Dimanche 16 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

De la route de la servitude à la constitution de la liberté ou Yewi Askan Wi (libérer le peuple en wolof) : Le retour de Hayek (Prof. Allé Nar DIOP)

Single Post
De la route de la servitude à la constitution de la liberté ou Yewi Askan Wi (libérer le peuple en wolof) : Le retour de Hayek (Prof. Allé Nar DIOP)
La liberté individuelle et la responsabilité personnelle sont indispensables à l'existence d'une société libre


Dans son ouvrage intitulé "La Route de la servitude" publié en 1944 Friedrich Hayek, met en garde contre les dangers du collectivisme et de la planification centralisée, qui, selon lui, conduisent inexorablement à la perte de liberté individuelle et à la tyrannie. Bien que cet ouvrage ne soit pas spécifiquement centré sur le Sénégal ou sur l'Afrique de l'Ouest, ses principes et ses analyses peuvent néanmoins être appliqués à divers contextes politiques et économiques. Hayek critique vivement les idéologies collectivistes telles que le socialisme et le communisme, qui prônent la propriété collective des moyens de production et la planification centralisée de l'économie. Au Sénégal, comme dans de nombreux pays, il existe des tendances politiques et économiques qui favorisent parfois l'interventionnisme excessif de l'État dans l'économie. Hayek met en garde contre les conséquences néfastes de ces politiques, telles que la perte d'efficacité économique et la restriction des libertés individuelles. Il soutient que la liberté individuelle est essentielle à une société prospère et juste. Il met en garde contre les tentatives de restreindre cette liberté au nom du bien-être collectif ou de la justice sociale. Au Sénégal, où la démocratie et les droits de l'homme sont des valeurs fondamentales, les arguments de Hayek en faveur de la protection de la liberté individuelle résonnent particulièrement. Hayek met en évidence les risques de totalitarisme qui accompagnent souvent la concentration excessive de pouvoir entre les mains de l'État. Bien que le Sénégal ait traditionnellement été considéré comme un bastion de stabilité politique en Afrique de l'Ouest, la vigilance contre toute forme d'autoritarisme ou de concentration excessive de pouvoir reste importante. Hayek défend l'économie de marché comme le meilleur moyen d'allouer efficacement les ressources et de promouvoir la prospérité. Il met en garde contre les tentatives de contrôler l'économie par le biais de la planification centralisée, qui, selon lui, conduisent inévitablement à la stagnation économique et à la répression politique. Au Sénégal, où l'économie de marché est un moteur essentiel de croissance et de développement, les arguments de Hayek en faveur de la libre entreprise ont une pertinence particulière.
Bien que "La Route de la servitude" ne soit pas spécifiquement liée au Sénégal, ses principes généraux en faveur de la liberté individuelle, de l'économie de marché et de la limitation du pouvoir gouvernemental peuvent fournir des perspectives précieuses pour comprendre les défis et les opportunités auxquels le pays est confronté dans sa quête de développement et de prospérité.
Ainsi, "Yewi Askan Wi", un terme wolof qui se traduit littéralement par "libérer le peuple" en français est devenu un slogan politique important au Sénégal, notamment pendant les campagnes électorales et dans les discours politiques. L'histoire de ce slogan est étroitement liée à l'évolution politique et sociale du pays. Le slogan a émergé dans un contexte de lutte pour la démocratie au Sénégal. Après avoir obtenu son indépendance en 1960, le pays a connu des périodes de régimes autoritaires et de mouvements politiques visant à promouvoir la démocratie et les droits de l'homme. Dans ce contexte, "Yewi Askan Wi" est devenu un cri de ralliement pour ceux qui luttent pour la liberté, la justice sociale et la démocratie. Il incarne l'aspiration du peuple sénégalais à être libre de l'oppression, de la pauvreté et de l'injustice.
Au fil des ans, le slogan est resté pertinent dans le paysage politique sénégalais, étant adopté par différents mouvements politiques et leaders pour exprimer leurs visions et leurs programmes. Il est devenu un symbole de l'aspiration collective du peuple sénégalais à vivre dans un pays libre, démocratique et prospère. Aujourd'hui, "Yewi Askan Wi" continue d'être utilisé dans le discours politique au Sénégal, rappelant aux dirigeants et aux citoyens l'importance de la liberté, de la démocratie et de la justice sociale dans la construction d'une société meilleure et plus équitable.
Dans un autre ouvrage majeur intitulé La "Constitution de la liberté" publié en 1960, Hayek examine les principes fondamentaux de la liberté individuelle, de l'État de droit et de la société libre. La philosophie du Yewi Askan Wi rejoint les idées développées par Hayek dans cet ouvrage. En effet, il y soutient que la liberté individuelle est le fondement de toute société libre et prospère. Il défend le droit des individus à poursuivre leurs propres objectifs et intérêts, tant que cela ne nuit pas à autrui. Selon lui, la liberté individuelle est essentielle pour favoriser l'innovation, l'initiative entrepreneuriale et la créativité. Il insiste sur l'importance de l'État de droit pour garantir la prévisibilité, la stabilité et la sécurité juridique. Il affirme que l'État de droit doit être fondé sur des règles générales et abstraites, applicables à tous de manière égale, et non sur des décisions arbitraires du gouvernement. Hayek met aussi en garde contre les dangers du pouvoir gouvernemental excessif. Il soutient que le gouvernement doit être limité dans ses interventions dans l'économie et dans la vie des individus afin de préserver la liberté individuelle. Il critique les tentatives de planification centralisée et d'interventionnisme étatique, qui, selon lui, conduisent souvent à la tyrannie et à la stagnation économique.
De même, Hayek défend l'économie de marché comme le meilleur moyen d'allouer efficacement les ressources et de promouvoir la prospérité. Il souligne le rôle des prix et des marchés dans la transmission de l'information et la coordination des activités économiques. Il met en garde contre les tentatives de contrôler ou de manipuler l'économie par le biais de la planification centralisée, qui sont généralement inefficaces et contre-productives. Enfin, il  affirme que la liberté politique est indissociable de la liberté individuelle. Il insiste sur l'importance des institutions démocratiques et de la séparation des pouvoirs pour protéger les droits des individus contre les abus de pouvoir du gouvernement.
La "Constitution de la liberté" de Hayek est donc un plaidoyer en faveur de la liberté individuelle, de l'État de droit et de l'économie de marché comme conditions préalables essentielles à la prospérité, à la stabilité et à la justice dans une société libre. Sur ces point, il rejoint le projet Yewi Askan Wi
La Vision Yewi Askan Wi, qui se traduit par "Libérer le Peuple", et la notion de liberté dans la constitution de Friedrich Hayek peuvent être liées par leur engagement commun en faveur de la liberté individuelle et de l'autonomie. Les deux concepts mettent l'accent sur l'importance de la liberté individuelle. Dans la Vision Yewi Askan Wi, l'objectif est de libérer le peuple sénégalais des chaînes de la pauvreté, de l'oppression et de la dépendance. Cette vision vise à autonomiser chaque individu afin qu'il puisse réaliser son plein potentiel. De même, Hayek dans sa constitution de la liberté met en avant la liberté individuelle comme un principe fondamental, affirmant que chaque individu devrait avoir la liberté de poursuivre ses propres objectifs et intérêts, tant que cela ne nuit pas à autrui. Les deux approches insistent sur la limitation du pouvoir gouvernemental. Dans la Vision Yewi Askan Wi, il est essentiel de réduire l'emprise excessive de l'État sur la vie des citoyens et de promouvoir un gouvernement plus transparent et responsable. De même, Hayek soutient que le gouvernement doit être limité dans ses interventions dans l'économie et dans la vie des individus, afin de préserver la liberté individuelle et de favoriser la prospérité.
Les deux concepts favorisent une économie de marché dynamique et l'initiative individuelle. Dans la Vision Yewi Askan Wi, l'accent est mis sur la promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités pour tous. De même, Hayek souligne l'importance de l'économie de marché pour allouer efficacement les ressources et stimuler l'innovation. Il met en garde contre les dangers de la planification centralisée, qui entrave l'initiative individuelle et conduit souvent à l'échec économique.
Les deux approches mettent l'accent sur l'importance de l'État de droit et de la protection des droits individuels. Dans la Vision Yewi Askan Wi, cela implique de renforcer les institutions démocratiques et de garantir l'égalité devant la loi pour tous les citoyens. De même, Hayek insiste sur la nécessité d'un État de droit pour protéger les droits de propriété et les libertés civiles des individus contre les ingérences arbitraires du gouvernement.
Bien que la Vision Yewi Askan Wi et la constitution de la liberté de Hayek puissent avoir des origines et des contextes différents, ils partagent des valeurs communes telles que la liberté individuelle, la limitation du pouvoir gouvernemental, la promotion de l'économie de marché et de l'initiative individuelle, ainsi que la protection des droits individuels. Ces liens peuvent fournir des perspectives utiles pour promouvoir le développement économique et social et renforcer la démocratie et la liberté dans les sociétés africaines.


Allé Nar DIOP
professeur agrégé,  inspecteur du trésor,  économiste, ancien DG de l ' ANSD, actuel SG du MEPC.


15 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2024 (19:27 PM)
    thiey nos cadres sénégalais. le monsieur ne veut pas perdre son poste
    Top Banner
  2. Auteur

    Salam

    En Avril, 2024 (20:55 PM)
    Merci SG, je suis au ministère plus de 12 ans, je n jamais vu une personne aussi humble et déconnecté des fastes de la vie. Vous. Pouvez demander aux agents du ministère, ils vont te parler de son honnêteté et de sa rigueur dans le travail.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:01 PM)
    Bof. Est-ce que tu n'es pas Alé Naar par hasard ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Djaraf

    En Avril, 2024 (21:13 PM)
    Ah bon! Ils n'ont qu'à lancer les postes il peut atterrir à n'importe quelle station car il a les diplômes pour. Je le connais c'est tout. Or  toi tu racontes des choses qui ne sont pas justes. Qui fallé woul poste. Demande là où il est passé.
    {comment_ads}
    Auteur

    Salam

    En Avril, 2024 (21:18 PM)
    Anymous mandou deh baxna deh. Poste bougnou fi lancer incha allah mou tek ci lokhom car il est d'une probité rate et il sais travailler. Il ne connait pas les courbettes pour arriver au sommet.
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:34 PM)
    Très belle analyse Professeur,

    un homme talentueux et maître de son art il est rigoureux sobre et très généreux de son savoir Une analyse pertinente pour l'ultra libéralisme que le Senegal à besoin dans ce contexte géopolitique marqué par la démondialisation 

    Bravo! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:36 PM)
    Je confirme que le SG Allé Nar Diop incarne l'excellence de la haute administration. Par sa rigueur, sa probité son attitude, sa distance par rapport aux sucettes palatiales, il place sa conscience citoyenne au dessus des vicissitudes politiques. Son dernier livre « Succès du Sénégal, un enjeu pour le devenir de l’Afrique et de l’Europe» qui est en même temps qu'il pose un

    diagnostic sans complaisance de la situation économique du Sénégal donne des piste de réflexion sur les transformations structurelles inévitables pour l'émergence économique de notre pays. Professeur Allé Nar Diop incarne l'honnête intellectuel du 21 siècle. Il m'a initié à l'économie. Cette matière qui était une nébuleuse pour moi est devenue une constellation dont j'ai une connaissance même embryonnaire de certaines notions. Il m'a aidé à comprendre tout le débat sur la monnaie.  Je ne lui serai jamais assez reconnaissant de m'avoir initié à l'économie. Félicitations SG 
    {comment_ads}
    Auteur

    Djibson

    En Avril, 2024 (21:48 PM)
    Hayek deugg ci leupp. Yeewi Askan wi aka nirook Hayek. Kon Yeewi Askan wi deugg ci leupp.

    Nos intellectuels, trop paresseux. On a lu Hayek. On calque sur Hayek.  On applique Hayek. Livre 1 de Hayek, puis livre 2 de Hayek. Ça marche.

    Dans un article plus haut, notre   philosophe-juriste moom, il empilé les citations, on se demande en fin de compte ana apport personnel ci articlam bi. 

    Ah la laa, la citationite.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (22:34 PM)
    C'est lui qui devait etre nommé ministre de l'économie et des finances. Tous ceux qui le connaissent seront d'acord qu'il est le meilleur profil pour ce poste, dans un contexte du jub-jubeul-jubanti. C'est un cadre exceptionnel imbu de vertu, de crainte de Dieu et de droiture. Très humble et déconnecté des choses mondaines
    Top Banner
    Auteur

    Walker

    En Avril, 2024 (00:25 AM)
    En tout cas mo dakha waxu Sénégal 
    {comment_ads}
    Auteur

    Lambar

    En Avril, 2024 (00:28 AM)
    Je suis désolé, M. Diop n'est pas un théoricien de l'économie car il est ingénieur Statisticen économiste et il est inspecteur du trésor. Ill est rompu à la tâche. Il est très honnête. Son premier poste c'était au trésor. Demande pourquoi il avait quitté. Dou nieup niou lek Lou Haram .
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (07:51 AM)
    Article mal structuré parce que répétitif. Un tweet aurait suffi. La même idée revient tout le temps.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (07:58 AM)
    If he is as good as some says, why does he need to pay for a contribution? You think we are dumb or mad. 

    More humility would be the best advice for this man.
    Top Banner
    Auteur

    Ziz

    En Avril, 2024 (08:56 AM)
    Très bon article à mon avis qui milite pour une libéralisation et l'économie de marché. Ça permettrait de booster l'économie en donnant plus de confiance aux entrepreneurs. L'auteur de l'article dont j'ai eu à parcourir le livre sur le diagnostic de l'économie sénégalaise est reconnu pour son honnêteté et sa rigueur au travail. Bref, il demeure un de ses signes fils dont le Sénégal peut compter pour entamer la vraie émergence. Jub jubal jubanti. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Pertinence .????

    En Avril, 2024 (09:26 AM)
    J'ai connu ce monsieur très fort en économie et statistiques alors qu'il était Directeur adjoint de l'ANSD. La question que je pose est celle-ci : Quelle est la pertinence ou l'opportunité d'une telle contribution à ce moment précis de l'histoire du Sénégal ?

    Il parle de "vigilance contre toute forme d'autoritarisme ou de concentration excessive de pouvoir" mais avait-il osé participé au débat public dans les magistères précédents ? Des économistes comme Maïssa Babou n'ont jamais hésité dans leur posture à dénoncer une politique économique hasardeuse à coups d'endettement excessif. Pendant ce temps, il poursuivait sa carrrière tranquillement jusqu'à sa promotion en tant que SG du MEPC. De grâce continuez à rester dans votre logique carriéristique puisque la politique (économie politique) n'est pas votre tasse de thé. 

    Bien à vous cher professeur
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email