Samedi 21 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

L'or et la boue : Souleymane Bachir Diagne répond à Boubacar Boris Diop

Single Post
L'or et la boue : Souleymane Bachir Diagne répond à Boubacar Boris Diop

Estimant que Boubacar Boris Diop a, dans sa publication intitulée "Bachir Diagne, Tu permets", travesti son raisonnement, Souleymane Bachir Diagne a tenu à porter la réplique. Nous vous proposons, ci-dessous, la réponse du philosophe intitulée "L'or et la boue".

"Il y a plus de vingt ans, les responsables d'une exposition consacrée au “laboratoire” sous toutes ses formes me demandaient d'écrire une contribution pour le catalogue qui allait accompagner l'événement. Je saisis l'occasion et la liberté qui m'était laissée par les commanditaires d'écrire sur ce que je voulais pour proposer un hommage au travail du professeur Cheikh Anta Diop dans le laboratoire de carbone 14 qu'il a rendu célèbre. Ce texte, que j'ai écrit en anglais, s'intitule "A Laboratory to transmute lead into gold. The legend of the center of low nuclear energies of the Institut Fondamental d'Afrique Noire". Ce qui se traduit ainsi: "Un laboratoire pour transmuter le plomb en or. La légende du centre des basses énergies de l'Institut Fondamental d'Afrique Noire."

Je jouais dans l'article avec l'ancêtre des laboratoires scientifiques qu'étaient les cabinets des alchimistes qui cherchaient le moyen de transformer le métal le plus vil en or pur. Pour exprimer le propos suivant : d'un laboratoire fondé sous l'autorité des directeurs de l'IFAN, le professeur C.A.Diop avait su faire un trésor. Alors qu'on l'avait empêché d'accéder à l'université en utilisant tous les moyens en commençant par la mention qui avait sanctionné sa thèse, et alors qu'on l'avait exilé dans ce laboratoire, il avait transformé ce bannissement en triomphe et fait de son laboratoire de l'or. On me permettra de me citer en me traduisant en Français: "il y a un signe qui ne trompe pas et qui distingue les grands hommes, c'est la capacité de transformer l'exil en royaume. Diop a montré cette capacité." C'est cette phrase qui est le cœur du texte que j'ai donné pour le catalogue et elle explique le titre d'une contribution qui est un hommage à un homme qui m'a accueilli avec affection lorsque mon oncle Pathé Diagne m'a amené le voir quand je suis rentré au Sénégal.

Ce texte a été écrit donc il y a plus de vingt ans. Je l'avais perdu de vue lorsqu'il y a quelques mois des collègues de Cape Town en Afrique du Sud m'ont dit vouloir le republier. J'ai donné mon autorisation et leur revue Chimurenga a publié mon vieil hommage. Mon titre originel était long, la revue a opté pour un nouveau titre : "In the den of the Alchemist". Traduction : "Dans le cabinet de l'alchimiste".

C'est dans ce texte que Boubacar Boris Diop a découpé de ci de là de quoi fabriquer une attaque qu'il m'attribue contre Cheikh Anta Diop. Vous avez bien lu : le texte qui est cité par l'auteur d'un "Tu permets Bachir ?" qui prend la pose du défenseur de la statue du commandeur contre une attaque du "Bachir" en question est un éloge et un hommage du même "Bachir" à celui qui a fait du laboratoire de carbone 14 le symbole qu'il est devenu et ce texte date de plus de vingt ans ! Hallucinant retournement d'un texte. Le propos que l'auteur présente comme une interview récente n'est pas une interview et n'est pas récent : c'est la reprise, des décennies plus tard, d'un article dont seul le titre a été changé.

Comment transmute-t-on donc, pour rester dans le vocabulaire de la chimie, un texte d'éloge et d'hommage à une personnalité en une attaque contre cette même personnalité ? Vous prenez la pire des mauvaises fois, vous ajoutez une pincée de cynisme et vous transformez alors une phrase qui dit exactement ceci: "Diop a transformé un laboratoire tout à fait ordinaire pour datation de carbone 14 tel qu'il avait (été) créé par Théodore Monod avant d'être complètement terminé par Vincent Monteil en un lieu de légende, un véritable cabinet d'alchimiste", et vous transformez cette phrase en ceci : Bachir dit que ce n'est pas Cheikh Anta Diop qui a créé le laboratoire de carbone 14, mais Monod et Monteil ! Vos camarades répètent sur tous les toits que c'est bien ce qui est écrit. Cette fois nous avons affaire à une autre recherche alchimique qui ne vise plus l'or mais fait boue de tout.

La question est : pourquoi ? Pourquoi faire passer un vieil article de plus de vingt ans pour une récente interview ? Transformer un hommage en attaque ? Trafiquer une phrase qui dit que le vrai créateur du laboratoire ce ne sont pas les directeurs qui ont présidé à sa naissance mais l'homme qui en a fait un "lieu de légende" pour lui faire dire le contraire ? Oui, pourquoi ? Une explication simple et charitable est que l'auteur de "Tu permets Bachir" ne sait pas l'anglais et ne comprend pas ce qu'il croit lire. Cela n'explique pas une démarche qui pioche ici et là de quoi fabriquer des "citations" en oubliant qu'il suffira simplement aux lecteurs de se référer eux-mêmes au texte de Chimurenga pour vérifier la vraie nature du propos. (Mes amis qui n'ont jamais pensé un seul instant que les affirmations qui m'étaient prêtées dans "l'interview" qui n'en est pas une pouvaient être miennes m'ont proposé de traduire mon texte en français. Mais à quoi bon ?) Une autre explication pourrait être que le zèle pour prendre la pose du redresseur de torts supposés causés à celui qu'on défend finit par faire voir des adversaires partout même sous l'hommage. Mais au bout du compte, le ton et la senteur du propos trahissent des raisons bien plus sinistres.

Restent deux points qui ne sont pas dans la publication de Chimurenga mais dans mon dernier livre, dans une partie consacrée à la traduction et aux langues africaines. Le premier est qu'alors qu'ils partagent tous les deux la même ferveur panafricaniste d'un nécessaire remembrement de l'Afrique, Ngugi Wa Thiong'o insiste pour dire que ce remembrement se fera dans le pluralisme linguistique, l'unité se faisant par la traduction, quand Cheikh Anta Diop insiste sur la nécessité du choix d'une langue d'unification. Les deux positions se défendent dans une discussion honnête et celle qui considère une langue comme instrument d'unification est en effet la définition du jacobinisme. Je penche pour ma part pour le remembrement sur la base du pluralisme linguistique et d'une philosophie de la traduction. Penser ainsi est commettre quelque crime de lèse-majesté ? Avons-nous donc affaire à une religion ?

Le deuxième point concerne la traduction justement. Pourquoi dire que la traduction de la théorie de la relativité dans toute langue, en wolof en particulier n'est pas aussi compliquée que la complexité et le caractère abstrait de la théorie le laisserait supposer ? Autrement dit pourquoi est-il plus compliqué de traduire de la poésie que des sciences formelles ? La raison pour laquelle la difficulté de traduire est fonction directe du contenu empirique de ce qu'on traduit est qu'un formalisme logique est sa propre langue et se traduit tout seul. Quand vous traduisez une démonstration vous ne traduisez pas le langage des signes dans lequel cette démonstration se conduit mais le métalangage, le commentaire en langue naturelle qui accompagne la procédure. Vous traduirez "on en déduit que", "si je pose…", "alors il vient…" et non pas le déroulement de l'argument qui se passe dans un système de signes universels. Une démonstration formelle conduite par en langue ourdoue au tableau sera comprise par tous ceux qui assistent à celle-ci sans connaître cette langue pourvu qu'ils comprennent les procédures formelles écrites au tableau. Pourquoi donc dire que plus la théorie est abstraite et réalisée dans la langue formulaire, moins il est compliqué de la traduire ? Parce que c'est vrai. Faut-il donc s'interdire de dire ce que l'on tient pour vrai sur la traduction des systèmes formels ? Derechef, avons-nous affaire à une religion ?

On peut avoir sur tout des différences. Les exprimer comme telles, argumenter et contre argumenter, c'est le métier que j'exerce. L'honnêteté ? C'est de ne pas prêter à quelqu'un des propos qui ne sont pas les siens. "Bachir tu permets ?", m'a-t-il été demandé. Je réponds : "je vous en prie" !"


Article_similaires

62 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (22:05 PM)
    oulalala, ça c'est du lourd ça. c'est pas des têtes vides comme nos paresseux et nul du palais qui vont le lire et comprendre.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (23:33 PM)
      le paresseux au palais est beaucoup plus intelligent que tu ne le crois : la preuve il est au palais et toi sur seneweb à commenter des articles sans queue ni tête. le paresseux au palais ne se préoccupe pas de ces débats philosophiques stériles. il ne s'agit pas pour lui , d'interpréter le monde, mais de le transformer, vous permettez , messieurs les philosophes.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (00:11 AM)
      ces genres de débats aériens entre intellos et littéraires n'ont, ont, et ne feront que retarder nos pays et ne sont d'aucune utilité pragmatique pouvant sortir nos populations du chômage et de l’extrême pauvreté.
      parlons sciences, et technologies. arrêtons d'être dans l'afro centrisme chronique juste pour nous rassurer et nous auto consoler.
  2. Auteur

    Pan

    il y a 1 semaine (22:06 PM)
    Tu n'arrives pas cheikh anta à la cheville espèce de jaloux complexé. Beaucoup d'étudiants ne te connaissent même pas.
    • Auteur

      Oklm

      il y a 1 semaine (23:35 PM)
      l’équation a résoudre de notre cher professeur philosophe de surcroît et qu'il n'est pas aussi visible que son compatriote l’égyptologue. meme dans sa tombe cheikh anta est beaucoup plus connu et plus adulé a travers le monde? un littéraire qui veut se mesurer a un scientifique et essayer de dénigrer la véracité de sciences exactes par rapport aux vagabondages colorés de la littérature allez y comprendre quelque chose. beuy daye wah wahou beuy teh di anda ak moromi beuyeum rek cow du ame? yena yi nak bu yagué nirook kignane walla di worr sa domu ndeye di nit ku null.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (17:09 PM)
      en tout cas à l'epoque senghor en complicité avec les occidentaux a tout fait pour mettre le bâton entre les roux de cad mais on ne peut pas arrêter la mer avec ses bras. certe cad n'a pas inventé le laboratoire c14, il a fabriqué le sien pour bien mener à ses activités mais force est de reconnaître on n'a pas encore produit un scientifique de sa trampe. pour rappel son laboratoire est aujourd'hui un un œuvre d'art poussièreux vu que personne n'a su le faire remarcher comme à l'epoque.
    Auteur

    Jeune Senegalais

    il y a 1 semaine (22:15 PM)
    Aucun commentaire. Certainement aucune lecture du texte également. J'ai vraiment peur pour l'avenir intellectuel de la jeunesse de mon pays.
    • Auteur

      L'extremiste

      il y a 1 semaine (23:43 PM)
      le texte est un peu long pour certains mais l'essentiele de ce qu'il y'à à comprendre c'est que certains doivent arreter de diviniser cheikh anta diop contre son gre. l'homme etait ouvert et pret à la contradiction et humble dans la demarche intellectuelle. meme si je continue personnellement à penser que l'homme de par sa demarche , sa rigueur , son intelligence, reste l'intellectuel africain de reference , on doit accepter qu'on puisse le contredire et le depasser dans la reflexion. au nom de quoi ne pas etre d'accord avec lui sur des points est de la jalousie ? arretons cette dictature intellectuelle d'incitation à la soumission. laissons triompher le debat intellectuel scientifique dans l'argumentation.
    Auteur

    il y a 1 semaine (22:21 PM)
    Boubacar Boris Diop a été trop maladroit et personnel dans sa critique contre Souleymane Bachir.

    Il ne fallait pas en faire un débat de personne au point d’accuser Bachir de méchant et jaloux.

    Il a fait dire à Bachir des choses qu’il n’a pas dit et pire à considérer ce texte comme une interview récente alors que ça datait de 20 ans et a juste été réactualisé par une Revue.

    Peut être que c’est celui qui a traduit le texte de l’Anglais au Francais pour Boris qui l’a induit en erreur.

    L’un dans l’autre la hauteur doit être de mise dans ces prises de position.

    Et puis Cheikh Anta n’est pas un Dieu au point que certains pensent que son œuvre n’est pas critiquable. La critique dans ce domaine permet d’avoir de nouvelles approches et de faire évoluer le discours. Il ne s’agit pas d’annihiler la pensée de l’autre.

    C’est parce qu’il y a des gens qui ont dit que la terre est plate que d’autres ont fait des recherches pour découvrir qu’elle était ronde.



    Que les insulteurs arrêtent de déverser leur haine sur Bachir. Bachir a quitté l’UCAD en 2002 pour enseigner aux USA parce que l’université de Dakar ne lui offrait aucune opportunité pour faire des recherches et publications idoines au vu de ses ambitions
    • Auteur

      Kilab

      il y a 1 semaine (22:54 PM)
      'dieu' c'est trop dire... mais au fond tu rejoins cheikha anta à ce niveau quand il dit : ‘‘ je serai l’homme le plus heureux si de plus en plus de jeune noirs allaient se former rigoureusement, même si c’est pour ensuite venir me contredire.’’ cheikh a donc toujours été contre la mystification aussi bien de sa personne tout comme de ses idées. je pense aussi que bachir n'a pas remis en cause une seule des grandes thèses défendues par cheikh anta. ce qui montre la solidité de l'oeuvre de cad.
      autre chose. très abstraite dans sa démarche et sa production intellectuelle, bachir déroute une certaine jeunesse fougueuse et pressée dans ses différents combats auxquels elle ne sent pas un philosophe de la trempe de bachir se l'approprier. en philosophe, en homme libre il faut prendre acte. je crois que c'est de la frustration refoulée qui justifie certaines attaques. sinon content du débat.
    • Auteur

      Revue De Mesdeux

      il y a 6 jours (04:53 AM)
      la revue aurait dû mentionner que ce qui ressemblait à un entretien récent est une vieille interview.
    Auteur

    Moustapha

    il y a 1 semaine (22:29 PM)
    Beye daay ande ak moroumou beyeum sinon rekk mou doone tiérré

    Les oeuvres de Souleymane Bachir sont déjà dans l universalité Nul n entre ici s il n est philosophe!
    Auteur

    il y a 1 semaine (22:31 PM)
    En tout cas, je prefere un scientifique comme C.A.D. a un litteraire comme S.B.D. qui ne fait que parler dans le vide. En acceptant de faire la litterature apres une mention tres-bien en bac S, Bachir suit aveuglement les pas de son mentor Senghor qui passer 20 ans a composer de spoemes au lieu de faire avance rle pays. Je ne sais pas pour Bachir, mais son mentor Senghor avait peur intellectuellement de C.A.D. et a tout fait pour l'eloigner du grand public.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (08:18 AM)
      il faut savoir que les philosophes pour beaucoup prennent aussi des cours de sciences notamment en mathématiques. ce n'est peut être pas courant pour ceux formes au sénégal mais en france c'est courant. la querelle littéraire et scientifique existe énormément au sénégal mais ne l'est pas dans beaucoup de pays car les meilleurs scientifiques sont de très bons littéraires et vice versa car c'est des gens qui ont soif de savoir, connaissances.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (13:22 PM)
      dans la formation des philosophes à l'université cad, il existe un module de logique mathématique sur deux années en plus des cours d'éîstémé.
    Auteur

    il y a 1 semaine (22:31 PM)
    Merci Monsieur Bachir pour cette réponse . Cheikh Anta Diop est pour le Sénégal ce que Mao est pour la Chine, Poutine pour la Russie, Abraham Lincioln pour les USA, Napoléon pour la France.
    Auteur

    Johnstone

    il y a 1 semaine (22:32 PM)
    Nos compatriotes ne se precipiteront pas pour commenter cet article, occupés qu’ils sont par des futilités
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (22:56 PM)
      right pour une fois on a du lourd sur seneweb pas de futuliteis genre tshirt lgbt voile isja
    Auteur

    Zas

    il y a 1 semaine (22:33 PM)
    li nak dou debat xaley dou football dou basket dou politique politicienne dou wakh sa xalatt dou petrotim dou falémé dou prodac dou 94 milliards les ignorants abstenez vous , yénafi gueuna deugeur fitt nak
    Auteur

    Merci Bachir.

    il y a 1 semaine (22:34 PM)
    Souleymane,continue a tracer ton chemin,tu es deja rentre dans l'histoire.

    Hypokhagne et khagne a Louis le grand,recu 2eme au concours de normale sup la ou deux presidents senghor et macron ont echoue.

    Tu es retourne a dakar en 1982 pour renforcer le departement de philosophie de l'universite pendant vingt ans.

    Mission accomplie,professeur diagne,tes anciens eleves et beaucoup de senegalais te connaissent,inutile de repondre,on a compris mais ce n'est pas grave.
    • Auteur

      Chasseur De Prime

      il y a 1 semaine (00:31 AM)
      le jour même où cheikh anta diop avait fini sa soutenance de thèse en france, il avait déclaré: je rentre dès la semaine prochaine dans mon pays pour former mes frères africains dans la recherche.
      quant à bachir diagne lui, il a préféré à la faire de l’argent en formant les étudiants de l’université columbus de new york city tel un chasseur de prime.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (08:35 AM)
      désolé mais tu as tort. le commentaire sur lequel tu as répondu t'a bien précisé que bachir a enseigné 20 ans à l'ucad. il a formé des élèves devenus formateurs.
    Auteur

    il y a 1 semaine (22:44 PM)
    J aime beaucoup l'esprit d'ouverture de Bachir.

    Cheikh Anta est un grand intellectuel mais il n est pas envoyé de Dieu et on a la liberté scientifique de discuter son point de vue. Nous sommes contre l intégrisme intellectuel.

    Boris Diop fait partie de cette poignée d'intellectuels qui croient qu'ils ont le monopole de la pensée panafricaniste.

    Boris diop, Aminata Traoré ex ministre malienne de la culture ( qui mélange tout), Achille Mbembe ( qui est le seul à comprendre ce qu'il écrit) et quelques autres qui forment leur secte.





    Auteur

    Thierno P

    il y a 1 semaine (22:51 PM)
    Je me rappelle de mon grand pere qui disait ceci "le drame de l'Afrique ce sont ses psodo intellectuels jalous entre eux deja et qui sont en relité plus ignorant que le paysan de Fongolembi, rien de bon ne sort d'eux" Au lieu d'eclairer le peuple ils les induisent dans l'obscurite davantage. En voila une preuve eclatante entre ces 2 "grands" intellectuels du SENEGAL.
    Auteur

    Merci Bachir.

    il y a 1 semaine (22:51 PM)
    Souleymane,continue a tracer ton chemin,tu es deja rentre dans l'histoire.

    Hypokhagne et khagne a Louis le grand,recu 2eme au concours de normale sup la ou deux presidents senghor et macron ont echoue.

    Tu es retourne a dakar en 1982 pour renforcer le departement de philosophie de l'universite pendant vingt ans.

    Mission accomplie,professeur diagne,tes anciens eleves et beaucoup de senegalais te connaissent,inutile de repondre,on a compris mais ce n'est pas grave.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (22:59 PM)
      ne me dit pas que tu vas polluer tout l'article avec le cv. un ancien élève de bachir ça doit monter quelque chose et non faire comme un répondeur automatique de l'apr .
    Auteur

    Philosooof

    il y a 1 semaine (22:53 PM)
    y' a til une philosophie africaine? ne me parlez pas de kocc barma nak...
    • Auteur

      Kilab

      il y a 1 semaine (23:09 PM)
      tout dépend de comment la notion de philosophie est définie!
      je te conseille de lire la thèse du professeur feu assane sylla publiée sous forme d'ouvrage. ce dernier s'intitule : "philosophie morale chez les wolofs" tu peux le lire à la bu ucad. si tu es à l'étranger tu peux l'avoir sur internet. bonne lecture.
    Auteur

    il y a 1 semaine (22:55 PM)
    Le cogito des cracks!

    Quand les esprits discutent d'idées, nous, profanes, devrions savoir écouter et prendre nos plumes pour noter et non jeter un pavé dans la mare. Le niveau d'intellection de Boris est indiscutable. Bachir est la sommité dans son domaine avec des références universellement reconnues. Qu'ils divergent de vues sur Cheikh Anta, le référentiel qui a indéniablement influencé leurs parcours respectifs, cela ne saurait être rien de plus qu'un malheureux malentendu et non matière à faire les choux gras de "buzzards" de "journaleux". Les lire, même dans la contradiction, nous permettra toujours d'en savoir davantage sur notre savant national. C'est juste une incompréhension née de l'adaptation partielle d'un texte sans les mentions d'origines nécessaires pour la compréhension du texte. C'est pourquoi la traduction est souvent considérée comme une trahison dans la mesure où la pensée de l'auteur ne peut jamais être rendue depuis son esprit. Le traducteur ne peut qu’interpréter cet esprit. Et leur subtil jeu de mots, nous conforte encore que ces 2 grands messieurs ne sont pas des surhommes mais des guides qui travaillent à éclairer la place qui revient de droit à Cheikh Anta.
    Auteur

    Armand

    il y a 1 semaine (23:12 PM)
    Woyayoye amna niou ndeweneul bou am solo si tamkharitt bi!

    Boris nak... Danou nga... Waw ! (voix de Hadji Mansour Mbaye)
    Auteur

    Philosophie

    il y a 1 semaine (23:13 PM)
    C'est ce qu'on appelle, prendre une brique pour tuer une mouche. S'attaquer à un philosophe comme S.B. Diagne c'est décidément avoir du culot. Ça peut être vrai vu que l'article a été publié il y a 20 ans derrière et en plus le Prof Diagne parle du biais qui peut exister dans la conversion des mots de l'anglais vers le français. Boubacar Boris Diop sais bien qui est S. B Diagne et donc a sûrement pris son temps pour bien s'assurer du contenu exact même transcrit en français du ce fameux article. Nous sommes tous des humains et pouvons faire des erreurs durant notre plus jeune âge.
    Auteur

    il y a 1 semaine (23:15 PM)
    Tapez vous dessus ou fermez la chers pseudos intellos Toubabs noirs
    Auteur

    il y a 1 semaine (23:18 PM)
    OPLAWWWWWW, BOUBACAR NAK BACHIR DOUTE NALAKO. WOUPPPPPPPPPPPPP
    Auteur

    Respect

    il y a 1 semaine (23:23 PM)
    "Bachir tu permets ?", m'a-t-il été demandé. Je réponds : "je vous en prie" !" LA CLASSE À L'ÉTAT PUR
    • Auteur

      Denzel

      il y a 1 semaine (23:48 PM)
      un peu condescendant, je trouve. de l'amour propre. je rappelle que le vouvoiement n'existe pas dans beaucoup de langue comme le wolof; dans d'autres circonstances bachir aurait-il refusé le tutoiement d'autant plus qu'ils se fréquentent et se connaissent?
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (01:48 AM)
      mais copain les deux textes sont ecrits en francais ... il est donc de bonne guerre d utiliser les codes de cette langue ... wala ?
      en plus bachir dey khoulo ( a juste titre) donc comme on le dit tontou dou forokh ... mais dey condescendant
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:37 PM)
      je pense qu'il a répondu par le vous en faisant allusion à boris et ses amis qui ont repris le texte comme il l'a dit.
    Auteur

    Ngom

    il y a 1 semaine (23:38 PM)
    La jalousie peut voler à des niveaux insoupçonnés...Bachir Diagne est un esprit brillant dommage qu'il ne puisse l'utiliser pour aider encore plus ce pays...
    Auteur

    Merci Seneweb

    il y a 1 semaine (23:58 PM)
    Ce soir j'ai encore compris que nous sommes loin derrière ces sages comme Prf Souleymane Bachir. Machallah tres beau document et surtt une belle réponse
    Auteur

    il y a 1 semaine (00:03 AM)
    Donc Diop est un veule escroc et fier l'être? Ou bien ?
    Auteur

    De Montreal

    il y a 1 semaine (00:43 AM)
    est ce qui a pris Boubacar Boris a écrire une telle contribution. Avait il une rancœur contre Bachir
    Auteur

    il y a 1 semaine (00:56 AM)
    Lire Bachir est un régal.merci Boris d avoir provoqué ce texte.Je suis a ma neuvième lecture
    Auteur

    il y a 1 semaine (00:56 AM)
    Lire Bachir est un régal.merci Boris d avoir provoqué ce texte.Je suis a ma neuvième lecture
    Auteur

    Jo

    il y a 1 semaine (01:20 AM)
    Mais franchement seneweb est un caniveau quoi...j'ai lu des choses tellement intelligentes dans les commentaires sur d'autres sites...Mais ici on dirait que le fond de la poubelle s'est donné rendez-vous.
    • Auteur

      Khalil

      il y a 1 semaine (02:51 AM)
      justement, c'est toi qu'on attendait ! montre-nous ton intelligence lumineuse ? ajoute quelque chose au débat mon cher.
      vas-y on écoute.
    Auteur

    Thioooooooo

    il y a 1 semaine (01:51 AM)
    Haute facture .Mes civiltés Messieurs! Académiciens gno sokkhor dehh
    Auteur

    Aziz

    il y a 1 semaine (02:09 AM)
    En général on ne doit pas se réjouir des disputes mais là, il faut avouer qu’on à faire à une dispute de haute facture pour ne pas dire classe. Ça nous change des logorrhées débiles des pseudos stars à deux sous des télé-poubelles ou des prêcheurs incultes au QI de sauropodes primitifs. Là, c’est du lourd.

    Cela étant dit, je crois qu’il est temps que certains intellectuels africains arrêtent de diviniser Cheikh Anta Diop. En quoi sa parole est-elle sacrée au point de ne souffrir aucune contradiction ? Est-il infaillible comme le Dieu le père ou la mère (cela dépend) ? Je crois personnellement que c’est lui faire du tort que de vouloir couler dans le béton tout ce qu’il a écrit. Et je suis sûr que de là où il est, il doit se retourner dans sa tombe en voyant ce que certains on fait de son auguste héritage.

    Il faut tout simplement que ceux qui croient avoir le monopole de l’ « africanité » (une religion postmoderne) se mettent dans le crane que ce n’est pas parce qu’ils montent la garde nuit et jour devant le tombeau du « Cheikh » qu’ils sont plus méritants que les autres « fidèles ». C’est beaucoup plus complexe que cela. Soyez humbles et souffrez qu’on puisse ne pas être d’accord avec vous. C’est comme cela qu’on crée un espace, un bouillon de culture susceptible de faire avancer le débat cher à notre éminent savant.

    Si vous permettez messieurs les afromachins !

    Auteur

    Cefyu

    il y a 1 semaine (02:10 AM)
    Faut remercié seneplus.com site des intellectuels
    Auteur

    Lamine

    il y a 1 semaine (03:01 AM)
    Un écrivain martiniquais parlant un jour d'Aimé Césaire et de ses jeunes compatriotes de l'époque disaient: "il y a des Césairistes, des Césériens et des Césolâtres.." A mes jeunes compatriotes et contemporains je dirais que pour ne pas tomber dans cette description à notre tour lisons les œuvres de ces deux compatriotes et essayons de les comprendre... Les dénigrer ne nous rapportera rien. On se ridiculisera plutôt.
    Auteur

    il y a 1 semaine (04:45 AM)
    Vous nous fatiguez les deux vieux cons là. On a autre chose à foutre nous!!!
    Auteur

    Psycho

    il y a 1 semaine (06:27 AM)
    La question est très simple. Ils n’ont pas compris le texte anglais du professeur.
    Auteur

    Boy Bandit

    il y a 1 semaine (08:46 AM)
    Qu'est ce que c'est jouissif de dire ces deux textes de Boris Diop et Bachir Diagne. C'est intéressant.

    Vivement ce types d'échanges entre intello.

    Ps : les gars soyons positifs dans nos commentaires. Que les insulteurs aillent commenter les articles sur "Ouzin Bargo vs Pawlish" :)
    Auteur

    il y a 1 semaine (08:50 AM)
    Qu'est ce que je fouts ici à lire du khoulo philosophique alors que j'ai pas terminé de faire sortir l'eau de ma chambre ? Gaayi abalenma siyo ma ngathie ndox mi way.
    Auteur

    il y a 1 semaine (09:05 AM)
    Berceau de l'humanité ou pas, l'Afrique est à des siècles de lumières par rapport à l'Occident. Nous avons raté le train dans plusieurs domaines et il faut qu'on retourne à nos sources.

    Si Cheikh Anta était encore en vie il aurait orienté la réflexion ailleurs.

    On ne pourra jamais rattraper le gap qui nous sépare des autres en suivant leurs pas alors qu'ils marchent à une vitesse plus rapide que nous.

    Retournons à nos sources et développons notre propre identité en basant sur notre culture.

    Un atout que les africains ont abandonnée c'est de vivre en toute quiétude avec notre environnement en restant digne devant l'épreuve.

    Aujourd'hui tout ce qui nous intéresse c'est l'émergence. J'aurai aimé qu'on me dise réellement c'est quoi l'émergence ? Depuis qu'on a parle on ne fait que reculer avec une surexploitation de nos ressources avec leurs conséquences fâcheuses sans compter les investissements inappropriés dont résulte la difficulté des sénégalais telles que les inondations.

    Quand est-ce que auront nous des philosophes qui vont réfléchir sur comment vivre humblement dans notre environnement et qui vont faire comprendre à nos jeunes que tout ce qui brille n'est que futilité et que la vraie richesse se trouve dans la quiétude de l'âme.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (12:41 PM)
      si tu n'as pas lire afrotopia de felwine sarr, je te le conseille. il défend exactement tes idées dans ce livre.
    Auteur

    "khoulo" De Haute Facture

    il y a 1 semaine (09:43 AM)
    Si seulement on pouvait avoir ce genre de débats d'idées contradictoires plus souvent!
    Auteur

    Un Passant

    il y a 1 semaine (09:57 AM)
    Je me réjouis de lire un débat de si haut niveau intellectuel. Les textes sont bien écrits, les raisonnements clairs. Merci d'avoir eu ce débat qui est constructif pour nous, plus jeunes, qui pouvons parfois mal comprendre certaines pensées. Apprenons de tous ces deux illustres compatriotes avec humilité. Fier de vous!
    Auteur

    Doro

    il y a 1 semaine (10:15 AM)
    On doit nous dire commet fabriquer un vis et des clous. des waxtanes rek
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (14:42 PM)
      je suis parfaitement en accord avec vous. y en a marre de ces intellos. il faut qu'on arrive au niveau des japonais, coréens et autres asiatiques qui développent vraiment leurs pays avec la technologie, la science et l’industrialisation.

      assez des ces beaux parleurs.
    Auteur

    il y a 1 semaine (10:28 AM)
    "Bachir tu permets ?", m'a-t-il été demandé. Je réponds : "je vous en prie" !"



    Genre tu m'as tutoyé je vous vouvoie! Boris respect aux doyens waye!!
    • Auteur

      Donc Je Suis à Côté

      il y a 1 semaine (14:31 PM)
      et moi qui pensais qu’il voulais dire poliment que boris ne l’a pas consulté avant de publier son texte .
    Auteur

    Inspiration Ou Mépris

    il y a 1 semaine (10:30 AM)
    Ce débat es ceux que j’appellerais un débat de haute facture.Je pense que ceux qu'on peux en tirer c de parler en utilisant la grandeur du verbe et l'expression à travers la réponse disciplinaire .
    Auteur

    Fabi

    il y a 1 semaine (10:43 AM)
    Merci pour cette contribution qui rétablit la vérité des faits

    Le professeur Souleymane Bachir Diagne a répondu avec clarté

    Simplicité et précision. Je me rends compte que certains commentateurs n’ont pas lu ou compris le texte... le pays recule à pas de géant Notamment sur la réflexion intellectuelle. Chapeau professeur .

    Auteur

    Lamine

    il y a 1 semaine (10:59 AM)
    Il y a quelqu'un qui disait INTELECTRAITES
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:00 AM)
    C est vraiment inquiétant qu il y aie des gens qui prennent ce texte pour "lourd" et incomprehensible.

    Thiey l école sénégalaise!!!
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:18 AM)
    Un débat de faute facture, c'est cela que j'attends de seneweb!!!
    Auteur

    Volai414

    il y a 1 semaine (11:27 AM)
    ENTRE DEUX GRANDS INTELLECTUELS, JE NE PRENDRAI PAS PARTIE

    CAR ILS PEUVENT ET DOIVENT APPORTER BEAUCOUP A LA NATION



    Le talent et les compétences des deux ne laissent place à aucun débat et l'intérêt, à mon sens, n'est pas là. Ce qui importe est la contribution collective que nous pouvons attendre de tous les deux dans l'émergence de notre Nation.

    Le fleuret moucheté, même sur un ton mesuré, doit être évité sur la place publique. Quoi de plus normal que le désaccord (si tant est que cela soit le cas) ou plutôt l'incompréhension entre deux hommes d'esprit ?

    Quand on appartient à la couche qui doit éduquer, on ne se laisse pas tenter par le diable qui souffle sur tout ce qui ressemble à une braise.

    Je ne doute pas que ces deux grands Messieurs puissent se retrouver sur un essentiel : l'intérêt de la Nation et la contribution « collective ». Une somme d'individualités ne fait pas forcément un collectif solide.
    Auteur

    Yal

    il y a 1 semaine (12:03 PM)
    ALLAHOU AKBAR - XA XAM DAAL MOO WOOR

    Auteur

    @

    il y a 1 semaine (12:20 PM)
    C'est quoi l'émergence selon vous ?

    Depuis qu'on nous chante ce mot, l'Afrique ne fait que reculer. Surexploitation des ressources naturelles, pollution de l'environnement, investissements non appropriés avec des conséquences néfastes etc.

    Ce dont je rêve, c'est plutôt des philosophes pouvant abreuver la jeunesse africaine sur nos sources en pointant du doigt la source du mal : le mensonge, la haine, la jalousie, l'orgueil, l'oisiveté, le vol, la corruption, les plaisirs charnels etc.

    Quand est-ce que nos philosophes parleront de notre mode de vie, de la protection de notre environnement ? Quand est-ce que nos philosophes feront savoir à cette jeunesse et à la racaille politique que l'émergence ce n'est pas l'accumulation de la richesse mais plutôt la quiétude, l'honneur, la dignité, la recherche du savoir, l'honnêteté etc.
    Auteur

    il y a 1 semaine (12:37 PM)
    Alors, peut-être, si la question centrale est celle de la compréhension, peut-être liée à l'utilisage de l'anglais, puis du français, sur des questions portant sur l'utilisation de langues "nationales" - cette dernière, la question de l'utilisation d'une langue au moins maternelle pour s'exprimer avec ces concitoyens, semble demeurer dans ce contexte, plus pertinente que jamais.
    Auteur

    Dim

    il y a 1 semaine (13:26 PM)
    Chers lecteurs,

    allez relire les textes en question pour se rendre compte que Boris Diop a bien raison. Malheureusement, cette élite africaine diplômée mais complexée continue subtilement le travail de discrédit de C. A. Diop entamé par les africanistes eurocentristes. C'est triste, alors qu'ils ont tout à gagner en dignité et en honneur en étant honnête envers C.A.Diop.
    Auteur

    il y a 1 semaine (13:29 PM)
    Ce n'est pas un débat d'intellectuels. Souleymane répond à une accusation. C'est tout. Cependant, il y a toujours du sel dans les propos d'intellectuels. Un analphabète comme moi se demande si c'est Cheikh Anta qui a démarré le labo. On sait qu'il en a fait élément de recherche incontestable
    Auteur

    Cheikh Anta Diaop L Universel

    il y a 1 semaine (13:33 PM)
    Le plus grand savant intellectuel que L Afrique n a jamais connu sur toutes ces recherches egyptologie L Afrique Berceau de l humanité, et tant d autres connaissances le monde n a jamais arrivé au point de le remettre en cause. Bachir un très grand philosophe que je respecte ignore même beaucoup de recherches scientifiques de CAD car ce qu il sait savait de la chimie étais au delà même de parler de l histoire de l Afrique comme sur Nation nègre et culture en classe de seconde scientifique CAD parvenait même à écrire les Mathématiques en Wolof. Pour ne pas dire autant CAD est connu dans ces universités Américaines équivoques pour dire même ces Fils africains ne le connaissent pas...
    Auteur

    Taxawsiggil

    il y a 1 semaine (13:48 PM)
    Boubacar Boris Diop a certainement eu une réaction inappropriée due à sa connaissance du Gus Pr. Bachir Diagne.

    Ce Bachir est un senghorien patenté et fera toujours semblant d'aimer Cheikh Anta pour mieux le descendre.

    • Auteur

      Taxawsiggil

      il y a 1 semaine (14:15 PM)
      après relecteur du texte en anglais, je soutiens totalement les propos de boubacar boris diop. le professeur bachir est un vrai sénghorien et le restera. et c'est quoi un vrai sénghorien, et bien c'est un amoureux de la france et du français. il se comporte comme les français, en utilisant des tournures , pour dire ce qu'il pense réellement. le bon français ne dit jamais directement ce qu'il pense d'une personne, mais essaiera par des tournures de médire insidieusement sur le personne ciblée. et boris l'a bien compris, et connait l'homme bachir depuis un bout de temps.
      les points listés par boris diop sont bien réels dans le texte d'origine :
      1) non paternité de la création du laboratoire de carbone 14 (d'après bachir)
      2) accusation faite au prof cheikh anta diop de vouloir faire parler à toute l'afrique une langue unique. (la preuve que bachir n'a pas vraiment lu cad et les remarques de boris sont pertinents).
      3) le ton ironique utilisé pour traiter de cad, fait penser à un français qui essaie de diminuer intelligemment le travail et surtout l'impact de cad

      bachir est un "domestiqué". point final.
    Auteur

    il y a 1 semaine (13:49 PM)


    il y a 0 secondes (13:47 PM)

    Au delà des polémiques, il y a une certaine crispation sociale dans notre pays et il est temps que nous fassions trés attention pour ne pas détruire ce qui faisait notre force , à savoir la tolérance , le pardon, l'esprit de dépassement.



    Après le voile à jeanne d'arc qui menace notre cohésion religieuse et sociale, la polémique s'est installée entre S béchir Diagne et B boris Diop , deux intellectuels respectés et qui sont des références universitaires et voilà que s'y ajoute cette tension née de la rédaction de l'histoire Générale du Sénégal entre les rédacteurs et certaines familles religieuses.



    Attention, la coupe est pleine et le cocktail risque d'exploser à tout moment, donc revenons à nos valeurs de tolérance , de compréhension et de dépassement avant que ce soit trop tard chers fréres sénégalais
    Auteur

    Mais

    il y a 1 semaine (14:24 PM)
    J'ai lu l'article dans son intégralité mais ça vole très haut.Je vais le relire encore et encore pour le décortiquer.J'invite les autres à lire les deux positions pour leur propre gouverne.En tout cas je l'ai admire.
    Auteur

    Gokh

    il y a 1 semaine (14:26 PM)
    Ce qui m'énerve dans ce débat, c'est que tous les deux ne résident plus au Sénégal et font aucun effort pour essayer de prendre les reines du pays. Si on laisse des cancres diriger le pays qui le fera avancer. Vous êtes là à débattre sur des futilités, l'invention du carbone 14 par CAD, nous avons tous que c'est lui mais le blanc l'a attribué à quelqu'un d'autre. Donc au lieu de s'unir pour faire de nouvelles créations et de participer à l'avancement du monde vous êtes là a vous quereller sur des choses qui nous font pas avancer. Pour finir je dirai "Le Sénégal a besoin de ses intellectuels ne le laissés pas sombré !
    Auteur

    il y a 1 semaine (14:38 PM)
    AHHHHHHH........ nous eumes un bled enviable qui nous rendait fier

    MAIS le panafricaine de Versailles, puis les mbeurs, les gueweuls les ignares ont errigé leur médiocrité, leurs complexes en drapeau de sénégalité : TIRER LA PIROGUE VERS LE FOND pour émerger dans la chienlit, les Range Rover, les Iphone comme gages de respectabilité et totems d'une existence réussie.



    "On a raté sa vie si a 50 ans on a pas une Rolex" : dixit une limace du même acabit !
    Auteur

    C'est Bien Beau Tout ça Mais

    il y a 1 semaine (14:47 PM)
    Y en a marre de ces intellos. Il faut qu'on arrive au niveau des japonais, coréens et autres asiatiques qui développent vraiment leurs pays avec la technologie, la science et l’industrialisation.



    Assez des ces beaux parleurs.
    Auteur

    il y a 1 semaine (15:11 PM)
    "Assez des ces beaux parleurs"..........................tu crois que l'on fabrique des clous avec des cerveaux de pitch ?

    Va fabriquer des aiguilles...............
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (15:40 PM)
      ils ont plus de 60 ans tous les deux, avec "de bonnes têtes" apparemment, pourtant ils n'ont pas encore fabriqué de clous comme quoi pour fabriquer des clous ce n'est surement pas avec des discours non plus.
    Auteur

    Anonyme

    il y a 1 semaine (16:37 PM)
    Boris, "je vous en prie", bayyil Bachir! Ki dou sa morome.
    Auteur

    Deugue Rek

    il y a 1 semaine (16:43 PM)
    Aucun des deux n est une reference pour la Jeunesse senegalaise.

    Je prefere mille fois un vrai leader d opinions que de vieux pseudos intellects qui rivalisent d ardeur dans une langue de colons qui de surcroit continuent a pomper notre pays de nos maigres resources.

    Cette“ intelligencia“ devrait plutot etre aux avant postes d un combat pour la Jeunesse africaine conscientisee.

    Mais on prefere des exchanges insipides au sujet d un homme qui pourtant pronait exemple l education de los enfants ds nos langues nationales. Voila tt le paradoxe de cette dispute sans XOROM
    Auteur

    il y a 1 semaine (17:33 PM)
    Querelle d'égo entre 2 intellectuels qui n'apportent rien au Senegal !......au moins Jean Jaures , philosophe Français se battait au coté des mineurs en grêve et autres opprimés !!!

    quand à CAD , par ses nombreuses approximations pseudo-scientifiques il est oublié en Occident , les recherches recentes montrent que l'Egypte etait peupé de 25% de Noirs environ ....d'ailleurs Jean YOYOTTE , un des plus grand Egyptologue mondial et decendant d'esclaves car Martiniquais traitait CAD d'imposteur !

    Le Senegal restera toujours un pays de singe......

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR