Jeudi 15 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Communique

Chérif Mohamed Aly Aidara, président de Mozdahir International : « L’islam ne peut pas être une religion de violence »

Single Post
Chérif Mohamed Aly Aidara, président de Mozdahir International.

Le guide de la communauté chiite était à Touba où il n’a pas manqué de lever un coin du voile sur les rapports de la communauté chiite et le reste de la communauté musulmane sénégalaise. Il a dit sa position sur l’unité prônée par le guide Touba, la violence et le terrorisme et enfin sur l’apparition du croissant lunaire qui ne doit pas être vue comme un facteur de divergence.

Pouvez-vous revenir sur les raisons de votre visite de courtoisie à Touba?

Avant tout, c’est un grand plaisir pour moi d’être à Touba, dans cette ville sainte, qui est une ville de savoir et de connaissance. Et tout le monde sait que Cheikh Ahmadou Bamba était un homme de savoir et de connaissance et il était un homme de Dieu également. Donc, moi étant descendant du Prophète et Sénégalais, c’est tout à fait normal que je vienne ici à Touba saluer la famille, faire le « ziarra », renouveler et raffermir les liens qui existent déjà entre les deux familles qui date de nos parents respectifs. Tous ces facteurs font que c’est une visite de courtoisie, une visite familiale.

Quid des autres foyers religieux du pays ?

Je ne fais que parcourir les foyers religieux du Sénégal. Je fais cela tout le temps et je ne fais que cela depuis que j’ai 20 ans. Tous les chefs religieux me connaissent très bien et je viens leur rendre visite. Parmi eux, il y en a avec qui nous avons des liens de sang et parce que nous sommes tous des Sénégalais, des croyants et nous aimons tous le Prophète. Donc ce n’est pas nouveau ce que je suis en train de faire.

Que pensez-vous de l’appel à l’unité des musulmans lancé par le Khalife général des mourides ?

Je pense que c’est le genre de discours que tout le monde doit attendre d’un homme comme Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. Par ailleurs, si vous regardez mes enseignements, mes écrits qui sont nombreux, car j’écris et j’enseigne depuis plus de 20 ans, j’ai fait beaucoup de missions pour l’islam à travers le monde. Si vous regardez bien, vous ne verrez aucune différence entre l’appel du Cheikh et ce que nous sommes en train de faire tous les jours.

Depuis 20 ans, je transmets les connaissances islamiques de mes grands-pères jusqu’au Prophète. Autrement dit, l’islam de « Ahlul Bayts » appelé aussi le « Chiite ». Les gens confondent le mot Chiisme et le mot Shi’ism. Ils le confondent en français parce qu’ils le traduisent directement, mais « A Shiah » veut dire « partisans ». Bien sûr partisans de la famille du Prophète donc partisans de « heulul bayti », c’est cela le chiisme. Nous croyons fermement aux enseignements de nos grands-pères et particulièrement l’imam Aly qui a dit qu’il n’y a que deux types d’êtres humains dans ce monde. Soit c’est ton frère dans la foi, dans la religion, dans la croyance, soit c’est ton semblable dans la Création. Dans les deux cas, tu dois respect à l’Être humain tout court.

Comment procédez-vous pour faire comprendre la quintessence de votre message?

Cela fait plus de 20 ans que je travaille ici au Sénégal, mais si je prends en considération le travail que je fais depuis toujours, cela fait plus de trente-cinq ans. J’ai fait des conférences un peu partout dans le monde, au comité Médicis, en Pennsylvanie, dans les grandes rencontres. Je reviens, il n’y a pas longtemps, de la Chine où se tenait une conférence sur les droits de l’homme. J’étais aussi en Pologne récemment pour parler de la bonne gouvernance vue par l’islam.

Donc je ne fais qu’enseigner et j’ai produit beaucoup d’ouvrages, des conférences et des causeries mais aussi je dirige une ONG qui a un accord de siège avec beaucoup d’Etats comme le Sénégal, la Guinée-Bissau, le Mali, la Cote d’Ivoire, etc. Il faut également signaler qu’il n’y a pas un endroit au Sénégal où on n’a pas construit une mosquée, une école, ou fait de projets de développement. Parce que je pense que pour aider les gens à comprendre toutes ces réalités-là, il faut les instruire.

Et en même temps pour instruire quelqu’un, il faut qu’il mange. On ne peut pas instruire un homme qui a faim. Un homme qui a faim n’est pas un homme libre et c’est pour cela que nous faisons des projets de développement pour aider les populations à améliorer leur condition de vie. On fait un travail qui englobe tout, c’est-à-dire quand je parle développement, je parle de développement intégré et intégral; le développement de l’homme tout court.

Quelle est votre compréhension du terrorisme souvent lié à l’islam ?

L’islam ne peut pas être une religion de violence. C’est une religion d’amour, de tolérance, de paix et de partage. La preuve, lorsque vous regardez son histoire, notre Prophète n’a jamais fait une guerre offensive de son vivant. Toutes les batailles qu’il a eu à livrer étaient défensives. Toutes les grandes batailles se sont déroulées autour de Médine. Ce qui veut dire que les Arabes venaient de la Mecque, soit à 400 kilomètres, l’attaquer à Médine et il ne sortait que pour se défendre. Donc l’islam ne peut être qu’une religion de paix, d’amour, de tolérance et de partage. Aujourd’hui, si vous regardez bien, les gens qui font le terrorisme sont souvent ceux qui ne connaissent pas l’islam. Je les appelle des mercenaires. Un musulman, un vrai croyant, ne peut pas tuer un animal gratuitement à plus forte raison un être humain, un vrai croyant et particulièrement un musulman. Je vous dis, il n’y a pas une seule personne qui est partisan de la famille de « Ahlul bayts », du chiisme, qui pratique le terrorisme. Faites des recherches, vous ne verrez jamais un Chiite qui porte une ceinture pour se faire exploser et tuer des innocents. Vous ne le verrez jamais dans l’histoire de l’islam, vous ne verrez jamais un Chiite aller dans une mosquée tirer sur des gens ou les agresser.

Y a-t-il une solution au terrorisme ?

Il faut que les gens retournent vers les enseignements des « Ahlul bayts », la famille du Prophète. Ils étaient présents dans la maison quand l’Ange Gabriel lui faisait la révélation. Le prophète Mohamed (Psl) dictait le verset, ils le mémorisaient et ils savaient à quel moment le verset est descendu, pourquoi et dans quel contexte sur qui le verset est descendu. Ce sont ces gens-là qui détiennent l’islam vrai, originel et authentique. Je vous rappelle aujourd’hui qu’il y a 300 groupes terroristes « blacklistés » par les Etats-Unis, l’Angleterre, la France et la communauté internationale. Parmi eux, il n’y a en a pas un seul qui est chiite. Vous le savez bien d’ailleurs, le Nord du Mali, ce ne sont pas les Chiites. Boko Haram ce ne sont pas les Chiites. Al Quaida, Daesh, les Shebbab en Somalie, aucun parmi ces groupes n’est chiite.

Que pensez-vous de l’observation du croissant lunaire au Sénégal ?

Vous savez qu’on n’aura jamais un consensus à ce propos. Mais ce n’est pas un problème que les gens prient aujourd’hui ou un autre jour. La fête du Ramadan, c’est trois jours et dans ces trois jours, tous les musulmans du monde prient.

Propos recueillis par Mamadou DIEYE



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email