Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Solution du problème des loyers: Le Professeur Ibra Der Thiam écrit au Président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse

Single Post
Solution du problème des loyers: Le Professeur Ibra Der Thiam écrit au Président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse

Je viens,  par la présente, vous demander de bien vouloir soumettre au Gouvernement, la question d’actualité suivante, concernant la solution du problème des loyers.

 
Dès les premiers mois de son entrée en fonction, son Excellence Monsieur le Président de la République a manifesté sa volonté de s’attaquer à la lancinante question du coût des loyers à Dakar et dans certaines localités de l’intérieur.


Il s’agit, là, d’un acte fort, expression d’une volonté politique sincère et d’autant plus louable, au demeurant, que la Commission d’Enquête Parlementaire, instituée par la Résolution N°2/2008, a exécuté la mission qui lui avait confiée et a déposé son Rapport en Novembre 2010, assorti  de 34 propositions, tenant compte des intérêts, aussi bien  des propriétaires d’immeubles, que de ceux des locataires et de l’Administration.


Malheureusement, aucune suite n’a été réservée, à ce jour, à l’important travail, qui avait été entrepris, alors que les populations subissent, impunément, des hausses constantes décidées par les propriétaires des logements qu’elles occupent,  aggravant, ainsi, leur précarité déjà largement  éprouvée par une conjoncture nationale et internationale, dont les effets sur le pouvoir d’achat ne cessent de se manifester négativement au Sénégal, comme dans le reste du monde.

 
Il y a quelques jours, l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie, dont le professionnalisme est universellement reconnu, a révélé que, de 2000 à 2009, les loyers à Dakar avaient connu une hausse de 50% et que plus de 30% des ménages dans la capitale vivent sous le régime de la location de leur habitation.

 
C’est pourquoi, je souhaiterais que le Gouvernement vienne devant la Représentation Nationale pour préciser ses intentions.

 
Existe-il un chronogramme précis et détaillé de mise en œuvre d’une politique de réduction des coûts des loyers indiquant, par exemple ?

 
1) la date de mise en place de la Commission, dont le Président de la République a annoncé la création, avec indication des Ministères, Experts, associations de consommateurs, usagers, etc., susceptibles d’en faire partie ?   

 
2) le mandat qui sera  dévolu à cette Commission, envisage-t–il de lui fixer un délai raisonnable, au terme duquel, ladite commission déposera, obligatoirement, ses conclusions ? Si oui, quel serait-il ?

 
3) Y aurait-il un inconvénient à ce que le Gouvernement bloque, dès à présent et ce, jusqu’à nouvel ordre, le coût de tous les loyers à leur niveau actuel, en attendant la  fin des travaux de la Commission, de manière à ne pas aggraver la situation des ménages déjà largement éprouvés ?

 
4) Depuis que la question des loyers a été agitée, nombreux sont les propriétaires d’immeubles qui ont augmenté, aussitôt, les coûts des loyers à payer, de manière que leurs revenus ne souffrent, nullement, dans le futur, de toute perspective  de moralisation envisagée.

 
Comment le Gouvernement compte t-il traiter ces cas ?

 
5) Un puissant lobby, ayant des ramifications dans les plus hautes sphères de l’Etat, a jusque-là, annihilé toutes les tentatives de solution du problème.


Comment et avec quels moyens, le Gouvernement compte-t-il mettre un terme aux activités de ce lobby, s’il désire tenir ses engagements ?

 
Pour encourager et appuyer toute initiative du Gouvernement sur la réduction des coûts des loyers, j’attire, respectueusement, son attention sur le fait que, si, par exemple, un loyer de cent mille francs (100 000F) connaissait une baisse de 30%, au moins, les ménages bénéficiaires auraient la possibilité d’acquérir deux sacs de riz supplémentaires par mois, ce qui équivaudrait à une augmentation de salaire de près de trente mille francs (30 000F).


Dans le cadre de la mise en place du projet de Revenu de Base Généralisé (RBG), annoncé dans le programme du Gouvernement, pareille mesure, ajoutée à la bourse de sécurité familiale et à la couverture sanitaire universelle, pourrait améliorer, sans le moindre doute, la condition sociale de nombreuses familles, fortement éprouvées ou menacées par la pauvreté.

 
Convaincu que ma démarche rencontrera auprès du Gouvernement, l’attention qu’elle mérite, je vous prie, Monsieur le Président, de lui transmettre l’assurance  de mon profond respect.

 
PS :


La longueur inhabituelle de la question s’explique par le souci de traduire, exactement les préoccupations des populations.


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Dippideup

    En Janvier, 2013 (16:32 PM)
    voila le type de député kon a besoin
    • Auteur

      Xeme

      En Janvier, 2013 (17:58 PM)
      et c'est un dossier qu'il connait bien et sur lequel il travaillait. mais, c'est un dossier qui a ses adversaires, en l'occurrence les logeurs. ces derniers n'ont pas cessé de mettre des bâtons dans les roues de la commission de l'assemblée qui travaillait sur cela.
  2. Auteur

    Yatt

    En Janvier, 2013 (16:53 PM)
    La proposition est salutaire, c'est la personne qui l'a formulée qui pose problème. Encore que l'on sente maintenant son souci de concision. Il était beaucoup plus prolixe que ça.
    Auteur

    Titi

    En Janvier, 2013 (16:54 PM)
    Voilà qu'il vient nous parler de sacs de riz alors que pendant tout le règne, eux de la CAP 21 y compris Iba Der lui même ont reçu de Wade 1 tonne de riz par mois. AUssi bien la SICAP que l'OHLM pratiquent des prix très élévés. Commençons par ces 2 structures.
    Auteur

    Cthim

    En Janvier, 2013 (18:05 PM)
    louma ko beug wax kheep ko....mepris!
    Auteur

    Saloum Saloum

    En Janvier, 2013 (18:41 PM)
    la quête de reconnaissance sociale a perdu cet homme. Hélas, il s'est emparé d'une juste cause, mais fera un très mauvais avocat !!!
    Auteur

    Diamafrica

    En Janvier, 2013 (22:54 PM)
    Les causes de ce problème sont multiples donc les solutions également.

    Plusieurs propositions:



    - Impôt élevé sur le patrimoine non bâti au-delà d'un terrain par personne.

    Objectif: éviter que les gens spéculent sur les terrains car cela contribue à faire flamber leur prix.



    - Construction de routes prioritairement dans les zones situées hors de Dakar pour créer un effet d'appel

    Objectif: motiver les acheteurs à s'intéresser à ces zones, ceci augmentera l'offre immobilière et contribuera à baisser les prix.



    -Impôt sur le revenu foncier appliqué de manière dégressive à partir d'un plafond fixé par l'état

    Par exemple dans le quartier des almadies, au delà de 300.000 Fcfa, le propriétaire doit payer 50% de taxe à chaque Franc de plus.

    Objectif: Décourager les propriétaires à louer trop chère, je pense que c'est mieux que de fixer des plafonds.



    -Sensibiliser les institutions internationales sur l'inflation causée par leurs allocations de logement trop élevées accordées aux expatriés. Même chose pour les banques, les ambassades,...

    Objectif: Éviter que ces gens acceptent de payer un appartement à 2.000.000 Fcfa à Dakar! (Plus chère que plusieurs quartiers de Paris!!!!!).



    -Interdire à certaines agences immobilières de demander 4 mois de loyer pour pouvoir louer un appartement car ceci est discriminatoire pour ceux qui n'ont pas beaucoup d'argent en réserve. Surtout pour un jeune salarié. (En France, la loi limite à trois mois de loyer: 1mois de loyer, 1 de caution et éventuellement 1 de commission pour les agences).



    -Baisser les taxes sur les matériaux de construction .



    Ils faut calmer les spéculateurs fonciers, il n'y a pas que le foncier qui marche!

    Sénégalais, investissons dans l'industrie!

    N'ayons pas peur du risque!

    Redonnons au travail sa vraie valeur!

    Arrêtons de vouloir tous être des "ndiatigués" = rentiers

    Non à la facilité!



    !!!!!Pour un Sénégal ayant de vraies valeurs sociales, celles de gauche!!!!
    Auteur

    Jac

    En Janvier, 2013 (23:53 PM)
    voila ce qu'on attend de vous Honorable Pr. et non pas une adaptation de l'histoire du sénégal au discours de Me.Wade. Mes Félicitation pour cette brillante initiative. J'espère que vous serez vous tenir loin des débat bas niveau de l'assemblée.
    Auteur

    M Ba

    En Janvier, 2013 (05:15 AM)
    ferm ta geulle iba der tu as decu tous le monde

    Auteur

    Der Nafek

    En Janvier, 2013 (08:48 AM)
    iba ber ferme ta gueule tu étais le plus ingrat du gouvernement de Wade. tu n'a pas de leçons à donner
    Auteur

    Sans Commentaire

    En Janvier, 2013 (14:29 PM)
    Cette étude n'est pas sérieuse comment ils peuvent parler d'une augmentation de 50% avant 2000 d'une manière usuelle un appart 2 chambres+salon se louait à 50.000 aujourd'hui c 150.000 au moins donc parlons d'une hausse de 150%. C'est le libéralisme de Wade qui nous a tué, il a crée la boulimie fonciére à tout va, céder des terres à ces gars qui ont construit des immeubles et qui louent ça cher, on doit reprendre ces terres bradées et y construire des logements sociaux. Aujourd'hui aucun jeune cadre n'espére avoir une maison à moins de 20km du centre ville, alors que jadis de simple fonctionnaires de l'Etat ont construit dans les SICAP, HLM, Parcelles, Maristes. Actuellement il faut aller loin loin vers Mbao, Keur Massar. Un terrain coutant vers les 30millions soit plus de 6 fois son prix avant 2000 sans parler des frais de notaire et les conditions bancaires
    Auteur

    Seydy

    En Janvier, 2013 (16:15 PM)
    nous avont tous droit a notre opinion, mias cela ne veut pas dire que ibader na pas raison. c,est son droit en tant que ciitoyen et ancien ministre senegalais d'essayer cependant de faire entendre la voix du peuple.

    Moi je n;arrive pas a comprendre certains qui passent leur temps a attaquer la personne lui meme .pouquoi pas donner tes propres idees. c tellement terre a terre ces insultes.
    • Auteur

      Fopa

      En Janvier, 2013 (10:15 AM)
      seydi,,,c parceque il a fermè sa gueule quant wade etait la...il na pa voi au chapitre ...donc il ferme sa grande gueule il est opportuniste,apres setre enrichi au frais de ceux kil pretend defendre et sa tu le sais...dans les normes tout ceux qui on participè au reigne de wade ne sont plus credibles c`est ca le probleme...les audites sont la et les levees dhuminitè ...et c`est pas fini...sil ya kelkun qui a decus les senegalais c se vieux shnock...il est decevant ...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR