Mardi 17 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Culture

[Entretien] Facoly se confie : ''La forêt Casamançaise est un laboratoire à ciel ouvert, elle est à préserver car.. "

Single Post
Facoly se confie :
Originaire du Sénégal, plus précisément de la riche et verte Casamance dont elle s'est toujours proclamée ambassadrice, Facoly a toujours porté la culture Diola en bandoulière. L’interprète de "Yow la done khar", ''Baby boy'', "Show me the way" et tant d'autres tubes, très discrète dans la vie de tous les jours mais aussi glamour, s'éclipse et ressurgit selon ses envies. Quand Facoly donne de ses nouvelles, c'est avec des notes musicales qu'elle s'y prend. Comme une étoile, qui apparaît et disparaît : quand elle réapparaît, c'est toujours pour illuminer le cœur des mélomanes et de ses fans. Dans cette interview qu'elle a accordée à Seneweb, la chanteuse nous ouvre les portes de son studio où elle concocte ses projets. 

Entretien

Vous avez été révélée au public sénégalais en 2007. Depuis lors qu'est-ce qui a rythmé le quotidien de Facoly ? 

Oui, j'ai été révélée au public en 2007. A l'époque, je venais juste de sortir mon premier opus mais depuis mon enfance la musique me berçait, durant toute ma jeunesse j'ai grandi dans un environnement bourré de belles sonorités et ces dernières m'ont influencée et poussée à pouvoir rentrer dans la production, sortir mes projets de musique. J'ai deux albums dans ma discographie et beaucoup d'autres singles que j'ai sortis entre temps : "Mama Awa", "Chéri", ''Choix raté'', ''Beug naala'' feat Maka, un opus international etc...
J'adore la musique, ça m'accompagne, surtout la tradition; c'est elle qui m'a enseigné beaucoup de choses et ce qui fait que j'ai une expérience forte dans ma tradition et ce qui me pousse à vouloir la partager à travers le monde, parce qu'elle est tout simplement riche de valeurs. D'ailleurs c'est ce qui m'a poussée à me ressourcer davantage sur la tradition; entre temps, j'ai dû faire énormément de choses surtout réaménager mon espace de travail, planifier mes voyages et donner du temps à ma création. 

Avec quelques productions musicales sur le marché, vous avez réussi à vous faire un nom. Cependant, vous vous faites rare de la scène musicale. Qu'est-ce qui l'explique ? 

Oui, c'est vrai, déjà avec mon premier album beaucoup de Sénégalais et d'autres nationalités avaient kiffé le style musical que je venais fraichement de sortir. Ce que je trouve intéressant c'est que j'ai eu un bon retour sur ce projet, ça nous a ouvert beaucoup de portes ici et  surtout à l'étranger. Donc, je voyageais un peu partout car je mettais déjà inscrite à la SACEM. Beaucoup  d'opportunités s'ouvraient, c'est comme ça que les choses ont démarré. Depuis toujours, ma volonté et ma vocation n'ont jamais changé, au contraire, ça a évolué car on arrive toujours à avoir plusieurs tâches dans différentes disciplines qu'on arrive toujours à gérer. C'est pas facile mais Dieu merci on arrive à pouvoir mettre les choses à leurs places. Même si je n'occupe pas constamment la scène musicale, je suis dans beaucoup de projets avec ma maison de production.

A travers votre musique, vous avez toujours plaidé la cause de la verte Casamance. Aujourd'hui, comment appréciez vous le climat social de cette région ? 

A travers ma musique j'ai toujours plaidé pour la cause de la Casamance car c'est la terre où mes ancêtres ont vécu. Ils nous ont légué beaucoup de savoir et de sagesse, donc, notre rôle aujourd'hui c'est de veiller à ce qu'on préserve cet héritage. Saviez-vous que la forêt casamançaise est un laboratoire à ciel ouvert, il serait à notre avantage de la préserver car elle peut nous nourrir, elle peut aussi nous guérir.
Le sud du Sénégal est très riche dans sa biodiversité et les ethnies qui y vivent sont d'une simplicité et d'une générosité inestimable et exemplaire. C'est ce qui traduit l'âme de la ville qui d'ailleurs est pleine de vie. Aujourd'hui, le climat social de la ville est très apaisé, les gens sont solidaires et vivent en parfaite harmonie. En résumé, pour ceux qui n'ont pas encore découvert : la Casamance est un petit paradis au Sénégal à visiter. D'ailleurs dans mes projets à venir, je suis en train de ficeler un grand projet : ce sera un festival annuel pour inviter à découvrir le patrimoine culturel de la Casamance... 

Qu'est ce qui est prévu pour la promotion de ce prochain produit ?

Comme je viens de vous dire, il y a beaucoup de bonnes surprises qui sont en train d'être concoctées pour la sortie de mon projet. Nous préparons un album international, nous avons déjà établi un tableau de bord bien fourni pour promouvoir ce nouveau chef-d'œuvre en gestation. Vous aurez beaucoup de performances, de rythmes, de créativité. J'arrive avec un arsenal de productions, c'est du lourd. Il faut aussi savoir que  ma maison de production travaille beaucoup avec la jeunesse. Nous arrivons avec un cocktail d'artistes, avec des sonorités exquises.
Donc il a été prévu un bon programme pour vous annoncer la sortie du projet en 2023, j'y reviendrai plus amplement très prochainement. Mais pour le moment nous vous présentons le nouveau single qui sortira la semaine prochaine intitulé "Gnou dém'', juste un avant-goût du projet 

Le Covid-19 a bouleversé le monde et notamment le Sénégal. En tant que promotrice touristique, comment avez vous vécu cette crise ? 

C'est réel que ces trois dernières années ont été très difficiles pour tout le monde car le Covid a dû ralentir toutes les activités. Je l'ai vécu comme tous mes collègues mais cela nous a permis de réaménager notre programme, de réajuster certaines choses, de faire face aux réalités entre confinement, les mesures de protection et autres. C'était aussi l'occasion de nous ressourcer, de nous inspirer; en gros le Covid nous a permis de prendre du recul pour mieux se projeter sur ce qui nous attend. 
Dieu merci on le raconte aujourd'hui. Nous ne sommes pas plus méritants que ceux qui sont partis, paix à leurs âmes. Cette crise a bouleversé le monde entier, mais aussi elle nous a permis à nous orienter, à avoir un autre regard sur notre environnement et notre bien-être. Depuis un bon bout de temps j'évolue dans le secteur touristique car c'était ma vocation première quand je débutais ma carrière. Je voyageais souvent et c'est la que j'ai fusionné ma musique et le monde extérieur je faisais beaucoup de rencontres étrangères et les gens sont charmés par la verte Casamance à travers mes vidéos et c'est comme ça que j'ai commencé à promouvoir mon pays et mon terroir culturellement à travers ma musique. Je faisais venir beaucoup d'étrangers au Sénégal, c'est ce qui m'a plus motivée pour promouvoir notre culture.



13 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (10:40 AM)
    ah la belle facoly ...
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 3 jours (08:00 AM)
      Félicitations et bon courage.
      Le meilleur est à venir.
      Nos prières t'accompagnent
      Cdt. DAFF Renndo fm
    {comment_ads}
  2. Auteur

    il y a 1 semaine (10:42 AM)
    bonne continuation casa si kaw si kanam ... le futur de ce pays

     
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:01 AM)
    mansour diop, quittes ces corrompus de sentv qui n'ont plus de crédibilité et vas à 2atv où le vrai peuple t'attend.
    {comment_ads}
    Auteur

    Euyineuw…..

    il y a 1 semaine (11:11 AM)
    Courage ma grande , et merci pour l'infini plaisir que nous avons à t'écouter . Ton style est sublime , il marie harmonieusement le son moderne à nos rythmes ancestraux de façon si poignante , que je passe tout mon temps à t'écouter en boucle . TU ES TOUT SIMPLEMENT GÉNIALE ! MERCI ENCORE FACOLY , ET DU TRÉFONDS DE MON CŒUR ! MERCI , BON VENT ET IMMENSE SUCCÈS À TOI DANS TOUTES TES ENTREPRISES, PARTOUT DANS LE MONDE    .  " ATTI DJAMITT A PÔÔYI ALINE FACOLY " ...   EUYINEUW ... BADJI-BASSENE ...
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:22 AM)
    Ma chère, 

    Pourriez-vous avoir la gentillesse de faire une chanson pour sensibiliser les Casamançais et ceux qui y vivent de respecter la propreté, de ne pas jeter les déchets et sachets plastiques un peu partout jusque dans les forêts et les mangroves. Ils ne se rendent pas compte du tort qu'ils provoquent pour eux et pour les générations futures. 

    La  Casamance n'est pas une poubelle à ciel ouvert. Toutes ces nuisances n'existaient pas autrefois, c'est la modernisation, l'arrivée de nombreux commerçants et de nouveaux modes de consommation qui sont à l'origine de tous ces déchets. Mais il faut prendre conscience que c'est toxique, nocif et contre productif.

    En vous remerciant, votre talent fera le reste. 
    Top Banner
    Auteur

    Deug

    il y a 1 semaine (11:49 AM)
    ''Saviez-vous que la forêt casamançaise est un laboratoire à ciel ouvert, il serait à notre avantage de la préserver car elle peut nous nourrir, elle peut aussi nous guérir.'' Pour l'instant, cette forêt nous tue à cause de ces raclures du mfdc. Tu devrais plutôt leur dire de cesser le banditisme!
    {comment_ads}
    Auteur

    Rootsman

    il y a 1 semaine (11:52 AM)
    Merci Facoly de rester une digne fille de la tradition et sagesse de nos ancêtres. Dans ce monde où tout est dressé pour nous humilier notamment avec le scandale à Dubaï, nous vous encourageons à aller de l'avant et que le  Bon Dieu vous protège. Il est urgent que le peuple Africain sorte de l'obscurité mentale et réclame la  lumière du jour initiée par nos ancêtres depuis l'enfance de l'humanité. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (12:25 PM)
    cette fille est belle mélancolique j'aime les filles diolas je vis à Podor mais j'aimerais épouser une diola et l'emmener ici 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbalou

    il y a 1 semaine (12:34 PM)
    Tais toi FACOLY LA CASAMANCE n'est pas une region du senegal,tu viens de naitre.
    Top Banner
    Auteur

    Nianthio

    il y a 1 semaine (13:30 PM)
    L'alouette, arrêtés tes délires ! Je suis aussi de cette région  et si tu es courageux rentre dans le maquis et les jambars te bottent les couilles.  Avec vos discours de cons vous avez sacrifié des vies au sud, détruit la forêt, transformé le diola en fainéant 
    {comment_ads}
    Auteur

    Beauté

    il y a 1 semaine (14:48 PM)
    trés belle les femmes sénégalaises...
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (17:01 PM)
    Facoly koumba, Fakoly Daba, Djamdjankoly, Koly Barama any Koly Barantan, c'est ainsi que l'on salue les Fakoly Doumbia dans le Mandé, puisqu'il était le lieutenantde Soundjata Keïta et il repose en Casamance!
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 5 jours (12:22 PM)
    merc Fa 

    bonne continuation
    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email