Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

L’AN 3 Macky Sall : L’espoir en germination (Par Paul Faye)

Single Post
L’AN 3 Macky Sall : L’espoir en germination (Par Paul Faye)

Des malades de Sédhiou faisaient la radiographie à Kolda ou à Ziguinchor avant certains soins. Cela est aujourd’hui un mauvais souvenir. Des malades de Ziguinchor, de Kolda et de Sédhiou, étaient évacués à Dakar par avion ou par bateau pour être passés au scanner. 

Ces sombres pages sont tournées. Sauf pour ceux qui ont les moyens d’aller soigner leur bobo en Europe. Des tonnes de produits agricoles, maraichers, horticoles, ostréicoles apicoles ou autres pourrissaient entre les mains des producteurs faute de moyens de transports adéquats. Aguène et Diambogne ont tourné cette page. Sauf pour ceux qui sont chaque jour entre deux avions. Des milliers de familles qui ne tenaient pas plus d’un sou l’année, grâce aux bourses familiales, elles assurent au moins l’inscription et les soins primaires de leurs progénitures. Cela peut paraitre insignifiant surtout pour ceux qui ignorent le coût de l’électricité ou de l’eau.

Je passe sous silence la baisse sur la fiscalité qui a sensiblement augmenté les salaires des agents de l’Etat, je ne parlerai pas de la couverture maladie universelle, ni de la baisse des denrées de première nécessité encore moins de la réduction des innombrables agences qui crevaient le budget du pays.

Malgré autant d’efforts consentis par les pouvoirs publics, des Sénégalais continuent de jaser, de râler, d’aboyer sur tous les toits que le gouvernement de Macky Sall n’est ni sobre ni vertueux. Qu’on me désigne du doigt celui qui, en trois ans, a su montrer aux Sénégalais les voies de l’émergence. Qu’on me montre celui qui, en trois ans, a posé des actes aussi concrets et pleins d’espoirs. Il n’y a pas encore de rupture me dit-on souvent. Moi, je vous dis, qu’il n’y a pas de plus grand aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Savez-vous ce qui fait la grandeur d’un Etat ? C’est la Justice. C’est l’égalité de tous devant la loi. Aujourd’hui, les hôtes des prisons, ce ne sont plus les voleurs de poulets, d’œufs ou de balais. Quand dans une même cellule, anciens ministres, directeurs de publications, directeurs de société ou présidents de conseil d’administration inspirent et expirent la même puanteur d’odeurs âcres et pestilentielles, on peut dire que la justice fonctionne au moins pour tous.

Le gouvernement du président Abdoulaye Wade n’avait que deux chancres : l’impunité et l’enrichissement illicite. Ces deux chancres ont infecté tout son système. Si Wade avait corrigé ces deux défauts, ce sont les populations qui allaient exiger qu’il meure au pouvoir. Ce qu’il a investi pour renouveler et créer des infrastructures, ce n’est pas demain que Macky Sall va l’égaler. Mais ce qu’il a détruit comme biens financiers, pourrait hisser le Sénégal au rang des grandes métropoles européennes. Permettez-moi de citer seulement la boulimie foncière sur la corniche ouest, l’agression de l’environnement du Cices et de l’aéroport ; la construction du Monument de la renaissance, le prix du kilomètre au niveau du tunnel de Soumbédioune, l’aéroport Blaise Diagne qui n’était pas une priorité, les marchés gré à gré et les pratiques peu orthodoxes qui justifient aujourd’hui la chasse aux sorcières.

Des gens me diront que Macky fait pareil ou pire. Je ne lui connais que trois erreurs politiques. Il s’agit de la construction du centre de conférence de Diamniadio qui n’a, à mes yeux, aucune utilité, le non-respect du protocole d’accord avec les enseignants et la transhumance des anciens dignitaires libéraux souillés jusqu’au cou, vers les prairies de l’Alliance Pour la République.

Ces trois tâches noires mises à part, Macky fait renaitre l’espoir dans les cœurs de tous les Sénégalais. Son dernier conseil des ministres délocalisé à Sédhiou en est la preuve. Pour la première fois dans l’histoire politique de la région, les acteurs ont tu leurs querelles pour s’unir autour de l’essentiel. L’essentiel, Macky l’a perçu et l’a attaqué. Il faut désenclaver la région, moderniser l’agriculture et ainsi occuper les jeunes. Jusqu’à aujourd’hui, Sédhiou vit dans l’apaisement, dans la joie de voir dans moins de trois ans, la région sortir de l’ornière. Le président a su en trois jours réconcilier avec lui-même un peuple désespéré depuis les indépendances. Aucune lueur d’espoir n’était perceptible de quelque bord que ce soit. Aucune graine d’espoir ne germait dans les cœurs des pauvres populations. Les chemins qui mènent vers l’avenir étaient bouchés, l’espoir qui fait vivre était étouffé par une gestion fondée sur le mensonge, le dénigrement, les coups bas, la tricherie, le vol entretenus par le pouvoir central. Et le Sédhiouois de lancer ce cri de désespoir à l’image de Phèdre, l’héroïne de Jean Racine dans Phèdre : « Puisqu’après tant d’efforts ma résistance est vaine/ Je me livre en aveugle au hasard qui m’entraine ».

« Retirez-moi le pont de Sédhiou du programme triennal car il n’y a pas encore d’argent pour le construire, avait répondu Macky Sall à ceux qui posaient le problème de la construction du pont Sédhiou/Sandiniéry. Voilà la parole de Vérité du président Macky Sall qui a fait renaitre l’espoir de tout un peuple. Une gouvernance de proximité qui lui permet de voir de visu comme de près les besoins réels des populations. Ces actes concrets, s’ils sont réalisés dans les délais, vont plonger le pays dans le chaos en 2022. Macky sera obligé de quitter la magistrature suprême par respect à la constitution mais le peuple va farouchement s’opposer à son départ. Alors, la minorité opposante va essayer de faire revivre aux Sénégalais le cas Wade en 2012 lorsqu’il voulait torpiller la constitution et s’octroyer un 3ème mandat.



1 Commentaires

  1. Auteur

    Jokker

    En Mars, 2015 (19:11 PM)
    Paul moo néékhe Réékkk :-D  :-D  :-D  :-D 



    "Savez-vous ce qui fait la grandeur d’un Etat ? C’est la Justice. C’est l’égalité de tous devant la loi. Aujourd’hui, les hôtes des prisons, ce ne sont plus les voleurs de poulets, d’œufs ou de balais. Quand dans une même cellule, anciens ministres, directeurs de publications, directeurs de société ou présidents de conseil d’administration inspirent et expirent la même puanteur d’odeurs âcres et pestilentielles, on peut dire que la justice fonctionne au moins pour tous."

    NB Ak paul daaguaye rééé ba tasss Réékk :-D  :-D  :-D 
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email