Jeudi 08 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Communique

Croissance externe, Microfinance, Mobile banking : Le Groupe BCP affiche de nouvelles ambitions pour le Sénégal

Single Post
Croissance externe, Microfinance, Mobile banking : Le Groupe BCP affiche de nouvelles ambitions pour le Sénégal

Le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a dévoilé le mardi 04 décembre 2018, au cours d’une cérémonie officielle à Dakar, ses ambitions stratégiques pour Banque Atlantique Sénégal, en présence de nombreuses personnalités du monde politique, religieux et des affaires.

A cette occasion, le groupe BCP a officialisé une prise de participation majoritaire dans la start-up Wizall, opérateur sénégalais dans le domaine du Mobile Money, d’une part, et a annoncé l’extension aux autres pays de la zone UEMOA de l’activité de sa filiale sénégalaise ATPS, acteur majeur dans l’agrégation des transferts et des services à valeur ajoutée, d’autre part.

A travers sa nouvelle vision, le groupe BCP vise à accompagner l'économie sénégalaise dans sa dynamique d’émergence autour de trois piliers principaux : (i) l’accompagnement innovant du secteur privé et en particulier des PME et TPE, (ii) l’accompagnement de la deuxième phase du programme d’actions prioritaires du Plan Sénégal Émergent (PSE) sur la période 2019-2023, et (iii) l’accompagnement inclusif des particuliers, avec des offres digitalisées visant à améliorer le quotidien des citoyens ; notamment en matière de crédits immobiliers, de microcrédit, ou encore de produits et services adaptés à la diaspora.

La mise en œuvre de la nouvelle feuille de route stratégique pour le Sénégal est désormais assurée à travers plusieurs filiales spécialisées du groupe BCP. Ainsi, les activités bancaires traditionnelles continueront d’être exercées par Banque Atlantique. Le financement des activités génératrices de revenus, des micro-entrepreneurs et des TPE, en particulier dans le monde rural, sera assuré par AMIFA Sénégal. Tandis que les activités de Mobile Banking, y compris les activités de transfert et de paiement, seront déployées par Wizall et ATPS.

« Le périmètre de nos deux filiales Wizall, start-up sénégalaise de paiement mobile, de règlement de factures et de transfert rapide d’argent, et ATPS, agrégateur de services financiers et gestionnaire de réseau d’agents de proximité, qui fête cette année ses 10 ans au Sénégal et qui agit sous les marques Proximo et Proxicash, sera étendu à l’ensemble des pays de l’Afrique de l’Ouest, en totale synergie avec nos réseaux Banque Atlantique et AMIFA », a annoncé M. Kamal Mokdad, Directeur Général du groupe BCP en charge de l’international.

Afin de porter ces ambitions, une nouvelle équipe de direction de Banque Atlantique Sénégal a également été désignée, avec à sa tête M. Outman ROQDI, Directeur Général, et Mme Alexandra AWADI, Directrice Générale Adjointe. « Cette combinaison de compétences locales et d’expertise marocaine, est une garantie pour la co-construction d’un modèle bancaire pertinent, adapté aux réalités locales et capitalisant sur la force d’un groupe bancaire panafricain », a déclaré M. Kamal Mokdad.

Pour rappel, ces annonces interviennent dans un contexte marqué par le déploiement de l’identité visuelle du groupe BCP au sein de ses filiales subsahariennes, y compris au Sénégal.

 


affaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (12:08 PM)
    Bonjour j'ai une idée en matière de mobile banking. comment faire pour vous contacter?
    Top Banner
  2. Auteur

    N°: 1

    En Janvier, 2019 (13:11 PM)
    Tu plaisantes? On dirait un clown.



    du grand n'importe quoi

    tous les contacts tu les trouves sur le net....Maison mère, siege Sénégal et autres pays..
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (13:43 PM)
    Encore une structure qui devra ouvrir son capital aux Sénégalais et aux Africains.

    En avant l'Afrique de L'Ouest,

    United we stand!
    {comment_ads}
    Auteur

    Capital Des Banques

    En Janvier, 2019 (12:41 PM)
    La BCEAO doit revoir la revoir la réglementation bancaire dans le sens de la facilitation de l’acces des privés et particuliers Ressortissants UEMOA dans le capital des Banques . Pour cela, il faut obliger les Actionnaires majoritaires qui « vendent » leur Banques à réserver une tranche minimale de 33% au investisseurs particuliers, au Personnel de la Banque et au Privé national ou UEMOA.

    C’est triste que CBAO, BOA, ATLANTIQUE et bientôt TAMWEEL échappent au contrôle de nos Pays qui ont consenti d’énormes sacrifices pour que ces Banques soient viables.

    Le marché bancaire de la zone UMOA et l’un des plus porteur d’Afrique. Cette manne financière ne profite désormais qu’au MAROC.

    Il faut savoir que les ressources à protèger ne sont pas les seules ressources minières et pétrolières.

    Un marché bancaire, telecom, distribution alimentaire, agricole, autoroutier etc.. est à protéger par des codes spécifiques comme un gisement de pétrole.

    {comment_ads}
    Auteur

    Capital Des Banques

    En Janvier, 2019 (12:41 PM)
    La BCEAO doit revoir la revoir la réglementation bancaire dans le sens de la facilitation de l’acces des privés et particuliers Ressortissants UEMOA dans le capital des Banques . Pour cela, il faut obliger les Actionnaires majoritaires qui « vendent » leur Banques à réserver une tranche minimale de 33% au investisseurs particuliers, au Personnel de la Banque et au Privé national ou UEMOA.

    C’est triste que CBAO, BOA, ATLANTIQUE et bientôt TAMWEEL échappent au contrôle de nos Pays qui ont consenti d’énormes sacrifices pour que ces Banques soient viables.

    Le marché bancaire de la zone UMOA et l’un des plus porteur d’Afrique. Cette manne financière ne profite désormais qu’au MAROC.

    Il faut savoir que les ressources à protèger ne sont pas les seules ressources minières et pétrolières.

    Un marché bancaire, telecom, distribution alimentaire, agricole, autoroutier etc.. est à protéger par des codes spécifiques comme un gisement de pétrole.

    Top Banner
    Auteur

    Capital Des Banques

    En Janvier, 2019 (12:41 PM)
    La BCEAO doit revoir la revoir la réglementation bancaire dans le sens de la facilitation de l’acces des privés et particuliers Ressortissants UEMOA dans le capital des Banques . Pour cela, il faut obliger les Actionnaires majoritaires qui « vendent » leur Banques à réserver une tranche minimale de 33% au investisseurs particuliers, au Personnel de la Banque et au Privé national ou UEMOA.

    C’est triste que CBAO, BOA, ATLANTIQUE et bientôt TAMWEEL échappent au contrôle de nos Pays qui ont consenti d’énormes sacrifices pour que ces Banques soient viables.

    Le marché bancaire de la zone UMOA et l’un des plus porteur d’Afrique. Cette manne financière ne profite désormais qu’au MAROC.

    Il faut savoir que les ressources à protèger ne sont pas les seules ressources minières et pétrolières.

    Un marché bancaire, telecom, distribution alimentaire, agricole, autoroutier etc.. est à protéger par des codes spécifiques comme un gisement de pétrole.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (15:00 PM)
    Je suis d'accord avec toi sur l'ouverture du capital des banques et des Sociétés qui font l'économie.

    Je pense même que l'Etat par le biais de la Cdc ou du fonsis peut être investisseurs.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (07:22 AM)
    eloignez vous des banques marocaines
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (07:22 AM)
    eloignez vous des banques marocaines
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (07:23 AM)
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email