoi que nous pensions de lui, nous garderons de ce spécimen, sa parfaite maîtrise de l’art de la manipulation des foules. Personne avant lui n’avait une si grande maîtrise à la fois de la science et de l’art, de la théorie et de la pratique. On le compare souvent à Machiavel. Il dépasse de loin le florentin, qui était sans doute un grand théoricien de la politique, tout en étant un piètre carriériste qui a fini ses jours dans la disgrâce, conspué par les florentins, accusé de complicité avec les Médicis. C’est chez Wade, qui n’a pourtant rien écrit de semblable, jamais cité un auteur de science politique, paresseux lecteur, que tout ce que l’auteur d’Il Principe a produit de savant trouve son achèvement. Si Machiavel devait revenir à la vie, il rendrait un grand hommage à son disciple de Kébémer, qui l’a dépassé dans son art. Il est à la fois Cesar dans la stratégie politique, Cicéron dans l’art du discours. 
Ce qu’Abdoulaye Wade a comme cursus honorum n’est pas moins digne. Il est parvenu à domestiquer un peuple par nature hostile, à imposer sa monocratie à un pays où les citoyens choisissent démocratiquement leurs élus depuis 1848. Tout en gardant les apparences d’une grande démocratie, il a réussi à façonner un Parlement docile, une Justice soumise et un peuple endormi. Tous les députés sont de son camp, tous les sénateurs élus ou désignés parmi ceux de son camp. Alors que le principe du suffrage universel et de la démocratie représentative semblaient acquis, il s’est arrogé le droit de désigner son successeur, nommé parmi ses sénateurs. Il nous oblige à reculer de trente ans, ramenant au goût du jour une pratique qu’il avait lui-même dénoncée, la succession par désignation. Il avait déclaré publiquement que la Constitution ne lui permettait pas de se représenter pour un troisième mandat successif à la présidence, le voilà engagé dans une nouvelle bataille, un âge sans doute inconnu, mais que l’on sait proche des 90 ans. Et comme si les choses n’étaient pas claires pour tout le monde, il est prêt à violer le principe de la séparation des pouvoirs, en conférant à son Assemblée nationale le droit de faire la loi, de l’interpréter et de l’exécuter. Tous ceux qui ne sont pas d’accord avec ses interprétations sont exclus du Parlement, contrôlé d’une main de fer par son propre neveu. Toute l’économie est passée aux mains de sa famille. Son fils contrôle tous les grands chantiers, tous les investissements, sans que nous trouvions à redire. Tout ce que le pays compte en objecteurs de conscience, il l’a domestiqué et privatisé, en distribuant sans aucune limite les postes ministériels et les positions de rente. Qu’importe le rôle, la fonction, l’essentiel est de se situer du bon côté de la faille qui sépare les pauvres et les riches, les oubliés et les privilégiés. Les voix qui osent s’élever pour le dénoncer sont noyées dans une mer d’injures et de calomnies. Tous les ouvrages qui ne font pas l’éloge de ce régime, 26 au total, sont systématiquement interdits ou saisis à l’aéroport. C’est chose inouïe, dans le pays de Senghor et de Cheikh Anta Diop. Nous sommes devenus le pays de la bêtise assumée et de l’infantilisation. Mais cette situation ne peut plus durer.
A ce qui précède, il faut apporter cette petite nuance : les hommes politiques romains, que j’ai cités ci-avant, étaient particulièrement soucieux de mourir honorablement. Ils n’étaient pas indifférents au jugement que l’histoire porterait sur les derniers actes, les dernières décisions qu’ils prenaient avant de mourir. Les biographes racontent que Cicéron, au lieu de fuir ses assassins, leur tendit son cou, pour laisser à la postérité l’image d’un homme courageux. J’ai toujours espéré un tel sursaut d’orgueil chez Wade. J’avais pensé que l’effronterie avait atteint des limites infranchissables, et que la raison devait prendre le dessus. Mais il est allé si loin dans la compromission qu’il lui est impossible de revenir. Au lieu de faire face à l’évidence, il la nie. Il ne nous ment pas, il se ment. La pauvreté a pris une ampleur jamais connue dans les ménages, dépassant les niveaux atteints au début des années 90, quand nous étions sous ajustement structurel. Notre consommation en céréales reste encore dépendante de nos importations. Ce n’est pas moi, c’est le ministère des Finances qui le dit. En 2009, les importations de produits céréaliers ont atteint 233 milliards de francs. Nous avons importé 715 mille tonnes en 2009, alors que la production locale était de 335 mille tonnes. Le 18 août 2010, le directeur du Commerce extérieur, El Hadj Alioune Diouf, a fait une sortie, pour déclarer que le Sénégal importe en moyenne 800 000 tonnes de riz. Il avertissait qu’avec les feux de forêt en Russie et les inondations au Pakistan, grands producteurs de céréales, «on est obligé de prendre du Mali du maïs et parfois du mil ». Même si nous considérons la production 2009-2010, qui serait de 502 000 tonnes, chiffre à prendre avec réserve, nous sommes loin de combler nos besoins en riz, qui frôlent le million de tonnes. Tous ces échecs, Abdoulaye Wade les dissimule dans le mensonge et parfois la dérision. Déclarer que le Sénégal a dépassé « deux fois et demie le seuil de la pauvreté », c’est faire preuve d’une grande irresponsabilité. Quand il ajoute que nous sommes devenus « exportateurs de riz », il fait douter de sa santé mentale. 
J’imagine de là, la rhétorique mensongère qu’il va engager pendant sa campagne électorale, pour justifier un nouveau coup de force électoral. Il fait preuve, dans ce domaine, d’une désinvolture sans commune mesure, que certains de ses admirateurs appellent du « génie ».
Mais il a face à lui un adversaire coriace, la nature. L’épais fond de teint qui couvrait son visage tacheté n’est plus d’aucune utilité, et le baroudeur infatigable qui maraudait toutes les grandes manifestations mondaines est maintenant obligé de limiter ses sorties, laissant ses supporteurs dans l’angoisse. Nous évoquons l’anniversaire de l’holocauste et l’inauguration d’une clinique auxquels il n’a pas assisté. Mais une semaine avant, il a renoncé à se rendre à Davos, son rendez-vous favori. Au début du mois de décembre, il avait été obligé de renoncer à un long périple qui devait le mener de Tripoli à Cancun, alors qu’un avion avait été déjà loué et des éclaireurs envoyés au Mexique. Babacar Diagne avait effacé le doute dans les esprits, en diffusant en boucle une vidéo datant de 2002, montrant le brave octogénaire engagé dans une course à pied en Arabie Saoudite, le torse bien mis en évidence. Toute cette théâtralisation à outrance est terminée, le Dieu de Kébémer va redevenir homme. S’il avait suivi les conseils de ses médecins, il serait encore aujourd’hui hospitalisé en France. Mais il fallait à son entourage, apporter la preuve que le président de la République préside, à la tête d’une poignée d’hommes, seuls autorisés à l’ausculter de près.
Pour encore parler de la nature, elle sait bien faire les choses. Malgré la cour assidue à laquelle il a été soumis, le président Lula a refusé de participer au Fesman, pour répondre à l’invitation des altermondialistes. Rien, de toutes les manières, ne le rapproche de Wade, libéral de pacotille. L’ouvrier métallurgiste de Caetés n’a rien à voir avec l’illuminé « professeur » de Kébémer. Il a octroyé aux ménages brésiliens un revenu minimum et leur a redistribué des terres cultivables. A l’opposé d’Abdoulaye Wade, qui prend aux pauvres pour donner aux riches, confisque les terres des paysans pour les vendre aux arabes. Lula était très populaire, mais a décidé de transmettre le pouvoir par voie démocratique. Wade est impopulaire et veut s’accrocher en instaurant une monarchie. C’est ce que tous les leaders altermondialistes présents à Dakar ont voulu dénoncer. Il avait remis des chèques aux chanteurs du hit-parade pour l’acclamer. Il fait maintenant face à un concert de désapprobations des leaders venus du monde entier. Ils n’ont fait que donner un écho mondial à ce que nous pensons tous du monstre que nous hébergeons au palais de la République. Son bail finit en février 2012. Il nous tarde de le voir partir.
SJD
 
 
 

liiiiiiiaffaire_de_malade

31 Commentaires

  1. Auteur

    En Février, 2011 (04:42 AM)
    i like it
  2. Auteur

    Wallaok

    En Février, 2011 (04:49 AM)
    Diadieuf Jules
    Auteur

    Ou

    En Février, 2011 (05:05 AM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Wakh Sa Khalat

    En Février, 2011 (05:18 AM)
    Dieureu Dieuf SJD que dieu te beniss tes vraiment un patriote encore une fois que le bon dieu te garde
    Auteur

    Pc Citoyen

    En Février, 2011 (05:30 AM)
    ya que notre leader qui p donner espoir au peuple arona moreau, c lui le bon politicien, jeune, propre et rempli de connaissances, c lui l bon
    • Auteur

      Memoi

      En Février, 2011 (05:55 AM)
      arona moreau ! "un bon politicien" mon oeil ! demande aux filles de la cite claudel (de 1994-2000) c'est qui arona
    Auteur

    Yup

    En Février, 2011 (05:37 AM)
    Wokh dei andakh dieuf,lui ne le peut ,mais nous sénégalais du senegal,nous pouvons changer les choses,prenons exemple sur nos voisins égyptiens,mais notre révolution doit dabord etre intellectuel,les jeunes

    daujourdhui seront les leaders de demain,ne loublions pas!
    Auteur

    Sos

    En Février, 2011 (06:00 AM)
    merci encor jules :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
    Auteur

    Mom

    En Février, 2011 (06:01 AM)
     :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
    Auteur

    Hibou

    En Février, 2011 (06:46 AM)
    WADE= projection orthogonale de santan sur terre; merci jules
    • Auteur

      Ouzin_ba

      En Février, 2011 (18:42 PM)
      j'avais un prof de maths au lycee blaise diagne dont c'etait l'expression favorite,ilnous disait ,je le cite "je suis la projection orthogonale de dieu sur terre,il s'appelait mr gbaguidi,il m'a fait degouter de maths et par extension de tout ce qui est sciences exactes preferant les speculations litteraires,plus "illettre" que moi en maths tu meurs!!!!
    Auteur

    Hibou

    En Février, 2011 (07:08 AM)
    WADE=PROJECTION ORTHOGONALE DE SATAN SUR TERRE
    Auteur

    Ba

    En Février, 2011 (07:33 AM)
    merci s j d yaw takhnga makham louma khamoul woone cisamma rew dicourag  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down:  :down: 
    Auteur

    Paris 18

    En Février, 2011 (08:00 AM)
    bravo Jules et plein de succés!
    Auteur

    Sankara

    En Février, 2011 (08:04 AM)
    Cet article de Jules est un véritable chef d'œuvre

    Ceci est un rappel pour tout ce qui avait du mal à se faire une idee claire et nette sur WADE
    Auteur

    Gainde Tago

    En Février, 2011 (08:53 AM)
    YES JULES LOY DIOT DIOTNA IL FAUT DIRE STOP AU CLAN WADE SINON LE PAYS VA DROIT A LA DERIVE :sn: 
    Auteur

    Ba

    En Février, 2011 (08:57 AM)
    merci de nouveau jule tout est clair merci

    Auteur

    Boy Kdg

    En Février, 2011 (09:15 AM)
    tres pertinent dans tes analyses les senegalais te doivent beaucoup pour le sacrifice que tu es en trai de

    faire pour liberer ton peuple bonne continuation et courage
    Auteur

    Boy Guediawaye

    En Février, 2011 (09:36 AM)
    SJD, je ne saurai me taire, encore félicitation pour ton analyse limpide et caustique

    Bonne continuation, que grâce à ton travail noble et patriotique le vent de la révolte ébranle ce gouvernement crapuleux, corrompis, et qui pu à mille lieux

    C'est vrai qu'il suffit d'une étincelle pour allumer le feu, t'en fait parti de ceux qui la produront

    Jamais un journaliste ne m'a marqué autant !

    Que cet esprit citoyen qui t'anime ne se flétri à jamais

    Auteur

    Dame De Fer

    En Février, 2011 (11:32 AM)
    s il avait plus d intellectuelle comme jule wade et sa famille et ce gouvernement pourit partiront vite je traductrice et je l ai traduire en d autres langues pensz y

    dieureudief
    Auteur

    Serignesaliou

    En Février, 2011 (12:18 PM)
    je ne suis pas pessimiste quant à l'inertie et au silence des senegalais,je crois que c'est le calme avant la grande tempéte de 2012 ;l'année prochiane ( inch allah !) ,tel un ouragan,le peuple senegalais balaiera à travers les urnes toute cette imonde racaille et au cas ou ils trucqueront les elections ,alors se sera LE DEFERLEMENT POPULAIRE ( le tsunami,à coté,ressemblera à une tempete dans un verre d'eau! )
    Auteur

    Bx

    En Février, 2011 (13:40 PM)
    une fois de plus , big up jules , avé , la génération de Senghor te salue , tu es le Sénégal , te lire est un plaisir pour l'intelligence , grâce à toi , nous sommes fiers d'être Sénégalais
    Auteur

    Zita

    En Février, 2011 (14:33 PM)
    magnifique article comme toujours



    wade est le pire traitre que l'humanité aura connu mais avec la complicité de ce peuple qui ne pense qu'à la daance, lutte , footbal, marabouts



    Auteur

    Kerewan

    En Février, 2011 (17:35 PM)
    Voila un homme qui parle pour l´interet des populations

    Merci SJD
    Auteur

    Yeet

    En Février, 2011 (17:43 PM)
    Hey Jules,

    Enleve les Rasta, je veux que tu deviennes President!!!!!!!
    Auteur

    Tine

    En Février, 2011 (21:05 PM)
    Thank you SJD, you're the best!!!
    Auteur

    Boy Poulo

    En Février, 2011 (22:24 PM)
    la democratie exige des citoyens eclaires wa salam

    Auteur

    Laye

    En Février, 2011 (16:24 PM)
    super, comme d'habitude
    Auteur

    Yewou

    En Février, 2011 (19:07 PM)
    illettres
    Auteur

    Seydina

    En Février, 2011 (03:41 AM)
    souleymane il faut insister pour que les jeunes vont s inscrir pour aller voter,,,,,je me suis sure que si les jeunes s inscrivent et votent en 2012 abdoulaye wade perdra le pouvoir inchalah ,,,,,,,,,,donc inscrivez vous tous svp pour le bon futur du senegal,,,,,,,,,,,, souleymane dell wakh senegalais yi sonou naniou torop torop torop torop,,,,na niepou bokou wakhando dédéd,, :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    Auteur

    Degg

    En Février, 2011 (09:39 AM)
    WI K TOUS LES JEUNES SENEGALAISSORTENT LE 18 POUR K "WADE DEGAGE"
    Auteur

    Guem

    En Février, 2011 (10:53 AM)
    mais où sont les autres, les aïda, les gnagna, Maty, l'honorable TD, marcus le lion, le Juge ?  :?:  :hun: 
    Auteur

    Boumba

    En Mars, 2012 (17:28 PM)
    Wade est traitre il s'est enrichi sur le dos des sénégalais Mais Dieu le punira inchalla

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email