Dimanche 20 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

Donation du peintre feu Iba NDIAYE : 145 œuvres d’art réceptionnées par le ministre de la Culture

Single Post
Donation du peintre feu Iba NDIAYE : 145 œuvres d’art réceptionnées par le ministre de la Culture

Le ministre de la Culture et du Patrimoine, Abdoul Aziz Mbaye,  a réceptionné, hier, les œuvres du défunt peintre Iba Ndiaye, en présence de membres du gouvernement et une partie de la famille de l'artiste. C’est au total 145 œuvres qui ont été données par la famille, conformément au vœu du peintre Iba Ndiaye disparu en 2008. Ces œuvres ont été acheminées de la France au Sénégal grâce au soutien de l’entreprise Eiffage.

 

Le ministre de la Culture et du Patrimoine, Abdoul Aziz Mbaye, a réceptionné hier la donation du peintre Iba Ndiaye, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, de son homologue chargé de la Bonne gouvernance, Abdou Latif Coulibaly et de Diène Farba Sarr, ministre de la Promotion des investissements et du partenariat. Cette donation composée de 145 œuvres a été acheminée de Paris à Dakar, avec le concours de l’entreprise Eiffage qui a répondu à la volonté de l’artiste et à l’appel du ministre de la Culture.   

Abdoul Aziz Mbaye a salué l’aboutissement de ce projet qui a été une préoccupation de son département.   « Il y a énormément de choses personnelles d’Iba Ndiaye qui sont dans ces pièces et nous nous réjouissons que cela soit donné au Sénégal. La famille a  tenu à honorer la parole de l’artiste et a donné ses œuvres au Sénégal, comme il  l’avait souhaité », a-t-il déclaré.   

Tout est parti de la rencontre des gens qui connaissaient le peintre. Ils se sont  rendu  compte qu’Iba Ndiaye avait émis le vœu qu’une partie de ses œuvres  soit transférée au Sénégal.  « C’est maintenant  un  patrimoine de l’Etat sénégalais et il doit être entretenu. Le Sénégal a l’obligation de donner de l’avenir à cette collection. Nous allons montrer ces œuvres aux Sénégalais,  parce que c’était le souhait d’Iba Ndiaye. Nous allons les emporter à Saint-Louis pour montrer à ses parents ce qu’il  était », a-dit Abdoul Aziz Mbaye. Selon lui, le chef de l’Etat a soutenu ce projet depuis le début.

Il a indiqué que les œuvres d'Iba Ndiaye seront conservées au Musée Théodore Monod. Pour sa part, le  président directeur général de Eiffage, Gérard Sénac, a estimé que le fait d’acheminer les œuvres de « ce grand homme qu’est Iba Ndiaye » et de concrétiser son rêve représente « une grande fierté ». Cette donation de 145 œuvres comporte aussi 91 catalogues d’expositions,  83 dessins, 5 lithographies, des livres sur l’artiste et la peinture africaine sur laquelle Iba Ndiaye est cité, ainsi que d’autres objets personnels du  peintre qui ont été retrouvés dans son atelier. 

Selon Laebba Pesenti, commissaire d’exposition de formation et proche de la famille d’Iba Ndiaye, la plupart de ces œuvres ont été exposées lors de la biennale en 2008 et certaines d’entre elles présentées à l’Institut international des arts. 

Né en 1928, Iba Ndiaye, arrivé en France 1948, a étudié aux Beaux arts. Après l’indépendance du Sénégal, il revient au pays natal et va contribuer à la création  de l’Ecole des arts, sur demande du président Léopold Sédar Senghor. Il y  enseigne pendant plusieurs années.  L'artiste a partagé sa vie entre la France et le Sénégal. Il a  participé à de nombreuses expositions en Afrique et aux Etats-Unis.

 

Une loi sur le mécénat en cours d’élaboration 

Le ministre de la Culture s’est  félicité de l’engagement de l’entreprise Eiffage dans la promotion de la culture.  Elle a joué un véritable rôle de mécène. Se félicitant de l’engagement de cette entreprise, le ministre a avancé qu’une loi  sur le mécénat est actuellement en cours d’élaboration et va être présentée cette année, conformément aux instructions du président de la République. Le ministre indique l’objectif de cette loi qui est d’aider le secteur privé à s’engager davantage dans la promotion du patrimoine culturel sénégalais, par le financement de la culture. « Le mécénat permet au secteur privé de contribuer au renforcement de la culture, tout en optimisant aussi sa position fiscale et en apportant un équilibre général à la culture dans un  pays », a-t-il laissé entendre

 

Ibrahima BA



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email