Lundi 26 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Felwine : cet homme qui porte bien son nom a-t-il succombé à la tentation d’être porté par son nom ? (Par Alassane K. KITANE)

Single Post
Felwine : cet homme qui porte bien son nom a-t-il succombé à la tentation d’être porté par son nom ? (Par Alassane K. KITANE)
Dans la tradition sérère, l’anthroponymie (une branche de l’onomastique) a, entre autres fonctions, celle de conjurer ou de pronostiquer un destin. Felwine veut dire en sérère « Fel wiin » (qui plait aux gens) : quand on lit ou écoute Felwine on ne peut pas ne pas dire qu’il porte bien son nom. Au regard de sa production, de sa carrière universitaire et de son combat aussi, Felwine porte son nom, et c’est presque inimaginable de lui trouver des ennemis. Son texte intitulé « Nous tenir éveillés » est la fois d’une beauté sémantique et d’une rigueur démonstrative incontestables. Après lecture d’un tel délice on ne peut que dire chapeau bas à l’auteur !

Il analyse la situation nationale avec un lexique adapté à son vouloir-dire et des références implicites (Marx, Edward Herman et Noam Chomsky) bien à propos. Son souci d’être factuel est également manifeste, car à aucun moment on ne l’a vu flotter longuement dans l’apesanteur de la spéculation stérile qui coupe beaucoup d’intellectuels de la réalité sociale. Cependant la question centrale de son texte me semble être une affirmation déguisée, un verdict avant le procès : « dans quelle démocratie élimine-t-on du jeu politique le parti le plus représentatif ? ». D’autres auraient préféré être plus prudents en se demandant : qu’a fait ce parti politique pour être dissous ? Ces faits méritent-ils la dissolution ? Mais peut-on reprocher à Felwine le choix de ses prémisses étant entendu que nous partons tous de prémisses ou de postulats discutables dans l’absolu ?

Ce qui est tenu pour hypothèse doit certainement être raisonnable, mais pas forcément conforme à la réalité, du moins telle que nous la percevons a priori. Or n’oublions pas qu’à l’époque de la post-vérité, c’est la perception qui est reine. On ne peut donc reprocher à Felwine ce choix de s’interroger sur la dissolution du Pastef, mais il aurait pu se demander aussi : dans quelle démocratie au monde un opposant s’attaque-t-il frontalement et gratuitement à des gradés de l’armée ? Pourquoi monsieur Sonko, s’arroge-t-il le droit de jeter le discrédit sur nos Forces de défense et de sécurité et ce, depuis plusieurs années ? Pire, Felwine semble s’émouvoir du sort réservé à ce parti, mais pas un mot sur la soixantaine de victimes que la sédition enclenchée par ce parti et son leader a provoquée. Dans quel pays au monde le gouvernement peut-il croiser les bras et regarder faire une anarchie dont le but déclaré et déclamé est sa propre chute avant terme ? Vous nous parlez d’aspirations de milliers de sénégalais, mais que dire de celles de millions d’autres compatriotes ?

On a effectivement tué, un juge dans ce pays, on a tué des policiers en service ; on a emprisonné un chef de l’opposition, mais personne n’a jamais tenté de faire ouvertement obstruction à la justice et de chercher à s’ériger soi-même en justicier. Personne ne s’est une fois au Sénégal auto-barricadé dans sa base politique pour prétendument défier la justice de son pays. Nanu bayyi naxànte bi ! Personne ne doute des abus de pouvoir sous Macky Sall, personne n’ose nier qu’il y a dans la justice de graves dysfonctionnements et peut-être même des magistrats qui ne sont pas libres. Mais de là à remettre en cause la prérogative de qualification des faits par la justice, c’est un passage à la limite : si on concède à un simple citoyen qui n’est investi d’aucun pouvoir institutionnel le droit de qualifier lui-même les faits qui lui sont imputés, comment le refuser aux institutions dont l’essence et la finalité sont justement cela ?  Comment rappeler la mort d’un juge sans reprocher à celui dont le discours et les actes ont provoqué des émeutes les plus sauvages et criminelles dans l’histoire de notre démocratie d’avoir failli à ses obligations de retenue et d’être républicain ?

Personne n’est contre une révolution (encore faudrait-il qu’on puisse appeler comme tel tout soubresaut ou n’importe quelle entreprise de sédition), le problème c’est de tout faire pour que la révolution ne soit pas dévoyée et récupérée par un passager clandestin. Les aspirations du peuple sénégalais au changement ne pourront jamais être un prétexte pour faire passer l’arbitraire d’un homme ou d’un parti. Un intellectuel qui se tait quand on brûle des universités, tue des citoyens, saccage des biens publics et insulte toutes les institutions du pays ne devrait pas s’étonner qu’il y en ait d’autres qui observent le silence quand un leader politique est emprisonné à la suite d’évènements aussi dramatiques.

Felwine n’a en définitive rien dit que les partisans de Sonko n’aient déjà dit, son texte n’est finalement que l’élaboration conceptuelle et le couronnement intellectuel de ce pari de vouloir dégager un régime par des voies non-démocratiques, de vouloir précipiter la chute de ce régime. Qu’on nous reconnaisse donc le droit de continuer à faire confiance au génie de notre peuple, à la solidité de notre État et à l’intelligence de notre république. Oui, nous devons rendre grâce à Dieu d’avoir un Etat vraiment solide et des Forces de l’ordre républicaines, car l’insurrection qu’on leur a imposée aurait pu les pousser à commettre des crimes (était-ce le but sournoisement recherché ?).

Qu’il y ait une justice non équitable, c’est un scandale dans une république ; que des appels à la violence soient punis d’un côté et non de l’autre relève de l’injustice, personne n’en disconvient. Mais deux réserves doivent, à notre avis, être apportées à une telle appréciation. La première est que la république et la démocratie ont défini des modalités de contestation qui ne mettent pas en péril la république et l’unité nationale. Qu’un leader politique fasse du discours sur l’ethnie une partie de sa stratégie est absolument blâmable, et tout intellectuel devrait le rappeler à l’ordre comme on l’a fait à propos de la revendication du Fouta comme titre foncier. S’opposer est un droit et peut-être même un devoir citoyen dans la mesure où tout contre-pouvoir contribue à consolider la démocratie. Mais prôner le déni de la république n’est pas moins blâmable que le déni de justice : il faut s’opposer de façon républicaine et non de manière rue-publicaine. La deuxième est que sans chercher à absoudre le procureur et la justice, il convient de rappeler que le juge décide dans son intime conviction et que le procureur est le maître de l’opportunité des poursuites. Le procureur peut juger que celui qui menace avec des armes à la main est plus dangereux que celui qui ne fait que des déclarations. J’avoue que cette façon de voir les choses ne me convainc point, mais au regard des missions assignées à l’autorité, la notion d’opportunité des poursuites lui est réservée de façon exclusive. Elle peut juger que celui qui a déjà commis des actes violents représente plus de danger pour la société que celui qui le dit mais qui ne passera jamais à l’acte : tout dépend de l’appréciation du procureur (aucune théorie ne peut dissoudre dans la froideur du concept le caractère vital de la sécurité et de la paix sociale).

Et pour dire encore un mot sur la régression alléguée de notre démocratie, il faut remarquer que nous en sommes tous comptables. Le régime en a certes une plus grande part d’imputation, mais la responsabilité des citoyens et des politiques doit toujours être interpellée : telle est l'attitude normale de l'intellectuel, c'est-à-dire assumer pleinement la sienne sans parti pris et rappeler aux uns et aux autres la leur. Personne n'est innocent dans ce qui est arrivé. Notre refus de la vérité est le crépuscule de la paix et de la concorde nationale qui ont toujours servi de ceinture de sécurité à notre démocratie. Un intellectuel doit certes être engagé, il doit défendre les causes justes, mais toutes les causes justes ! Et au préalable, il doit démontrer la justesse des causes qu’il défend et non en faire une pétition de principe. On ne peut pas combattre le Ndigël des élites religieuses et faire un Ndigël laïc en prenant pour évident ce qui doit faire l’objet d’une discussion.

Il faut également, tout en dénonçant sans compromission les dérives du pouvoir actuel, préciser que cet imbroglio entre justice et exécutif est une des grandes apories de nos démocraties. Au Brésil, en février 2019, l’ancien président Lula a été condamné à 12 ans et 11 mois de réclusion pour corruption et blanchiment : ses partisans criaient au complot. Et comme à chacun son tour chez le coiffeur, un des bourreaux politiques de Lula, à savoir Bolsonaro, a été condamné en juin dernier à huit ans d’inéligibilité. Aux Etats-Unis Trump a embauché la même trompette de la victimisation. En France gauche et droite se sont littéralement détruites par des histoires de complots judiciaires. La démocratie est ainsi faite ; elle est précaire et sujette à des conflits parfois très douloureux. La décadence tant proclamée de notre démocratie est donc à relativiser.

Il faut dire à propos de cette tribune de Felwine que c’est une excellente initiative que de dénoncer les abus de pouvoir sous Macky, mais en veillant que l’autre sens de son nom ne prenne pas le dessus sur le vrai sens. Autrement Felwine (qui est aimé par les gens) ne doit pas devenir buggo fel wiin-we (désir de plaire au peuple). Les civilisations ne meurent pas par le cœur, elles meurent par l’esprit : lorsque l’esprit se prosterne devant sa majesté le cœur, tout dans la société obéit désormais à une dialectique de l’amour et de la haine. Le premier devoir de l’intellectuel n’est pas de faire une théodicée du mal ni d’adhérer à l’oppression des pouvoirs, mais d’épier le diable partout pour éviter qu’il prenne possession du peuple. Ne vous en faites surtout pas cher Felwine, il y a longtemps que les sénégalais se sont réveillés. Depuis lors, ils ne se sont pas rendormis. Peut-être que ceux qui dormaient viennent juste de prendre le train de l'histoire de notre veille permanente.

Alassane K. KITANE


37 Commentaires

  1. Auteur

    Kazlaf

    En Août, 2023 (00:38 AM)
    le debat est ouvert. "apesenteur de la speculation sterile " love it!  qui dit mieux!?
  2. Auteur

    En Août, 2023 (00:42 AM)
    excellent!
    {comment_ads}
    Auteur

    Observateur

    En Août, 2023 (00:45 AM)
    J'aime bien votre dernière phrase. Elle traduit bien l'expression ''le réveil sera brutal''. Les vétérans sont déjà sur le chantier de Veille depuis des années. Bienvenue a tous ceux qui viennent de se réveiller. Mieux vaut tard que jamais.
    {comment_ads}
    Auteur

    @felwingoodjob

    En Août, 2023 (00:49 AM)
    Comme par hasard Yoro et Kitane ont presque la même dictée. Good job Felwine. La pensée libre vs la pensée unique
    {comment_ads}
    Auteur

    Takine

    En Août, 2023 (00:58 AM)
    Vous écrivez sans cesse, mais sans succès et sans retentissement si je ne me trompe. Donc ne seriez-vous pas jaloux du succès littéraire, mondialement primé, de ce jeune SARR ? Merci de m'avoir appris l'anthroponymie (sincèrement), et je voudrais en savoir autant sur votre nom.
    Auteur

    En Août, 2023 (01:08 AM)
    Des arguments solides. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Honneur Aux Martyrs

    En Août, 2023 (01:24 AM)
    C triste de voir de brillants intellectuels se courber autant pour lxxxxx le uc du roi MS
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (02:29 AM)
    Ce Kitane, j'ai vraiment pitie, pauvre de lui, il se perd dans ses expliquations....il est vraiment drole. il se pose la question, "qu'a fait le Parti Pastef pour meriter la dissolution?" ...eh bien on vous retourne votre question?.."Que n'a t pas fait a Ousmane Sonko pour qu'il appelle a la Resistance?"....tu vois desque la justice est bafouee, bonjour les degats....aussi le terme "sedition" est un fourre Tout!, peut etre pour toi c de 'sedition" mais pour d'autres c de "Resistance" au bafouement de l'etat de droit,.......a suivre sa logique, l'injustice de l'etat et ses demembrement, est tres acceptable et personne ne doit resister....avec sa logique, l'esclavage, decretee par ceux qui reprensentent l'etat, ne doit jamais etre combattue, mais acceptee par les faibles citoyens, car l'etat est au dessus de tout..au revoir la resistance! C tres fac
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (02:49 AM)
    Bel article. Objectif et très pertinent. 
    Auteur

    Tosh

    En Août, 2023 (03:09 AM)
    Il faut savoir écrire et respecter le temps du lecteur. J'ai décroché dès vos premiers paragraphes qui ne sont que du bavardage inutile et une familiarité imprudente avec Felwine. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2023 (03:30 AM)
    Belle contribution qui restaure la vérité. Bravo et Merci !
    {comment_ads}
    Auteur

    Samba Diom

    En Août, 2023 (04:53 AM)
    Il faut reconnaitre à mes gamous sereres une hauteur d'esprit. La langue serere est clairement une langue riche et c'est comme ca qu'elle favorise l'intellectualisme. La seule chose qu'on doit interdire aux sereres c'est la politique. Macky et Senghor qui sont la preuve qu'ils ont développent des tendances tyranniques une fois au pouvoir.😂😂🥳.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ba

    En Août, 2023 (05:01 AM)
    Vers gréât mr kitane

    Analyse sans parti pris je valide totalement

     

    Félwine  pense avoir deux un cerveau pour réfléchir c´est pas parce qu´on écrit ou parle bien le parle bien le français qu´on est intellectuel

     
    Auteur

    Amsa

    En Août, 2023 (05:15 AM)
    Voila un malhonnete cet Alassane Kitane, il veut tout simplement essayer de defendre l'hypocrisie, tous les Senegalais honnetes savent que Felwine est un patriote qui aime son pays, il n'est pas corrompu. A lire vos lignes, soit tu es malhonnetes ou corrompu.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (05:47 AM)
    Kitane un "intelectuel" au service de l'asservissement et toujours a repondre aux hommes dignes comme il na pas d'epaisseur, il se morfond dans le daguassanter. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (05:56 AM)
    Wi chapeau bas à felwine
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (06:06 AM)
    Le maquis pire que le nazisme 
    Auteur

    En Août, 2023 (06:20 AM)
    N'est pas intellectuel 🧐 qui veut en tout cas ce Felwine est un intellectuel un plaisir de le lire dans ses idées nobles toujours défendre le peuple !
    {comment_ads}
    Auteur

    Kkz

    En Août, 2023 (06:50 AM)
    Ya ceux qui portent leur nom et ceux qui ont vendu leur nom. Essayer de justifier l'injustice au nom de la justice est pire que lamentable.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lui Et Moi

    En Août, 2023 (07:10 AM)
    Mr Kitane, ayez au moins l'honnêteté de fire que le discours et les actes de Ousmane Sonko ne sont que la conséquence de la persécution,  de l'acharnement dont il est l'objet de la part des tenants du pouvoir. Il a usé de son droit de résistance que lui  confére la constitution. L'instrumentation de la justice, l'utilisation des FDS pour le persécuter qu'il dénonce sont une réalité que tout intellectuel devrait dénoncer. Exemple, je ne vous ai jamais entendu dénoncer les barricades sans fondements de la cité keur gorgui. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Terminus

      En Août, 2023 (07:24 AM)
      Hé sonko est terroriste. Ses téléphones ont parlé et son agenda caché est dévoilé. Il peut solliciter tous les intellectuels rappeurs son sort est scellé. Vivement la  phase deux pour mettre définitivement à genoux cette vermine. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Sandjoxo

    En Août, 2023 (07:26 AM)
    Que de circonlocutions pédantes pour défendre les prédateurs. Ce monsieur a osé écrire : "Personne ne s’est une fois au Sénégal auto-barricadé dans sa base politique pour prétendument défier la justice de son pays". Un tour de passe-passe pour rendre Ousmane Sonko responsable de sa séquestration par la police politique de Mr Sall. C'est pire qu'un mensonge, c'est une connerie qui disqualifie, d'emblée, ce faussaire.
    Auteur

    En Août, 2023 (07:29 AM)
    Felwine Sarr, un intellectuel comme tant d'autres qui se sent obligé d'être toujours du côté de Sonko de peur d'être lacéré par les patriotes dans les réseaux sociaux.

    Et surtout si ces intellectuels vivent à l'étranger.

    Sans courage, un intellectuel n'est en réalité pas un intellectuel.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (07:35 AM)
    Décidément Senghor n'est pas mort de vrai mort. Que des mots et dès très jolis mots .🤣
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngagne

    En Août, 2023 (07:45 AM)
    Felwine, c'est le fond et la forme. Presque parfait. "Presque", parce que un peu moins de retenue et de courtoisie en échange d'un peu plus de hargne et d'agressivité linguistiques (di jaar fu bonn!) m'auraient assurément convenus. Trop nice, mais trés convaincant. Quant à ce quidam, je veux dire Kitane, aussi belle qu'il voudrait qu'elle soit, la forme bat terriblement de l'aile car le fond est entièrement construit sur le narratif mensonger des honnis du peuple (wa apr). 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (07:49 AM)
    Les patriotes ont terrorisé tout le monde.

    Surtout à l'étranger.

    Ils sont capables de vous lyncher physiquement dans la rue si vous osez critiquer leur gourou.

    La réalité est que Felwine et consorts reçoivent régulièrement des injonctions de la part des gladiateurs de Pastef.

    Ils ont peur!
    Auteur

    En Août, 2023 (07:54 AM)
    Il est vrai qu'ils sont très violents à PASTEF.

    Très violents !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Août, 2023 (07:54 AM)
    On peut considérer felwin comme un intellectuel, mais un intellectuel fait une analyse cartésienne des choses, alors que lui il fait une analyse emo tonnelle. On ne lui reproche d'être sympathisant ou même membre du pastef, mais cela ne doit pas l'empêcher de dire la vérité. Il est décevant.
    {comment_ads}
    Auteur

    Daw Thiow

    En Août, 2023 (07:58 AM)
    Faut-il en rire ou en pleurer? Quitte- la!  Pauvre hère Kitane  
    {comment_ads}
    Auteur

    Amiine

    En Août, 2023 (08:14 AM)
    Il faut comprendre ces énergumènes comme ce KITANE.  S'ils n'écrivez pas ils ne verront plus l'argent !

    C'est tout . Amougnou nidiaaye amoungnou badiène !
    Auteur

    Deed

    En Août, 2023 (08:41 AM)
    Ce qui est drôle c'est de lire les écervelés de l'apr tenter une réponse à Felwine. 

    Felwine n'est pas un prostitué politque comme vous. C'est brillant intellectuel, un noble patriote (au vrai sens du teme) convaincu qui a servi plusieurs années durant à l'UGB malgré les conditions de travail difficile et les salaires de misère. Il a écrit plusieurs livres à succés... Il est aujourd'hui Professeur dans une université américaine de renom et n'a pas besoin de politichiens corrompus pour vivre. Enfin, c'est un digne fils du teroir sérére, juste et universaliste. Bref, tout le contraire des lâches ethnicistes comme Yoro DIA, Hamidou KANE...et consorts: des lâches qui veulent brûler le Sénégal. Mais c'est peine perdu: vous allez quitter le pouvoir de gré ou de force. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (08:41 AM)
    Les. Cars cette saleté de kitane a transhumé avec Idrissa seck.il était très insultant à l égard du pouvoir et il a progressivement adoucit sa plume depuis le rapprochement idy Macky.

    J'ai lu toutes ses productions.

    Avant il était très offensif et au fil du temps il s'est couché.Sa technique est simple pour faire passer sa forfaiture morale:jouer à l'équilibriste et faire semblant d'envoyer dos à dos.

    Ce genre de zigotos qui se présentent comme des intellectuels sont nombreux au Sénégal et ils se croient plus malin avec leur blablas incessants.

    Si vous avez du temps à perdre revoyez sa trajectoire sur ses écrits.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (08:50 AM)
    La seule raison d'être de ce texte de Kitane est ce qu'il pense être une rivalité intellectuelle. La contribution de monsieur Saar est écrit par un écrivain hors pair. La beauté de son texte est simplement indéniable. Et ce qui le rend encore plus admirable c'est la justesse et la noblesse de sa cause. Kitane aurait dû se taire mais la mentalité du "mann tamitt" l'a poussé à riposter juste pour prouver que lui aussi, il sait écrire. Les tournures de phrases philosophiqes éloignées et inadaptées aux besoins du goorgoolu ne nous intéressent pas. C'est le présent et l'avenir du Sénégal qui nous intéressent. Pas les intérets de quelques parvenus politiques.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (09:07 AM)
    Kitane bourou ak soow bi nekh na !!! 
    Auteur

    Citoyen Simplement

    En Août, 2023 (09:29 AM)
    J'avoue que Felwine reste un grand intellectuel mais monsieur Kitane aussi mérite du respect.

    Loin des considérations partisanes, j'estime féline à tendance à se rapprocher de plus en plus du discours de certains leaders de l'opposition.

    Personne ne peut faire l'analyse de la situation actuelle au Sénégal en parlant que des dérives de l'Etat du Sénégal.

    Le niveau de langue de felwine sarr est bien perçue mais son texte manque à mon avis d'objectivité.

    Il n'y a de combat ou de confrontation sans adversaire et que tout le monde à sa responsabilité dans une situation pareille...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (09:54 AM)
    Est ce que ce Felwine est aimé de Dieu? Nous n'en savons rien. Cependant qu'il soit, par nom bien aimé par les gens, on s'en fout totalement. Il est juste un crétinet à la solde du Diable, berné par le blanc avec des artéfacts bidons soit-disant provenant historiquement de l'Afrique. En tout état de cause, la dissolution de ce secte diabolique jadis appelé PASTEF et la détention que je souhaite très très longue de son gourou le Démon Oussou boy Sonko est un grand bienfait du Seigneur Tout-Puissant. N'en déplaise à l'homme aimé de la racaille de tout bord.  
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2023 (10:42 AM)
      Tes propos haineux envers quelqu'un qui ne re connait et necte siyhaite aucun mak traduisent la maudicite de ton ame et la monstruosite de ta personne 
      Que Dieu te sauve de l'enfer haineux ou ton esprit baigne 
    {comment_ads}
    Auteur

    Sow

    En Août, 2023 (11:09 AM)
    Merci beaucoup alsane , malheureusement au Sénégal nous sommes victimes de la prtisanerie 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2023 (20:15 PM)
    Un texte puissant ,une analyse lucide ,une position courageuse .Me kitane un brillant professeur ,un intellectuel très responsable  un républicain assumé .Seule la république compte

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email