Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

Audit des trois milliards alloués au cinéma par Wade, état des lieux du centre : Le collectif des cinéastes indignés exige des explications

Single Post
Audit des trois milliards alloués au cinéma par Wade, état des lieux du centre : Le collectif des cinéastes indignés exige des explications

Des réalisateurs ne comptent pas baisser les bras et observer le déclin du cinéma sénégalais. Réunis au sein du Collectif des cinéastes indignés, ils réclament l’audit des trois milliards de francs Cfa alloués au cinéma sous le régime du président Abdoulaye Wade. Dans un communiqué de presse transmis hier à la rédaction, ils exigent aussi qu’un état des lieux soit fait du projet de Centre panafricain de production cinématographique situé au Technopole de Dakar. On se rappelle que ce projet avait fait couler beaucoup d’encre. Les bureaux et salles de montage du centre sur la maquette présentée étaient prévus à l’ancien bâtiment du Service d’Hygiène et les salles de tournage au technopole, à la sortie de l’autoroute à péage vers Camberène. Une vaste campagne d’informations avait mené les autorités de l’époque au Burkina lors du dernier Fespaco et au Maroc. Ce projet était à l’origine de la division de l’Association des cinéastes.

 

Dans la perspective du vote par l’Assemblée nationale du Fonds de financement du cinéma en 2013, le collectif des indignés souhaite que «cette enveloppe aille aux cinéastes et à la réorganisation du secteur et qu’une partie soit allouée aux jeunes cinéastes afin de leur permettre de réaliser leurs projets». Ces réalisateurs ne se limitent pas à des propositions ponctuelles. Pour venir à bout de tous ces maux, ils invitent leurs collègues à leur lutte. Car pour eux, le cinéma sénégalais est né avant le cinéma asiatique et aujourd’hui ce dernier est aux premières loges à Hollywood, aux Oscars, à Cannes et sur toutes les grandes places du 7e art mondial.  «Le nôtre se débat dans une crise qui dure depuis des années», indique le collectif.

 

Le collectif des cinéastes sénégalais indignés se soulève contre cette mort lente du secteur si prometteur à ses débuts. La faute, selon eux, est partagée entre les cinéastes et l’Etat. «La faillite de notre cinéma est le fait de l’Etat et des cinéastes eux-mêmes. L’Etat, en supprimant les subventions et en démantelant toutes les structures de distribution, est le principal acteur de cette crise. Les cinéastes, en ne faisant parfois pas l’effort de transmettre leur savoir aux jeunes générations et en étant très souvent guidés par leurs intérêts personnels», diagnostiquent-ils. Ce manifeste est le premier acte, car le collectif des cinéastes indignés organise une manifestation lundi prochain à 11 heures devant la salle du cinéma Liberté, en face du stade Demba Diop «pour dire non à cette agonie d'un secteur jadis florissant et qui était une référence en Afrique».



10 Commentaires

  1. Auteur

    Thieey

    En Août, 2012 (17:25 PM)
    Qui peut me donner les coordonnées de Sophia qui discutait de ses problémes de coeur hier? S'il vous plait, j'ai lu ses interventions et je veux être en contact avec, c'est important, diadieuf gayyii.
    Top Banner
  2. Auteur

    @thiey

    En Août, 2012 (17:30 PM)
    Khamal loy wahak mom ak noy wakhéék mom, kou dégg toubab la té il parait que avocate la, wassalam.



    {comment_ads}
    Auteur

    Gayis

    En Août, 2012 (17:49 PM)
    GAYIS, En face de vous, cette photo représente, le plus grand Institut de Formation des bandits de Dakar.
    {comment_ads}
    Auteur

    Khotal

    En Août, 2012 (18:28 PM)
    mr niagane et serigne modou bousso léye wouyouléne bookkkkkkkkkkkkk

    {comment_ads}
    Auteur

    Pourtant C'est Possible

    En Août, 2012 (19:53 PM)
    abba ndir vous forme à lire le coran à distance en 3 leçons seulement par skype adresse dakar ngor almadie partout au monde france canada espagne italie amerique contactez urgences coran plus de soucis pour vous et vos enfants
    Top Banner
    Auteur

    Pepe

    En Août, 2012 (20:04 PM)
    oh please , ils ont tous boufee cet argent
    {comment_ads}
    Auteur

    Coplan

    En Août, 2012 (21:09 PM)
    QUI -a ou ont- bouffé cet argent du contribuable?

    Il faut leur tronconner le ventre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tigj

    En Août, 2012 (08:07 AM)
    il yavait auussi tableau ferrailles ou quelque chose de ce genre de AMETH DIALLO en tout cas ce genre de film manque beaucoup au pays :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Khalassaki

    En Août, 2012 (08:31 AM)
    Des films comme Mere-Bi consacrés à la Mére du cinéaste c'est du népotisme à rebours....le fils qui chante les louanges de sa mère et pour cela obtient un financement, c'est honteux.

    Mais les 3 milliards, NIANGANE, MODOU BOUSSO LEYE ET tous les cinéastes, associations de cinéastes mouillés, doivent rendre gorge et aller en prison, dare-dare....

    Gouvernance vertueuse es-ce que vous êtes làààààààààààà? Assez du verbiage des LOKASSE!
    Top Banner
    Auteur

    Jack

    En Août, 2012 (11:31 AM)
    Ah ! Cette photo de "El Mansour" , cinéma de quartier de mon enfance et de tous les enfants des Sicap , rue 10, point E, Grand-Dakar... Chaque fois que je passe sur cette rue , je mesure l'ampleur da la faillite du Cinéma sénégalais. Dakar est la seule VILLE DU MONDE ou il n'existe plus de salle de cinéma. Qu'on ne me dise surtout pas que la télivision est passée par la. A Paris , New-York... les grands films cartonnent dans les salles de ciné , à coups de millions de dollars. La subvention de l'Etat allouée aux diifférents Ministres de la Culture a servi de caisse noire pour des dépenses privées avec la complicité de certains artistes grassement entretenus. Pauvre YOU , avec un Ministère aux poches trouées.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email