Dimanche 26 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

QUE VEULENT CES GENS POUR LE SENEGAL ? Par Me Djibril WAR*

Single Post
QUE VEULENT CES GENS POUR LE SENEGAL ? Par Me Djibril WAR*

Depuis un certain temps, un groupuscule d’individus, des opposants à visages découverts ou encagoulés, d’autres se réclamant de la société civile, syndicalistes intéressés, des artistes, troubadours paumés et en faillite,  n’ont eu de cesse de troubler la quiétude des honnêtes citoyens par leurs sempiternelles vociférations sous fond d’accusations mensongères, de calomnies de« détournement de 10 milliards de dollars ( 6 milles milliards de francs CFA ) » au préjudice des sénégalais, dans le cadre du contrat de recherche et de partage de production de pétrole et de gaz entre l’Etat et la société Pétrotim. Ces gens qui vouent une haine pathologique à l’endroit du Président Macky Sall, engloutis dans les flots du parrainage et des élections présidentielles du 24 février tentent désespérément par un effort de survie politique de s’accrocher à leur rafiot hanté, battant pavillon “Aar Li Nu Bokk” (littéralement : Préserver notre bien commun.)
En vérité, ces irresponsables qui crient au “plus grand scandale, “ (il l’est en fait en terme de mensonge et de félonie) amplifié par le reportage de la correspondante d’une presse occidentale visent  uniquement à atteindre le Président Macky Sall à travers son frère.  Ne riez surtout pas !Le « Chef de la nouvelle Junte » des recalés aux élections présidentielles ,  l’exécuteur d’ anciens Chefs d’Etat du Sénégal ,   Emir potentiel de la future branche sahélienne de Daesh  et de Bokko Haram par son radicalisme, son intolérance extrêmes  lui a   lancé un ultimatum  et un  « Fatwa » de  quitter dare- dare  le Palais avec sa famille, s’ils veulent  bénéficier de sa mansuétude et de son indulgence. En  vérité, le but recherché par ces funestes personnes est de prendre prétexte des manifestations, marches autorisées ou non sur toute l’étendue du territoire national pour créer le désordre et  pousser les populations à un soulèvement populaire.  Le  vœu cher de ces  gens sans foi ni loi  qui crachent même sur le serment fait sur le Coran  est comme ils le rappellent souvent les vendredis: A quand « l’harmattan sahélien »  au Sénégal après le printemps arabe ? Monsieur le Préfet,  le   droit de marche, d’errer ou  de flâner de ces badauds ne devrait en aucune manière prévaloir  sur  les droits  des honnêtes et des fidèles  citoyens de vaquer  tranquillement à  leurs saines occupations professionnelles et religieuses, en ces périodes de menaces de toutes sortes.  On ne doit pas autoriser une marche pour protester contre  des faits mensongers, objet d’une procédure judiciaire. Dans tous les cas, ces hors -la -loi ne tarderont pas  à apprendre à leurs dépens  que de tels faits et actes sont sévèrement punis par la loi  (art. 258 et suivants du code pénal: « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation  et est punie de peine d’emprisonnement. Il en est aussi ainsi lorsque elle a été faite, même de manière dubitative, par l’un des moyens de diffusion publique: radio, télévision, presse ». L’on a  constaté  que les personnes étrangères Interrogées  lors de ce reportage de la correspondante de BBC ont été dubitatives, moins affirmatives  dans leurs propos,  se bornant à faire des insinuations de suspicion  au conditionnel. Ce qui n’a pas été le cas , par  contre , pour nos compatriotes  interviewés ainsi que d’autres plus téméraires,  voire catégoriques qui se sont goulûment épanchés  dans les médias pour  porter  de graves  accusations  et rendre des sentences sans appel. L’un comme dans l’autre, ils  assumeront devant  la justice!
Dans ce  « dossier du gaz » , c’est ce même groupe d’individus élargi à d’autres qui ne reconnaissent toujours  pas le Président Macky Sall, bien élu au premier tour des élections présidentielles , qui lui dénient l’un de ses pouvoirs discrétionnaires  d’appréciation et de décision le plus élémentaire : prendre un décret, lui qui dispose du  pouvoir de signer des Traités Internationaux de faire la déclaration de guerre,  de porter atteinte par expropriation sous certaines conditions  au droit de propriété garanti par la constitution,  du  pouvoir même de gracier  un citoyen condamné à mort ( jusqu’à l’abolition de  loi le 28 décembre  2004 ). Que l’on sache, le Président de la République du Sénégal ne dirige pas le Sénégal avec une junte ! Ses décisions et ses actions ne sont pas soumises au visa d’un conseil d’administration .Bon Dieu,  en quoi prendre un décret d’approbation  d’un contrat d’exploration et d’exploitation de pétrole et de gaz par monsieur le Président, le seul habilité constitutionnellement  peut il constituer une faute ? S’agissant des conditions de capacités techniques et financières requises  par le code pétrolier de 1998 pour l’octroi d’un titre minier d’hydrocarbures, après les éclairages d’éminents experts  qui ont  voix au chapitre à travers les médias comme les Ministres   Me Oumar Youm, Abdoulaye Diouf  Sarr,  le député Ayméyrou Gning   président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, ingénieur en pétrochimie de métier et ancien cadre de Pétrosen ,  la brillante contribution de son ancien collègue  monsieur Serigne Mboup, ancien directeur général de la Société de Pétrosen et dg actuel de la SAR , on croyait  clôturer pour de bon ce débat très complexe. Comment engager un débat juridique, si on ignore la nature, les  règles principes et les effets des contrats onéreux commutatifs ou aléatoires, la législation,  les mécanismes de création  et  de fonctionnement  des sociétés mères, les filiales,    comme c’est le cas dans les contrats pétroliers ? Entre le Président et ses collaborateurs, de  hauts cadres de l’Administration, du prestigieux corps des Inspecteurs Généraux d’Etat ( l’IGE) très compétents , qui est le mieux disposé , au -delà des arguments développés d’apprécier les capacités techniques et financières requises pour être titulaire d’un titre minier, conformément aux dispositions de l’article 8 du Code Pétrolier de 1998? Feint on alors d’oublier le parcours de l’homme qui, très tôt a bien appris et maîtrisé le sol, le sous sol dans ses moindres recoins, leur contenu et richesses? Pour rappel, le Président Macky Sall, ingénieur de formation et de métier, a commencé comme cadre à Petrosen où il a occupé de hautes responsabilités. Conseiller spécial aux mines du Président Wade sous la première alternance de 2000 , Directeur Général de la Société Petrosen, Ministre des Mines , de l’Hydraulique et de l’Energie, le  Président Macky Sall qui maîtrise bien le Code Pétrolier,  abonné aux revues mondiales traitant de toutes les questions sur le pétrole et le gaz est à un niveau d’informations très élevé, qui va même au delà des questions de  capacités techniques et financières au nom des intérêts supérieurs de la Nation. Les questions touchant le  pétrole, le gaz, en tant que ressources naturelles stratégiques devraient, à titre de protection être enveloppées du sceau de la confidentialité “top secret” comme les marchés  publics de commande d’équipements militaires de défense et de sécurité. Or  l’ancien  Président WADE, en  fonction, très vigilant  avait même apposé sa propre signature pour approbation  (une  première) sur l’acte de contrat le 17 janvier 2012 et pris un décret d’application qu’il avait lui même signé, alors que celles du ministre de tutelle et du directeur général de Pétrosen suffisaient. Pensez  vous qu’au prestigieux l’Institut du Pétrole de Paris d’où est sorti cet homme respecté par ses condisciples, ses collègues ingénieurs et ses pairs chefs d’Etat, on y enseigne la Science fiction du pétrole et du gaz ?
Le comble : ces pyromanes nous surinent à longueur de journée  de “ Démons ou malédictions du Pétrole.’’ Il s’agit plutôt de démons et de maudits qui veulent à tout prix faire du pétrole leur propre business.
Les sénégalais ne seront ni des “pétrolivores”, encore moins des “gazivores !”, avions nous soutenu avec force dans une de nos contributions. Pour cause, les sénégalais dignes de ce nom ont une culture et une éducation de foi, de pudeur, loin de la jalousie, de la convoitise .Le Sénégal s’est fait sous les magistères des Présidents Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall sans le pétrole et le gaz. Ces illustres compatriotes n’ont jamais eu le complexe devant leurs pairs africains, Présidents de pays privilégiés par la nature. Ces pays ignorent la sècheresse,  disposent de forêts, de sols arrosés en permanence par les pluies, propices à des récoltes abondantes et des sous -sols riches en ressources naturelles : or, diamants, manganèse, gaz, pétrole. La raison est que notre pays bien-aimé, le Sénégal recèle une autre richesse, la seule qui vaille: la qualité de ses hommes et de ses dirigeants.
En un mot : son capital humain, si cher au Président Macky Sall pour constituer l’axe central de son Plan Sénégal Emergent. Le choix du Sénégal pour abriter l’Ecole Wiliam Ponty et l’Université de Dakar à l’époque en constitue une preuve parfaite.
Aujourd’hui, le nouveau refrain  de ces cigales est d’inviter les sénégalais à réclamer chacun 400 000 frs, représentant leur quote-part sur les 6 mille milliards de recettes, impôts, taxes, royalties  du pétrole et du gaz sur quarante ans  dont ils vont être privés. Les fonctionnaires, les paysans, les pêcheurs, les étudiants, les journalistes, les modestes et honnêtes citoyens ne le demanderont point. La raison est que ces 400000 frs et même plus sont depuis 2012 , dans la poche des salariés avec la baisse des impôts, la maîtrise  des prix des denrées de première nécessité, celles  des agriculteurs avec la subvention des engrais, semences, matériels agricoles , des pêcheurs avec  les gilets de sauvetage, les moteurs hors bord  de pirogues , des étudiants avec l’octroi de bourses d’études qui passent de 20 à 60 milliards, des ménages avec les  bourses sociales , dans le  financement par l’ANPJ , la DER des projets des jeunes et des femmes , la couverture médicale universelle,  le PUMA, le PUDC, l’aide annuelle accordée à la presse. Et que dire  des nombreux appels  du Président de la République, au Dialogue National à la Concertation nationale avec tous les acteurs nationaux, pas plus que ce matin à Diamniadio  sur les ressources naturelles, protégées par la Constitution , suite au référendum de 2016, l’adhésion du Sénégal à l’ITE, l’installation du COS- PETROGAZ et l’adoption en 2019 d’un nouveau Code Pétrolier ?Et quoi d’autre ?

« Un pays ne peut être grand si la fonction présidentielle n’y est pas respectée. », disait un grand homme. Nous n’osons douter un seul instant que l’Autorité fera bien sienne cette exigence. Pour que cesse pour de bon la pagaille au Sénégal.



20 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2019 (14:23 PM)
    RATIONALISATION SANS ÉTUDE PRÉALABLE. FERMETURE D’INSTITUTIONS ET PROVOCATIONS MISÉRABLES. OU VA LE SÉNÉGAL ? ARRÊTER LE VAMPIRISME AVEUGLE.
    Top Banner
  2. Auteur

    En Juillet, 2019 (14:25 PM)
    Ce que l'on veut c'est tout simple, la vérité et rien que la vérité sur la cession de nos blocs à Timis qui risque de bloquer l'avenir des générations futures. Point barre. On n'a pas besoin de tout ce verbiage
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (14:32 PM)
    Sa boîte crânienne obèse ne lui sert à rien puisque ses capacités cognitives intrinsèques ne sont guère plus importante que celles d'un ver de terre ! Les "war" sont ceux qui ont trahi le Damel du Kayor; ce sont des gens qui ont la trahison dans le sang comme d'ailleurs les Peulhs !!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (14:37 PM)
    CONNARD !
    {comment_ads}
    Auteur

    Lune

    En Juillet, 2019 (14:43 PM)
    Du grand n'importe quoi! tout ce français pompeux pour de la pure propagande "griotique". Le fait est qu'un grand nombre de sénégalais veulent sortir d'un système étatique basé sur la corruption, la prévarication, et le népotisme. Bientôt 60 ans d'indépendance, encore aucun signe de développement véritable, mais ce monsieur nous joue le laudateur...
    Top Banner
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:08 PM)
    SOUS D'AUTRES CIEUX TOUS LES TRAITRES A LA NATION SONT PENDUS. DES LACHES QUI JOUENT AVEC L'AVENIR DE NOS PEUPLES .MACKY SALE LE GRAND TRAITRE
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:14 PM)
    Aucune cohérence ni force de l'argumentaire. C'est juste du larbinisme aveugle à 60 ans passés. Votre cas est désespéré Maître, il ne reste qu'à prier pour le repos de votre conscience.
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Collègue

    En Juillet, 2019 (15:24 PM)
    Cher maître votre comportement est tout simplement honteux. Se faire la dame de compagnie de plus jeune que soi de surcroit pour des raisons purement alimentaire traduit à souhait la perte des valeurs de notre société. Vos arrières grandparents ne doivent pas être fiers d'où ils sont.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Sengalais Lamda

    En Juillet, 2019 (15:34 PM)
    Il est bon de dénigrer, de critiquer, d'hurler au scandale ,Cependant il mieux de proposer une solution .

    Un grand homme disais "un peuple se définit par l'image de ceux qui le dirige" c'est ns même qui avions choisit ceux ki ns dirigent Aujourd'hui.
    Top Banner
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:34 PM)
    Pourquoi brandir l'argument:"opposants yi dégno beugue taal deukeu bi"( visez moi cet homme qui parle ici de Daesh et de Boko Haram) pour réduire tout le monde au silence.

    Moi,je dis que si un seul homme et son clan sont prets à vendre ce pays aux étrangers,nous ramenant vers l'esclavage,s'ils accaparent tous nos richesses en sacrifiant plusieurs générations,insensibles à la detresse des Sénégalais,alors,je suis d'accord,négnou taal deukeu bi,eux avec.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:35 PM)
    NDeyssane il a été tellement rabroué pas Macky qu'il cherche à lui plaire!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:40 PM)
    Comme il l'a fait si clairement, de manière nette et conscrite ,j'aurais souhaité que ce monsieur Sonko qui a écrit sur le thème ou un autre membre des marcheurs nous fasse la même déposition en nous disant voilà comment on a volé votre argent. A partir de ce moment, nous pourrons juger cartes sur table. Vous savez ,nous sommes très exigeants, nous avons la tête sur les épaules. On ne se laisse pas avoir par le premier venu qui raconte ce qu'il veut pour s'en aller fut-il une très belle jeune fille aux yeux étincelants venue de la BBC
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:47 PM)
    Dommage que le " modérateur " de Seneweb tres ami à War m'ait censure pour mon commentaire salé mais correct contre ce député de lui même.
    Top Banner
    Auteur

    Mr War,

    En Juillet, 2019 (15:52 PM)
    Si vous n'avez rien de louche à cacher, n'ayez aucune crainte.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juillet, 2019 (15:53 PM)
    Dans une république,il y a des personnes qui sont formées, recrutées et payées pour apporter des éléments de preuves quand une personne est accusée. L'accusateur n'a pas à amener des preuves il ne fait que affirmer et si l'accusé se sent diffamé ou calomnié il peut toujours porter plainte. Porter plainte je dit bien et non jurer sur le coran ou la bible la thorah ou je ne sais quel fétiche.
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen Libre

    En Juillet, 2019 (16:14 PM)
    J'avais pas envie de sortir, mais cet article m'en donne vraiment envie de marcher contre ce régime voleur de nos ressources. Nous voulons des hommes intégrés et justes. Allez dégagez
    {comment_ads}
    Auteur

    Meuzedeos

    En Juillet, 2019 (16:49 PM)
    Je n'ai jamais voulu m'immiscer aux affaires politiciennes mais dans la contribution de Monsieur War, il y a une phrase qui m'interpelle à savoir qu'un pays ne peut devenir grand si l'institution présidentielle n'est pas respectée. Cela est sans doute acceptable mais que dire lorsque les gens qui dirigent ne respectent pas l'institution. Je pense que l'époque où les leaders pouvaient diriger en détournant des montants est dépassée. Il est essentiel que nos dirigeants rendent compte. Je n'ai jamais compris comment des gens qui n'ont été que fonctionnaires se retrouvent du jour au lendemain des multi-millionnaires. Ce n'est pas de la haine mais les gens ont besoin de la clarté et une bonne lisibilité dans les affaires publiques. On a combattu Wade car on a crû qu'il voulait nous imposer une dynastie mais la famille faye-sall ne fait mieux. Rien a changé dans la gestion. Tous ceux qui parlent en faveur de Sall c'est parce qu'ils mangent et profitent du gâteau et les autres, la plupart d'entre eux ne mangent c'est pourquoi cette guéguerre. Entre temps le peuple souffre. Ce qui me rassure dans tout cela c'est qui que l'on soit on finit par mourir et la mémoire demeure. La mentalité doit changer mais cela doit débuter par le haut. Ayez une idée noble de la vie politique. Dites vous servir son pays c'est le jihad et que c'est une forme d'adoration. Vous n'êtes là pour vous enrichir frauduleusement mais vous êtes là pour aider le pays à être meilleur tant économiquement, socialement que juridiquement. N'oubliez pas surtout un destin qui nous est commun à nous tous: la mort. Pauvre ou riche, on finira par rendre l'âme donc pourquoi ne pas contribuer au bonheur de la majorité que de piller le pays
    Top Banner
    Auteur

    Djiby

    En Juillet, 2019 (19:08 PM)
    Mr Djibril War, est tu naïf ou stupide ou complice?

    Frank Timis est un spécialiste de la fraude fiscale et notre pays a signé un contrat avec une de ses compagnies à numéro enregistrée dans un paradis fiscal.....alors ne serait-ce que pour ça toute la lumière doit être apportée dans cette affaire....

    Le Sénégal appartient à tous les sénégalais. Chacun est donc libre de demander, ou non, des comptes à nos gouvernants. C’est Mr le président lui même qui chantonne ‘’transprance’’ à tout bout de champ, alors trouves toi un autre argument que le supposé ‘’pouvoir discrétionnaire’’

    Wassalam
    {comment_ads}
    Auteur

    U

    En Juillet, 2019 (21:11 PM)
    Il oublie nous sommes devant un traite de voleur ,qui a vendu son pays aux colons , l'homme qui défend les franc cfa .
    {comment_ads}
    Auteur

    U

    En Juillet, 2019 (18:11 PM)
    Il oublie nous sommes devant un traite de voleur ,qui a vendu son pays aux colons , l'homme qui défend les franc cfa .
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email