Mercredi 30 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Contribution

Dix fausses idées concernant les Sénégalais de l’étranger !

Single Post
Dix fausses idées concernant les Sénégalais de l’étranger !
Sur fond d’incompréhensions mutuelles et parfois d’aigreurs, les préjugés véhiculés au Sénégal visant les Sénégalais de l’étranger, sont nombreux et bien ancrés ! Nous partageons ci-dessous quelques aprioris les plus courants et autres contre-vérités qu’il est temps de signaler en vue de relations apaisées…

1. « Ils sont à peine deux millions et vivent principalement en France et en Europe »

FAUX ! Les statistiques officielles font état d’à peine deux millions de Sénégalais de l’étranger mais se basent avant tout sur le nombre d’inscrits dans les consulats. Or, selon les pays, entre 10 et 90 % des Sénégalais ne sont pas immatriculés. C’est particulièrement le cas de ceux des 2ème et 3ème générations, des enfants de parents mixtes, des sans-papiers… et en Afrique où se concentre plus de 70% de la diaspora ! Contrairement aux Maliens ou Ivoiriens, les Sénégalais ne se sont pas fixés exclusivement dans les pays francophones (France, Belgique, Canada, Mali, Gabon, Maroc …) ! A l'affût des opportunités là où elles se trouvent, les sénégalais sont installés dans une soixantaine de pays (USA, Italie, Espagne, Gambie,…) et parmi les destinations les plus « exotiques » : Finlande, Suède, Russie, Australie, Chine…

2. « Ils sont principalement Mourides ou Peuls ! »

FAUX ! Si les « Mourides », commerçants par nature, sont fortement implantés dans les grandes métropoles (Paris, New-York, Milan…) et leur contribution aux transferts financiers et œuvres philanthropiques est substantielle, la diaspora sénégalaise rassemble avec le temps toutes les régions, ethnies et confréries qui constituent le socle humain et la richesse du Sénégal. Historiquement, les premiers à avoir émigré vers l’Europe sont les mandjaques, soninkés et peuls avant d’être rejoints plus tard par les wolofs et autres (sérères, malinkés...). Et cette diversité est aujourd’hui bien visible au travers des nombreuses associations de la diaspora.

3. « A part quelques success stories, ils sont chômeurs ou vendeurs de rue »

FAUX ! Comme au Sénégal, on trouve aussi bien des demandeurs d’emplois que des multimillionnaires. Dans la communauté à l’étranger, on recense dix groupes sociaux différents, de l’étudiant à l’homme d’affaires en passant par le sans-papier et le footballeur professionnel. Historiquement, les ouvriers et employés représentent encore 70 % de la communauté, mais ce chiffre tend à baisser avec l’influence de la 2ème génération beaucoup plus qualifiée et des étudiants. Dans certains pays (USA, Canada, UK …), les cadres sont même majoritaires. A contrario, la communauté la plus précaire socialement (ouvriers, employés, sans emplois, commerçants informels…) se trouve en Italie et en Afrique.

4. « Ils sont trop occidentalisés ! »

FAUX ! Toutes les études et observations sur la diaspora sénégalaise en Europe montrent au contraire un attachement fort au patrimoine culturel d’origine et aux traditions. Pour preuve, les trop rares manifestations culturelles sénégalaises organisées en Europe ou aux USA sont prises d’assaut. Idem pour les fêtes religieuses et autres pèlerinages au Sénégal ! En revanche, il est vrai qu’il y a une attention particulière à porter aux 2eme et 3eme générations (qui représentent selon les pays de 20 à 40% de la communauté). Sur le modèle d’autres pays (Malte, Ghana, Liban…), l’Etat du Sénégal doit développer de nouvelles offres en tourisme mémoriel (excursions, apprentissage du dialecte, transmission du patrimoine culinaire…) destinées à satisfaire les nombreux besoins identitaires de ces jeunes et de leurs parents.

5. « À part aider leur famille, ils n’apportent pas grand-chose au pays ! »

FAUX ! Il est vrai que les Sénégalais de l’étranger sont d’abord solidaires de leurs familles à qui ils envoient plus de 2 milliards d’euros par an. Mais ce n’est pas tout ! À cette manne, il faut prendre en compte les sommes dépensées pendant les vacances passées au pays, une grande part du chiffre d’affaires de certaines grandes sociétés publiques et privées (banques, assurances, opérateurs télécoms, compagnie aérienne, immobilier, professionnels de la santé…), les entreprises créées au Sénégal par la diaspora et les produits sénégalais consommés à l’étranger par la communauté (agroalimentaire, artisanat, textile…) Les Sénégalais de l’extérieur ont montré avec le temps qu’ils étaient un partenaire stratégique et fiable pour le développement économique et humain du Sénégal. Aujourd’hui, s’Ils mènent relativement peu de projets au pays, c’est qu’ils n’en ont pas tous les moyens et/ou manquent d’idées et de garanties ! A l’Etat sénégalais de s’employer à rendre toutes les conditions favorables et fertiles à ces nombreux fruits de la diaspora : investissements, compétences, épargne, soutien à l’export, engagement citoyen, développement humain et culturel, tourisme, philanthropie, réseaux influence… ?

6. « Ils sont déphasés par rapport aux réalités du pays… ils se croient supérieurs ! »

FAUX ! Ils sont les premiers soutiens financiers de leur famille restée au pays avec qui ils sont en contact quasi quotidiennement via les réseaux sociaux et WhatsApp. Ils sont par ailleurs très connectés aux médias nationaux via internet. S’ils sont bien imprégnés des réalités économiques et sociales autour de leur famille et de la communauté d’origine, certains font montre parfois d’un manque de diplomatie dans leurs contributions citoyennes sur les réseaux sociaux et autres. Ce qui peut être perçu au pays comme de la condescendance est au fond une marque de leur engagement patriotique et leur impatience à accélérer les changements. Qu’on se le dise, les Sénégalais de la diaspora ne veulent plus être considérés seulement pour leur argent !

7. « Ils sont trop radicaux et ne veulent pas le bien du Sénégal »

FAUX ! Les Sénégalais qui vivent dans des démocraties d’Europe et d’Amérique sont habitués à un haut niveau de liberté d’expression. Par l’importance de leurs transferts financiers synonymes de sacrifices pour beaucoup d’entre eux, ils contribuent substantiellement à la stabilisation du Sénégal et aspirent en retour à la reconnaissance de leur droit d’opinion critique ! Au fond, ils se sentent très liés au pays d’origine et s’impatientent de voir celui-ci, accélérer sur le plan économique et humain pour le bien de leurs familles… et aussi créer les conditions favorables à leur rêve collectif : retourner définitivement au Sénégal pour y monter un projet.

8. « Ils ne viennent qu’en été »

FAUX ! L’été et le « Tabaski » représentent moins de 50 % des flux d’entrées annuels des Sénégalais de l’étranger. C’est une réalité ! A l’occasion des fêtes de fin d’année, des grands pèlerinages (Magal…), la diaspora est massivement présente au pays. Etant donné que 90% de la diaspora est localisée en Europe et dans le voisinage en Afrique donc à moins de 5 heures d’avion du Sénégal, ils se rendent au pays tout au long de l’année et…rentreraient davantage si les prix des billets d’avion étaient moins chers.

09. « Les jeunes ne se considèrent plus comme sénégalais ! »

FAUX ! En France et dans les pays historiques d’immigration, environ 40% de la communauté n’est pas née au Sénégal et parmi ces jeunes on trouve souvent les meilleurs ambassadeurs du Sénégal. Plus qualifiés et mieux insérés, dans leur grande majorité, ils aspirent à servir différemment le pays d’origine. Encore faut-il le comprendre ! Et dans cette voie, il appartient à l’Etat sénégalais de les aider à cultiver davantage leur identité sénégalaise ce qui ne doit pas se limiter aux cours de wolof.

10. « Quand ils rentrent chez eux, ils nous oublient ! »

FAUX ! Une fois retournés chez eux, les Sénégalais de l’étranger maintiennent le contact avec leur famille et le pays. Pour preuve, en France, Espagne et en Italie, le Sénégal figure dans les premières destinations pour les télécoms et les transferts d’argent. Les médias sénégalais sont très suivis, particulièrement sur le Web. Les produits sénégalais (alimentaires, artisanat…) achetés à l’étranger le sont très majoritairement par la diaspora. Et les artistes sénégalais qui se produisent à l’étranger font salle comble…

11. « Ils paient trop de frais pour leurs transferts d’argent ! »

VRAI ! En moyenne, les frais de transferts d’argent pour le Sénégal sont excessifs notamment par rapport à d’autres pays africains (Maroc, Nigéria, Kenya, Ghana…) où ils sont bien moindres. Heureusement, il est désormais possible d’envoyer de l’argent au Sénégal avec un service low-cost et via mobile avec Monisnap et… le premier transfert est gratuit !

Samir Bouzidi

liiiiiiiaffaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Diop

    En Décembre, 2019 (08:53 AM)
    C'est une bonne observation
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (09:51 AM)
      merci... sama yaram dafa daww....
      bon courage sama gagni.... yalla naléen borom bi jaapalé... ndakh yénanguissi jaap d
    • Auteur

      Detroit

      En Décembre, 2019 (15:34 PM)
      publi-reportage. ce n'est pas un article de presse. publicité pour monisnap. you cannot fool people.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (14:41 PM)
      lol une observation faite pour glisser une pub de transfert d'argent . qui est dupe?? pas les diaspo
  2. Auteur

    Cadres Aux Usa

    En Décembre, 2019 (11:32 AM)
    Article correct! par contre les cadres sénégalais sont majoritaires aux USA! j'en doute fort...Canada peut-être (cadres moyens on va dire)



    • Auteur

      C Vrai

      En Décembre, 2019 (03:50 AM)
      au canada je n'ai jamais vu un médecin noir mais des employés de banques que des naars
    • Auteur

      Deugr

      En Décembre, 2019 (12:42 PM)
      oui c,est vrai. pas necessairement dans les grandes villas comme new york ou la majorite est commercante. dans les autres gilles ou etats la plus part dss senegalais don’t des cadres. ils se font discrets, achetent leur maisons et s’occupent tranquillement de leur familles sans tambours ni trompettes. une sorte de majorite silencieuse
    Auteur

    En Décembre, 2019 (15:53 PM)
    En tout cas moi, hors de Paris la France, à 400 kms je ne connais aucun Sénégalais qui vit avec sa famille moins bien en France qu'au Sénégal. Merci la France !
    Auteur

    Kaufmann Barbara

    En Décembre, 2019 (15:54 PM)
    Il faudrait faire des virements de banque à banque, ça coute presque rien
    • Auteur

      Big Brother

      En Décembre, 2019 (16:25 PM)
      mais c’est vachement dangereux parce que passé un montant vous pouvez avoir tracfin sur les talons et peut-être un contrôle fiscal …
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (17:16 PM)
      au canada un virement international de banque à banque c'est 35 $ plus chér que les couts d,envois
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (09:32 AM)
      pas du tout...depuis l´autriche c une catastrophe de transferer banque á banque
    Auteur

    En Décembre, 2019 (18:27 PM)
    ''FAUX ! L’été et le « Tabaski » représentent moins de 50 % des flux d’entrées annuels des Sénégalais de l’étranger. C’est une réalité ! A l’occasion des fêtes de fin d’année, des grands pèlerinages (Magal…), '''



    Tu es en contradiction avec toi même, les flux d'entrées au Sénégal sont plus élevés lors du Magal !
    Auteur

    Mohamed Seck

    En Décembre, 2019 (21:45 PM)
    Il en est quelques-uns qui deviennent complètement fous. Ils se vantent de manger du fast-food, donc des aliments pour soulager un creux de ventre seulement, veulent convertir les hétérosexuels et même se marier avec l'élan d'une force impérieuse à eux s'ils présument qu'ils ont de l'argent, essaient de collecter du matériel pour les faire chanter au point de les coller plus leur ombre, les assaillent nuits et jours pendant un an, mentant comme un fou qui croit et fait croire à ses mensonges dans Facebook, créant même de fausses nouvelles sur le compte du président Obama, assumant des stéréotypes traitant les musulmans d'un terme dérogatif comme (Farrakhan en l'ocurrence) et mène jours et nuits maintenant pendant un an, sans relâche (il ne dort pas pour ce faire), le combat d'une ethnie très raciste qui ne veut pas voir les Africains sur le sol américain, un déraciné complet, tout à fait désigné pour la potence pour avoir terni l'image du Sénégal au Usa, il a pour nom ALFRED DELGADO

    Si je mens d'un iota, que Dieu me reprenne le seul bout de bois qu'il m'a donné. Je le jure sur le Coran
    Auteur

    Fute

    En Décembre, 2019 (23:21 PM)
    TOUT CA POUR DEGUISER UNE PUBLICITE MONISNAP
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (13:45 PM)
      effectivement c'est de la publicité déguisée. bien que je salue l'initiative, je n'utiliserai pas personnellement l'application. je suis allé voir mais reste stupéfait du manque de professionnalisme avec un français "ndiallakhane" et des oublis de mots par ci et là. c'est un véritable turn off! ce que vous écrivez impacte sur votre crédibilité,
    Auteur

    Emigré Sans Illusion

    En Décembre, 2019 (23:47 PM)
    Aux USA, il y a bcp moins de cadres (bac +que d'émigrés "standard" senegalais cursus scolaire francophone court, voire inexistant), à peu près comme en Europe. Au Canada, c'est le contraire: bcp + de cadres et d'étudiants. Et cela s'explique: le Canada maîtrise sa politique d'immigration et dans les fait choisit plus de 90% de ses immigrants. Il est vrai qu'ils n'ont qu'une seule frontière terrestre à contrôler et on ne peut pas y aller en pirogue. Et contrairement aux apparences, le Canada est certainement le pays le plus strict en matière de rapatriement d'illégaux. Le travail au noir n'est pas facile à trouver et si tu en as, il ne paie pas bien et tu peux tomber à tout moment. D'ailleurs, ce n'est que récemment qu'on a autorisé les étudiants étrangers ayant terminé leurs études à demander la résidence permanente. Par contre, si on rempli les conditions, le Canada est le meilleur pays d'immigration au monde. Tes droits sont respectés, et on te regarde rarement comme un étranger. Mais nak le froid mom … "l'hiver météorologique" (comme l'appelle le service météo) dure 6 mois, de novembre à fin avril. C'est vrai qu'on ne peut pas tout avoir. Sinon, le Canada serait un paradis sur terre.

    Avis aux étudiants: si vous n'êtes pas canadien ou résident permanent, les études coûtent excessivement chers au Canada. Mieux vaut terminer un master au Senegal avant d'y aller ou alors aller étudier en France, c'est bcp moins cher. Expérience lolou ley diarigne.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (00:17 AM)
      je pense pas que le canada soit le meilleur pays d'immigration trop de barrières quelque soit ton parcours académique ,cout de vie excessif je parle pas du québec trop froid et surtout très difficile d'épargner la preuve c'est rare de voir un sénégalais du canada construire au pays
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (13:52 PM)
      au canada depuis un bon moment mais mon expérience est quelque peu différente. je trouve que le canada est un des pays les plus hypocrites au monde. il se fait passer pour un pays ouvert mais quand tu y regardes de plus près, un tas d'obstacles est mis sur le parcours de l'immigrant. il lui demande beaucoup de diplômes mais au final veulent l'envoyer faire de sales boulots
    • Auteur

      Cadrecanadien

      En Décembre, 2019 (18:22 PM)
      c'est vrai, le systeme d'immigration canadien est un peu tres difficil. l'integration est aussi tres difficil surtout pour quelqu'un qui a des diplomes etrangers. c'est un pays ou il faut beaucoup se battre avant de voir son chemin en plus d'etre chanceux. quand tu es en regles, tu peus quand meme avoir ta citoyennete facilement, il y'a aussi beaucoup d'opportunites pour quelqu'un qui veut se battre. c'est difficil aussi d'epargner beaucoup d'argent, surtout quand tu vis au quebec. la vie est trop cher! l'hyver c'est un truc de ouf!
      mais malgres tout j'adore ce pays, je me sens chez moi, il n;y a pas beaucoup d;emmerdeurs. je marche a n;importe quelle heure sans me soucier d;une agression ou d;un vol etc...tres securitaire! tout le monde s;occupe de ses oignons dans son petits coin. tu as la paix dans ce pays, no bullshit, pas trop de negativite! l'ete tu peus faire des roadtrip, aller a quebec, montreal, toronto, etc... le canada c'est le paradis en ete! les senegalais au canada n'ont pas beaucoup d;argent, mais ils menent une vie decente!
      vive le canada!
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (20:50 PM)
      don a quoi bon d endurer le froid si c pas possible d epargner xana dengua fatte deniou niow pour out pas pour faire des road trip ou je sais pas quoi
    • Auteur

      Laye Diaw

      En Décembre, 2019 (17:42 PM)
      moi j´ai les papiers depuis deux décennies. je gagne bien ma vie ici. venez au canada. y a du boulot.
    Auteur

    Polak

    En Décembre, 2019 (03:46 AM)
    Dzie? dobry rodakom !



    Nioungi diléne ziaré depuis la Pologne - hehehe - les Sénégalais sont partout et en plus France, Italie, Espagne ne sont plus ces destinations prisées d'antan. Le monde a évolué !
    Auteur

    En Décembre, 2019 (10:12 AM)
    Les senegalais sont parmi les communautés les plus éduquées en France puisque 27,4% des migrants sénégalais ont un diplôme du supérieur, 55,9% ont le brevet des collèges et/ou du baccalauréat, et seulement 16,7% n'ont aucun diplôme. Le nombre de Sénégalais migrants disposant d'un diplôme au moins d'un niveau bac +2 dépasse d'ailleurs ceux provenant de l'Italie, avec 15,7% et de l'Espagne, avec 17,6%, de la turquie, du maroc, de la serbie. À l'inverse, moins de 7,1% de la population majeure portugaise habitant en France est allée au-delà du baccalauréat.

    Avec 26,8% de la population française ayant fait des études supérieures, les Français «natifs» sont même moins diplômés que la diaspora sénégalaise vivant en France dont 27,4% ont un diplôme du supérieur. Contrairement aux idées reçues, il y a beaucoup de senengalais de niveau cadre et cadre supérieur en France , mais aussi des chercheurs, des ingénieurs, des médecins, des avocats, des chefs d'entreprise et j'en passe .... Contrairement aux idées reçues, la population immigrée senegalaise est très hétérogéne, il y a des modous qui sont travailleurs, qui ont une excellente fibre commerciale et le sens de la débrouille, mais aussi beaucoup de cadres compétents, et également des entrepreneurs efficaces.... C'est dommage que nos gouvernants n'essayent pas d'organiser, d'encadrer tout et de créer une synergie entre toutes ses compétences pour mieux servir notre pays.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (15:04 PM)
      nos gouvernants n'ont aucune vision pour la marche du pays tout ce qui les interressent c'est de voler l'argent public
    Auteur

    En Décembre, 2019 (16:48 PM)
    Auteur

    En Décembre, 2019 (16:48 PM)
    Auteur

    En Décembre, 2019 (17:57 PM)
    Foutez-nous la paix, vous de la diaspora, certains sont restés en Europe à cause de la viande et des lumières. La majorité est dans la galère.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (04:56 AM)
      souma wajdi rappeur leu,
      khana guisso rimeyi,
      dey out coumou clash,
      gnoune talougnoula fils
      bayil nagne la dip doundou guiss
    Auteur

    L'islaem

    En Décembre, 2019 (21:25 PM)
    et qu'est ce qu'on vie bien sans votre religion de merde ! lol
    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:52 AM)
    Vous oubliez de cited combien d'immigrés senegalais sont arretés pour vente de drogue dure.
    • Auteur

      Lolou

      En Décembre, 2019 (16:37 PM)
      y'en a beaucoup, nos compatriotes sénégalais sont l'une des communautés africaines les plus actives également dans le trafic et la vente de la drogue en europe que ça soit en france , en italie et dans d'autres pays, et ceci depuis plus de 30 ans. ca c'est une réalité que beaucoup de sénégalais connaissent, des communautés venant de certaines régions du senegal étaient systématiquement ciblées par certaines polices européennes, la région de louga en est une, parmi les africains,, en dehors des nigérians, la communauté sénégalo-gambienne est en tête dans le trafic de la drogue dure., , les marocains sont quand à eux spécialistes de drogues douces, car c'est eux qui produisent et qui exportent une bonne partie de la marijuana exportée en europe.
      certains belles maisons construites par des trafiquants de drogue n'est pas un mythe c'est une réalité dans ce pays. par contre il ne faut pas généraliser, ces trafiquants ne représentent qu'une petite partie de la diaspora sénégalaise, une majeure partie des sénégalais de l’extérieur travaillent dure et gagnent honnêtement leur vie à l'étranger
    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:52 AM)
    Vous oubliez de cited combien d'immigrés senegalais sont arretés pour vente de drogue dure.
    Auteur

    Lat Fall

    En Décembre, 2019 (16:49 PM)
    Qu’on se le dise, les Sénégalais de la diaspora ne veulent plus être considérés seulement pour leur argent !



    J'aime!



    D'ailleurs la diaspora compte investir un des leurs pour 2024. Si les rumeurs se confirment, il s'agira cette fois d'un jeune et brillantissime professeur de Sciences Po. qui a fait ses preuves à l'ucad. Il est présentement chef de département et directeur d'un programme de politique publique et manager hors pair aux USA. Il allie pertinence, savoir-faire et pragmatisme. Je pense que le Sénégal vient de trouver l'homme de la situation. Que le tout puissant le protège!
    Auteur

    Ss

    En Décembre, 2019 (17:14 PM)
    Aux Etats Unis, le problème ce n'est pas l'éducation mais les papiers. Les diplômes du Sénégal ne sont pas reconnu ici et les Universités sont très chère pour les étrangers. Si tu n'es pas Américain, tu auras des difficultés financières pour étudier ou trouver un bon boulot. Si tu viens avec un visa étudiant, tu paieras comme les japonais ou autre étrangers et seul les riche peuvent se le permettre. Donc c'est très difficile de venir au Etats Unis, continuer ou finir ses études et trouver un emploie de cadre.

    Pour les immigrants, la première chose a faire est de régler ses papier (mariage est plus rapide et facile) puis avoir la patience d'étudier des années en se serrant la ceinture. C'est ce qu'il faut pour avoir un diplôme, ses papiers, un salaire de 'middle class' (cadre) et le plus important sa retraite assure. Sinon ce sont les petit boulots pour le reste de ta vie sans retraite.

    La plupart des immigres aux Etats Unis font les petit boulots parce que ca prend du temps et de l'argent pour avoir ses papiers et finir ses études. Mais il y a de plus en plus de Sénégalais nés et ils ont la chance de réussir come Barack Obama.

    Auteur

    Yeet

    En Décembre, 2019 (15:54 PM)
    Malgre tout on me peut pas devenir Ministre!!!!!

    Le senegal nous tolere seulement pour notre argent!!!!

    Ici aux USA, ils sont tres nimbreux les universitaires.

    Seulement ils be sont pas en general dans les grandes villes.
    Auteur

    En Décembre, 2019 (20:07 PM)
    La France est le meilleur pays pour les migrants

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email