Lundi 08 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

30 ANS APRES SA MORT : Mariama Bâ renaît à travers ses écrits

Single Post
30 ANS APRES SA MORT : Mariama Bâ renaît à travers ses écrits
Il y a maintenant 30 ans que la grande écrivaine sénégalaise, Mariama Bâ a disparu, suite à une longue maladie. 30 ans après, ses œuvres ont pris le relais dans sa lutte en faveur des droits de la femme et de l’éducation. Le monde de la littérature sénégalaise se souvient toujours d’elle grâce à ses écrits.

 
«Les morts ne sont pas morts», a écrit Birago Diop, de par ses écrits, Mariama Bâ, sans doute l'une des plus belles plumes de la littérature sénégalaise, cette féministe, enseignante et écrivaine engagée, demeure. Décédée d’un cancer le lundi 17 août 1981, après que son roman «Une si longue lettre» eut remporté le prix Noma de littérature en 1980, le monde de la littérature sénégalaise se souvient toujours d’elle et de ses écrits. 
Figure marquante des lettres sénégalaises, Mariama Bâ a laissé des œuvres d’une grande portée : «Une si longue lettre» (1979), «La fonction politique des littératures africaines écrites» (1981) et «Un chant écarlate» (1981), qui sont les témoignages des combats qu’elle a menés, durant ces 52 années d’existence. D’habitude, ce sont les personnes qui font vivre leurs ouvrages, mais dans ce cas-ci, se sont ses productions qui ont fait vivre Mariama Bâ. Pour dire qu’elle fait partie de ceux qui ne meurent pas, elle restera vivante dans le cœur des Sénégalais pour lesquels elle demeure un modèle. Ses ouvrages restant toujours des modèles. 

«Une si longue lettre traduit en 17 langues» 
Première romancière africaine à parler du rôle de la femme dans la société avec son roman «Si longue lettre», Mariama Bâ a fait la promotion de l’enseignement. Elle s'est ainsi battue durant toute sa vie, pour le droit des femmes. D'ailleurs, avec ce roman, Mariama Bâ est devenue une pionnière de la littérature féministe sénégalaise. Son livre courageux demeure une étape essentielle dans la prise de parole féminine et reste l’un des romans africains les plus lus sur le continent. 
Traduit en plus 17 langues, «Une si longue lettre» est un livre témoignage sur le comportement masculin, le rôle de la famille et le poids de la religion islamique dans la vie du couple et, tout particulièrement, dans celle de la mère et de l’épouse. Cet ouvrage est une peinture de la société sénégalaise. Ce roman est considéré par les critiques comme la référence classique en ce qui concerne la condition féminine en Afrique. Il a fait l’objet d’études littéraires et sociologiques sur le rôle de la femme dans la société africaine contemporaine et sur la réalité des choix auxquels elle est confrontée par devoir social. 
Elle a laissé une importante œuvre bibliographie non pas en quantité mais en qualité sur les thèmes abordés. Elle a laissé des traces indélébiles dans l’histoire de la littérature sénégalaise. La force de cette écrivaine demeure sa manière d’aborder les thèmes jadis tabous liés aux femmes dans la société sénégalaise. Elle était une grande figure du mouvement féministe sénégalais. Elle a toujours lutté pour les droits des femmes. 
 


36 Commentaires

  1. Auteur

    Tef

    En Août, 2011 (13:01 PM)
     :love:  :love: 
    Top Banner
    • Auteur

      Cc

      En Août, 2011 (15:54 PM)
      il semblerait que la journaliste de la rts seynabou diop, mme sow est sa fille?!
      qui peut me le confirmer?!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Cc

      En Août, 2011 (15:56 PM)
      il semblerait que la journaliste de la rts seynabou diop, mme sow est sa fille?!
      qui peut me le confirmer?!
    {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    Max

    En Août, 2011 (13:03 PM)
    Voila le gens ki font la fierte de mon pays natal! y'a aussi Cheikh Anta Diop.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Nice1

      En Août, 2011 (20:00 PM)
      je suis d'accord avec toi cheikh anta diop amoul morom merci maman mariama fière de vous,k la terre vous soit lègère amine.
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiey Peuls Yi

    En Août, 2011 (13:07 PM)
    hampathe ba, mariama ba, aminata sow fall, kane, sall le poete bravo way....je pense que la nation senegalaise a besoin plus de votre sens des valeurs.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      @ Thiey Peuls Yi

      En Août, 2011 (17:21 PM)
      et oui n'en deplaise aux jaloux. les pionnieres de la litterature senegalaise etaient toutes des haalpulars .
      mariama ba. aminata sow, nafissatou diallo, hawa thiam etc....
    {comment_ads} Top Banner
    Auteur

    Ramadan

    En Août, 2011 (13:08 PM)
    UNE GRANDE DAME!!! "une si longue lettre est un chef d'oeuvre" et "un chant ecarlate" une virtuose de la litterature senegalaise.

    cette femme par ses ecrits a marqué ma vie, qu'ALLAH l'acceuille en son saint paradis thi barké wéérou koor gui
    {comment_ads}
    • Auteur

      J.d

      En Décembre, 2011 (11:07 AM)
      elle n'est certes plus de ce monde, paix à son ame mais elle deumeure présente à travers ses écrits.comme le disait andré malraux :

      *l'art est un anti destin.*

      effectivement mariama ba est une grande dame.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anta

    En Août, 2011 (13:14 PM)
    La meilleure plume senegalaise parmi toutes celles que j'ai lu. Fatou diome est en 2eme position.

    On m'a dit beaucoup de bien d'abbass dione malheureusement je ne l'ai jamais lu.
    Top Banner
    • Auteur

      Miss Poulo

      En Août, 2011 (13:55 PM)
      tout à fait d'accord avec toi. j'aime bien les romans de fatou diome mais je préfére mariama: fluidité du verbe, simplicité. essayez ramata le roman de abass dione, très bon livre, on ne peut pas s'ennuyer avec. rien à voir avec le film qui est carrément médiocre. il est surnommé le roi du polar africain. un écrivain à connaitre et à faire connaître
    {comment_ads}
    • Auteur

      Gestu Kat

      En Août, 2011 (15:20 PM)
      je vous suggère de lire " l’étrange destin de wangrin" de amadou hampaté ba et "la vie en spirale" de abasse ndione de véritables chefs d'oeuvres
    {comment_ads} Top Banner {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Salla Madjiguéne

    En Août, 2011 (13:16 PM)
    Je regretterai toujours cette belle plume qui s'est hélas cassée au sommum de son art...on en redemande des femmes de qualité de votre acabit!! chapeau  :up:  :up:  :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Amina23

    En Août, 2011 (13:17 PM)
    Une grande dame!

    Yalla nako yalla kharé adjana, une fierté pour le Sénégal!
    {comment_ads}
    Auteur

    Pepe

    En Août, 2011 (13:19 PM)
    les grands de la litterature africaine. bizare aucun commentaires
    {comment_ads}
    Auteur

    Mily

    En Août, 2011 (13:22 PM)
    une référence pour ns autres
    Top Banner
    Auteur

    Zorro Zaim

    En Août, 2011 (13:33 PM)
    Mariama à travers son oeuvre "une si longue lettre" a montré tout son talent littéraire mais aussi et surtout qu'elle était visionnaire.Elle a su éduquer tout un peuple à travers son oeuvre.S'il y a des gens pour qui la mort n'est qu'une porte qui s'ouvre sur l'immortalité MARIAMA BA en fait partie.L'afrique du sud a eu sa marième makeba et le sénégal a eu sa mariama ba.Il faut instituer une journée d'hommage pour cette grande Dame (conférence, forum, exposé-vernissage...) une célébration qui sera portée par l'association des écrivains du sénégal.Repose en paix maman et que Dieu t'accueille au paradis.
    {comment_ads}
    Auteur

    Daba

    En Août, 2011 (13:40 PM)
    un roman qui ne me quitte jamais,un roman qui m'a marqué a vie,en 3eme secondaire je trouve helas que les eleves ne le comprennent pas assez comme il le faut.il faut le lire et le relire pour le comprendre,pour bien sentir l'histoire de ramatoulaye je trouve qu il faut une certaine expérience et une certaine maturité.

    c mon livre de chevet.merci Mariama ba.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bamsaats

    En Août, 2011 (13:45 PM)
    une très grande DAME et on ne saurait décrire les vertus de cette femme que la terre lui soit légère et qu'allah le miséricordieux l accueil parmi les ange du paradis. Je suis émue rien quand lisant ce petit texte sur elle
    {comment_ads}
    Auteur

    Niit

    En Août, 2011 (13:54 PM)
    Je rend hommage à cette grande dame de la littérature sénégalaise. Qu'elle repose en paix.
    Top Banner
    Auteur

    Mg

    En Août, 2011 (13:59 PM)
    Hommages à toi Mariama. Je m'incline devant ta mémoire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mame

    En Août, 2011 (14:11 PM)
    Qu'Allah tout puissant l'accueille dans son paradis. 'une si longue lettre': j'ai lu ce livre probablement une vingtaine de fois. A chaque lecture, je mesure a quel point ce livre est un chef d'oeuvre. Merci Mme Mariama Ba . repose en paix.
    {comment_ads}
    Auteur

    Cire

    En Août, 2011 (15:02 PM)
    une trés grande dame MARIAMA BA repose en paix avec tes amies : rose thiam , amy maiga , maimouna ba mame anta mbengue qui t'ont retrouvée nous prions pour que vous vous retrouvez au paradis. longue vie à celles qui sont avec nous : annette mbaye d'erneville , et les autres .
    {comment_ads}
    Auteur

    @cire

    En Août, 2011 (16:59 PM)
    elle est certe feministe, mais tout en sachant ce que cela representante en termes de danger. Il y avait bcp d avertissement dans son livre mais la generation de pendis mbowis, arames diopes et les autres qui ont cassé bcp d mariage mome a oublier.
    Top Banner
    Auteur

    Boy Serere

    En Août, 2011 (17:19 PM)
    J'ai lu Ramata de Abass Dione il ya une semaine : un roman captivant et plein d'enseignements de l'histoire du Senegal de la veuille de l'indépendance à l'alternance. J'ai bien apprécié la maniére qu'il a dénoncée l'excision et l'impact qu'elle a eu sur l'héroine Ramata.



    Le roman nous rappelle aussi l'existence d'une justice divine qui frappe les coupables avant de rejoindre l'autre monde.

    Bravo Abass Dion : bonne continuation
    {comment_ads}
    Auteur

    Ssd

    En Août, 2011 (18:23 PM)
    Une si longue lettre, livre qui me marquera à jamais, c'était comme si elle décrivait la vie de ma mère.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Dioloff

    En Août, 2011 (19:21 PM)
    "les morts ne sont pas morts" écrivait Birago Diop..? Il vient d'où ce journaliste..?

    Souffles, le poème de LSS, ça vous dit quelque chose..? C'est lui qui a écrit que les morts ne sont pas morts. Ecoutes plus souvent les choses que les êtres, écoutes dans le vent, le buisson en sanglots, etc, etc. pour finir par noter que les morts ne sont pas morts, ils sont dans la case, ils sont dans la demeure. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis.... Monsieur le nulnaliste, on vérifie ses sources avant de publier.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      @ Boy Djollof

      En Août, 2011 (21:14 PM)
      c'est toi qui devrait revoir tes sources, et presenter des excuses publiques aux forumistes de seneweb....
    {comment_ads}
    Auteur

    Nice1

    En Août, 2011 (20:05 PM)
    je suis d'accord k une si longue lettre doit être étudié au lycée et non au collége.Le texte est simple et fluide,mais il faut être mature pour bien le comprendre....
    Top Banner
    Auteur

    Moi

    En Août, 2011 (20:56 PM)
    ton roman restera gravé dan mon coeur a jamais
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} Top Banner {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Me L And Myself

    En Août, 2011 (22:16 PM)
    Voila le type de femme qui devait peupler l' actualite senegalaise pas ces foutues danseuse at chanteuses. RIP Mariama Ba.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Dioloff

    En Août, 2011 (22:47 PM)
    ok, je m'incline. mea culpa. au journaliste d'abord et aux forumistes, je présente mes excuses. Les Souffles est bien un poème de Birago Diop et non de LSS comme j'ai écrit. à moi le bonnet d'âne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Bibi

    En Août, 2011 (23:11 PM)
    j lestim bcoup en plus el e d bambey j cone 1 d ses enfant
    Top Banner
    Auteur

    Intello

    En Août, 2011 (01:24 AM)
    M Bâ a marqué des générations. Quel talent, quel engagement !

    Pour les commentaires, très peu de fautes et 4 ou 5 dérapages. "Damané: jaangg mooy takh réuw amm ap euleuk" (l'avenir d'un pays c'est l'instruction et l'éducation). Amenons TOUS et TOUTES, TOUS nos enfants à l'école ! C'est un impératif. Remarquez la qualité des posts... Beaucoup de respect et pas de "langage sms". Merci Mariama, merci papa et maman de m'avoir envoyé à l'école.  :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Miya

    En Août, 2011 (01:32 AM)
    3
    {comment_ads}
    Auteur

    Dr House

    En Août, 2011 (09:13 AM)
    Ndeyssann, dés que j'entends cette grande dame de la littérature africaine, je pense à ma prof de français de kleber (plateau), santé et longue vie à Mme Ndao!



    @Boy dioloff : C'est tout à ton honneur
    {comment_ads}
    Auteur

    Act

    En Août, 2011 (10:39 AM)
    Bravo a feu madame mariama ba. Je suis emue a chaque fois que je tiens le live dans mes mains, tout comme celui de A.H Ba '' l'etrange destin de Wangrin'' des livres que j'ai eu a lire 4 fois pour mieux comprendre la quintessence du livre, ouvrages a decouvrir au college mais a exploiter profondement au lycee. Dommage que la jeunesse d'aujourd'hui et future ne saches l'impotance de ses oeuvres sur des themes qui touchent notre quotidien de chacun de nous...wassalam...  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Top Banner
    Auteur

    Grognon

    En Août, 2011 (10:45 AM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Fer

    En Août, 2011 (14:17 PM)
    MON LIVRE DE CHEVET! Je le lis souvent surtout lorsque je me sens mal. Que LE TOUT PUISSANT t'accueilles en son PARADIS ETERNEL. Dites, comment dois-je faire pour rencontrer un de ses enfants?

    AIDEZ-MOI SVP IMPORTANT!!!!!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Bb

      En Août, 2011 (20:34 PM)
      bjr fer si vs souhaitez rencontrer ses enfants allez a centenaire au boulevard general de gaulle . et demander la maison familiale.elle est bien connue
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Gg

    En Août, 2011 (20:38 PM)
    Blvd general de gaulle c la ou se trouve la maison familiale bien connue









    {comment_ads}
    Auteur

    Aminaaa

    En Août, 2011 (20:38 PM)
    Un grand hommage à Mme Mariama Bâ qui par sa belle plume a illuminé mon adolescence avec son fameux "Une si longue lettre". Très beau livre que j'ai lu et relu à plusieurs reprises; il m'arrivait même de retenir des paragraphes entiers, des bouts de phrases commes:" L'autre jour, j'ai surpris le trio Arame, Yacine et Dieynaba entrain de fumer dans leur chambre, (...) leur attitude dénonçait l'habitude. La façon de coincer la cigarette entre les doigts, de la humer gracieusement à la hauteur des lèvres...". Cela fait plus de 15 ans que j'ai pas relu ce livre, mais je m'en souviens avec beaucoup de plaisir. Merci beaucoup Mme Mariama Bâ, que le bon Dieu vous accueille dans son vaste paradis! Le Sénégal a besoin de femmes comme vous. Merci beaucoup et reposez en paix!
    Top Banner
    Auteur

    Cey

    En Août, 2011 (22:26 PM)
    la comprehension d'un livre évolue avec l'age du lecteur.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nekh

    En Août, 2011 (10:20 AM)
    vraiment génial c'été une femme digne d'une grandeur infini, une si longue lettre je le recommande à tous cé un livre tjr actuel
    {comment_ads}
    Auteur

    Domou Darha

    En Octobre, 2011 (21:30 PM)
    j l adore cette grande ,que la terre lui soit tres legere,prions pour elle,que bon dieu l;acceuille dans son paradis,amennnnnn

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email