Jeudi 01 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Contribution

Senelec/Akilee Radioscopie d'un scandale artificiel

Single Post
Senelec/Akilee Radioscopie d'un scandale artificiel
Depuis quelques temps, la SENELEC est revenue au cœur de l'actualité et fait les choux gras de la presse avec le réchauffement du dossier AKILEE.

En analysant les positions des protagonistes de cette affaire, on ne peut manquer de déceler de la mauvaise foi, de la cabale et un jeu d'intérêt de forces obscures tapies dans l'ombre et tirant les ficelles.

Quand des personnes qui ont été centrales et décisives dans le processus ayant mené à la signature du contrat avec AKILEE comme l'actuel secrétaire général de la société qui avait géré en son temps toute la validation du processus technique et le nouveau Directeur Général qui siégeait au Conseil d'Administration qui avait donné son quitus à l'époque reviennent pour dénoncer les termes d'un engagement qu'ils avaient béni, nous faisons avant tout face à un problème éthique et moral. Leur posture actuelle est inquiétante et montre à quel point les retournements de veste mus par des ambitions carriéristes ont pris le dessus sur l'honneur et l'honnêteté intellectuelle.

À travers une entreprise de désinformation vicieusement entretenue et une manipulation de syndicats qui étaient bien informés quant à la vision stratégique et associés au processus décisionnel lors de conclaves formels, on est entré dans une spirale de reniement et de conspiration.

Après deux ans de négociation, les parties contractantes s'étaient entendues sur les termes d'une collaboration qui devait opérer la mutation digitale des process de comptage pour une meilleure efficience et résoudre la lancinante question des fraudes et des pertes de production non maîtrisées mais on semble dans l'argumentaire de certains esprits malveillants confiner AKILEE dans un simple rôle de marchand de compteurs alors que la SENELEC a tout à gagner dans cette initiative qui soulagera nettement sa trésorerie. Les contours techniques de cette affaire ont été bien présentés mais comme la mémoire peut être sélective à dessein, ils ont essayé de dépeindre le tableau tout en noir pour en faire le scandale du siècle et une magouille orchestrée par le DG sortant et devenu ministre de tutelle.

Dans toute la stratégie de ceux qui sont devenus les "nouveaux" pourfendeurs du contrat, il ressort immanquablement en filigrane que la cible à abattre est bien Mouhamadou Makhtar Cissé qui présidait aux destinées de l'entreprise à l'époque des faits. Cette cabale semble mesquine et lâche au vu de tous les efforts qu'il a fournis pour redresser la structure qui vivait en apnée et perfusée financièrement par l'Etat. En peu d'années, la barre a été redressée grâce à une bonne vision managériale et des comptes assainis au point de créer une confiance au niveau du marché financier sous régional par le biais de notations provenant de cabinets internationaux reconnus et crédibles. Au début de cette cabale, ils ont tenté de faire croire à l'opinion qu'il s'agissait d'une tension financière née d'un maquillage des chiffres, ce qui constitue une remise en question de la sincérité d'une enseigne internationale comme Mazars qui a validé les états financiers de la SENELEC. Cette tentative peinant à prospérer, ils ont jeté leur dévolu sur le contrat avec AKILEE.

Toute personne de bonne foi peut apprécier la situation de la SENELEC sous Samuel Sarr et les centaines de milliards investis sans résultat tout comme le fameux plan Takkal drivé par Karim Wade qui aura été pour nos finances publiques un vrai gouffre et ensuite faire la comparaison avec ce que la société était devenue dans la perception de l'opinion nationale sur la base de son vécu énergétique quotidien. Les Sénégalais sont passés des délestages à une vente de leur excédent de production sans que l’Etat ne soit obligé d’injecter des milliards en subventions pour garantir un équilibre de la trésorerie. C'est factuel et peut être attesté par tous les consommateurs et observateurs.

Il serait intéressant de s'interroger sur les motivations réelles de cette cabale. Comment se fait-il que Mouhamadou Makhtar Cissé qui a été promu au ministère qui cristallise tous les espoirs d'un avenir radieux du Sénégal avec l'exploitation pétro-gazière soit passé du statut d'ange à celui de démon ? La réponse à la question est fondamentale pour comprendre les tenants et aboutissants de cette querelle.

Notre pays a la manie de brûler ses héros et la réussite peut y susciter une levée des boucliers c'est pourquoi ceux qui y jouissent d'une bonne réputation au niveau de la population constituent de fait une cible à abattre. Des forces tapies dans l'ombre et qui voient en lui une menace dans le projet de déroulement de leur agenda politique dans un futur proche ne râtent aucune occasion pour le vouer aux gémonies alors que lui n'a eu qu'un sacerdoce dans sa vie de commis émérite de l'Etat, servir sa patrie partout où le besoin se fera sentir. Il est un pur produit de l'école publique, a choisi l'administration publique pour la servir et ne s'est jamais inscrit dans des contingences politiciennes. A côté du lobby politique, il y'a celui de l'affairisme financier qui voit en la SENELEC une vraie vache laitière à domestiquer pour en tirer le maximum de profit car les commandes annuelles chiffrées à des centaines de milliards aiguisent beaucoup d'appétits.

Dans la situation actuelle dictée par l'inattendue crise du COVID-19, il est urgent de signer la fin de cette récréation puérile qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Les cours du pétrole sont en train de chuter de manière vertigineuse et il y'aura forcément des conséquences sur les prévisions attendues des retombées de nos ressources. La priorité devrait être de renforcer le ministère de l'Energie et du Pétrole pour lui permettre de se consacrer à une réflexion prospective devant mener à un changement de paradigmes aptes à impulser une dynamique rentable.

Le débat actuel est en train de desservir gravement le Président Macky Sall car avec l'arrivée du nouveau ministre, beaucoup s'attendaient enfin à de la sérénité dans ce secteur qui a été connoté depuis 2012 à la corruption et aux scandales.

Et pourtant beaucoup d'actes ont été posés dans le cadre du contenu local afin que les Sénégalais soient dans les meilleures dispositions pour gagner au maximum dans la chaine de valeurs de l'exploitation pétro-gazière mais par la faute de l'intoxication et de la manipulation, l'essentiel est en train d'être relégué au dernier plan.

Pire, les esprits mal intentionnés qui cherchent à jeter le discrédit sur Mouhamadou Makhtar Cissé en créant ces scandales artificiels ruinent dans leur entreprise l'image et la confiance de notre pays aux yeux de ses partenaires internationaux car rien ne peut s'ancrer solidement sans le socle que constitue la confiance.

Les comploteurs tapis dans l'ombre ne manœuvrent que pour leurs propres intérêts et n'ont nullement foi en ce pays et en l'avenir de ses enfants. Par conséquent, il est temps que s'arrêtent ces tentatives de déstabilisation qui ne visent qu'à discréditer un homme qui sert son pays de la manière la plus loyale et efficace possible.

La nouvelle direction ferait mieux de profiter de l'embellie créée par la baisse du cours du pétrole et solidifier les fondamentaux des équilibres de la société et consolider les acquis trouvés au lieu de s'adonner à cette théâtralisation qui ne l'honore nullement.

liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Kemi

    En Avril, 2020 (20:16 PM)
    sans importance

    bcp de bla bla pour enfin ne rin dire.

    • Auteur

      Fatick

      En Mai, 2020 (15:58 PM)
      la fête du 1er mai est toujours l'occasion de se rappeler de omar ba. grand syndicaliste, ancien sg du sutelec et fondateur du sutelec. un homme d'une grande probité morale et intellectuelle. bonne fête à tous les travailleurs du monde
  2. Auteur

    Citoyen

    En Avril, 2020 (20:45 PM)
    Il faut que les senegalais comprennent que cette histoire les concerne. Il faut pas laisser la senelec retomber dans le gouffre où elle était avant l'arrivée de makhtar Cisse.

    Nous devons nous rappeler de la corruption et mauvaise gestion que cette entreprise avait connu,

    Les ruptures a l'infinie, les fonds détournés et les pertes d'énergie ne sont plus d'actualité. C'est un fait, une réalité. Et tout cela grâce a un seul homme Makhtar CISSE.

    Et qu'a fait BITEY le nouveau DG a la senelec ??nous voulons voir les fait.

    Malheureusement ou heureusement les masques tombent et les vestes se tournent pour découvrir un mafieux doublé d'un traître qui veux sacrifier sa nation et son peuple.

    • Auteur

      John Doe

      En Avril, 2020 (04:30 AM)
      dire que les résultats de la sénélec sous l'air makhtar cissé ne sont l'oeuvre que d'1 seul homme...vous êtes un sacré menteur. on dit souvent "qu'une équipe n'est pas bonne parce qu’ils ont un bon chef, mais plutôt un chef est bon parce qu’il a une bonne équipe". les "résultats" de cissé sont le fait d'une équipe et non de d'une seule personne demm lenn janggi watt.
      cette article qui dénonce la politique est profondément politique dans son message.
    Auteur

    Pape Alé Niang

    En Avril, 2020 (20:54 PM)
    Weddi guiss boku ci...

    Makhtar Cissé est la definition même du patriote sénégalais.

    Liguey - Nopi

    Rien que son silence sur cette affaire témoigne de son élégance.
    Auteur

    Makysard

    En Avril, 2020 (11:03 AM)
    Tout d'abord, je suis un simple citoyen sénégalais sans couleur partisane mais (M)ilitant du développement du Sénégal

    Vraiment il est temps que le Président de la République siffle la fin de la récréation à la SENELEC. Effectivement il est incompréhensible que les personnes qui aujourd'hui sont à la tête de cette société continuent de nous servir cette farce qui ne les honorent point au vu du rôle qu'ils ont joué dans le passé et relatif à l'Attribution de ce Contrat. Je ne connais Mr Cissé ni d'Adam ni d'Eve mais la manière de s'y prendre pour l’exécuter politiquement est indécente. Effectivement je constate que son silence atteste de sa grandeur mais il est des moments dans la vie où se battre pour laver son honneur devient un impératif.

    Avec la montée des impactés du Covid-19, les sénégalais ont vraiment d'autres préoccupations que ce débat nauséabond qui nous est fourni par les nouveaux (d)irigeants de la SENELEC.

    De grâce M. Le Président de la République arrêtez nous ce débat de bas étage qui ne fait que conforter les sénégalais dans leur perception négative de l'état de la corruption dans notre pays.

    Ramadan Mubarak à tous les musulmans

    Auteur

    Xx

    En Avril, 2020 (11:46 AM)
    C'est qu'en même extraordinaire le débat auquel on veut nous inviter. Un voleur à été trouvé avec le matériel volé en cours de liquidation, au lieu de l'arrêter avec "ses complices" on nous diverti en prétendant qu'aucun délit n'a été commis parce que telle personne ou tel groupes de personnes avaient planifié le vol et que le chef du groupe est un saint.

    Est ce que tous ceux qui parlent savent qu'ils repeteront leurs paroles un jour sans pouvoir mentir.

    ALLAHOU AKBAR LE JUGE DE JUGES

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (15:26 PM)
      vol? en instance de liquidation ?
      quel vol a été commis ?
      déjà, celui que l’on pointe du doigt n’a aucun intérêt dans cette pseudoaffaire, n’étant ni actionnaire de la senelec, ni actionnaire d’akilee.
      khana ak werou koor gui dingueine ragal yalla touti...
    Auteur

    Amidou

    En Avril, 2020 (12:11 PM)
    Enfin le Sénégal va découvrir la véritable nature de certains qui nous dirigent, de certains qui passent pour la créme de la société.

    Franchement la gestion de CISSE doit être passée aux peignes fins , le Sénégal a besoin d'autres types individus car les défis sont importants.

    Par ses agissements , je me suis souvent demandé ce qu'il a appris dans les écoles et universités. On se rend cependant compte que le plus important est l'origine de l'individu et sa valeur intrinséque et non les titres.

    Le débat n'est pas fini car il y aura des tentatives pour renverser la situation à l'avantage de M.CISSE comme le prouve cet article. Mais il es à comprendre que beaucoup, beaucoup de choses ne sont pas encore dites comme la distribution d'importantes primes indues à des individus proches et membres du directoire.

    • Auteur

      Abdoul

      En Avril, 2020 (15:35 PM)
      la gestion de makhtar cissé a toujours été passé et repassé aux peignes fins par les plus hautes instance de consultance au sénégal aux normes internationales.
    Auteur

    Milik

    En Avril, 2020 (20:25 PM)
    Senelec Akilée MMC



    Le monologue de Don Diègue. Ceux qui ont fait leurs humanités, certainement pas les maîtres de Facebook, Instagram retiendront deux proses "Ne suis je blanchi dans les travaux guerriers, que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers".



    Depuis plus d'une vingtaine d'année, MMC fait preuve d'être un grand serviteur de l'état.Il est un grand serviteur de l'état, succès couronné par son statut d'IGE, inspecteur général d'état, soit le statut le plus élevé qu'un fonctionnaire puisse se positionner. Dans l'armée, ce serait général d'armée.



    MMC a été, directeur de cabinet d'un ministre, Directeur Général des Douanes, Ministre du Budget, Directeur de cabinet du Président de la République, Directeur général de la Senelec. Dans toutes ses fonctions que l'état du Sénégal a bien voulu lui confier, il a été félicité pour son engagment, sa compétence et surtout son abnégation.



    Ces trois mots, Engagement, Compétence et surtout Abnégation me lient à lui. Dans le chapitre premier de mon livre, je me définis comme un ancien enfant de troupe, un homme élévé aux frais de l'état dans les valeurs cardinales qui en font un rempart de la cité. La devise du Prytanée militaire nous oblige quelle que soit la station ou nous servons cette Nation. "SAVOIR POUR MIEUX SERVIR"



    Comme aujourd'hui MMC, hier des gens qui n'ont pas pas les mêmes valeurs que moi ont voulu me détruire, m'accusant de tous les maux et de tous les crimes de la Gendarmerie. C'est comme si toute une meute sans foi ni lois attaque l'unique gardien du temple. Ils ont besoin de s'engraisser, et la Senelec comme la Gendarmerie permettent à des prédateurs nés de s'enrichir sans coup férir.



    Il est temps que la récréation s'arrête et que la meute soit détruite. Il n'est plus acceptable que des personnes malveillantes et intéressés détruisent ceux qui veulent nous faire avancer. L'intérêt, le besoin, le vice, l'envie et autres méfaits si bien décrits par la Rochefoulcaut, ne sauraient nous tenir en otage.



    De mon temps, un Président de la République, manipulé, trahi et téléguidé n'avait su me protéger. Il n'avait qu'une solution, m'exiler de ce pays avec les conséquences que l'ont sait. Aujourd'hui, le Président de la République peut sauver le soldat MMC face à la meute. Il ne le sauve pas pour lui même. Le pétrole et le gaz sont là pour nous sortir du néant. Ne perdons pas de temps en manipulant un contrat pour salir un homme d'honneur.



    Je ne voudrai pas être Rodrigue pour que la flamme continue de briller. Le prince aurait du arrêter le Comte pour une Espagne éternelle



    Colonel Ndao

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email