Mardi 16 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Contribution

Les routes sénégalaises, otages des criminels et fous du volant

Single Post
Les routes sénégalaises, otages des criminels et fous du volant

 Alors qu’on s’apprête à commémorer le 11ème anniversaire du naufrage du Joola le 26 septembre prochain, le pays de la téranga expérimente un Joola d’un autre genre, un naufrage silencieux, qui tue sans coup férir : les accidents de la route, facteur numéro 1 de la criminalité au Sénégal.

Les routes sénégalaises tuent. Elles continuent de tuer et ne sont pas près de s’arrêter. Chaque jour arrive avec son lot de victimes de la route. Chaque Sénégalais se trouve être une victime potentielle de ces fous du volant, très doués pour écourter la vie de nos compatriotes. Y mettre un terme relève d’une urgence, d’une nécessité vitale, afin d’épargner des vies, afin de ne pas faire de nos pères et mères, de nos frères et sœurs, de nos femmes et enfants des sépultures ambulantes, ou à défaut, de futures personnes handicapées.

A ce fléau donc, il convient de mettre un terme. Dans les plus brefs délais. Ce qui passe nécessairement par une réforme profonde du code de la route, et par un durcissement des conditions d’obtention et de délivrance du permis de conduire. Doublé d’une sévère législation-répression à l’endroit des contrevenants.

Cela passe aussi par une lutte accrue contre l’indiscipline et la corruption, ces maux qui gangrènent la société sénégalaise, les routes en particulier, où gendarmes, policiers et autres hommes de tenue, sujets à l’argent facile, préfèrent fermer les yeux sur certaines infractions au code de la route, plutôt que de verbaliser ces fous du volant et leurs actes donc les conséquences s’avèrent pire qu’un Joola routier.

De nos jours, peu de conducteurs redoutent la présence du gendarme. Parce que sûrs et certains de pouvoir s’offrir les services des hommes de tenue, moyennant une contrepartie financière. Ce laxisme des autorités dont nous tous sommes complices, nous retombe à la figure, parce qu’aucun de nous n’étant à l’abri des manœuvres d’un fou du volant.

A chaque fois qu’intervient un accident de la route, on préfère y voir la main de Dieu, plutôt que d’engager la responsabilité du conducteur, ou de se demander s’il était détenteur du permis, si le document lui a été délivré par l’autorité compétente, dans les conditions prévues par les lois et règlements en vigueur dans notre pays, et enfin, s’il s’était conformé au code de la route. Non, on préfère évoquer la fatalité, et tout mettre sur le dos du Tout-puissant.

Devant cette dérobade ou fuite des responsabilités, on n’est pas près d’en finir avec les accidents de la route ; on est partis, tous ou presque, pour crever sur les routes.

A Dakar comme dans toutes les villes du Sénégal, l’indiscipline sur les routes, et l’état de délabrement des axes routiers sont les choses qui frappent en premier. Aucun respect du code de la route. Peu de considération pour le piéton qui souhaite traverser la route ; au volant, on téléphone, on force le passage alors qu’on n’est pas prioritaire, on insulte, on crie sur ceux qui nous invitent à nous conformer au code de la route. Feux rouges, sens giratoire, passages piétons, on fonce tout droit, on se prend pour Sébastian Loeb, on roule comme bon nous semble, l’essentiel est d’arriver le premier ; on s’amuse même, on joue avec la vie des passagers dans les transports en commun, où les règles de vie, de discipline et de savoir-être brillent par leur absence: langage ordurier, tenue vestimentaire incorrect, incivisme, mauvaise haleine, voitures délabrées, stationnements tous azimuts, pollution excessive : chauffeurs, apprentis et « coxeurs », la honte de toute une profession !

Une indiscipline notoire pendant les périodes d’affluence : fêtes religieuses, fêtes de fin d’année, entre autres événements qui suscitent des mouvements de populations. Mais le seul et unique responsable de ce drame, c’est l’autorité, l’Etat, qui a failli à sa mission, à son devoir. De veiller de manière scrupuleuse à ce que toute personne qui tient un volant, tout conducteur qui investit la route, dispose de documents, de justificatifs, qui lui donnent le droit d’être sur la route. De tenir un volant. Surtout quand il s’agit d’un poids-lourd.

Il est du ressort du Président de la République, du ministre de l’Intérieur et des responsables de la direction des transports de tenir des « Assises de la route », une réunion rapide des différents acteurs en vue de prendre des mesures d’urgence, pour que le drame « Kaolack-Kaffrine » ne puisse se reproduire. Pour que nos transports en commun cessent d’être des zones de non-droit, des cercueils motorisés ambulants. Et nos routes, d’éventuelles sépultures, à la merci de ces irresponsables qu’on nomme « fous du volant ».

PS. Je rends hommage à un ami, un frère, un camarade de promotion de l’université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal : Mandas Antoine Diompy, qui se rendait à Tambacounda pour la correction du Baccalauréat, a perdu la vie dans le douloureux accident de la route qui a fait plus d’une vingtaine de victimes sur l’axe Kaffrine-Kaolack. Repose-en paix, Antoine !

Momar Mbaye

[email protected]



16 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2012 (02:21 AM)
    il faut annuler tous les permis tout le monde repasse la on aura des suprises :-D 
    Top Banner
  2. Auteur

    Avis

    En Août, 2012 (02:26 AM)
    Qu'on se dise la vérité, ces moyens de transport, ce sont de vrai cercueils roulant.
    {comment_ads}
    Auteur

    Les Chaffeurs De Pompes Funebr

    En Août, 2012 (02:39 AM)
     :-D  :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    B

    En Août, 2012 (02:47 AM)
    surtout les cars rapide.de vrai cercueils roulants et la police doit correctement faire son travail en imposant un contrôle technique a tous les véhicule.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dongo Dara

    En Août, 2012 (02:50 AM)
    tout ceci est la faute de nos gendarmes et des policiers qui troquent la vie des sénégalais contre un petit 1000 fr or ils sont payés par ces mêmes pour leur garantir la sécurité.

    il faut que le ministre de l'intérieur prend des mesures contre cette corruption et surtout qu'on passe des spots de sécurité routière à la télé plutôt que de nous embêter avec des annonces de soirées de gala ou de lutte
    Top Banner
    Auteur

    Bibi

    En Août, 2012 (03:23 AM)
    La faute revien aussi au policier qui voye des infraction est pour 1000 franc on ferme les yeux les policier une bande d'escroc on devrait mettre des brigande spécial qui traque c'est policier ou c'est douanier
    {comment_ads}
    Auteur

    Magistral

    En Août, 2012 (05:20 AM)
    L'IDEE M'ARRIVE DE PROPOSER LA CREATION UN CORPS DES CONTROLEURS DU TRANSPORT, RECRUTES PARMI LES CADRES ET AGENTS D'UNE CERTAINE CATEGORIE DE FONCTIONNAIRES RETRAITES. ILS SERONT DES BENEVOLES DOTES SEULEMENT DE MOYENS DE COMMUNICATION AVEC LES CORPS DE LA GENDARMERIE ET DE LA POLICE POUR DENONCER LES EXACTIONS CONSTATEES SUR LES AXES ROUTIERS SUR TOUT LE TERRITOIRE NATIONAL. CES PERSONNELS PEUVENT ETRE D'ANCIENS FONCTIONNAIRES, AUXILIAIRES DE JUSTICE, MILITAIRES ET POLICIERS RETRAITES DOTES D'UN STANDING SUFFISANT POUR ETRE A L'ABRI DE LA CORRUPTION, ET DE BONNE MORALITE. ILS SERONT RECRUTES PAR LES AUTORITES ADMINISTRATIVES LOCALES, ASSERMENTES DANS LA LIMITE DE LEURS INTERVENTIONS QUI NE DEVRAIENT SOUFFRIR D'AUCUNE CONTESTATION. ILS COMBLERONT AINSI L'INSUFFISANCE DES AGENTS DES FORCES DE SECURITE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Max

    En Août, 2012 (07:09 AM)
    le gendarme encaisse 1000 f : ok cela fait plusieurs 1000 frs : ok et ses collègues aussi : ok une partie est remise aux autorités supérieur et la chaine monte comme cela jusqu'au ???????? alors comment arretter la corruption ? pas de solution que la radiation pur et simple de ces gendarmes et consort mais comment ? quand aux chauffeurs ce sont des assassins inconscient !!!! la seule chose positive est : ( et il faut le souligner ) le centre de contrôle technique insrallé à Anne qui va remettre de l'ordre mais je crois urgeny de mettre rn place une cellule de crise et de refaire passer les permis à tous et surtout aux transports en commun .
    {comment_ads}
    Auteur

    Idson

    En Août, 2012 (07:35 AM)
    Le commentaire de Mr Momar Mbaye est absolument palpitant, cher ami tu as touché le fond du problème. le vrai problème ceux ne sont pas les chauffeurs mais d'abord et surtout la manière si facile d'ors et tenir le permis et en mm temps le laxisme des policiers et gendarmes ajoutez à cela le manque de courtoisie des conducteurs et le non du respect je dirai mm la non connaissance du code de la route, vous avez tout simplement 1 cocktail explosif. a la limite le danger vient mm de ceux qui essaient de se conformer aux règles; Par ex arrêttez vous a 1 stop, on vous insulte et vous traite de chauffard. C'est ce qui explique que bon nombre de vacanciers font énormément d'accident et pourtant ils conduisent très régulièrement en Europe notamment et voulant appliquer les mm règles qqu'on leur y impose ils s'exposent au danger et à la fougue de "ces fous du volant"
    Top Banner
    Auteur

    Peuls,

    En Août, 2012 (07:53 AM)
    C'est l'ensemble du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT qui est "otage" de menteurs-falsificateurs-voyous-brigands-corrompus-criminels, des gueux-bohémiens-des va-nu-pieds de père en fils, indignement promus-protégés-ravitaillés en permanence de sous volés-terres bradées-ressources pillées-strapontins fictifs-licences de foutre impunément les bordels-privilèges indus, par les mesquins-racistes-ethnicistes-clanistes-confréristes-régionalistes-corrompus-violents-voleurs-violeurs-méchants-comploteurs-trompeurs-traitres wade & bandes & certains-es. Il n'y a aucun secteur de la société qui fonctionne dans le cadre strict des lois-règles-règlements de la République, ni en fonction de la décence morale-éthique-équité. L'indiscipline-l'incivisme-l'incivilité-l'égoisme-l'égocentrisme-le solipsisme-les ignorances affligeantes, ajoutés à l'indignité chronique qui caractérisent ces minables, font du Sénégal un territoire de malheurs-horreurs-deshonneurs-terreurs. PEULS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Adji

    En Août, 2012 (07:59 AM)
    il faut reeduquer le peuple senegalais, commencant par les policiers. Ils sont les plus indisciplines,les plus corrompus,et ils se croient tt permis. Fay pour am permi si lou gnou ka tek? ils faut des regles strictes, des amendes tres grandes pour les infractions routieres, renvoyer tt policier ki fai acte de corruption.
    {comment_ads}
    Auteur

    Amadou Ly

    En Août, 2012 (08:27 AM)
    bravo momar ton analyse est tres pertinente...une tres bonne vision des choses....
    {comment_ads}
    Auteur

    Agriculteur

    En Août, 2012 (09:12 AM)
    Les passagers aussi doivent prendre leur responsabilité devant un chauffeur qui est moins intelligent que 60 passagers et qui n'a que son arrogance pour faire passer ses bêtises. Les numéros verts de la gendarmerie doivent servir à dénoncer un chauffeur indiscipliné. Le gouvernement doit donner des instructions dans ce sens pour que les services de sécurité puisse assister les passagers.
    Top Banner
    Auteur

    Pape Cissoko

    En Août, 2012 (09:22 AM)
    Il faut créer une Association puissante des Familles de victimes de la Route au Senegal comme en france pour lutter contre l'inconscience routière, l indiscipline, pour une sécuraisation des voitures, les contrôles techniques, l état des routes , les pots d'echappement , les gaz qui favorisent l'asthme

    Il faut frapper fort .Il faut aussi que l'etat incite les conducteurs à s octroyer des voiture de qualité

    Il parait que les voitures sont modidfiées comme n'importe quoi , des chaises en plus, rehausser le toit des porte bagages Mais une voiture ce n'est pas n importe quoi tout est fait pour respecter un équilibre comment peut on changer impunément les outils

    Il faut porter plainte pour que cessent ces accidents trop meutriers Bras coupé, tête et corps désunis quelle horreur

    Contrôle Cannabis, somnolence, fatigue, vision, drogue, alcool, etc

    trop c est trop

    J ai perdu un neveu Bouna DANFAKHA que dieu l 'accueille dans son paradis mais je ne vais pas en rester là on va porter plainte et creer une association de défense des victyimes de la route

    Les députés devront faiore des propositions pour la securité routiere

    Les pompiers qui n'ont pas de matériel , c'est scandaleux

    Comment veulent ils sauver quand ils n'ont que leurs mains Je respecte beaucoup les pompiers mais en Afrique le pompier ne sert pas et n honore pas sa mission il faut revoir le mode d'intervention et l'équipement les tenailles, les cisseaux ou pinces pour désincarcerer etc...
    {comment_ads}
    Auteur

    De De

    En Août, 2012 (09:31 AM)
    tt ca est du a l indicipline du sengalais et son manque d civisme et surtout a la vetuste du parc automobile au pays.

  3. Comment on peu donner l autorisation à un jeune de moin d 30 ans le droit d conduire un bus ou un camion. L age des chauffeurs d transports en commun et des camions devrait etre limite a MIN 30 ans.

  4. Pourquoi interdire l importation d voiture agees d plus d 8ans et de camion/bus d plus 10ans.

    Le senegal est un pays pauvre il p pas se payer ce luxe. C serais mieux d etre rigoureux sur la visite technique que d ce focaliser sur l age des voiture. Meme Macky Sall n a pas apporte la solution avec ces 8 ans.

    Meme les occidentaux n peuve pas se payer l luxe d interdire l importation d voiture agees.

  5. il y a aussi l fatalisme. On se dit toujour que c est Dieu qui en a decide ainsi. Mais e me demande toujour pouquoi il y a tant bcp plus d mort au snenagl que dans les pays developpes?

    Ku repp dee, waye Repp snegal le geune gawee!
  6. {comment_ads}
    Auteur

    Ibou

    En Août, 2012 (18:35 PM)
    Je présente mes condoléances à toute la famille Diompy...Que Dieu accueille tous ces victimes au paradis ..

    Vous savez tant qu'au Sénégal on continuera de dire que c'est la volonté divine; je pense que la situation ne changera pas et on continuera à enterrer nos morts causés par des chauffeurs irresponsable et inconscient.

    Mais ces chauffeurs sont loin d'être les seuls responsable, en passant par les gens qui délivrent les permis de conduire sans même voir le candidat, les démarcheurs de permis moyennant une commission, le service des mines qui valident les contrôles techniques des ces camions et enfin les soi-disant garants de la sécurité de la population qui font que le contraire à quoi ils ont été mis là en contre partie de 500 à 1000fcfa; je pense, mes chers compatriotes, qu'il faut vraiment une prise de conscience de tous..

    Tony que le Bon t'accueille dans son Paradis..

    ton frère et ami Ibou



    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email