Vendredi 19 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Culture

Burkina Faso : La statue d’Alain Gomis trône à côté de celle d’Ousmane Sembène

Single Post
La Statue d
Le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a inauguré, ce dimanche, sur la Colonne des Etalons à Ouagadougou, une statue en hommage au réalisateur Alain Gomis et ce, en marge de la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision. 

Le réalisateur franco-sénégalais, double Etalon d’or du Yennenga de ce grand festival, en  2013 avec «Aujourd’hui» et en 2017 avec «Félicité», est une fierté pour le Sénégal, selon le ministre. 

La statue d’Alain Gomis trône désormais sur la Colonne des Étalons à Ouagadougou, aux côtés de son compatriote Ousmane Sembène, de Souleymane Cissé (Mali), d’Idrissa Ouédraogo, de Gaston Kaboré (Burkina Faso) et de Kramo Fatika Lanciné (Côte d’Ivoire).

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en l’absence du réalisateur qui n’était pas encore présent au Burkina Faso.

Alain Gomis, né à Paris d’un père sénégalais et d’une mère française, a été primé en 2013 au Fespaco pour son film «Aujourd’hui». En 2017,il est récompensé d’un Ours d’argent, lors du festival de Berlin pour le film «Félicité», qui retrace le parcours difficile d’une chanteuse de bar de Kinshasa pour trouver l’argent nécessaire à l’opération de son fils, victime d’un accident. 

En mars de la même année, il reçoit l’Etalon d’or, lors de la 25e édition du Festival panafricain de Ouagadougou, des mains du président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré et du président ivoirien Alassane Ouattara.

Le Sénégal est le pays invité d'honneur de cette 27e édition du Fespaco qui enregistre 1 132 films inscrits, dont 239 ont été retenus pour la compétition officielle.


2 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2021 (21:48 PM)
    Diadieuf Alain. Vous faites l'honneur du Sénégal! Malheureusement, beaucoup de nos compatriotes ne comprennent rien au vrai cinema et préfèrent les feuilletons à la sauce Saneex. Si on cite le Senegal dans le domaine cinématographique, c'est pourtant grâce à vous, à Ousmane Sembene, à Djibril Diop Mambety, à Moussa Sene Absa, à Joe Gaï Ramaka, à Musa Dieng Kala, à Dyana Gaye et bien d'autres. Un jour, on reconnaîtra votre valeur au pays, hélas souvent trop tardivement. J'espère au moins que l'éducation nationale intégrera de plus en plus les grands cinéastes sénégalais dans les programmes scolaires, car l'art ne se limite pas à Sous l'orage ou L'enfant noir, même si je ne conteste pad la valeur de ces deux ouvrages.
    Top Banner
  2. Auteur

    En Octobre, 2021 (15:58 PM)
    Ce qui me rend fier, c'est l'honneur qu'il reçoit de son vivant. C'est top. bravo au Burkina. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email