Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Ne pas se tromper d’ennemi (Par Tariq Ramadan)

Single Post
Tariq Ramadan

Il ne s’agit pas d’avoir les mêmes idées, les mêmes idéaux, les mêmes espoirs. Dieu a voulu la diversité?; pluralisme et respect mutuel, il doit donc y avoir. Il est urgent d’exprimer ce que l’on refuse, de circonscrire ce qu’est pour nous l’inacceptable en nous engageant à tout faire pour qu’il ne soit, effectivement, accepté, normalisé, banalisé.


Dans un monde où l’économique a pris le pas sur le politique, où l’intérêt financier et commercial fait la raison d’État, où les valeurs ne sont convoquées que si elles ne portent pas préjudice aux plus obscures tractations ou contrats. Il ne faut pas se tromper d’ennemi et faire alliance avec tous ceux pour qui la vie d’un homme a un sens et une valeur. Ceux qui refuseront la folie meurtrière pour défendre la foi, le respect, la dignité, la fraternité et l’amour. Ceux enfin qui, portés par leurs convictions, sont décidés à y engager leur vie entière en acceptant de faire face à tous les écueils, à toutes les souffrances, à toutes les trahisons.


Tant au Nord qu’au Sud, jamais l’urgence d’un engagement total, organisé, unifié, n’a été aussi patente. Chaque « communauté » humaine de religion, de spiritualité ou de conscience, doit trouver les moyens de vivifier l’énergie de ses références pour donner force et vigueur à l’impératif de l’action de bien et de justice. Dans la diversité des croyances, le témoignage de sincérité est dans l’acte : « […] Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns les autres dans les bonnes actions. Votre retour, à tous, se fera vers Dieu?; il vous éclairera, alors, au sujet de vos différends. »


Avant que ne vienne le jour où nous serons tous éclairés sur nos différends, il n’est qu’une seule action possible : faire le bien et lutter contre ce qui s’y oppose.


À un compagnon qui lui demandait ce qu’était le bien, le Prophète (PBSL) répondit : « Tu es venu t’informer sur le bien?? – Oui, répondit Wâsiba. – Consulte ton cœur, dit le Prophète, car le bien est ce qui apaise ton âme et calme ton cœur. Le péché est ce qui te trouble intérieurement et suscite dans ton cœur de l’embarras, de la gêne et ce, même si les gens te livrent toutes les justifications juridiques possibles. »


La tension morale participe de la nature humaine. La paix du cœur ou son agitation témoigne des chemins empruntés, mais le choix reste toujours le propre des hommes. De la liberté naît la responsabilité : il faudra rendre compte de notre attachement à la morale. Pour nous-mêmes, en notre cœur, dans le silence et la solitude de notre intimité, comme dans nos relations avec nos parents, nos frères, nos amis, nos ennemis, l’étranger, le collègue, l’employé, le vieux, le handicapé, le pauvre ou l’exilé?; comme encore avec la nature, les arbres, les forêts, l’air, la mer et tous les éléments?; comme enfin la totalité du règne animal. La tradition rapporte que le paradis fut promis à une prostituée qui avait donné à boire à un chien assoiffé : un geste simple porteur de l’essentiel de la morale qu’on enseigne aujourd’hui, en référence au message de l’islam, du Maroc à l’Indonésie… « réformer son caractère et faire le bien. »


Être musulman, c’est d’abord vivre l’expérience de piété : « Le meilleur d’entre vous (entre les gens) auprès de Dieu est le plus pieux […] »


Le témoignage de cette piété est essentiellement, sur les plans social, politique et économique, de nature morale : « Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre appartient à Dieu. Toute chose revient à Lui?! Vous formez la meilleure communauté suscitée pour les hommes : vous ordonnez ce qui est convenable, et vous interdisez ce qui est blâmable et vous croyez en Dieu. »


Dans le miroir de la nature et de son ordre, et dont tous les éléments appartiennent à Dieu et retourneront à Lui, la meilleure des communautés est celle qui respecte l’harmonie par son engagement pour le bien et sa lutte contre le mal. Le passage commence et finit par la référence divine : l’acte moral est témoignage de la foi, il est à l’homme ce que voler est à l’oiseau. Aussi, une communauté, quelque majoritairement musulmane qu’elle puisse être, qui alimente l’injustice, la laisse se propager et détruire ainsi le tissu social, n’est en rien « élue » : au contraire, elle prouve chaque jour son manquement à l’exigence du message auquel elle dit se référer. Le Prophète (PBSL) avait pourtant recommandé la vigilance : « Soutiens ton frère qu’il soit juste ou injuste?! » Des compagnons s’étonnèrent : « Lorsqu’il est juste, cela est compréhensible, mais comment cela peut-il être quand il est injuste?? » – Le Prophète répondit : « En mettant un terme à son injustice?! »



26 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (14:07 PM)
    Monsieur allez cher des braisés chinoises....votre discours haineux durant toutes ces années à produit ceci....hypocrites vous faites partie de ceux qui applaudissent la nuit et pleurent le jour....le retour du bâton commencera et il n'est pas exclu qu'on vous rapatrié au Magreb conduire des chameaux
    Top Banner
  2. Auteur

    Kalkulart

    En Novembre, 2015 (14:31 PM)
    Nous sommes tous frères. Alors pourquoi tuer?

    Voici ce que je voudrai porter aux yeux de Mr Ramadan, qui a un long heritage des freres musulmans, car son grand père est un des digne fondateur:

    " Heureux ceux qui ont faim et soif de justice et de Paix, car ils seront rassasiés"

    "Heureux les artisans de paix, ils seront appelés Fils de DIEU"

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (14:44 PM)
    Moi je n'écoute jamais ce gars,il est trop con.Il doit savoir que nous autres noirs africains nous ne seront jamais esclaves des arabes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Khe Khol Kham

    En Novembre, 2015 (14:51 PM)
    meric tariq, quand on comprend on derrange!!!!! et vous Monsieur ramadan vous comprenez,
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (15:36 PM)
    Merci Tarek. Vous avez toujours un discours réconciliateur et vous faites preuve de discernement. On en a bien besoin en ces moments.
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (15:38 PM)
    Ce charognard de Taricq Ramadan qui sur une chaine de télé Française ne voulait pas condamner la lapidation d'une pauvre femme en Iran......que l'Islam se débarasse de ces faux croyants et le monde ira beaucoup mieux !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (15:44 PM)
    Le terrorisme commence par le mépris et les insultes.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (16:09 PM)
    ... QUI EST L'ENNEMI DE QUI ICI.....????



    ... TU ES Où QUAND BHARAM & CO BLASPHEMENT????



    ... :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :interrogation:  :jaaxle: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ex-abd....

    En Novembre, 2015 (16:14 PM)
    .... :jaaxle:  :interrogation:  :jaaxle:  :interrogation:  :jaaxle:  :interrogation:  :jaaxle:  :interrogation: ..





    ... LE TIGRE NE CRIE PAS SA TIGRITUDE.....



    ... DE MEME QUE LA PAIX ...NIE CRIE PAS SA ...PACIFIFITE......



    ... :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (16:21 PM)
    merci Tariq, la verité restera toujours la verité
    {comment_ads}
    Auteur

    Dior Oye London

    En Novembre, 2015 (16:36 PM)
    Tariq Ramadan,ne compte plus que sur des petits coins comme le Senegal pour venir faire son show de preche.Il sait très bien,ce qu'il risque chez les toubabs. Maintenant,nul n'entend parler de cet homme,je ne le vois que sur les journaux et télés du Senegal,pour venir nous recurer les oreilles et remettre nos cerveaux sur les rails de son nouveau pays monde.

    Nous pouvons lui dire ,qu'il aille se faire voir ailleurs,nous cherchons de quoi survivre plutôt que ses discours,lui qui est plein au as pour cracher la parole bonne car je dirai pas la bonne parole.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rekk_anonyme

    En Novembre, 2015 (16:40 PM)
    Et ce même TARIK était contre l'intervention de la FRANCE au Mali sous la coupe des islamistes !!! Il n'a plus aucune cédibilité !!! Double language et démagogie...
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (17:16 PM)
    Tariq Ramadan est de retour… Après une période de relative absence dans les médias français, et après ses déboires aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, il fait à nouveau la pluie et le beau temps sur le petit écran, où on lui donne généreusement la parole, en le laissant présenter de lui une image avantageuse et trompeuse. Le présent article vise à donner quelques éléments d’information et de réflexion pour ceux qui ne savent pas (encore) qui est vraiment Tariq Ramadan.



    1. Sa famille

    Il est bien connu que Ramadan est le petit-fils du fondateur de l’organisation des Frères musulmans, Hassan al-Banna. Mais on ignore généralement que la famille Ramadan joue un rôle essentiel dans l’histoire du mouvement islamiste, depuis trois générations. Al-Banna, le grand-père, a créé le mouvement des Frères musulmans, qui est la matrice de l’islamisme contemporain, à laquelle se rattachent à la fois le Hamas palestinien et aussi (de manière moins directe) la nébuleuse Al-Qaida. Said Ramadan, le père, beaucoup moins connu, a joué un rôle essentiel dans l’implantation des Frères musulmans en Europe. C’est lui qui a créé l’Internationale islamiste, au cours de ses périples incessants (Pakistan, Israël, Arabie saoudite, Allemagne, Suisse…). Tariq Ramadan est un acteur important de la réislamisation des populations musulmanes et de l’islamisation de l’Occident.



    2. Sa jeunesse

    Né en 1962 à Genève, Tariq Ramadan a connu une enfance dorée en Suisse. Son itinéraire est – comme pour de nombreux autres militants islamistes – celui d’un born again muslim, c’est-à-dire d’un musulman revenu sur le tard à sa religion. Contrairement à son père et à son grand-père, en effet, il n’a pas été élevé dans le strict respect de la tradition et son cursus scolaire a été presque totalement profane. Comme il le reconnaît lui-même dans un livre d’entretiens, la religion ne tenait pas une place importante dans sa jeunesse. Jusqu’à l’âge de 30 ans, il était un citoyen suisse de confession musulmane, beaucoup plus intéressé par le football que par l’islam ou la politique… Il a même envisagé un temps de devenir footballeur professionnel.



    3. Sa rencontre avec Hassan Tourabi

    Une des rencontres décisives, qui a décidé de son avenir, fut celle du leader islamiste soudanais, Hassan Tourabi. Francophone, Tourabi accueille le jeune Ramadan, auquel il promet un brillant avenir. Il aura une influence durable sur celui-ci, notamment concernant l’idée de « l’islamisation par le haut » (c’est-à-dire par le biais des élites) et aussi par son recours au double langage. Quelques années plus tard, en 1991, le leader islamiste soudanais accueillera un autre dirigeant islamiste, encore inconnu du grand public : Oussama Ben Laden.



    4. Ses amis et réseaux d’influence

    Tariq Ramadan est passé maître dans l’art de se créer des réseaux d’influence (qu’il appelle des « partenariats »). Parmi ces réseaux, figurent notamment celui des chrétiens de gauche (dont plusieurs ont avoué leur erreur après avoir compris qui était vraiment Ramadan, comme Christian Delorme), certains altermondialistes et plusieurs islamologues ou journalistes, comme François Burgat ou Alain Gresh, rédacteur en chef du Monde diplomatique, qui est resté jusqu’à aujourd’hui un des plus fidèles soutiens de Ramadan dans les médias français.



    5. Son mentor, le cheikh Qaradawi

    Parmi les théoriciens de l’islamisme qui ont le plus influencé Tariq Ramadan – outre son père, Said Ramadan, et Hassan Tourabi – figure le cheikh Qaradawi. Animateur d’une émission très suivie sur Al-Jazira, ce décisionnaire de l’islam proche des Frères musulmans s’est exilé au Qatar, après avoir été expulsé d’Egypte. Il a été interdit de séjour aux Etats-Unis (tout comme Ramadan) en raison de ses liens avec la banque Al-Taqwa, affiliée à Al-Qaida. Il est surtout célèbre pour avoir autorisé les attentats-suicides contre des civils israéliens, y compris ceux commis par des femmes (précisant que la femme kamikaze « peut même retirer son voile pour mener l’opération [suicide], car elle s’apprête à mourir pour la cause d’Allah et non pas à exhiber sa beauté »… Ramadan ne s’est jamais démarqué des positions extrémistes de Qaradawi, qui est en fait son véritable mentor politique.



    6. Ramadan et les convertis

    La femme de Tariq Ramadan, Isabelle, est une convertie. Ce point pourrait sembler anecdotique, mais il ne l’est pas du tout. Les convertis jouent en effet un rôle essentiel dans la stratégie islamiste de conquête de l’Occident, comme je l’ai montré dans mon dernier livre. Tariq Ramadan, comme son mentor Qaradawi et comme d’autres dirigeants islamistes, consacre une grande partie de sa propagande (da’wa) à destination des convertis potentiels, et plus généralement du public occidental non musulman. Un fait récent en témoigne : pendant de nombreuses années, Tariq Ramadan a publié ses livres chez des éditeurs musulmans spécialisés (comme l’éditeur Taw’hid de Lyon), touchant essentiellement un public musulman. Depuis quelques années, il publie des ouvrages s’adressant à un public beaucoup plus large, chez un éditeur qui a pignon sur rue à Paris, les Presses du Châtelet. Cela traduit sans aucun doute un changement qui n’est pas purement commercial, mais stratégique.



    L’analyse du parcours de Tariq Ramadan et de son discours montre qu’il n’est pas un « réformiste » ou un réformateur de l’islam, mais qu’il poursuit la stratégie de conquête entamée par Hassan Al-Banna et par Said Ramadan, dont il est l’héritier et le continuateur. Le premier avait fondé, à travers l’organisation des Frères musulmans, une « avant-garde » de l’islam politique conquérant, aspirant à prendre le pouvoir en Egypte et dans les pays musulmans. Le second avait déplacé le combat islamiste vers l’Europe, anticipant avec beaucoup de lucidité l’importance grandissante des populations musulmanes installées en Occident. Tariq Ramadan, quant à lui, poursuit le même combat, en l’habillant d’un discours trompeur, et en prenant pour cible de sa propagande tant les musulmans d’Occident que les non-musulmans, convertis potentiels ou compagnons de route de l’islamisme militant.



    Paul Landau
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (17:17 PM)
    Six choses que l’on ignore au sujet de Tariq Ramadan



    Tariq Ramadan est de retour… Après une période de relative absence dans les médias français, et après ses déboires aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, il fait à nouveau la pluie et le beau temps sur le petit écran, où on lui donne généreusement la parole, en le laissant présenter de lui une image avantageuse et trompeuse. Le présent article vise à donner quelques éléments d’information et de réflexion pour ceux qui ne savent pas (encore) qui est vraiment Tariq Ramadan.



    1. Sa famille

    Il est bien connu que Ramadan est le petit-fils du fondateur de l’organisation des Frères musulmans, Hassan al-Banna. Mais on ignore généralement que la famille Ramadan joue un rôle essentiel dans l’histoire du mouvement islamiste, depuis trois générations. Al-Banna, le grand-père, a créé le mouvement des Frères musulmans, qui est la matrice de l’islamisme contemporain, à laquelle se rattachent à la fois le Hamas palestinien et aussi (de manière moins directe) la nébuleuse Al-Qaida. Said Ramadan, le père, beaucoup moins connu, a joué un rôle essentiel dans l’implantation des Frères musulmans en Europe. C’est lui qui a créé l’Internationale islamiste, au cours de ses périples incessants (Pakistan, Israël, Arabie saoudite, Allemagne, Suisse…). Tariq Ramadan est un acteur important de la réislamisation des populations musulmanes et de l’islamisation de l’Occident.



    2. Sa jeunesse

    Né en 1962 à Genève, Tariq Ramadan a connu une enfance dorée en Suisse. Son itinéraire est – comme pour de nombreux autres militants islamistes – celui d’un born again muslim, c’est-à-dire d’un musulman revenu sur le tard à sa religion. Contrairement à son père et à son grand-père, en effet, il n’a pas été élevé dans le strict respect de la tradition et son cursus scolaire a été presque totalement profane. Comme il le reconnaît lui-même dans un livre d’entretiens, la religion ne tenait pas une place importante dans sa jeunesse. Jusqu’à l’âge de 30 ans, il était un citoyen suisse de confession musulmane, beaucoup plus intéressé par le football que par l’islam ou la politique… Il a même envisagé un temps de devenir footballeur professionnel.



    3. Sa rencontre avec Hassan Tourabi

    Une des rencontres décisives, qui a décidé de son avenir, fut celle du leader islamiste soudanais, Hassan Tourabi. Francophone, Tourabi accueille le jeune Ramadan, auquel il promet un brillant avenir. Il aura une influence durable sur celui-ci, notamment concernant l’idée de « l’islamisation par le haut » (c’est-à-dire par le biais des élites) et aussi par son recours au double langage. Quelques années plus tard, en 1991, le leader islamiste soudanais accueillera un autre dirigeant islamiste, encore inconnu du grand public : Oussama Ben Laden.



    4. Ses amis et réseaux d’influence

    Tariq Ramadan est passé maître dans l’art de se créer des réseaux d’influence (qu’il appelle des « partenariats »). Parmi ces réseaux, figurent notamment celui des chrétiens de gauche (dont plusieurs ont avoué leur erreur après avoir compris qui était vraiment Ramadan, comme Christian Delorme), certains altermondialistes et plusieurs islamologues ou journalistes, comme François Burgat ou Alain Gresh, rédacteur en chef du Monde diplomatique, qui est resté jusqu’à aujourd’hui un des plus fidèles soutiens de Ramadan dans les médias français.



    5. Son mentor, le cheikh Qaradawi

    Parmi les théoriciens de l’islamisme qui ont le plus influencé Tariq Ramadan – outre son père, Said Ramadan, et Hassan Tourabi – figure le cheikh Qaradawi. Animateur d’une émission très suivie sur Al-Jazira, ce décisionnaire de l’islam proche des Frères musulmans s’est exilé au Qatar, après avoir été expulsé d’Egypte. Il a été interdit de séjour aux Etats-Unis (tout comme Ramadan) en raison de ses liens avec la banque Al-Taqwa, affiliée à Al-Qaida. Il est surtout célèbre pour avoir autorisé les attentats-suicides contre des civils israéliens, y compris ceux commis par des femmes (précisant que la femme kamikaze « peut même retirer son voile pour mener l’opération [suicide], car elle s’apprête à mourir pour la cause d’Allah et non pas à exhiber sa beauté »… Ramadan ne s’est jamais démarqué des positions extrémistes de Qaradawi, qui est en fait son véritable mentor politique.



    6. Ramadan et les convertis

    La femme de Tariq Ramadan, Isabelle, est une convertie. Ce point pourrait sembler anecdotique, mais il ne l’est pas du tout. Les convertis jouent en effet un rôle essentiel dans la stratégie islamiste de conquête de l’Occident, comme je l’ai montré dans mon dernier livre. Tariq Ramadan, comme son mentor Qaradawi et comme d’autres dirigeants islamistes, consacre une grande partie de sa propagande (da’wa) à destination des convertis potentiels, et plus généralement du public occidental non musulman. Un fait récent en témoigne : pendant de nombreuses années, Tariq Ramadan a publié ses livres chez des éditeurs musulmans spécialisés (comme l’éditeur Taw’hid de Lyon), touchant essentiellement un public musulman. Depuis quelques années, il publie des ouvrages s’adressant à un public beaucoup plus large, chez un éditeur qui a pignon sur rue à Paris, les Presses du Châtelet. Cela traduit sans aucun doute un changement qui n’est pas purement commercial, mais stratégique.



    L’analyse du parcours de Tariq Ramadan et de son discours montre qu’il n’est pas un « réformiste » ou un réformateur de l’islam, mais qu’il poursuit la stratégie de conquête entamée par Hassan Al-Banna et par Said Ramadan, dont il est l’héritier et le continuateur. Le premier avait fondé, à travers l’organisation des Frères musulmans, une « avant-garde » de l’islam politique conquérant, aspirant à prendre le pouvoir en Egypte et dans les pays musulmans. Le second avait déplacé le combat islamiste vers l’Europe, anticipant avec beaucoup de lucidité l’importance grandissante des populations musulmanes installées en Occident. Tariq Ramadan, quant à lui, poursuit le même combat, en l’habillant d’un discours trompeur, et en prenant pour cible de sa propagande tant les musulmans d’Occident que les non-musulmans, convertis potentiels ou compagnons de route de l’islamisme militant.



    Paul Landau
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (17:24 PM)
    Mr Ramadan,



    L'ennemie, c'est l'idéologie libérale capitaliste....
    {comment_ads}
    Auteur

    Française

    En Novembre, 2015 (17:42 PM)
    Tariq Ramadan, je l'ai écouté lors d'un débat à la télévision française. Il m'a ébloui par son intelligence , et à sa facilité d comprendre les choses. la compréhension par le savoir, ou encore sur l'aliénation de soi. Il a dit clairement qu'il fallait mettre "un moratoire en place concernant la charia" et pour moi il a raison, on ne peut pas du jour au lendemain changer toute la constitution d'un pays quel qu'il soit. le moratoire consistait a arréter purement et simplement la lapidation et enseigner, changer l'éducatiion religieuse. Tout pays évolue; même qu'on le veuille ou pas, la perception de l'homosexualité au Sénégal évoluera . Comme le disait si bien Obama. Tariq ramadan propose au nom de l'islam de corriger l'erreur des terroristes en leur disant ce que vous faites c'est pas bien et il faut arreter ça. Bonne perception de l'actualité. C'est un musulman responsable qui connait et maitrise bien le Coran afin de faire fermer meur bouche aux occidentaux qui attaquent l'islam. Suis hindoue de mére et chrétiens de pére.

    {comment_ads}
    Auteur

    Atypico

    En Novembre, 2015 (18:15 PM)
    Que cet individu soit brillant c'est un fait , mais c'est d'abord une anguille narcissique,, un type qui est capable de défendre une chose puis son contraire, pour finalement justifier l'air de ne pas y toucher la violence terroriste. Il sait prendre le vent et cherche à faire déraper son interlocuteur en usant de la mauvaise foi, en jouant sur ce que l'autre ne peut pas supporter.Ceci étant :L a première question à laquelle chacun, en tant que musulman se doit de répondre clairement est celle - ci : "Les auteurs des massacres de Janvier et de ce 13 novembre à Paris sont - ils des musulmans qui sont dans l'erreur ou sont - ils des voyous et des assassins qui , par ce qu'ils jouissent de donner la mort à tous ceux qui ne sont pas d'accord avec eux ,sont à exclure, à mettre au ban de la OUMMA partout ?"



    La seconde question que chaque citoyen dans le monde doit se poser est : "pouvons nous croire que les états du Golfe qui ont encouragés, financés les islamistes terroristes, et les états occidentaux qui ont porté la guerre en Afghanistan, en Irak pour avoir notamment la main sur le pétrole, et qui bombardent, en Syrie en alliance avec des dictateurs sanglants en coalitions ou en rivalités, sont à même de faire autre chose que de créer des ruines, du chaos, de la désolation et de la haine, donc de faire naitre et renaître ce type de nouveaux monstres ?"

    Top Banner
    Auteur

    Thiessois

    En Novembre, 2015 (20:56 PM)
    Toujours contre l´Islam avec la grande bouche, ces héros du clavier avec pseudonymes. Au moins cette fois ci, un a eu le courage de mettre son nom, mais de par le nom on sait dans quel camp il est . Ne stigmatisons surtout pas. N´est ce pas ? Ce qu´on peut dire de Tariq, c´est qu´il ne boxe vraiment pas dans le meme Ring que beaucoup d´idiots ici. Ce serait malhonnete de dire de lui un fondamentaliste, un malhonnete ou je ne sais encore, à moins qu´on ne s´imagine du musulman, celui là qui ne porte que le nom de musulman et encore faut-il qu´il s´appelle Souleymane Jules ou Mamadou Victor ou Moustapha Paul, ce genre de Mounafiq plein chez nous. Un Mouhammed ne peut s´appeler Charly en plus . Tariq passe tout son temps à éduquer les jeunes musulmans européens pour en faire des musulmans européens conscients, musulmans mais européens ! Mais la France surtout, dominée par les idées racistes caractérisées par le refus de tout ce qui vient des musulmans surtout, rejette les efforts de Tariq Ramadan et voilà aujourdh´ui le résultat. Bataclan ce n´est pasTariq Ramadan, c´est le résultat de la mauvaise politique francaise depuis des décennies à marginaliser les jeunes issus de l´immigration, les parkant dans les ghettos des banlieux, avec de mauvaises écoles.. Et meme avec beaucoup d´effort et de sacrifices, ceux qui ont des diplomes ne trouvent pas de chances dans le marché du travail, pourvuque leur CV a en tete Mouhammed ou Mehdi ! C est la stricte réalité. Beaucoup de ces gosses ont d´ailleurs plus de chance de travailler dans d´autres pays européens qu´en France, où ils sont nés et dont ils ont la nationalité. C est cela la stricte vérité. La France avec les musulmans, c´est Nadine Morano, c´est Brigitte Bardot, c´est les Le Pen. Et j´oubliais: Un ami à moi, informaticien très calé, avec une nationalité francaise, mais noir d´ébène, se vit refuser un simple entretien par une grosse banque francaise, parcequ´il est noir ! Après un entretien préliminaire au téléphone au cour duquel le mec ne put déceler que mon ami était un noir, il lui a donné un rendz vous. Mais telle fut sa surprise quand il le vit ! Il lui referma la porte au nez, en disant qu´il sétait trompé. Eh bien, mon Ami a eu la décision immédiate de créer sa propre boite pour ne plus à voir ca ! Et aujourdh´ui.... santa Ya´Allah boubaakh. A moi meme ils ont refusé mes demandes d´inscription, pour simplement un BTS ou un DUT. J´avais écrit dans tous les instituts universitaires du coin. Ils ont rejeté mes demandes avec des raisons très diverses, comme par exemple que mon BAC Technique Senegalais n´était pas reconnu.

    C´était au temps de Christian Bonnet et Lionel Stoleru. Ceux qui étaient en France ces temps là se souviendront de ces fachistes- racistes. Dépité je suis parti dans un autre pays d´Europe qui m´accueillit, m´offrit meme une bourse. Et c´est là que j´eus la chance de décrocher un diplome d´ingénieur. Tout ceci pour vous dire combien est " grande " cette France qu´on nous chante à nous faire éclater la tete. Ah j´oubliais: Deux de mes oncles sont pourtant enterrés dans le sol Francais, venus pour libérer la France du Nazisme ! Voyez vous ? Pour vous dire que l´Islam est seulement un hasard pour ces jeunes. Le Problème principal c´est la politique francaise et le comportement de beaucoup de Francais qui sont plus fachistes que meme les Nazis.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (22:11 PM)
    Plus hypocrite que ce mec tu meurs....bien sur kel toubeenes le défendront....voilà...on reproche aux colons français de nous étouffer...au même moment on accueille ceux qui ont fait pire que les occidentaux colons....les arabo-musulmans ont tellement malmené les noirs qu'on fait tout pour rendre cet épisode historique tabou....l'islam admet l'esclavagistes!!!belle découverte!!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Fakir

    En Novembre, 2015 (22:47 PM)
    un petit connard, un point un tiret !!!!!!!!!!!!! Ne cherchez pas midi à 14hrs. A descendre  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (02:48 AM)
    Ce T.R est un salafiste extrémiste connu qui très malin ménage la chèvre et le choux. C'est un dangereux originaire des frères musulmans.
    Top Banner
    Auteur

    Momotaro

    En Novembre, 2015 (04:33 AM)
    Je ne suis pas familier avec la pensee de Mr. Ramadan. Je me permettrais cependant de dire que ce posting n'est rien d'autre que du verbiage.

    Arretons de jouer au philosophe, au poete ou tout simplement au pedant en parlant de la religion.

    L'extremisme religieux, d'ou qu'il vienne, doit etre denonce sans equivoque. N'essayons pas de justifier la barbarie, qu'elle emane de nos proches ou pas,

    {comment_ads}
    Auteur

    Yotox

    En Novembre, 2015 (06:12 AM)
    Mr. Tarik Ramadan est perpétuellement dans cette dialectique de victimisation et comme tout le monde le sait, les excès d’abus de la victimisation sont un puissant carburant du communautarisme ambiant. Mr. Tarik Ramadan érige en système rhétorique ses impostures, euphémismes et contrevérités par dissentiment dogmatique et systémique, dont le trait principal consiste en un usage intensif du vocabulaire et des thèmes des disciplines modernes pour impressionner son auditoire tels que : la sémantique, la sémiotique et l’herméneutique, pour parler de l'islam. Cette stratégie de désinformation et d’enfumage est coutumière chez les islamistes. Elle a pour nature à retourner dogmatiquement et systématiquement les situations en leur préférence, et à dénaturer les faits notamment en Europe. Cette stratégie relève tout bonnement du jihad idéologique.

    Seuls ceux qui le prennent comme maître à penser, croient parfois en ses discours par simplicité d’esprit et/ou préjugé anti-occidentale et anti-judéo-chrétienne. Ils le font aussi par ignorance de l’histoire de l’islam – souvent politique – et de son expansion tragique par le glaive.

    S’il y a un ennemi sur lequel il ne faut pas se tromper, c’est plutôt celui d’un islam politique agressif et/ou activement prosélyte qui s’évertue constamment d’inverser les rôles et de propager son fondamentalisme par des impostures. Mr. Tarik Ramadan est d’ailleurs l’une des illustrations de ce raisonnement subversif du jihad idéologique qui falsifient et travestissent l’histoire de l’Orient au profit des Arabes et des musulmans. Dans ses rhétoriques, arabes et musulmans sont toujours exhibés comme les victimes de l’Occident et des sionistes, alors qu’ils furent et demeurent dans le raisonnement fanatisé de la domination obsessionnelle du monde.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (11:39 AM)
    Dans in monde ou le mensonge et l'hypocrisie sont devenus une "vertue", il reste que chacun se rassure qu'il se dit d'abord la verite a lui meme. Sinon c'est la paranoia.

    Personne be veut reconnaitre les ressources energetiques notamment le Petrol comme la raison fondamentale de l'engagement des pays occidentaux dans les pays arabes. Ceci est passe sous silence.

    Pour ma part, je partage pas que le monde actuel est confronte a une guerre de religion ou plus generalement de civilisation: personne ne veut plus vivre dans la pauvrete ou la misere, c'est cela la cilivilisation du 21e siecle, valable en Afrique et partout dans le monde.

    En plus, chacun dans sa conscience la plus intime doute au mieux, et plus souvent be reconnait pas l'existence de Dieu.

    {comment_ads}
    Auteur

    Halifa

    En Novembre, 2015 (11:58 AM)
    Le Syndicat Unique des Travailleurs des Transports Aériens et Activités Annexes du Sénégal (SUTTAAAS), s’est réuni en conseil syndical extraordinaire, le mardi 27 octobre 2015, sous la présence de son Secrétaire Général, le camarade Alassane NDOYE et en présence de 85 délégués du personnel et syndicaux de toutes les sections syndicales. Les délibérations du Conseil Syndical ont porté sur CINQ points :

    1. Situation à Aviation Handling Services (AHS).

    2. Plateforme revendicative 2016 et le plan d’action du SUTTAAAS

    3. Compte rendu audience avec le Ministre des Transports Aériens et du Tourisme

    4. Préparation renouvellement conseil administration IPM TA

    5. Divers

    Sur le premier point, le Conseil Syndical dénonce vigoureusement la gestion gabégique, népotique, et clientéliste orchestrée par l’administration provisoire à AHS. Cette bande d’incompétents veut faire supporter au personnel son échec patent en supprimant par la terreur tous les avantages acquis par les travailleurs depuis plusieurs années. Depuis plusieurs semaines, la Direction d’AHS s’est engagée dans une vaste et dangereuse campagne de menaces, d’agressions physiques et de sanctions arbitraires et illégales dans l’optique d’éliminer toute possibilité de contestation de sa gestion chaotique. Parallèlement, avec d’importants moyens financiers, la Direction d’AHS mène une campagne médiatique mensongère pour déstabiliser le SUTTAAAS et son Secrétaire Général, le camarade Alassane NDOYE mais elle échouera lamentablement comme d’autres qui l’avaient tenté dans le passé. Par manque d’arguments objectifs et vérifiables, la Direction d’AHS sert aux plus hautes autorités du pays des arguments politiques fallacieux et sans preuves. Prétextant de sa proximité avec les plus hautes autorités du Sénégal, Monsieur Abdoulaye SYLLA a refusé et ignoré avec mépris toutes les propositions de sortie de crise proposées par Madame Le Ministre en charge du Transport Aérien qui s’est beaucoup investie pour éviter une détérioration rapide et dangereuse du climat social à l’aéroport Léopold Sédar Senghor . On se demande qui cautionne l’arrogance, l’insolence et le mépris de Monsieur Abdoulaye SYLLA ? Le Conseil Syndical du SUTTAAAS dénonce vigoureusement l’attitude inadmissible, irrespectueuse et dangereuse de Monsieur Abdoulaye SYLLA et invite ses supposés soutiens à le ramener à la raison avant qu’il ne soit trop tard. Le Conseil Syndical salue la décision de l’inspection Régionale du Travail de Dakar portant refus de de la demande de licenciement des 2 délégués du personnel introduite par la Direction d’AHS confirmant ainsi le caractère illégal et arbitraire de toutes les sanctions prises à l’encontre des travailleurs d’AHS. D E C L A R A T I O N 2

    Le Conseil Syndical exige l’annulation de toutes les sanctions arbitraires et illégales prises par la Direction d’AHS et la reconnaissance du droit d’expression et de manifestation reconnu aux travailleurs dont le port des brassards rouges. Le Conseil Syndical dénonce les comportements abjects d’une infime minorité de 3 délégués du personnel et syndicaux, manipulés et achetés par la Direction d’AHS pour déstabiliser et diviser le SUTTAAAS. Le Conseil syndical salue l’élaboration de la plateforme revendicative 2016 du SUTTAAAS, tout en invitant tous les membres du syndicat et tous les travailleurs à la vigilance et à la mobilisation. Le Conseil Syndical salue la disponibilité et l’engagement au quotidien de son Secrétaire Général, le camarade Alassane NDOYE à qui il renouvelle sa confiance et son soutien tout en le félicitant des démarches menées pour la reprise des travaux sur le projet de nouvelle Convention Collective. Le Conseil Syndical se félicite du soutien sans faille apporté par la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) et la Fédération Internationale des Ouvriers du Transport, à travers son Bureau pour l’Afrique Francophone et la CEDEAO particulièrement dans la gestion du dossier AHS. Le Conseil Syndical engage le Secrétaire Général du SUTTAAAS à déposer dans les plus brefs délais un préavis de grève de 24 heures renouvelables et demande à toutes les sections syndicales de préparer la campagne de port du brassard rouge, la marche des travailleurs du Transport Aérien et le ralentissement des rythmes de travail. Le Conseil Syndical remercie Madame le Ministre du Tourisme et des Transports Aériens pour l’audience accordée le Jeudi 9 octobre 2015 à une forte délégation du SUTTAAAS conduite par son Secrétaire Général. Le conseil syndical a prévu de renouveler d’ici la fin de l’année le conseil d’administration de l’IPM TA. A la suite de l’audience accordée par Madame le Ministre, le SUTTAAAS s’est engagé à déposer des mémorandums pour le handling, l’avitaillement, le catering le contrôle documentaire entre autres. Le conseil a en conclusion affirmé sa volonté de démontrer à la direction de AHS ce qu’est la SOLIDARITE AGISSANTE et prouvera sous peu sa capacité de mobilisation et de lutte afin que toutes les injustices soient bannies au niveau de cetteadministration provisoire et scélérate

    Fait à Dakar, le 03 novembre 2015

     :emoshoot: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (14:20 PM)
    Il faut bien retenir ce qui suit :



    Le Prophète (PBSL) avait pourtant recommandé la vigilance : « Soutiens ton frère qu’il soit juste ou injuste?! » Des compagnons s’étonnèrent : « Lorsqu’il est juste, cela est compréhensible, mais comment cela peut-il être quand il est injuste?? » – Le Prophète répondit : « En mettant un terme à son injustice?! »





    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email