Mardi 02 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Contribution

«Propositions pour des actions concrètes et décisives de lutte contre les impacts du Covid-19» (Par Thierno Alassane Sall)

Single Post
«Propositions pour des actions concrètes et décisives de lutte contre les impacts du Covid-19» (Par Thierno Alassane Sall)
La pandémie du coronavirus s’annonce comme un choc sanitaire, économique et social sans précédent dans l’Histoire de l’Humanité. Nous sommes aux portes d'un avenir lourd de graves incertitudes. Le temps est aux actions décisives et ambitieuses pour mitiger les conséquences du covid19 et aider les plus impactés.

Tout d’abord nous devons agir vite, l’Etat en premier lieu avec méthode et détermination, ensuite chaque citoyen avec civisme et responsabilité. Les effets du choc sanitaire sur des pays européens qui ont tardé à prendre la mesure de la gravité des risques sont patents : Italie, Espagne, France...et peut-être bientôt les USA (Californie). L'impéritie se paie au comptant, par la mise en quarantaine de pays entiers.

Aucun pays africain ne saurait supporter un tel traitement. Il faut donc agir avec la plus grande fermeté encore qu'il est temps. Le virus est chez nous, ne lui permettons pas de s'y incruster en tergiversant sur l'ampleur des mesures à prendre comme certains des pays cités plus haut. La nature de l'ennemi ne semble pas nous laisser beaucoup d'options.

A la grande différence des pays européens ou asiatiques, notre système sanitaire est en ruines et nous disposons d'une proportion limitée de compétences comparativement à la taille de notre population, les conditions d'hygiène sont déplorables du fait d'un manque d'infrastructures essentielles (eau courante, latrines...). Si la chose fût possible nous devrions agir plus vite et plus fort que les autres pays.

Ensuite l’Etat doit mobiliser toutes les ressources sanitaires et financières à la hauteur des risques. En appeler à la générosité des citoyens est certainement une bonne chose mais ne permettra pas de mobiliser en urgence des ressources conséquentes, d’autant que le Sénégalais est exsangue et que les perspectives économiques sinistres l'incitent à la parcimonie. Une quête citoyenne ne permettra pas d’acquérir en urgence les équipements sanitaires qui font si cruellement défaut et d’installer les centres de traitement des éventuels malades, le nombre viendrait il à augmenter drastiquement. Les équipements et produits sanitaires sont de plus en difficiles à se procurer sur les marchés internationaux, plusieurs pays ont interdit leur vente hors de leur territoire et la solidarité entre pays ne sera pas forcément au rendez-vous (cas de l’Italie avec l’Europe).

L'heure est venue de poser des actes à la hauteur du péril qui nous guette. Le Président Macky Sall a su mobiliser des ressources financières sans précédent comparativement à ses prédécesseurs pour des investissements non rentables et non prioritaires.

Aux grands maux les grands remèdes ! Macky Sall devrait montrer qu'il connaît cet adage en se mettant au travail pour remédier à notre système sanitaire sous le coma, plutôt que de transformer son ministre de la santé en l'homme à la sébile. En huit ans, il a dissipé en fonds secrets plus de 60 milliards ; plus de 360 milliards, selon ses propres dires, pour l'achat de véhicules. Quand la plus grave crise de notre histoire récente menace, il se targue fièrement de débloquer 1,4 milliard (une misère !) et s’engage sur une enveloppe de 64milliards.

Les économies budgétaires liées à la baisse du prix du pétrole (qui est passé en dessous de la barre de US$ 30 pour le baril du Brent depuis le 9 mars) pourraient financer tout ou une partie des mesures nécessaires. Une autre source de financement est la réorientation de l’investissement public vers les urgences actuelles et les vraies priorités.

En outre, au-delà de la construction et de l'équipement de lieux de traitement des éventuels malades, il faut contenir un autre choc qui a déjà fait des victimes. L'industrie du transport aérien et du tourisme enregistre des pertes significatives ; des fermetures d’hôtel sont déjà enregistrés à Saint-Louis et pourraient s’étendre dans toutes les zones touristiques. Au Sénégal, pour un emploi formel dans ces secteurs, ce sont plusieurs actifs informels qui gravitent autour : porteurs de bagages, agents de change, taximen, artisans et vendeurs d'objets d'art, guides touristiques. A mesure que les aéroports et les hôtels se vident, ce sont autant de sinistrés qui vivent au jour le jour qui se retrouvent dans un inconnu insondable.

A ces zones touristiques potentiellement affectées s'ajouteront de larges pans du pays qui survivent grâce aux transferts d'argent des émigrés. Beaucoup de ces derniers sont confinés dans le chômage (temporaire) en Amérique, en Europe, en Asie, et en Afrique du Nord. Durant la crise financière de 2008-2009, ces transferts avaient baissé de 9% soit une chute de US$ 126 millions (près de 60 milliards de F CFA de l’époque). La pandémie du coronavirus pourrait avoir un impact plus important en ce qu’elle pose des contraintes fortes sur la mobilité des travailleurs, et pourrait donc fortement impacter les émigrés qui ont des emplois journaliers, à temps partiel et d’autres types de travail précaire dans l’informel.

Qu'est-ce que Macky Sall prévoit pour atténuer le choc économique sur ces couches fragiles qui ne seront pas dans les réunions que le gouvernement compte tenir avec le Patronat et les entreprises dans le secteur formel ? Plusieurs pays à travers le monde ont déjà pris des mesures fortes et immédiates pour aider leurs citoyens et leurs entreprises à mitiger l’impact de la crise qui se déroule sous nos yeux (l’annonce de la création d’un fonds comme l’a fait le gouvernement n’est pas une action immédiate qui va aider rapidement les impactés).

Du côté des citoyens et des ménages, les mesures incluent l’augmentation ou l’introduction de transferts monétaires aux ménages (qui en ont vraiment besoin et non pas sur la base de calcul politique), la prise en charge presque totale des frais médicaux liés au covid19, des subventions sur les frais médicaux plus généralisés, des moratoires sur le paiement d’autres services de base (électricité, eau etc.), des subventions sur les congés maladies payés etc. Plusieurs pays ont également élargi leurs programmes nutritionnels, notamment pour compenser la fermeture des écoles qui mettaient en œuvre des programmes de nutrition.

Du côté des entreprises, l’expérience internationale montre un ciblage des mesures dans les secteurs directement affectés par la crise. Les mesures introduites incluent le report du paiement des impôts et taxes des entreprises en situation difficile dans les secteurs affectés, le remboursement accéléré des créances de l’Etat à toutes les entreprises et surtout aux PME et le respect des délais de paiement, la mise en place de ligne de financement d’urgence pour les PME dans les secteurs affectés et diverses autres mesures pour pérenniser les entreprises et l’emploi. Des pays comme l’Inde ont mis en place des appuis financiers spécifiques pour les auto-entrepreneurs notamment dans l’informel. Dans le cas de notre pays, même si beaucoup d’auto-entrepreneurs autour des secteurs affectés sont dans l’informel, ils sont néanmoins identifiables à travers divers outils et mécanismes que l’Etat pourrait rapidement utiliser (carte de métier ou de commerce, identification avec l’appui des associations ou syndicats professionnels etc.).

La pandémie covid19 soulève des défis majeurs pour notre pays mais nous avons la chance de pouvoir tirer des leçons des expériences de plusieurs pays qui font face à cette crise avec détermination. Il appartient à l’Etat et au Président Macky Sall d’agir pour mobiliser tous les moyens financiers nécessaires (qu’il a su par ailleurs trouver sur d’autres sujets moins graves et prioritaires) pour répondre à cette crise et aider les plus impactés.

Thierno Alassane Sall

La République des Valeurs

liiiiiiiaffaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    Le Citoyen

    En Mars, 2020 (14:26 PM)
    Va voir le Président. C'est lui qui décide.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:40 PM)
      le plus important dan tout ceci, c'est lorsqu'il parle de 1,5 milliards qui ne signifient rien par rapport aux fonds qu'il nous fait.
      ne serait que pour avoir un très grand nombre de tests et pour se préparer à pouvoir accueillir encore plus de malades. on ne doit pas attendre la saturation du système de santé, il faut anticiper ou le regretter !
  2. Auteur

    Bathie Diaw

    En Mars, 2020 (14:26 PM)
    très beau texte

    Auteur

    En Mars, 2020 (14:35 PM)
    Tu dis des vérités mais tu reste quand même pas crédible pour avoir été dedans à défendre tous ses projets non rentables et pas prioritaires.
    Auteur

    Hgf

    En Mars, 2020 (14:47 PM)
    Blablablaba;;;;
    Auteur

    Defenseur

    En Mars, 2020 (14:48 PM)
    Si on arrete pas ces voyages il y aura bien des bagarres dans les familles
    Auteur

    En Mars, 2020 (15:01 PM)
    Blabla seulement. Tout ce que ce grand menteur qui nous disait que Macky a donné le pétrole du Sénégal à la France est le résumé des débats sur les plateaux de des Tv...françaises. Ce genre de personnes veulent exister en toutes circonstances. Monsieur Sall, le président de la république est entouré par des spécialistes chargés de le conseiller dans ses choix dans tous les domaines, tu en faisais partie, mais du fait de ton insolence et de ton égo surdimensionné, tu as été éjecté. Depuis lors, la haine a rempli ton coeur. S'il plait à Allah, cette pandémie sera bientôt derrière nous et le Président de la république Macky en sortira grandi. Ta vision chaotique pour le pays ne se réalisera pas car il n,'y aura pas des cadavres dans les rues pour que les gens de ton genre accèdent au pouvoir. L'heure doit être à la solidarité nationale et l'union sacrée pour juguler cette pandémie au lieu de la politique politicienne.
    • Auteur

      Lamine Diagne

      En Mars, 2020 (15:39 PM)
      répondeur automatique... j'ai pitié de vous... si tu veux salir une peau.... vas voir alioune sall, cheikhou oumar hann, mame mbaye niang, ciré dia..... la liste est longue et laissez les patriotes que tout reconnaît de par leurs valeurs
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:42 PM)
      les voleurs continuent de nous berner.. tout ce qu’il a dit n’a jamais été démenti.. tout ce qu’on a vu c’est la corruption pour faire taire les médias et une manipulation de la justice... bande de voleurs!
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:46 PM)
      dsl, mais ce n'est pas que du bla bla, il n'a pas non plus tout dit, mais l'aspect économique et financier reste crucial (je n'ai jamais rien validé venant de ce monsieur). jusqu'ici l'argent qui devait sortir pour combattre cette crise n'est pas sorti. il ne peut pas être uniquement question de fermeture de lieux et de répression, il faut agir de manière stratégique : en aidant les entreprises et les employés qui sont à l'arrêt, en testant les personnes revenus de voyages car ce sont les premiers potentiels porteurs du virus, et en agrandissant les lieux d'accueil tout de suite, encore et encore, pour contenir le flux de malade. il faudra sans doute aussi mobiliser les étudiants en médecine, rappeler tous les médecins à la retraite et ceux qui le peuvent. même choses pour les infirmiers et infirmières.
      la chloroquine, qui fait des merveilles ailleurs, ne peut pas être négligé par les pays peu développés (ou émergent si vous voulez..) ccar cela marche ailleurs et cela coûte très peu cher !
    Auteur

    @tos

    En Mars, 2020 (15:02 PM)
    Pour qui te prends tu pauvre con. Y a un temps pour la politique
    Auteur

    Mbokk

    En Mars, 2020 (15:04 PM)
    Il a raison , le gars doit couper dans le.budget et réorienter ca dans la lutte contre la pandémie

    Meme le tiers du budget sera insuffisant

    Les telethons a la con c du saupoudrage , useless and inefficient..
    Auteur

    En Mars, 2020 (15:13 PM)
    Non a lal politisation vive la solidariete Nationale
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:49 PM)
      arrêtez vos conneries.. rien n’est politique dans ce qu’il propose.. bien au contraire
    Auteur

    En Mars, 2020 (15:13 PM)
    Bien dit M Sall
    Auteur

    Senghor

    En Mars, 2020 (15:31 PM)
    Un opposant juste et constant... jamais de compromission
    Auteur

    Defenseur

    En Mars, 2020 (15:36 PM)
    Ndèyssane ce Mr qui parle de cadavres dans les rues pense que les gens sont tous pareils et sait quand il va mourir.Bréf il se met à la place de Dieu
    Auteur

    ,lbj

    En Mars, 2020 (15:37 PM)
    bien dit

    Auteur

    En Mars, 2020 (15:39 PM)
    Merci tas thiey senegal
    Auteur

    [email protected]

    En Mars, 2020 (15:41 PM)
    La situation exige, comme c'est le cas dans tous les pays, que le Président de la République s'adresse à la nation à des intervalles réguliers. L'heure est grave. Les contaminations communautaires démontrent que le ministére de la santé ne maîtrise plus la chaîne de transmission.







    À ce probléme s'ajoute l'inconscience d'une frange importante de la population sénégalaise , le fanatisme religieux et le probléme des transports publics. Monsieur le Président, le Sénégal court tout droit vers une contamination à grande échelle. Il faut que le gouvernement se donne les moyens nécessaires pour agir vite et rapidement . Pour freiner la propagation et endiguer l'épidémie l'État doit utiliser tous les pouvoirs que lui conférent la Constitution , notamment les pouvoirs exceptionnels de crise, J'ose espérer, qu'aujourd'hui , Monsieur le Président vous allez prendre des mesures exceptionnelles allant de l'état d'urgence à l'état de siége si l'évolution de la situation l'exige. Il faut aussi penser à interdire pendant trois semaines ou un mois les transports de région à région sauf pour des motifs exceptionnels ( raisons de santé ou de travail ) . Monsieur le Président,, à l'instar de tous les pays le Sénégal est dans une véritable course contre la montre. Les interventions virulentes sur les réseaux prouvent qu'il y a un réél et justifié sentiment d'angoisse au sein de la population. C'est en travaillant ensemble, en associant la population et toutes les forces vives de la nation que nous pouvons vaincre l'ennemie. L'État a, certes, commis des erreurs dans la gestion de cette crise, que nous déplorons tous , toutefois, l'heure est à l'unissons.



    Nos remerciements et félicitations aux membres du corps médical et tout le personnel du réseau de santé qui travaillent sans relâche pour sauver des vies et empêcher la propagation du virus sur l'ensemble du territoire national.



    La population doit se tenir prête et pousser l'État, si besoin en est, à placer tous les foyers religieux récalcitrants en quarantaine.



    Chers compatriotes pendant cette période de confinement inévitable, développons des chaînes de solidarité et d'entraide, pensons aux personnes à faibles revenus, aux personnes vulnérables.



    Ensemble, encore une fois ensemble , nous allons réussir à mettre fin à cette crise sanitaire et environnementale mondiale.



    Qu'Allah préserve le Sénégal et le monde entier. Allahouma amen.







    Non à l'État faible, non à l'État défaillant







    Unis nous vaincrons
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (16:09 PM)
      toute de suite les grands mots qui ne servent à rien : état d'urgence, état de siège, des mots dont vous ignorez tout de l'application
    Auteur

    En Mars, 2020 (15:46 PM)
    pertinent TAS

    Auteur

    Diene

    En Mars, 2020 (15:52 PM)
    Très pertinent comme propositions vraiment
    Auteur

    Boy Patte D'oie

    En Mars, 2020 (17:38 PM)
    Merci Patriote.. pour ces belles propositions.. ceci démontre que seuls les intérêts de notre cher Senegal, vs préoccupent.. Bravo Thierno
    Auteur

    Saga

    En Mars, 2020 (18:04 PM)
    Je pense bien que Alassane Thierno Sall est un malade mental ou sont ses parents ?
    Auteur

    Ozil

    En Mars, 2020 (22:22 PM)
    L'homme de valeur que les senegalais de bonne ont appris à connaitre vient de faire une proposition pertinente pour eradiquer cette pendemie. Les senegalais doivent le soutenir car il faut avoir le courage pour eclairer l'opinion rappeler le comportement irresponsable dans des choix politiques du regime comme le Ter , le centre de conference Abdou Diouf, l'Arena sans parler des financements irresponsables du Magal , du Maouloud et des ziaras des billets de Mecque ou de ziar et d'autres ceremonies qui ont plombe l'economie dans une spirale de sous developpement alors que ces fonds draines chq annee pouvaient financer des investissements porteurs de projets rentables.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email