Jeudi 09 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

ILE AU CHARME MYSTIQUE : Fadiouth et ses mille et un secrets

Single Post
ILE AU CHARME MYSTIQUE : Fadiouth et ses mille et un secrets

Une île aux mille et un secrets. Voila ce que renferme Fadiouth. Un endroit qui, au fil du temps, a su garder un œil attentif sur son héritage culturel. Au détour d’une virée en gondole, 7 faits ou endroits ont piqué notre curiosité. Fadiouth ne serait certainement pas ce qu’elle est sans ces 7 incontournables.


C’est bien connu, toutes les îles du monde ont chacune des choses qui les singularisent et font leur charme. L’île de Fadiouth est tout aussi féerique que mystérieuse. Elle cache soigneusement ses mysticismes, mais rayonne de chaleur humaine et de bonne humeur. Fadiouth, ce sont ses coquillages, ses greniers sur pilotis et surtout la bonne cohabitation entre musulmans et chrétiens qui va bien au-delà de la vie sur terre. L’île sérère se découvre et se dévoile. Au «Populaire», elle a bien voulu ouvrir ses 7 incontournables qui font d’elle un endroit unique au monde. En atteste la vague incessante de touristes qui s’y déverse chaque jour. 

 

Les coquillages 

 

Si Venise a ses gondoles, Fadiouth a ses coquillages. C’est la première chose qui saute aux yeux du visiteur qui débarque fraîchement du pont. Et l’on comprend très vite pourquoi Fadiouth porte le surnom de l’île aux coquillages. Sur toute son étendue, le sol est recouvert de coquillages. Les anciens du village disent que leur histoire est confondue avec celle de Fadiouth. En effet, on raconte que les premiers habitants de l’île vivaient d’huîtres qu’ils retiraient de la mer et gardaient les coquilles pour s’en servir notamment dans la construction. 

 

Plus tard, certains ont même fait des extensions de l’île à l’aide de ces coquillages. Aujourd’hui, ces coquillages font le charme de l’île. Ils sont partout et les résidents y marchent souvent pieds nus en toute aisance. De leur blancheur éclatante après la pluie, ils illuminent les visages des habitants qui ne se lassent jamais d’apprécier ce qui constitue à leurs yeux une grande fierté, une chose propre à eux et qu’ils comptent bien conserver. 

 

Le «ngël» ou «Sabar» aux rythmes sérères 

 

En bon terroir sérère, Fadiouth est une île très conservatrice de ses us et coutumes. Parmi eux, le «ngël», un rite savamment entretenu au fil des générations. C’est une danse traditionnelle qui s’organise à la place centrale du village comme au bon vieux temps. Chaque classe d’âge organise son «ngël» dans le but de se connaître et de raffermir les liens. Le 14 août dernier, c’était les Fadiouthiens de 40 ans qui ont célébré leur «ngël». A l’occasion, ils se sont confectionné des tenues similaires, ont dansé aux rythmes des percussions, et ce malgré les quelques gouttes d’eau qui émanaient du ciel. Entre les battements des tam-tams accompagnés par les mélodies d’un piano et d’une guitare et la voix suave d’un chanteur, l’ambiance était à son paroxysme. 

 

Mais le «ngël» ne s’est pas toujours fait ainsi, se remémore le vieux Dominique Sarr. Selon cet ancien de l’île, à leur jeunesse, seuls les tam-tams assuraient l’ambiance et chaque tranche d’âge avait un rythme de percussions qui lui était propre. Avec la modernité, même le moyen de financer le «ngël» a changé. «Pour organiser le «ngël», nous nous levions de bonne heure pour aller vers les villages riverains, nous y labourions un champ moyennant un porc et quand nous revenions sur l’île c’était la fête autour du tam-tam», évoque le sexagénaire. Mais, explique Badou Geth, un guide touristique, le «ngël» était aussi une occasion pour les jeunes hommes en âge de se marier de repérer les jeunes filles qui venaient danser en même temps qu’eux. Au fil des années, les Fadiouthiens ont su conserver cette culture qu’ils ont transmise aux plus jeunes pour que toute la communauté se connaisse et puisse s’entraider en cas de besoin, lorsqu’ils seront hors de l’île. 

 

LES CIMETIERES MIXTES : Musulmans et chrétiens y gisent

FADIOUTH - Les cimetières de Fadiouth ne sont pas sur l’île habitée. Ils sont sur une autre île qui fait face à la principale. Jadis, il fallait prendre une pirogue pour y aller, mais maintenant il suffit d’emprunter le pont en bois qui y mène, différent de celui qui lie Fadiouth à Joal. Les cimetières sont très propres et un silence de cathédrale y règne. C’est ici où sont inhumés les habitants de l’île qui sont décédés et ce sans distinction de leur appartenance religieuse. 

 

La partie chrétienne est la plus grande. Ce qui peut se comprendre par le fait qu’il y a plus de chrétiens à Fadiouth que de musulmans. Ces derniers occupent la partie Est du cimetière. Rien ne sépare les deux parties, pas même un mur. Ici tout se confond. Et souvent, c’est la croix qui indique qu’il s’agit d’un chrétien. 

 

MYSTIQUE SUR L’ILE AUX COQUILLAGES : Mamandeign ou le baobab protecteur et vengeur de Fadiouth

Fadiouth, un village bien mystique. Surtout un lieu qui recèle des secrets, à l’image du Mamandeign, le baobab protecteur et vengeur de l’île, vieux de 600 ans, selon certains, de 800 ans, d’après d’autres. A l’image aussi de l’île déserte interdite de Moussamolonko, ou encore de Mamagétye où Senghor faisait ses bains mystiques. 

 

FADIOUTH - Il est imposant. Il a la hauteur d’un fromager et gît majestueusement dans l’épicentre de l’île, plus précisément au quartier Ndionguène. Il est vénéré et surtout il est respecté de tous. Lui, c’est Mamandeign, le baobab protecteur de Fadiouth. Sur l’île, chaque lignée maternelle et patriarcale a son génie protecteur, mais Mamandeign est celui qui veille sur tout le monde, même si sa gestion revient exclusivement à l’ethnie des Diakhanora. C’est le vieux Dominique Sarr qui s’occupe de lui et se charge du bon déroulement des offrandes que le baobab doit recevoir. Au début de l’hivernage, les dignitaires du village reçoivent des instructions des esprits et se dépêchent de les mettre à exécution. 

 

Un baobab vieux de 600 ou 800 ans 

 

Personne ne saurait vous dire son âge exact. D’aucuns parlent de 800 ans alors que d’autres parlent de 600 ans. L’arbre est plus que mystique, selon son conservateur. «Même pour couper une branche, il faut avoir l’autorisation des esprits et leur faire des offrandes», explique-t-il. 

 

Cet arbre protège tous les fils de l’île, même s’ils sont ailleurs. Et le vieux conservateur raconte : «Quand quelqu’un vous fait du tort, il faut venir ici, prendre un coquillage et confier sa peine au baobab. Il vient avec moi prendre un bain mystique et c’est toute la famille de l’offenseur qui recevra une correction de la part du baobab». 

 

Le vieux affirme que cela se fait jusqu’à aujourd’hui, mais vu la sévérité de la punition que reçoit la famille de ceux qui ont fait du tort à leur prochain, il refuse souvent que les gens viennent déposer des plaintes auprès de Mamandeign. Au chapitre des sacrifices qu’il a l’habitude de demander, le conservateur souligne que c’est rarement du porc, mais plutôt des poulets ou des chèvres. 

 

Mamandeign déploie ses branches sur ses fils et les couvre de son ombrage signe de sa sécurité infaillible. Il a un jumeau, un autre baobab. Njangol est son nom. Il se trouve de l’autre côté sur une autre île, au cœur des cimetières. 

 

Moussamolonko ou l’île déserte interdite… 

 

FADIOUTH - Il y a une autre île qui jouxte Fadiouth. Il faut moins d’un quart d’heure de gondole pour s’y rendre. Mais cette île est interdite d’accès à certaines heures de la journée, même pour les natifs de Fadiouth. Au-delà de 13 heures, il n’est plus recommandé d’y aller. Cette île s’appelle Moussamolonko ou encore «Tinding». 

 

Devant elle, c’est une forêt noire qui s’offre en spectacle et qui semble être impénétrable. C’est un endroit très mystique et très peu de gens sont enthousiastes à l’idée de l’évoquer ou de nous y mener. Certains Fadiouthiens pensent que Moussamonko serait une déformation du nom du guerrier peulh Moussa Molo Baldé. Car, on pense qu’il y serait enterré, même si aucune thèse scientifique n’a encore étayé cette hypothèse. Ce qui est sûr par contre, c’est que Moussa Molo fut un lieutenant de Meïssa Wally Dione qui a conquis toute la zone. 

 

Mamagétye, là où Senghor venait faire ses bains mystiques 

 

FADIOUTH - Ne le cherchez pas sur l’île aux coquillages, il n’y est pas. Il faut contourner l’île des cimetières pour l’apercevoir. On peut y accéder à pied quand le bras de mer s’assèche. Sinon, il faut y aller par une gondole. L’endroit est calme. Il se nomme Mamagétye. 

 

Mamagétye, c’est un grand buisson ou gît majestueusement au centre un grand baobab. C’est ici que le premier président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor venait faire ses bains mystiques pour se prémunir du mauvais sort. On raconte qu’il y venait la nuit à bord d’un véhicule banalisé. 

 

Mamagétye est protégé par un animal sacré qui ne se montre que très rarement. Il s’agit d’un varan aux mensurations énormes, selon les Fadiouthiens. Dans son recueil de poèmes «Nocturnes», le président poète écrivait : «J’ai consulté les initiés de Mamagétye au sanctuaire des serpents, ils m’ont dit leur silence, la stupéfaite obscurité de leurs yeux et de leurs oreilles». 

 

 

UNE AUTRE PARTICULARITE FADIOUTHIENNE : Les greniers sur pilotis

FADIOUTH - Lorsqu’on quitte les cimetières pour rejoindre Fadiouth, il ne faut pas se précipiter sur le pont. Il faut prendre une gondole pour aller admirer les greniers sur pilotis. L’embarcation glissera tranquillement sur le bolong ou bras de mer pour se retrouver 10 minutes après en face de ses cases qui juchent sur des échasses piqués dans l’eau. Ce sont des greniers qui ne servent plus maintenant, mais qui ont rendu un grand service aux premiers habitants de l’île aux coquillages. 

 

Le guide raconte que les greniers sur pilotis ont été imaginés par les ancêtres en leur temps pour mettre à l’abri les récoltes, car les incendies étaient très fréquents sur l’île. Aussi, le fait d’écarter les greniers et de les mettre sur l’eau faisait que les rongeurs ne pouvaient pas y avoir accès. Aujourd’hui, c’est sur un petit îlot que se dressent ces greniers. A côté d’eux, des artistes ont ouvert leur galerie. 


affaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    Korkorth

    En Août, 2013 (19:34 PM)
    il n'y a aucun secret à Fadiouth. Que du faux mystique pour épater la galerie
  2. Auteur

    Dgf

    En Août, 2013 (20:33 PM)
    l'africain aime le surnaturel. Mais dés qu'il a les moyens il va se soigner chez les blacns athées qui ne croient en rien du tout : mis à part bosser;
    {comment_ads}
    Auteur

    Boycasa

    En Août, 2013 (21:28 PM)
    J'ai une amie de fadiouth a Montreal elle me parle tellement de fadiouth que j' ai crue que c' est un paradis vers alors que c' est le contraire comment les sereres peuvent-il vivre sur un rocher et des montagnes de coquillage il doit faire trop de bruit en marchant la nuit sur ces tas de coquillages
    {comment_ads}
    Auteur

    Alloum

    En Août, 2013 (21:44 PM)
    Une image vaut 1000 mots.. poste des photos please
    {comment_ads}
    Auteur

    Jaky Boy

    En Août, 2013 (23:46 PM)
    allez y voir et "entendre",c'est grandiose
    Auteur

    Etienne

    En Août, 2013 (00:32 AM)
    merci mame diarra pour ton beau commentaire . "boycasa " fadiuoth est une petite merveille du sengal malheureusement peu le connaissent . toutes les iles du saloum sont tres jolies mais aussi tres mystique . je suis de joal et je peu t'assurer que tout ce que dit l'article est vrai. il y a toujours eu des conflits entre joal e t fadiouth je me rappel quand on etait jeune surtout pour les nawetan mais ils sont tous parents . fadiouth est vraiment jolie . sur ses esprits si tu n'es pas serere tu ne pourras y croire mais moi en tant que fils de serere je connais bien et je peu t'assurer que s'est une realitèè sur l'ile de fadiouth et aussi sur mamegetye qui est mon protecteur .
    {comment_ads}
    Auteur

    @ Mame Diarra

    En Août, 2013 (01:49 AM)
    Voila une bonne occasion , de vous re-baptiser ...MAMEGETYE...!

    Comme vous etes chretienne , ce nom vous irait mieux , que celui

    de la maman de Cheikh Ahmadou Bamba !:)

    Depuis que j'ai note votre mestissage serere , je ne vous attaque plus !:)

    Je vous souhaite , d'avance , une bonne journee..!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    NB...J 'ai de profondes racines, dans cette region du Senegal !  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  

    Le sang noble ne se perd pas , certes !:)
    {comment_ads}
    Auteur

    Touriste Senegalais

    En Août, 2013 (01:49 AM)
    Sur le plan culturel, Fadiouth regorge de beaucoup de choses. Mais la mairie les habitants doivent faire des efforts sur le plan de la salubrité. C'est très sales, et les jeunes qu'on rencontre sont la plupart des alcoolique. Il y a rien de merveilleux a Fadhiout, arrêtez de nous faire croire ce qui n’existe pas. Si c’était propre c'est un village accueillant mais les ordures et les excréments des animaux sont le décor de cette ile. chers serreres, faites un effort sur le plan de la salubrité
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme33

    En Août, 2013 (02:11 AM)
    Je suis surpris de voir un excellent article sur seneweb... c'est très rare... toutes mes félicitations!!!

    @touriste-senegalais: votre commentaire est pertinent certes... mais tout le Sénégal est sale, je ne connais pas un endroit propre au Sénégal... le problème est global...

    @Mame Diarra : vos commentaires sont très réfléchis
    Auteur

    Saleté

    En Août, 2013 (04:57 AM)
    Le probleme de fadiouth est que c'est dégueulasse.

    J'ai fait la meme remarque sur le haut du phare des mamelles le responsable du phare n'est pas responsable on voit des immondices et poubelles à l'air libre.

    J'ai vu cela aussi un peu juste au débarquement à l'ile de Gorée à gauche plage pas propre.



    En résumé nos responsables touristiques sont soit sales, soit pas responsables.

    Quand on a des ambitions de développer notre tourisme il est inacceptable ces niveaux de légéretés. Pays sale.
    {comment_ads}
    Auteur

    @dgf

    En Août, 2013 (08:54 AM)
    C'est une caricature, pourquoi forcément athées je te rappelle que la médecine à traverser plusieurs millénaires et plusieurs civilisations. Cette athéisme est récent. Sais tu que des pays comme Cuba ou L'Arabie saoudite ont parmi les meilleures structures médicales du monde. C'est juste que notre relation avec la France est historique et constitue surement le voie la plus rapide de traitement, vu que ces structures ne sont pas disponibles ici.
    {comment_ads}
    Auteur

    Cane

    En Août, 2013 (10:53 AM)
    Fadiouth, ma fadiouth un grand merci a l'auteur de cet article, juste quelque correction: on dit MAMANGUEJE et TIDINE. Mon Dieu tu m'as envoye loin, les souvenirs d'enfance, c'est une ile unique. En lisant ton article malgre la distance, on dirait que je suis repartie encore. MYSTIQUE elle l'est vraiment et la restera. La tolerance entre chretiens et catholiques date de longtemps et je vais en profiter pour te dire le pourquoi parce que dans une famille fadiouthienne tu trouves des frères et soeurs meme pere et meme mere de religion differente. et ca m'a toujour facinee entant que fadiouthienne d'ailleurs ma maman est enterree a un metre des premiers tombeaux des musulmans et elle etait catholique. Merci encore une fois.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sangomarien

    En Août, 2013 (11:07 AM)
    La region dans son ensemble ne compte guere 97 %...! :-D 

    La....Mamediarra ..., vous avez invente ce chiffre !.... :dedet: 

    Les chretiens y representent peut etre 43 %...et pas plus ,

    car avec le temps ils sont devenus allergiques au...SEUNGUE.. :-D 

    a.n.y.w.a.y......  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  ...A part bien sur le Cardinal Adrien Sarr qui doit adorer ca !

    Dans tous les recoins du Senegal , le baobab , souvent situe au centre du village

    a ete venere , par les animistes !..Mais pourquoi , on evoque le varan , comme animal fetiche , au pays ?

    Peut etre que quelqu'un pourrait nous donner des explications sur cela .

    Cet animal n 'est pas de mes favoris , certes ! :-D ....WASSALAM...a tous ..! :sn: 
    Auteur

    Sangomarien Bis

    En Août, 2013 (11:15 AM)
    Sur quelles statistiques , se base cette...MAMEEDIARRA..???!!! :-D 

    Le chiffre , exagere de...97 %..., est sa pure invention.., surement !:)

    WASSALAM...avec mes salutations toutes particulieres , aux habitants de...Joal..!:)
    {comment_ads}
    Auteur

    Sèrère_et_fier

    En Août, 2013 (12:02 PM)
    un article riche d'enseignement! je ne connais pas Fadiouth mais je sais que plus de la moitié est catholique d'aprés mon sondage. Au fait tous les étudiants de Fadiouth que j'avais rencontré à l'université sont catholiques. De là je me permet de confirmer mon hypothèse.

    J'aime bien Joal Fadiouth et mon rêve c'est d'y aller un jour! UN FADIOUTHOIS POUR ME GUIDER?
    {comment_ads}
    Auteur

    O Mbé Fadial

    En Août, 2013 (13:16 PM)
    NDIOKA NDIAL ( Mercie beaucoup... ) S'ENRACINONS nous et VISITONS le PASSE. ça nous PROFITERAI d'avantage mes CHERS.

    OUI mes chers C'est tellement BEAU d'avoir des REPERES

    La MODE ne doit pas nous mener à faire table rasa du PASSE
    {comment_ads}
    Auteur

    Trompée Par Un Fadiouthien !!!

    En Août, 2013 (13:52 PM)
    une île unique au monde avec ses spécificités mais aussi avec ses truands, surtout en la personne de louis alphonse jacques sarr connu sous le nom de papis qui continue de flouer des personnes en les apeurant avec le mystique de son village. détournements de deniers, extorsion de fonds, attouchements sexuels,etc. nous étions un groupes de jeunes avec un idéal et avons croisé sa route ce que nous regretterons toute notre vie !!!



    faites attention à cet énergumène en allant visiter cette belle contrée où il y a beaucoup de gens nobles et dignes de véritables séréres.
    Auteur

    Ndidiayois !

    En Août, 2013 (14:02 PM)
    très bel article ! mais en rafle d'images pour mieux illustrer chaque partie 6/10 serais je tenté de noter.

    {comment_ads}
    Auteur

    Cane

    En Août, 2013 (15:05 PM)
    Pourtant Mame Diarra n'a pas trop exagere, en ma connaissance a FADIOUTH et non la REGION comme le contestent certains, les catholiques sont 90% au lieu de 97%, juste une petite difference comme l'indique MAME DIARRA, je vous l'eclaire en tant que fadiouthienne. Qui connait bien Fadiouth sait que les catholiques sont dominants mais sans le faire peser au fadiouthien car on a compris qu'avant d'etre catholique ou musulman on est un etre humain d'abord. NOU BASSANAM.

    A propos du VARANT comme disent les Ivoiriens: laisse VARANT ou tu l'as vu ou tu l'as entendu si tu ne veux pas probleme. ne l'attaque s'il ne l'a pas fait. A bon entendeur salut
    {comment_ads}
    Auteur

    Singyam

    En Août, 2013 (09:27 AM)
    Cet article regorge de richesses historiques. Les auteurs ont fait un immense travail d'investigation. Cependant, la forme contraste avec la richesse du contenu. Peu importe la composition religieuse de la population, dès lors qu'elle vit en harmonie et qu'elle privilégie le lien familial.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (16:02 PM)
    Cane, la Fadhitienne qui connait bien Fadhiout vous parlez d'être humain, mais il y'a certaines familles qui ne tolèrent pas les mariages mixtes - musulmans chrétiens ou juste parce que l'un est fils de noble et l'autre castrée. lolll. j'en rigole pas c'est fou ces histoires. Dieu connait l'être humain

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email