Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Des nominations pas toujours en adéquation avec les engagements pris, et qui nous tirent de plus en plus vers le wadisme.

Single Post
Des nominations pas toujours en adéquation avec les engagements pris, et qui nous tirent de plus en plus vers le wadisme.

Pendant la campagne électorale comme entre les deux tours et après son élection à la magistrature suprême,  Macky Sall s’est distingué par des engagements fermes, qui pouvaient dissiper le doute chez certains de nos compatriotes plus ou moins réservés par rapport à sa candidature. Ainsi, il ne cessait de répéter avec force conviction, apparemment du moins, qu’il mettrait en œuvre « une politique de rupture sobre, vertueuse, transparente et efficace ». Dans cette perspective, il nous promettait fermement de  « réduire de façon drastique les directions et agences nationales ».

 

Il convient de rappeler, qu’entre les deux tours de l’élection présidentielle, au moment où il était presque assuré d’être élu, il a donné une conférence de presse (restreinte) le mercredi 7 mars, à l’Hôtel Terrou bi. Il y conviait les invités à un échange au cours duquel ils pouvaient  exprimer leurs préoccupations et lui poser toutes les questions relatives à son projet de société. Les initiateurs de cette conférence m’avaient fait l’insigne honneur de m’y convier, et je les en remercie vivement ici. Au cours des échanges qu’il a eus avec quelques-uns des invités, il a réaffirmé vigoureusement ses engagements.

 

Après ces rappels nécessaires, l’honnêteté commande de reconnaître que le président Sall a posé des actes qui confortent ses engagements. En son temps, je n’avais pas manqué de les signaler et de les appuyer fortement. Et j’en ferai autant chaque fois qu’il me sera donné de constater qu’il prend des mesures de rupture qui nous écartent le plus loin possible de l’odieux système des Wade et de leur clan.

 

Donc, en un peu plus de cent jours, il a pris des actes diversement appréciés. Certains m’ont laissé carrément sur ma faim. Par rapport à d’autres, j’ai de sérieuses réserves. Pour ne prendre que la première mesure ayant porté sur la réduction des directions et agences nationales, elle a été particulièrement décevante : elle n’a supprimé que quelques directions (50) et agences nationales (9). En outre, certaines mesures individuelles prises en Conseils des Ministres soulèvent de nombreuses interrogations. Il convient cependant, avant de poursuivre cette réflexion, de reconnaître que le président de la République dispose du pouvoir constitutionnel de nomination à tous les emplois civils et militaires, comme d’organiser le fonctionnement de l’administration à sa convenance. Ces prérogatives, personne ne devrait pouvoir les lui contester. Cependant, les citoyens qui l’ont porté à la magistrature suprême – et même les autres – ont le droit d’apprécier ses actes par rapport à leurs attentes et à ce qu’ils considèrent comme l’l’intérêt du pays.

 

Pour revenir par la première réduction des directions et agences nationales annoncée, elle est loin, très loin d’être drastique, comme le promettait le candidat Sall. Pour le moment donc, de très nombreuses agences et directions dont la pertinence et l’opportunité sont loin d’être prouvées sont maintenues. Il est vrai que, venu présider le « mercredi » du 13 juin 2012 de l’École nationale d’Administration, Monsieur Momar Aly Ndiaye a annoncé la mise en place d’une Commission d’évaluation des directions et des agences restantes. Il en a ensuite dévoilé la composition et l’objectif. Rappelons, en passant, que ce M. Ndiaye, transfuge du Ps puis du Pds,  a été nommé tout récemment, Délégué à la Réforme de l’État et à l’Assistance technique, en remplacement de Monsieur Abdou Karim Lo. Au moment de sa promotion fulgurante, il était Secrétaire général adjoint du Gouvernement. M. Ndiaye serait informaticien de formation.

 

Pour ce « mercredi » du 13 juin 2012 donc, le sujet retenu était « La réforme de l’Administration sénégalaise : rationalisation et perspectives ». Il était présenté par Monsieur Abdoul Aziz Tall,  Conseiller en management, qui a travaillé durant de longues années au Bureau Organisation et Méthode (Bom), en qualité de conseiller en organisation. Son Cv est bien plus riche encore et il avait bien meilleur profil pour succéder à Abdou Karim Lo. Simple constatation et non une contestation d’une nomination de celui qui en a la prérogative constitutionnelle !

 

Bref, le tout nouveau Délégué a salué la « réduction du nombre de (ministres) par le président Sall et la suppression d’agences et de structures inappropriées », et a annoncé que la cure de l’administration n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Nous avons retenu en tout cas que, au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil des Ministres du 19 juillet 2012 a examiné et adopté le  projet de décret modifiant le décret n° 2012-543 du 24 mai 2012, portant répartition des services de l’État et du contrôle des établissement publics.

 

Les mesures individuelles vont en tout cas bon train, en attendant la signature et la publication du projet de décret annoncé. Nombre de ces mesures sont loin, malheureusement, d’être en phase avec les engagements fermes du président Sall. Pour en rappeler seulement deux, il répondait à un intervenant, et de façon catégorique, que les critères qu’il mettrait en avant dans la nomination de ministres et autres hauts fonctionnaires, étaient la compétence et la bonne moralité. C’était à l’occasion de la conférence de presse du 7 mars 2012 au Teerou bi évoquée plus haut. Le second exemple est tiré de la déclaration qu’il a faite lorsqu’il commentait le projet de Code de transparence dans la gestion des affaires publiques, examiné et adopté au Conseil des Ministres du 27 juin 2012. Il disait exactement ceci : « (…) Ainsi, nul ne peut être nommé ou affecté à un poste comportant des responsabilités financières sans qu’aient été vérifiées préalablement ses compétences techniques, ses aptitudes professionnelles et les garanties de déontologie qu’il présente. »

 

Je ne suis pas sûr que ledit Code soit déjà en application. S’il l’avait été rigoureusement en tout cas, certaines nominations n’auraient jamais été prises. C’est, notamment, le cas de ce professeur d’Éducation physique  et sportive – M. M. pour ne pas le nommer carrément –, bombardé Directeur de l’Administration générale et de l’Équipement (Dage), au Ministère de la Famille, de l’Enfance et de l’Entreprenariat féminin, lors du  Conseil des Ministres du 19 juillet 2012. On pouvait aussi donner de nombreux autres exemples de nominations d’« économistes », d’inspecteurs de la Coopération ou d’animation, d’ « experts-consultants » en communication, etc aux importantes fonctions de Dage, sans vérifier au préalable que ces derniers ont des compétences en matière de finances publiques et, principalement, de procédures budgétaires parfois fort complexes. De telles mesures individuelles, nos différents Conseil des Ministres en prennent beaucoup.

 

Nous avons également le sentiment que la fonction de chef de Service de l’Administration générale et de l’Équipement (Sage) a pratiquement disparu. On y nommait des fonctionnaires de la hiérarchie B, généralement formés au Centre de Formation et de Perfection administratifs (Cfpa), avant que cette école ne fût intégrée dans l’École nationale d’Administration, comme section B : secrétaires d’administration, contrôleurs du Trésor, des impôts, contrôleurs à vocation communale, etc. Les sage sont rarement nommés aujourd’hui : les titulaires des plus « petits » ministères », qui peuvent se réduire parfois à deux ou trois modestes directions au plus, s’empressent de nommer des Dage, sans se préoccuper le moins du monde de leur profil professionnel. On se soucie davantage des sinécures à distribuer que de l’efficacité, et on nomme des parents, des amis, des camarades de parti, des recommandés qui sont loin d’avoir le profil de l’emploi. Pendant ce temps, des administrateurs civils, des inspecteurs du Trésor, des secrétaires d’administration et des contrôleurs de toutes catégories et de classe exceptionnelle ou qui n’en sont pas loin, tournent les pouces dans des bureaux où ils sont exilés. Il semble, heureusement, qu’on les en sorte de plus en plus, pour le bien de notre administration. Le Conseil des Ministres du 12 juillet 2012 a fait des efforts appréciables à cet égard.

 

Des administrateurs civils compétents et expérimentés, nous en comptons en grand nombre dans notre pays, qui ont bien le profil idéal pour occuper les fonctions les plus hautes et les plus prestigieuses : Directeur de Cabinet du président de la République, du Premier Ministre, Secrétaire général de la présidence de la République ou du Gouvernement, etc. Certains postes stratégiques sont faits pour des profils bien déterminés, dont nous ne manquons point.

 

Je précise ici sans ambages, que je ne saurais nourrir aucun complexe vis-à-vis des énarques. Rien, vraiment rien n’expliquerait un tel complexe. Le témoignage que je fais ici en leur faveur, je le dois à la seule vérité.

 

Le même souci de la vérité, de la sobriété, de la  rupture et de l’efficacité m’incline à exprimer mes réserves par rapport au nombre de ministres conseillers spéciaux qui continue d’augmenter. J’ai les mêmes réserves par rapports aux arguments qui les justifient.  Aussi loin que remontent mes souvenirs, je n’ai pas le sentiment que les directeurs de Cabinet des présidents de la 5ème République qui se son succédé en France aient jamais été ministres, en plus de leurs prestigieuses fonctions. Ni, par ailleurs, les secrétaires généraux de l’Élysée, de Matignon ou du Quai d’Orsay. Ils étaient généralement tous énarques ou au moins diplômés de Sciences PO, à l’exception notable peut-être de Georges Pompidou, agrégé de lettres classiques, passé banquier. 

 

Qui peut me citer un ministre conseiller spécial du président Sall qui ait bien meilleure allure que Jacques Attali ou Henri Guaino ? Pourtant, aucun d’eux n’a jamais été ministre. Du moins pas à ma connaissance. Le président Sall n’a pas besoin de forcer et de forger des statuts à ses conseillers pour leur donner certains avantages. Un simple décret y suffirait. Les présidents Senghor et Diouf, jusqu’à Jean Collin en tout cas, nommaient leurs plus proches collaborateurs sur la base d’un arrêté. Il ne faudrait pas galvauder la fonction ministérielle, comme du temps des Wade. La fonction de conseiller spécial du président de la République, n’est-elle pas déjà suffisamment revalorisante ?

 

Pour revenir aux nominations du président Macky Sall, je passerai difficilement sous silence celle intervenue lors du  Conseil des Ministres du 19 juillet 2012, d’un Directeur de l’Enfance au Ministère de la Famille, de l’Enfance et de l’Entreprenariat féminin, alors que ce même Ministère a, sous sa tutelle, l’Agence nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout Petits, qui a déjà sa tête, comme Directrice générale, une jeune étudiante en sociologie. Pendant ce temps, le Ministère de l’Éducation nationale a, elle aussi, son Directeur (ou sa Directrice) de l’Éducation préscolaire. Toutes ces trois structures, qui ont à leur tête des directeurs ou des directrices, prennent en charge la petite enfance (0 à 5-6 ans). Alors, pourquoi ne pas les fondre en une seule rattachée à un Ministère, à celui de l’Éducation par exemple ? Sobriété, humilité, rupture, efficacité, ou êtes-vous ?

 

Ces jours derniers, les différents quotidiens et hebdomadaires de la place ont commenté abondamment la nomination d’un nouveau Directeur général à la tête de la Senelec. Je ne m’y appesantirai pas outre mesure. Tout au plus, exprimerai-je mon étonnement devant l’empressement du président de la République à appeler le directeur général déchu à ses côtés, comme ministre conseiller spécial (encore un !). Nous avons quand même besoin de comprendre le sens de certaines nominations ! Et si le directeur déchu, dont la longue gestion n’a pas été des plus performantes, s’appelait seulement Mody Niang, et non Seydina Issa Laye Kane ! Le temps n’est-il pas enfin venu pour nous tous, de faire l’effort de nous libérer de certaines pesanteurs qui plombent terriblement notre marche vers l’émergence économique ?

 

Nous aurions pu évoquer la nomination surprenante, comme président du Conseil d’Administration (Pca) de la Rts (sic) de ce compatriote, dont le seul mérite était de passer le plus clair de son temps à couvrir d’injures indécentes, toutes celles et tous ceux d’entre nous qui n’étaient pas d’accord avec la politique de son ancien mentor. Les agents de la Rts ne devraient pas être fiers de cette curieuse nomination qui est, en tous points, une réplique de celle Mamadou Mansaly, à la tête du Conseil d’Administration de la Société industrielle de Réparations navales (Sirn). Comme quoi, nous serions encore loin d’être sortis de l’ornière du wadisme !

 

Je pourrais m’étendre longuement, plus longuement encore sur le maintien de nombre directions et d’agences nationales impertinentes et inopportunes, et où on continue de nommer des directeurs généraux qui ne sont manifestement à leur place. Je ne saurais donc pas, non plus, aborder l’autre poste stratégique, celui de secrétaire général de ministère, qui est aussi en train de perdre gravement de son lustre d’antan. Il convient de le recadrer et d’en rappeler la mission. Sinon, nous risquerions de nous retrouver bientôt avec 25 secrétaires généraux de ministère et, peut-être, avec plusieurs secrétaires généraux adjoints, puisque le Conseil des Ministres du 19 juillet 2012 en a nommé un au Ministère des Affaires étrangères.

 

Je viens de passer en revue une situation qui ne pouvait pas tenir compte du Projet de décret modifiant le décret n° 2012-543 du 24 mai 2012, examiné et adopté par le Conseil des Ministres du 19 juillet 2012. J’attends d’en connaître les différentes dispositions pour me faire une idée de ce qui sera éliminé ou maintenu. En attendant, ma préoccupation est que le président de la République ne donne pas raison à ses adversaires cachés ou connus qui affirment, pour certains, que « Macky Sall, c’est Abdoulaye Wade moins l’âge » et, pour d’autres, que « sa gouvernance, c’est du wadisme sans Wade ». La seule voie, la voie royale qu’il doit emprunter pour les démentir, c’est de respecter rigoureusement les engagements qu’il a pris et de ne pas dissoudre son temps à vouloir « récompenser », coûte que coûte, des ralliés et les membres de son Parti. Tous nos compatriotes ne pourraient, en aucun cas, se retrouver chacun avec un poste. Le seul qui mérite vraiment d’être récompensé, c’est d’abord notre brave peuple. Et le président Sall, qui a à son avantage l’expérience malheureuse de son ancien mentor, devrait savoir comment y arriver et assurer, éventuellement, sa réélection en 2017 ou en 2019, si telle était sa volonté. Tout autre choix hasardeux et politicien nous tirerait vers le détestable système des Wade et le Parti taré, sur lequel ils se sont appuyés pendant douze ans, pour nous en faire voir de toutes les couleurs (bleues). Et il échapperait difficilement au cataclysme.

 

Dakar, le 25 juillet 2012



48 Commentaires

  1. Auteur

    Zoom

    En Juillet, 2012 (20:53 PM)
    right
    Top Banner
  2. Auteur

    Waadji

    En Juillet, 2012 (21:11 PM)
    Mody Niang !!! Voilà un homme constant...

    Merci pour cette contribution.

    Sénégalais dafa gawa fatté...

    Ay maylen ko mou liguey la fiy deggueu... ils nous diront certainement en 2017 (voire 2019 ndeem lolou léragoul) que 5 ans doyoul quoi.

    Certains actes rassurent, d'autres pas du tout !

    Il est bon d'apporter la critique (je précise que ce mot n'a pas un seul sens ... pour les ngagne demba avides de wéranté) avant qu'il ne soit trop tard. On ne saurait entendre à nouveau qu'un président fut-il mal élu (selon les mauvaises langues) n'a pas réussi... parce que les sénégalais lui ont laissé carte blanche mouy teul teuli rek !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Sdf

    En Juillet, 2012 (21:47 PM)
    ande ak topayi ande ak sxathie yi  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Bassam

    En Juillet, 2012 (21:49 PM)
    Chapeau bas Monsieur Niang.Votre analyse est d'une pertinence et d'une honnêteté intellectuelle sans égales.



    SENEGAL DEBOUT!
    {comment_ads}
    Auteur

    Moaa

    En Juillet, 2012 (21:49 PM)
    "De la campagne électorale ... Au cataclysme..." Du 1er au dernier mot, vous avez tout dit. Voila une référence. Voila le sénégalais qu'il faut décorer ... NOUS avons voté pour la rupture....Respect.
    Top Banner
    Auteur

    Moussa Fall

    En Juillet, 2012 (21:56 PM)
    MODY NE PEUX PAS SE TROMPER CAR MACKY FERA PIRE QUE WADE.BEAUCOUP DE DG SPNT TOUJOURS A LEUR POSTE GRÂCE A UN LOBBYISME EXCERCE PAR DES MARABOUTS.ON N A PAS ENCORE UN PRÉSIDENT
    {comment_ads}
    Auteur

    Gass

    En Juillet, 2012 (21:56 PM)
    Pa bi deug rek ley waakh neyssan. Je vous connais pas mais vous etes tres digne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kholal

    En Juillet, 2012 (21:56 PM)
    Bel article Grand Mody, toujours égal à lui-même, vous avez parfaitement raison, je me dis qu'il y a des postes qu'il ne faut confier qu'à des cadres de l'administration. C'est un métier que certains semblent oublier. Quand j'ai vu la nommination de Pape Mayel Diop aux ADS, je me suis dit sans être méchant, est-il le plus compétent dans ce secteur? Mayel est un monsieur trés affable, gentil, mais un peu loufoque ça doit être un peu son implication un peu trop poussé dans la lutte, savez-vous qu'il a été l'un des thioumboucat (Cercle restreint des féticheurs d'un lutteur) de Toubabou Dior. Franchement je n'ai rien contre la lutte mais j'ai un peu de réserve sur les hommes qui s'en approchent un peu trop...
    {comment_ads}
    Auteur

    Lami

    En Juillet, 2012 (21:59 PM)
    Merci M. Niang. Et ce qui est plus révoltant encore, c'est l'énorme gachis que ces "dysonctionnements" dans les nominations entraine! l'incompétence est très couteuse en temps et en ressources. Nous sommes en effet très nombreux- administrateurs civils, inspecteurs du Trésor, conseillers en diplomatie etc.- à végéter dans des bureaux sans aucune perspective de carrière ou de promotion. Enfin de compte, le sort que l'Etat reserve à ses cadres apolitiques - au sens policien- pour les punir de leur neutralité politique est génante, surtout pour nos directeurs et autres chefs, sous qualifiés pour l'emploi pour la majeure partie d'entre eux. Cette situation est même da

    Top Banner
    Auteur

    Koly

    En Juillet, 2012 (22:06 PM)
    Ou est Souleymane Jules Diop ? Comme le vieux Mody, il va bientôt envoyer une salve, s'il n'est pas nommé.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ely

    En Juillet, 2012 (22:13 PM)
    C'est le pint de vue d'un vrai et honorable patriote; si Macky n'en pas considération, c'est la Pirogue SUNU GAL qui va encore chavirer.



    Les ARRIVISTES WADISTES au seing du PDS classique (y compris WADE, KARIM en personne) et les AUTRES OPPORTUNISTES fondu dans des Coalitions comme Book Guis-Guis sont en attente de nomination de Poste par Macky comme notamment BALDé le FOURBE qui s'apprête à créer un Parti en renfort !! à la Coalition BBY de la majorité présidentielle !!! TENEZ-VOUS BIEN.



    Merci Cher Compatriote d'exprimer plus clairement et plus amplement ce que BEAUCOUP DE MODESTES COMPATRIOTES PRESSENTENT SANS POUVOIR L'EXPRIMER DIRECTEMENT à Macky ET à SON EQUIPE voulu par le PEUPLE espérant enrayer définitivement CE WADISME SATANIQUE. Hélas !!!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Los

    En Juillet, 2012 (22:21 PM)
    Macky est de toute façon un fils de wade qui à un moment a incarné ce qu'il y avait de plus dégueulasse dans le système de son crétin de père. Etant qualifié au second tour, on a estimé que ne pouvant tomber plus bas que terre (le système de wade), on pouvait sans réfléchir voter pour lui. Mais moi perso, je ne me suis jamais fait d'illusions sur le voleur Macky: avec lui, je n'aurai que de bonnes surprises jamais de mauvaises!
    {comment_ads}
    Auteur

    Lathio

    En Juillet, 2012 (22:22 PM)
    Dans les nominations de Macky Sall point de diola car pour lui le diola n'est rien.Il les meprise.Mais ce pays ne peut marcher sans les diola aux postes de responsabilités.
    Top Banner
    Auteur

    Waw

    En Juillet, 2012 (22:45 PM)
    ce professeur d education physique et sportive <> DAGE est competent et experimenté.Il fut directeur du cneps et dage au ministere des sports
    {comment_ads}
    Auteur

    Sans

    En Juillet, 2012 (23:04 PM)
    Merci encore pour les idées et l'éclairage, ils ne restent pas beaucoup de sénégalais qui prennent leur temps de lire et d'écrire et surtout de livrere leurs pensées.Il n'existe plus d'intellectuels dans ce pays du moins sont rares.

    Macky je suis désolé me semble trés fragile et un peu perdu pour être modeste mais malheureusement le temps ne joue pas à sa faveur et la patience des sénégalais s'il existe une patience est limite.Je ne crois pas qu'il fera 5 ans.Il est piégé et c'est un otage c'est un Président par défaut et les actes qu'il pose le trahit chaque jour.
    {comment_ads}
    Auteur

    Gnagna

    En Juillet, 2012 (23:06 PM)
    Article excellent... Dommage d'un titre aussi affirmatif... le destructeur du Sénégal... c'est Wade... il sera impossible d'atteindre une telle déchéance... Wade restera le président le plus corrompu et le plus corrupteur que le Sénégal ait connu... C'est impossible de faire pire que lui... Macky Sall n'est pas au bout de ses peines... mais la corruption était tellement ancrée dans le pays qu'on ne peut que lui donner du temps... et l'aider... si certaines nominations déplaisent à certains (on ne peut pas plaire à tout le monde), d'autres sont gages de mieux pour le pays... et le système d'élections est maintenant beaucoup plus démocratique... de même que la séparation des pouvoirs... il faut quand même reconnaître l'évidence...
    {comment_ads}
    Auteur

    Papis Diop

    En Juillet, 2012 (23:07 PM)
    C'est un vieux honnete et constant dont la constance merite d'etre saluée par nos compatriotes sénégalais.

    SENEGAL DEBOU
    Top Banner
    Auteur

    Lemzo142

    En Juillet, 2012 (23:11 PM)
    Je suis diola mais contre toute forme d'ethnicisme,les ministres sont de ministres de la république,donc travaillent pour tous les sénégalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Kebe

    En Juillet, 2012 (23:18 PM)
    toute mes felicitations mon cher oncle,merci de votre analyse c tres pertinent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lams

    En Juillet, 2012 (23:27 PM)
    Merci Monsieur Niang de votre clairvoyance. Moi perso, rien ne me surprend de Macky Sall et d'ailleurs tous ses actes sont inspirés du wadisme. Rappelez vous, de son voyage en France dans l'entre 2 tours de l'élection présidentielle dans ce pays. Nous sommes obligés de coltiner pendant 5 ou 7 ans, un président qui tente de se mettre dans des vêtements bien trop larges pour lui, en plus d'un déficit d'honnêteté doublé d'insuffisances intellectuelles. Je respecte le suffrage qui a chassé wade du pouvoir tout qu'il a intronisé Macky, mais je souhaite à mon pays, des dirigeants intégres et soucieux de leur mission pour soulager mon bra
    {comment_ads}
    Auteur

    Alassane Oumar Ba

    En Juillet, 2012 (23:28 PM)
    Merci Grand Mody, toujours egal a lui meme. Apres avoir rappele que la nomination a toutes les fonctions civiles et militaires est une prerogative constitutionnelle de Monsieur le President de la Republique, vous avez exprime des opinions sur certaines nominations a certaines fonctions. Je suis parfaitement d'accord avec vous qu'un professeur d'education physique et sportive Directeur de l'administration generale et de l'equipement ( DAGE) ou Secretaire General d'un ministere, cela trouble un esprit normal. Dans un pays avec une administration normee, n'importe qui ne peut pas etre nomme n'importe ou. Avec feu Senghor comme avec Abdou Diouf, les fonctions de Directeur de cabinet, de Secretaire General, de DAGE ou SAGE etaient assurees par des fonctionnaires choisis parmi les meilleurs administrateurs civils ou fonctionnaires de la hierarchie B de l'Etat. Seuls quelques rares ministeres disposaient du poste de Secretaire General (Affaires etrangeres, Education nationale, Economie et Finances, etc). Gardiens vigilants de l'orthodoxie administrative et financiere et memoires desdits departements, ces Secretaires generaux ne pouvaient pas etre demis par tout ministre nouvellement nomme. Jusqu'en 2000, le ministere des Affaires etrangeres n'avait connu qu'une seule Secretaire Generale.

    La nomination du nouveau Directeur General de la Senelec a ete un coup de massue porte a tous ceux qui connaissent le nouveau promu. Dire qu'il n'a pas les competences requises pour diriger la Senelec c'est faire dans la tautologie. A l'unanimite, tous les agents de la Senelec qui connaissent bien Monsieur NDiaye disent qu'il n'est pas l'homme qu'il faut. Dans la procedure ayant abouti a cette nomination, un homme, Cheikh Tidiane MBaye PCA de la Senelec, aura fait honneur a tous nos compatriotes. En refusant de cautionner la promotion d'un retraite de 61 ans qui, parce que ne faisant plus confiance a l'entreprise a un moment donne, avait fait un depart volontaire, pris son argent et cree une societe qui vend des compteurs a la Senelec, Monsieur MBaye a montre le chemin vers une gouvernance vertueuse. Que fleurissent plusieurs milliers de Cheikh Tidiane MBaye.
    Top Banner
    Auteur

    Auditbouleer

    En Juillet, 2012 (23:37 PM)
    Bravo Monsieur Mody Niang! Maintenant que Latif semble avoir vendu son âme, on est fier de vous voir jouer votre rôle de tous les jours. Sentinelle vigilante, merci
    {comment_ads}
    Auteur

    Les Soufis

    En Juillet, 2012 (00:14 AM)
    merci mody c'est très pertinent.

    {comment_ads}
    Auteur

    Jambur

    En Juillet, 2012 (01:15 AM)
    Merci Mr Niang. Papier tres pertinent. Vous restez la sentinelle de la democratie et de la bonne gouvernance. Mais ne vous inquietez pas, si le President fait les memes erreurs que Wade, il ne terminera pas son mandat.
    {comment_ads}
    Auteur

    Suxxali

    En Juillet, 2012 (03:32 AM)
    Mdy tu as oublie que ce sont les administrateurs civils qui ont foutu a la casse des entreprises comme la LONASE ,La SOTRAC LES ICS LA SONAGA LA CPSP PHOSPATES DE TAIBA MIFERSO LA SONEPI LES RAILS ETC

    C EST DES CONNERIES
    Top Banner
    Auteur

    Zourbateur

    En Juillet, 2012 (04:36 AM)
    Plus de rigueur sur certains points. La suppression des agences et directions n'était qu'un bluff. Macky a créé de nombreuses agences et directions pour ensuite les supprimer. L'IGE avait travaillé sur la base du décret de répartition des services signés par Macky lui même et non Wade.

    Forcément il y aura des conflits des compétences avec les multiples nominations, les multiples directions, DAGE et SAGE etc.

    Les communiqués des conseils de ministres rédigés et signés par Serigne MBaye Thiam. bien qu'il soit le porte parole du gouvernement, ce travail ne lui revient pas. C'est au secrétaire général du gouvernement de préparer l'ordre du jour ainsi que l'acte final et de le rendre publique.

    Ministre-conseiller est un grade réservé aux diplomates. Les collaborateurs du président sont conseiller ou conseiller spécial sans ou avec rang de ministre, chargé de mission etc.



    Madame Sall vient de démarrer la campagne électorale de 2017 ou 2019. Il ne se passe une semaine sans que la presse relate une séance de distribution. si ce n'est pas de l'argent, c'est du sucre ou du riz ou de la viande.

    Si c'est par le biais de sa fondation, je me demande qui sont ses bienfaiteurs. Une fondation qui n'a même pas 6 mois de fonctionnement et qui mobilise autant de millions voire milliard



    Je n'ai pas encore entendu Kouthia faire un sketch sur son boss "ZOURBATEUR"
    {comment_ads}
    Auteur

    Malik

    En Juillet, 2012 (05:21 AM)


    merci mody : c'est ca la citadelle de veille ; pas de carte blanche : la nomination du dg de senelec , et le comportement patriotique de chekh tidiane m'baye rappellent que le monstre n'est pas mort ; il a tout simplement changé de couleur : l'affaire du king fahd ; on assiste a la naissance d'un etat apr pletorique budgetivore

    VIGILANCE !!!

    peuple de l'obelisque soyez vigilant plus de wadisme meme sans wade !!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Baye Mama

    En Juillet, 2012 (07:35 AM)
    LE P.R A INTERET A SUIVRE LES CONSEILS DE CE MONSIEUR CONNU POUR SA CONSTANCE ET SON NATIONALISME.MR NIANG NE CHANGER JAMAIS DE BORD.LES SANS VOIX,NI PLUMES VOUS APPRECIENT ET VOUS SOUTIENNENT .C'EST D'AILLEURS CE BORD QUE LATIF COULIBALY N'AURAIT JAMAIS DU QUITTER.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngor V

    En Juillet, 2012 (07:39 AM)
    De grace, laissez Maitre Wade tranquille. Vous tous savez que Maitre Wade a bien dirige ce pays, Maitre Abdoulaye Wade a realise des performances que personne ne peut nier. Dites au President actuel de realiser ses promesses au lieu de parler de Maitre Wade tout le temps et a n'importe quelle occassion. Cessez de vous plaindre, d'accuser tout le monde de voleurs et travaillez beaucoup et toujours comme Maitre Abdouaye Wade l'a si bien fait durant son regne. Nul ne peut nous faire croire le contraire mais nous comprenons bien ces mechants, rancuniers et hypocrites qui veulent nous faire croire que tout ira bien ( nous voulons bien pour notre Senegal) mais vous irez de deception en deception avec certains ministres incompetents et impolis qui croient que ce present regne ne finira jamais, helas. Qu'Allah nous guide et nous protege Amiine.
    Top Banner
    Auteur

    Sambangone

    En Juillet, 2012 (07:48 AM)
    Merci Mody pour la profondeur de la critique que seuls les enthousiastes gregaires vont ignorer. les senegalais ne doivent plus accepter les parades solitaires d'un president omnipotant qui a droit de vie et de mort sur les gens ou tout le monde attend sa part eventuelle de gateau par amitié, par larbinisme, pour avoir partage une enfance, le lycee, l'universite, avec le president ou sa femme. Course hyppique au nom de la premiere dame, soukourou koor de la premiere dame etc... Ce qui encore choquant c'est l'ambiance du griotisme de mauvais alooi a tout va; Ecouter les publicités evenementielles à la radio sous la presidence d'honneur de son Excellence le President de la republique, du Premier Ministre du Ministre, du DC, du Directeur de l'entreprise, du PCA et j'en passe. On est loin de la rupture ne serait ce symbolique. It's not the time nto eat pour reprendre le titre d'un livre sur l'experience de l'alternance dans un pays africain . Chapeau et restons vigilent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bienditdoyen

    En Juillet, 2012 (08:34 AM)
    On ne dira pas que c'est de la politique politicienne.C'est objectif et précis et ce fut un irreductible opposant de Wade.



    Macky ne contrôle rien.C'est sa femme et Arona Dia qui dirigent le pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rfgrfgrfgrfg

    En Juillet, 2012 (08:57 AM)
    macky sall n'est pas serieux...il fait du nimporte quoi
    {comment_ads}
    Auteur

    Amadoum

    En Juillet, 2012 (09:18 AM)
    Entièrement d'accord avec votre analyse.Le président doit faire attention à certaines pratiques que nous avions dénoncées dans un passé récent.
    Top Banner
    Auteur

    Le Peuple

    En Juillet, 2012 (10:04 AM)
    Merci M. NIANG vous avez fait coucher sur du papier la pensé de beaucoup de sénégalais qui se sont un peu soulagé en lisant votre article . Je pense que pour les dages et sages les inspecteurs et administrateur civil peuvent l'occuper . Mais s'agissant des postes de directeur je penses au meilleur sénégalais par appel offre et une commission bien organisé devra siéger pour prendre le meilleur sénégalais.Ce qui va diminuer l'ardeur des politiciens qui devront retrousser leur manche pour réussir et non utilisé les raccourcis pour arriver au sommet.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diegane Le Paysan

    En Juillet, 2012 (10:09 AM)
    Absolutely right, Mr. Niang. Je reste tjrs positif pour Macky, mais je crois que qu'il doit faire attention. Ses vrais amis doivent le recadrer. C'est exactement le rôle des Abdou Aziz Diop, Latif Coulibaly et Dansokho.
    {comment_ads}
    Auteur

    Amsa

    En Juillet, 2012 (10:14 AM)
    Beaucoup de reserves, es ce par Kersa ou non ....?
    {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Juillet, 2012 (11:07 AM)
    Très bien M. Niang; je partage parfaitement votre analyse; nous courons le gros risque d'une dérive vers les vieilles pratiques de wade
    Top Banner
    Auteur

    Diégane

    En Juillet, 2012 (12:04 PM)
    Trés pertinente et constructive analyse critique..! Tout ce que je souhaite au toucouleur qu'il est, est qu'il réalise son ambition pour le sénégal car le voeux le plus cher du Président Machy Sall est de mettre le pays sur les rails de l'émergence et du développement au terme de ces 2 mandats. Mais force est de reconnaître qu'il doit écouter les patriotes comme ce grand Monsieur NIANG dont la clairvoyance et l'objectivité ne font aucun doute !
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngouda

    En Juillet, 2012 (13:29 PM)
    Mody Niang est un jaloux. il est également un malhonnête qui tout en écrivain une contribution le commente en même temps en inondant les postes d'apologies sous différents pseudonymes. Il est aussi un rancunier a l'art de falsifier de faits politiques dans le but d'assouvir son désir de vengeance.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndiya

    En Juillet, 2012 (13:55 PM)
    MODY NIANG A PEUR D ATTAQUER DIRECTEMENT MACKY
    {comment_ads}
    Auteur

    Maitre Wade

    En Juillet, 2012 (14:29 PM)
    Arrêter vos sottises way . Toujours vous prétendez dire que ablaye wade à fait que du mauvais et si macky dérape vous dites qu'il va faire comme wade. Je veux que vous sacher que wade a conduit le senegal avec une politique émergente et si macky n'arrive pas à continuer le rythme de développement du pays, degrace ne dit pas qu'il fait ce que wade à fait. Il ne pourra jamais faire le 1/5 de ce que Wade a fait.
    Top Banner
    Auteur

    Boybourew

    En Juillet, 2012 (15:03 PM)
    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR

    APR = ALLIANCE DES POSTES (PRIVILEGES) A REPARTIR
    {comment_ads}
    Auteur

    Zeyko

    En Juillet, 2012 (17:11 PM)
    C'est Macky Sall que le peuple a choisi et il ne peut pas faire le travail seul. Donc il lui appartient de choisir qui il veut pour l'aider dans sa mission et il ne peut prendre que les hommes à qui il a confiance. Pourquoi Mr Niang voudrait-il que le Président justifie ses choix? A vous entendre parler on devine que vous connaissez l'administration mais est-ce suffisant pour affirmer que telle personne est meilleure que l'autre soyons objectif et un peu d'humilité monsieur vous n'êtes pas Dieu. Dans vos analyses vous mettez toujours les diplômes en avant, et la compétence? sinon il fallait laisser Wade continuer. Aussi il faut éviter d'interpréter les nominations dont vous ne maîtrisez ni les tenants ni les aboutissants KHAMOU LOSSI DARA NIT DEY MANDOU
    {comment_ads}
    Auteur

    Jerome

    En Juillet, 2012 (19:11 PM)
    les nominations de Cheikh kanté au Port et Pape Dieng à la senelec constituent les points noirs du régime.Pour ses parents que Macky a nommé je les connais,ils ont le profil et son fidèles militants de son parti
    {comment_ads}
    Auteur

    Précision

    En Juillet, 2012 (21:21 PM)
    Mody, tu as fait référence à Momar Aly Ndiaye en tant que Délégué à la Réforme de l'Etat et tu n'évoques dans sa carrière que ce que tu sais ou ce que tu as voulu, mais c'est important que tu saches que le sus nommé a fait carriere au BOM de 1984 à 1987, en tant que Conseiller avant d'attérir à la Délégation à l'Informatique, qu'il a dirigé en tant que Délégué à l'Informatique de 1991 à 2002, puis Directeur Général de l'Informatique de l'Etat jusqu'en 2003, anné à la quelle il est nommé Secrétaire Gégéral Adjoint du Gouvernement. jusquen janvier 2011.
    Top Banner
    Auteur

    Azer

    En Juillet, 2012 (22:44 PM)
    voila l homme qui devait diriger le pays
    {comment_ads}
    Auteur

    Punk Andersonn

    En Juillet, 2012 (22:50 PM)
    BIEN ONCLE MODY;

    surtout revoir cette direction de l'enfance et de la petite enfance fait partie de celles supprimées
    {comment_ads}
    Auteur

    Bounkhatab

    En Août, 2012 (10:16 AM)
    analyse vraie et objective sur toute lla ligne.Macky me donne l'impression d'agir comme wade, sachant pertinement que ce dernier etait nul comme homme d'etat.Si macky et ses partisans pensent pouvoir leurrer le peuple, c'est qu'il se gourre.S'il continue sur cette lancee,il va echoue lamentablement pour le malheur du senegal.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email