Samedi 03 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Contribution

Remous à la Senelec : Une Gouvernance Vertueuse qui dérange (Par KREM)

Single Post
Remous à la Senelec
Le secteur de L’énergie constitue un axe stratégique majeur pour le développement  économique et social du pays. La stratégie énergétique du Sénégal se traduit par l’ambition de garantir à tous un accès à l’énergie à l’horizon 2025. Une telle vocation justifie la mission fondamentale de la SENELEC.

La SENELEC est une société nationale  concessionnaire du service publique de l’électricité au Sénégal. Sa gestion nécessite donc un professionnalisme, une transparence, une rigueur et une intégrité morale de la part  de son directeur général.

Depuis sa nomination et sa prise de fonction en Mars 2019, à la tête de la SENELEC, l’ingénieur électromécanicien s’est  rendu compte de certaines zones d’ombre : des dossiers afférents à l’exploitation de certains services à la SENELEC ne sont pas en faveur de l’état d’une manière générale. C’est le cas du contrat  avec AKILEE, fournisseur de compteurs intelligents pour une durée de 10 ans à hauteur de 187 milliards de CFA.

   Soucieux de l’intérêt du pays, de la SENELEC et de ses clients, après étude minutieuse des termes de ce contrat, le nouveau DG s’est rendu compte que le pays y perd énormément pour une prestation qui ne méritait même pas d’être externalisée de la SENELEC .Tout compte fait , la SENELEC étant un service public géré par une personne nommée par décret  , est régit par  un régime juridique qui se définit par l’application des règles du   droit administratif notamment les prérogatives de la puissance publique.

   A cet effet l’agent judiciaire de l’état, en préservant l’intérêt général, doit s’approprier de ce dossier pour poursuivre cette affaire jusqu’à ce que le juge prononce la résiliation du contrat  SENELEC/AKILEE. Il en résulte que l’administration dispose d’un pouvoir unilatéral de résiliation d’un contrat surtout si celui-ci n’est pas en sa faveur. C’est une manifestation de prérogatives exorbitantes du droit commun. Elle est prononcée pour faute imputable aux contractants ou sans faute lorsque ledit  contrat de prestation qui lie SENELEC à AKILEE n’est pas adopté et mérite d’être revu pour ne pas dire résilié conformément à la volonté du DG et des agents de la SENELEC.

   Au demeurant la conviction du DG Pape Mademba Bitèye et des travailleurs de la SENELEC s’inscrit dans le cadre de la préservation de l’intérêt nationale, et non contre l’ex DG de la boîte qui avait paraphé le contrat. Mais cela mérite d’être connu par tous les patriotes pour que la vérité des faits soit rétablie à l’opinion publique.

   Sur la base de ses considérations, le mouvement politique KREM (Kaolack sur les rampes de l’émergence avec Macky) dont Monsieur Pape Mademba Bitèye (PMD), est le Président, sonne l’alerte pour dire : halte au procès d’intention !

   En effet, un an jour pour jour, après sa nomination au conseil des ministres au poste de DG de la SENELEC,  ce dernier  est sur la sellette. Cela non pas par faute de gestion, mais plutôt à travers un procès d’intention que des lobbies politico-affairistes  veulent lui faire, dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire SENELEC/AKILEE

   Derrière cette affaire aux relents de scandale du siècle se cache un vaste complot de prévarication des derniers publics à hauteur de 187 Milliards que l’Etat, à travers le contribuable, doit payer rubis sur ongle à une start-up à l’actionnariat tenu secret en dehors d’un ancien directeur d’Electricité de France (EDF)  et d’un obscur expert financier. Deux têtes de gondole qui sont l’arbre qui cache la forêt.

Investi de la mission de l'accès universel à l'électricité à l’horizon 2025 et d’un mix énergétique  performant par la diversification des sources,  PMB semble être l'homme de la situation. Cet ingénieur électromécanicien, un  homme du sérail  est en passe de relever le challenge. A son actif,  il a inscrit :

-          Le réajustement des tarifs d’électricité pour permettre l’intensification de l’électrification rurale

-          L’installation de parc solaire et de la plus grande plateforme éolienne de l’Afrique au sud du Sahara

-          La renégociation des termes du contrat SENELEC/AKILEE.

Tout cela dans le but de sauvegarder les intérêts du contribuable sénégalais Cette démarche patriotique lui vaudra un lynchage médiatique et des attaques politiques orchestrés par des lobbies encagoulés. Le mouvement KREM qui regroupe des hommes et des femmes patriotes, qui se mobilisent autour de cette plateforme citoyenne,  ne laissera pas passer cette manœuvre obscène.

  Nous avons clairement identifié les lâches commanditaires et les  méprisables exécutants de ce complot. Qu’ils sachent que MDB,  a d’abord la confiance réaffirmée de son excellence MACKY SALL, ensuite la reconnaissance et le soutien de l'ensemble  des agents de la SENELEC ainsi que  de  la majorité des sénégalais, notamment des populations du Sine Saloum pour qui, il constitue une réelle fierté.

 

Cellule de communication

KREM


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email