Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Les pyramides d'Égypte, symboles de l'e?chec de l'Afrique (Par Madiambal Diagne)

Single Post
Les pyramides d'Égypte, symboles de l'e?chec de l'Afrique (Par Madiambal Diagne)

En Égypte, le visiteur ne peut manquer de s'émerveiller devant les hautes pyramides. Ces grandes bâtisses, vieilles de plus de 4 000 ans et sans aucune ride, constituent une prouesse technique et architecturale. Elles sont hautes, comme un immeuble de plus de 45 étages (Les pyramides de Gizeh près du Caire montent à 146 mètres de hauteur). Construites avec beaucoup d'ingéniosité et des moyens technologiques d'un autre âge, les pyramides ont été considérées comme l'une des sept Merveilles du monde. Elles sont les témoins encore debout d'une grande civilisation, la plus évoluée de l'histoire de l'humanité. Tout le monde s'accorde sur l'idée que le monde moderne la civilisation contemporaine prend sa source de l'Égypte ancienne. Cette Égypte a produit le monde comme il est aujourd'hui. Le Pr Cheikh Anta Diop avait fini par convaincre de l'antériorité des civilisations noires. Il a pu établir indubitablement que "l'Égypte ancienne était nègre", non pas seulement par sa situation géographique, mais aussi par ses langues, son organisation politico-sociale et ses brassages ethno-linguistiques.

Les Africains ont donc de bonnes raisons d'être fiers de la civilisation égyptienne qui porte le sceau des différentes dynasties pharaoniques. Mais paradoxalement, les reliques de l'Égypte ancienne devraient aussi constituer notre mauvaise conscience. En effet, comment cette Afrique qui a produit ce qu'il y avait de plus évolué dans le monde a pu aujourd'hui être à la traîne du monde ? Les Africains sont assez prompts pour se trouver des excuses, comme l'esclavage ou la colonisation européenne. Force est de dire que quand la civilisation égyptienne déclinait, il n'avait point encore été question de traite négrière ou de colonisation.

Le sort des morts importe plus que celui des survivants

Il apparaît que paradoxalement l'Égypte a été freinée par la grandeur et l'aura de ses pharaons. Qu'est-ce que la postérité retient de ces illustres pharaons ? Rien d'autre que leurs pyramides qui servaient de temples, qui leur servaient de tombeaux. Chaque pharaon passait sa vie à édifier la plus grande pyramide, la plus majestueuse ou la plus prestigieuse pour y reposer éternellement. Il ne se trouve pas dans l'histoire de l'Égypte ancienne ou dans l'histoire du monde noir un souverain qui a laissé à sa suite une infrastructure communautaire qui fasse encore rêver. Tout était centré et dévolu à la gloire personnelle du souverain. Le postulat semblait être que la vie des Peuples africains s'arrêtait avec la mort de leur souverain. Le souverain se faisait enterrer avec son colossal patrimoine. Les richesses accumulées étaient ainsi perdues pour toujours. Le successeur était appelé à repartir de zéro, à chercher à amasser une nouvelle richesse qui ne lui survivra pas non plus. L'histoire devient ainsi un éternel recommencement. Aucun acquis économique ou d'infrastructure n'aura à profiter aux générations suivantes. Qui peut montrer une route, une école, une université ou même une maison habitable laissée par un souverain africain à son successeur ? Le souverain se faisait enterrer avec ses serviteurs et ses richesses pour, disait-on, lui permettre de poursuivre sa vie de luxe et de lucre dans l'au-delà. Il reste, ironie du sort, que le souverain s'arrangeait toujours pour ne pas se faire enterrer avec ses reines ou ses enfants. Ce sont les autres, le Peuple de serviteurs, qui sont sacrifiés. Le souverain perpétuait sa lignée qui va continuer de régner sur son Peuple. La bonne preuve est qu'on retrouve des temples conçus et dédiés à telle reine ou tel successeur de tel souverain. La dynastie ne s'arrête jamais à la mort du souverain régnant. Le souverain africain vivait uniquement pour ses petits plaisirs. Pourtant, l'histoire enseigne combien avait été rude la vie des Peuples égyptiens pendant que les pharaons ne se privaient de rien.

Ils sont célèbres, les raouts des rois africains. Leur gloire et leur épopée sont chantées au gré des largesses et de la bombance. Au Sénégal par exemple, on nous conte toujours l'histoire emblématique de ce roi du Kajoor qui faisait la fête à longueur de journée entre la bonne "chair et la boisson" qu'on devine "alcoolisée". Il peut arriver de se vanter de ses origines "ceddos", qui sont synonymes de libertinage, de prodigalité, de goût du lucre et de la bombance. Qu'est-ce qu'il y a de progressiste dans une telle façon de vivre ? Toujours au Sénégal, on chante encore la gloire d'un souverain dont le mérite, ô combien grand, est d'avoir "creusé un puits où tout le monde s'abreuvait". Un signe ou un geste de générosité ou de mansuétude ? Comme si le Peuple n'avait pas droit à de l'eau ! Etait-ce suffisant pour faire la prospérité de son Peuple et valoir à ce souverain une gloire qui aura traversé des générations ?

De nombreux milieux intellectuels africains se sont extasiés d'un article publié, récemment, dans un média britannique, qui présentait le roi malien Kankan Moussa comme "l'homme le plus riche de tous les temps". Kankan Moussa avait été si riche que lors de son pèlerinage à la Mecque, il avait transporté des tonnes d'or sur plus de 1 200 chameaux et éléphants, portant chacun plus de 150 kilogrammes d'or. Kankan Moussa a fait le pèlerinage à la Mecque, accompagné d'une cour de plus de 60 mille sujets et quelque 12 mille esclaves. "C'était comme une ville qui traversait le désert." Kankan Moussa a même fait dégringoler les cours de l'or sur tout son passage en Égypte, en Syrie et à la Mecque. Que reste-t-il de l'épopée de Kankan Moussa ? On ne lui connaît pas une autre réalisation laissée à la postérité que la seule mosquée de Djingareyber à Tombouctou, construite à partir de 1327. Oui, "l'homme le plus riche du monde et de tous les temps" n'a laissé ni école ni route, ni maison ni palais, mais une seule et grande mosquée. Cette richesse de Kankan Moussa a profité à d'autres Peuples.

Nous voulons croire à l'épopée que "le roi Mansa Moussa (roi des rois) est revenu de la Mecque avec plusieurs savants musulmans, dont des descendants directs du prophète Mohamed et un poète et architecte andalou du nom de Abu Es Haq es Saheli, qui est largement reconnu pour avoir conçu la célèbre mosquée Djingareyber. En plus d'encourager les arts et l'architecture, il a également financé la littérature et construit des écoles, des bibliothèques et des mosquées. Tombouctou était rapidement devenue un centre d'éducation et des gens venaient du monde entier pour étudier à la future Université Sankore. Le richissime roi est souvent crédité d'avoir commencé la tradition de l'éducation en Afrique de l'Ouest". Qu'on nous montre les vestiges de tout cela ! On ne trouve pratiquement à Tombouctou que des tombeaux de saints. Dans le cimetière de Tombouctou, la légende voudrait que seraient enterrés exactement 333 saints. Les exemples sont légion en Afrique et sont les plus parlants, les uns les autres.

Jamais un Peuple dans l'histoire de l'humanité n'a disposé d'autant de richesses ! Sous le règne de Mansa Moussa, l'empire du Mali représentait près de la moitié des réserves d'or de l'Ancien Monde, selon le British Museum. A l'époque, encore une fois, il n'était pas question de traite négrière, encore moins de colonisation qui expliquerait ou justifierait les retards actuels. Le roi Magha 1er avait succédé à Kankan Moussa. A sa mort, Mari Djata II arriva au pouvoir "avec ses lubies et ses débauches". L'écrivain Ibn Khaldùn, dans son Livre des exemples, explique que l'un des successeurs de Kankan Moussa, Mari Djata II, mort en 1373, n'avait pas bonne réputation. "Il ruina le royaume, dissipa les richesses, mettant l'empire du Mali au bord de l'effondrement. Il poussa tant ses gaspillages et ses dilapidations qu'il vendit la pépite d'or du Trésor royal hérité de son père." Une peinture historique montre Kankan Moussa avec la fameuse boule d'or à la main, symbole de sa royauté.

En Afrique, quand on construit, c'est d'abord un lieu de culte. Rien n'est trop beau pour un lieu de culte. On peut être dans un trou perdu pour y dresser une basilique ou une mosquée, la plus somptueuse, alors que les fidèles appelés à s'y recueillir manquent de tout, de nourriture, d'eau courante, d'électricité, d'écoles, de lieux pour se soigner.

Qu'ils sont tristement célèbres nos rois ! Allons au royaume d'Abomey, actuel Bénin ! Depuis 1625, ils étaient douze rois sanguinaires à se succéder et qui avaient fini par ruiner leurs Peuples. Comme s'ils rivalisaient de cruauté. Ils pratiquaient la traite des esclaves, le culte du sang et se préoccupaient uniquement d‘entretenir leur cour avec faste et de faire la guerre. Ils disposaient de la vie et des biens de leurs sujets. Ils héritaient des morts. Ils dépouillaient leurs sujets pour mener leur train de vie.

Continuer de faire comme les ancêtres

Le schéma se perpétue de nos jours. Les richesses africaines profitent plus à d'autres Peuples qu'aux Peuples africains. Nos élites rivalisent du plus beau et plus vaste domaine ou autre propriété en Europe ou en Amérique ou dans les pays du Golfe arabo-persique. Toutes les richesses africaines sont externalisées par nos élites politiques, économiques et sociales. S'il faut investir, il faut le faire à l'étranger, loin des yeux et des oreilles de son Peuple. Les ressources du sol africain sont placées entre les mains d'étrangers et les revenus qui en sont tirés sont domiciliés à l'étranger. Ces ressources pourront permettre de financer les infrastructures, le développement et les circuits économiques des pays étrangers. L‘Afrique semble condamnée à vivre éternellement ainsi. Il arrive souvent qu'un chef d'État africain, après plusieurs décennies, ne laisse derrière lui la moindre maison bâtie sur le sol du Peuple dont il a guidé aux destinées. Par contre, ce dirigeant ne manquera pas de posséder des propriétés les plus somptueuses à l'étranger.

Dans nos chaumières, il faut consacrer nos revenus à faire la fête. Mais pour investir, il faut le faire chez les autres. Les élites africaines étalent leurs richesses dans des cérémonies familiales comme le mariage, la fête de la naissance d'un nouveau membre de la famille ou encore pour fêter la mort d'un proche. Les deuils sont l'occasion de dépenser toutes les économies de la famille, jusqu'à s'endetter même. Le défunt aura été dignement fêté pour le repos de son âme éternelle, même si la vie de ses proches survivants sera affectée, pour toujours, par des dettes ou la pauvreté. En Afrique, on ne vit que pour nos morts, c'est peut-être parce que "les morts ne sont pas morts".


Article_similaires

23 Commentaires

  1. Auteur

    Madre De Dios

    En Juillet, 2019 (18:06 PM)
    Non! J'hallucine ou Madiambal fait du garouwallé à Macky et ses pairs présidents et anciens présidents qui affament leur peuple pour aller frimer en occident et en orient.

    Ça sent le début de la fin là
    • Auteur

      Mali_dahomey_touba

      En Juillet, 2019 (20:35 PM)
      merci madiambal diagne.
      il y'a au aussi tout chez nous le cas de touba avec ses marabouts milliardaires.

      je comprends que vous preniez pas le risque d'en parler.
  2. Auteur

    En Juillet, 2019 (18:14 PM)
    et pourtant, il a mis son métier de journaliste au service d'un homme qui , avec ses pairs africains, contribue au retard de l'afrique
    Auteur

    Jambur

    En Juillet, 2019 (18:16 PM)
    Excellent papier. On peut ne pas être d'accord des fois sur tes positions politiques, mais force est de reconnaître que tu es l'une des meilleures plumes que le Senegal ait connues. Tes analyses sont souvent pertinentes et ta culture générale est immense. J'entends dire que tu n'as pas fait d'etudes supérieures, mais l'honnêteté intellectuelle me permet de reconnaître que tu n'as rien en envier aux Professeurs et autre doctorants. Qu'il s'agisse de la Justice (ta spécialité), de l'Economie, de la Politique et maintenant de l'Histoire, tes écrits sont d'une profondeur magistrale. C'est un regal de te lire tous les Lundis meme si des fois j'ai envie de te donner une claque. Journaliste, tu ne l'es peut être plus, mais chroniqueur et analyste, tu l'es et sans doute l'un des meilleurs et des plus courageux dans l'espace Francophone.

    Merci Madiambal, que le Tout-Puissant te protége.

    Jambur.

    New York.
    Auteur

    Abdou

    En Juillet, 2019 (18:30 PM)
    Excellent article. Les pharaons étaient des gens très mauvais qui terrorisaient tous les prophètes et leurs peuples, jusqu’à présent la malédiction de l’afrique vient de tout le mal que ces pharaons ont perpétré face aux autres peuples, la destruction de la civilisation égyptienne vient de ces méfaits et la punition divine et l’Afrique n’a pas finis de souffrir apparement avec les dirigeants que l’on a. L’his Se répète et ils se conduisent comme les pharaons le faisaient. Nous avons ça dans le sang. Heureusement les religions sont là pour réguler cela. Prions que Dieu nous sauve de cette malédiction qui nous poursuit depuis la nuit des temps.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2019 (19:39 PM)
      tu te trompes, abdou,

      presque tous les prophètes de l'ancien testament dont moise, salomon, joseph entre autres, sont des personnages de fictions créés à partir de personnages réels de kemet, l'egypte ancienne.

      la description de pharaon que le coran donne est une absurdité. d'ailleurs, pharaon n'est qu'un titre et non le nom d'une personne comme le suggère le coran.
    • Auteur

      Mali_dahomey_touba

      En Juillet, 2019 (20:36 PM)
      merci madiambal diagne.
      il y'a au aussi tout chez nous le cas de touba avec ses marabouts milliardaires.

      je comprends que vous preniez pas le risque d'en parler.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (18:45 PM)
    Je suis revenue D’Égypte il y a 10 jours. je ne comprends pas que ce peuple soit aussi pauvre alors que 4000 ans ans JC ils réussissaient à construire d'aussi belles choses! C'est comme si l'ancien peuple Égyptien était plus intelligent que l'actuel. J'ai fait du Nord au Sud de Caire à Assouan en passant par Abul Simbel et Hurgada! J'étais émerveillée par les pyramides les temples et cette beauté de la mer rouge, les mirages, Philaé mon coup de cœur et Abu Simbel.

    Dommage, je n'ai rencontré aucun joueur sénégalais!lol

    Quand les Égyptiens construisaient l'Europe n'était rien, aujourd'hui l'Europe les dépassent et de très loin! Dommage
    Auteur

    Nubien

    En Juillet, 2019 (19:25 PM)
    Article honteux venant de la part d'un africain! Les Egyptiens et les occidentaux disent que les pharaons étaient des blancs et se moquent de nous quand on défend la thèse de Cheikh Anta DIOP d'après qui ils étaient belle et bien des noirs. Nous ne pouvons pas de l'autre côté (nous africains noirs) ne pas défendre la thèse de Cheikh Anta DIOP et en plus nous permettre de dénigrer l'image des pharaons qui sont des noirs comme nous et qui ont été à l'origine de la plus grande civilisation du monde ! Un peuple a besoin d'orgueil, d'une image positive de son passé pour affronter le présent et le futur.

    Quelle tristesse!

    Auteur

    En Juillet, 2019 (19:25 PM)
    Tres juste analyse. Malheureusement tu n'as pas manque de serrer tes coudes avec un dirigeant africain similaire a ceux décrits dans le texte. Espérons que ce n'est pas la deception qui te fait parler. En réalité, Mr Diagne, vous avez apparemment une grande connaissance du passe africain. Cependant, quelle est votre contribution a l’éveil des consciences de la jeunesse si ce n'est de vous acoquiner du president le plus mediocre de l'histoire du Senegal.
    Auteur

    Fier De Ce Que Je Suis

    En Juillet, 2019 (19:41 PM)
    Miserable analyse d’un homme qui règle ici le problème de ses propres origines. Il ne faut pas s’y méprendre, tout ce qui rappelle l’aristocratie, qu’elle soit égyptienne, malienne ou anglaise est détesté par par cet homme. Derrière ses mots, qui paraissent neutres, il veut insulter l’h du Kayor, d’où il est originaire, mais où ses ancêtres « n’ont pas compté ». Ce que cet imbécile ne comprend pas, c’est que chaque individu a compté dans l’hi des peuples, mais chacun au niveau qui était le sien. Je suis d’or roturière, mais respectueux de mon histoire.

    Analyse superficielle propre à impressionner les esprits étroits du net.
    Auteur

    Gaynako

    En Juillet, 2019 (20:40 PM)
    Tres pertinent! Aucun intellectuel pour aborder l’histoire de l’afrique Sous cet angle. Chapeau. Tu devrais faire le tour de l’Afrique pour animer des conférences dans les universités. Bravo
    Auteur

    Ablaye

    En Juillet, 2019 (20:40 PM)
    c'est surprenant de voir un musulman parler des pyramides sans se référer sur le coran.

    Retournez voir sur le coran les passages ou le bon DIEU parle de MOUSSA et PHARAON.

    NO COMMENT

    ALLAHOU AKBAR



    Les 5 prophètes cités dans le coran avant leur naissance yakhya (jean baptiste) yakhoup issakha inssa et mohamet

    124.000 prophètes ont été envoyés

    Dont majorité naby qui connaissent mais ne sont pas autorisé à prêcher

    5 rassoul mesagers ouloul asmi : noe ibrahiima MOUSSA inssa et mohamet

    Auteur

    Bien Triste

    En Juillet, 2019 (21:37 PM)
    Il faudrait instaurer une censure fondée sur des bases intellectuelles. Non pas pour empêcher à quelqu’un de partager son point de vue, mais pour empêcher aux imbéciles qui se prétendent intellectuels de polluer l’esprit de notre jeunesse.

    Jamais dans son parcours ce gus n’a été confronté à un véritable travail intellectuel, seulement à des dissertations pour avoir de 10/20 de passage. Et maintenant, parce qu’il s’est autoproclamé journaliste, il pense pouvoir tout à coup développer des thèses intellectuelles ? Et pire, il y a des gens qui y sont sensibles.

    Un tissu d’imbécillités qui ne répond à une cohérence intellectuelle.

    Ferme-la et contente-toi de parler de politiciens en général tout aussi nuls que toi. Et justement, c’est parce que notre espace public est infesté d’esprit médiocre comme celui de Madiambal que notre pays et notre Continent ne s’en sortent pas.
    • Auteur

      Thiedo

      En Juillet, 2019 (00:25 AM)
      arrivé à un certain moment il faut accepter de se dire la vérité et madiambal a eu le courage de toucher là où ça fait mal, le malheur de l'afrique aura été son peuple adepte de la démesure. le drame en est que les dirigeants et intellectuels façonnés par la société noire donc corrompu par le peuple noir sont les plus dangereux car ils combinent la démesure du peuple avec leur mauvaise foi, ce qui fait un mélange toxique pour cette belle terre d'afrique. le peuple noir est maudit et aucune de vos objections à la con ne peuvent contredire les ce que madiambal diagne a dit
    Auteur

    Big Senegal

    En Juillet, 2019 (21:45 PM)
    Madiambal, leche cul de Macky. Madiambal, cireur de chaussures de Macky. Madiambal, tu es un journaliste alimentaire. Tu ne vaux rien. Sangsue!. Vampire.! Parasite. Vas boire un verre de petrole Au Palais chez ton ami Birou poupp
    Auteur

    Miracle

    En Juillet, 2019 (22:13 PM)
    TÉMOIGNAGE MIRACULEUX : je m'appelle Amina Ndoye et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversé il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagé dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençais sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différent centre de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespéré. Mais par la grâce de Dieu l'une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d'un ... nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ) . Au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce Monsieur, je croyais pas j'avais des doutes et un peur et ne savais m'engager ou pas mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j'aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parler à mon mari et c’est de la que nous avions décidé ensemble de contacter se monsieur pour le même problème, et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommandations à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des plantes, c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari étais très content et moi aussi J’ai retrouvé la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème. Vous pouvez le contacter :



    Tél(whasapp/Viber/Imo) : 0022966547777



    www.grand-marabout-retour-affectif.fr
    Auteur

    En Juillet, 2019 (22:18 PM)
    Je vous invite d'aller faire des études d'egyptologie...Vous comprendrez que les positions que vous soutenez maintenant ne ne tiennent pas la route. Je note dans vos écrits un déficit d'informations scientifiques sur les pharaons, les pyramides, la société égyptienne.
    Auteur

    Gadaye

    En Juillet, 2019 (22:33 PM)
    "Au 19eme sicle, L occident anime d une mission civilisatrice, decouvre par ces scientifiques que c est une Egypte Noire; objet de toutes leures railleries et moqueries qui a apporte tout les elements de la civilisation a l Europe et cette verite c etait pas possible de l exprimer; voila la verite" CAD.

    L apport de L Afrique au monde ne peut pas s exprimer en termes d infrastructure uniquement bien que les pyramides sont des chef d oeuvres incomparable.

    On n a tendance a juger l histoire par rapport a nos realites d aujourd hui. Il est temps de restaurer la confiance et de savoir que l Afrique sera tjrs destine a la grandeur. Il faut aussi eveiller les consciences et eviter de tomber dans le self_hatred;
    Auteur

    Un Digne Fils De Thieddo

    En Juillet, 2019 (22:39 PM)
    Tu ne nous surprends guère toi le tieddo pilleurs d'or de nos jours ne t'ai tu jamais posé la question de savoir pourquoi tu ne parles jamais de la gouvernance de Macky et ces échecs répétés parle nous un peu aujourd'hui de Celui qui nous gouvernent et laisse nos morts Ils sont déjà mort.

    Abdoul mbaye tu le massacres

    Ousmane Sonko tu le massacres

    Idrissa Seck tu le massacres

    Brefs tu es le représentant de ses thieddos qui fesaient que du temps des empires personnes n'osent critiqués sa majesté par ce que justement y'avaient tes encestres qui brillaient et veillaient sans état d'âme à la bonne marche du pillages du gaspillage du débauche et de l'immoralité avec beaucoup d'élégance l'Afrique souffrira de ses dignes fils jusqu'à la fin des années temps.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (23:09 PM)
    sans se référer AU le coran..............Résultat du bac?
    Auteur

    Stfu

    En Juillet, 2019 (03:45 AM)
    Il ne faut faire de la verite historique sujette de speculation intellectuelle, pour etre puritaine ou de la masturbation intellectuelle comme le fait ce torchon de doulnaliste. C'est quoi 400 ans d'histoire d'esclavage et de colonisation sut plus de 4000 ans de civilisation ? _ Quand on est superficiel et materialiste c'est vrai on a rien a foutre de l'heritage civilisationnel, intellectuel , spirituel etc.



    Vous etes en Egypte pour parler du foot . contentes'toi de cela et de grace Shut The F'ck UP
    Auteur

    Pg

    En Juillet, 2019 (04:08 AM)
    Merci beaucoup je me sens vraiment Africain a cause de personne Comme vous
    Auteur

    Sety

    En Juillet, 2019 (05:08 AM)
    Une analyse exceptionnel un angle très claire. celui qui vous lit avec objectivité va savoir que vous avez ici pointé du doigt le problème des africains. Des universités les africains en ont eu eux aussi . Les plus renommées sont spécialisées dans l'islam comme en Égypte… et encore une fois pour vous confirmer des enseignements de l'au-delà . Ce que nous avons besoin c'est comment enseigner à nos enfants comment devenir pratique : sortir de l'école ou college et devenir directement fonctionnel dans la vie.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (07:09 AM)
    La fusée Maquis brûle, le pilote du maquis tente de se séparer des étages Aliou et Kassé pour tenter de circonscrire en vain le feu. Trop tard , le cock-pit est atteint. Crash assuré, pas de parachute, Rebeuss attend VIP.

    Quand maky et sa CREI avaient convoqué karim qui séjournait à l’étranger, karim avait rappliqué sur Dakar pour se faire guillotiner

    Fast track pour karim et khalifa éliminés d’élection, no track pour Aliou et les Petrotimbo faye gaz sall qui ont englouti plus de 6 000 milliards avec frank timis

    Auteur

    Hyr

    En Juillet, 2019 (07:47 AM)
    Article intéressant mais comme dit "permalink" il y a absence d'informations scientifiques sur la thèse pharaonique. Dans la civilisation pharaonique, il n'y avait pas que les pyramides. Il y avait aussi l'écriture, la médecine, l'agriculture, l'architecture et bien d'autres sciences qui montrent l'existence d'un peuple civilisé et développé. Je pense que des facteurs endogènes et hexogènes réunis sont la cause de la décadence de cette civilisation. Par contre, ce qui vrai, c'est ce qui se passe aujourd'hui. Nous perdons du temps nous africains dans les questions religieuses (importées) au lieu de bosser.
    Auteur

    Ceddo

    En Juillet, 2019 (22:59 PM)
    Madiambal et vous autres qui critiquaient les ceddos demandez vous que faisaient vos ancêtres à cette époque. Aucun révisionnisme, aussi pernicieux soit-il, ne pourra effacer un fait : ce sont les Ceddos qui ont résisté face aux colons. Et aussi insupportable que cela puisse être pour vous, ceux sont eux qui accueilli l’islam. L’islam n’était-il pas de cour ? Mais il faut être cultivé pour savoir cela. Mamor Anta Sali le père de Serigne touba derrière le Damel Lat-Dior et tels cas sont florilège. Il ne suffit pas de savoir lire et écrire pour se targuer d’être un intellectuel. Madiambal ta prétendue analyse dévoile ta vacuité intellectuelle.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR