Mardi 18 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

Les femmes vont assurer la renaissance du cinéma, selon un réalisateur

Single Post
Les femmes vont assurer la renaissance du cinéma, selon un réalisateur

La renaissance de la culture et du cinéma sénégalais appelle davantage d'implication des femmes l'élaboration des scénarios, selon Masseye Niang, auteur et réalisateur.‘’Il est temps que les femmes participent à l’écriture des scénarios. Nous devons avoir l’espoir que le cinéma va renaitre’’, a-t-il dit, lors de la troisième édition du mois du cinéma au féminin. ‘’Pour faire une renaissance, il faut le donner à un être qui sait procréer. Nous sommes à un moment très critique de notre histoire, c’est la renaissance du cinéma et celle de la culture’’, a-t-il relevé.

 Niang a relevé la présence des femmes à la 23ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), estimant qu'il s'agissait d'"un symbole". Selon lui, la participation des femmes a manqué au cinéma sénégalais. ‘’Elles ont toujours le droit être comédiennes comme ce qu’on voit aujourd’hui au niveau des théâtres et des téléfilms’’, a-t-il cité. ‘’Le cinéma a toujours été au féminin à Hollywood (...), au niveau de l’écriture, du scriptage et de l’assistanat, la femme a toujours été choisie pour être la seconde de l’homme qui est un élément qui ne sait pas se raffiner’’, a-t-il indiqué. 

L’auteur-réalisateur a estimé qu'à un certain moment de l'écriture, ‘’le regard de la femme est si clair qu’elle rend le scénario ou le découpage que l’on fait assez fluide’’. ‘’Le cinéma est un métier de femme. Il y a tellement de métiers de femme dans la chaîne de production que sans elles, on a l’impression que l’équipe ne vit pas. Ce sont les scripts et autres qui ont révolutionné le cinéma américain’’, a-t-il expliqué. Niang, qui a pris part à la projection du film "Les Mamans de l'Indépendance" de la réalisatrice Diabou Bessane, a indiqué qu'il fera ‘’partie des films qui seront cités dans le monde du cinéma’’. ‘’Le cinéma sénégalais est aujourd’hui porté par ces nombreuses femmes qui s’affirment de plus en plus derrière la caméra et devant l’écran. Elles sont nombreuses et invisibles’’, a-t-il poursuivi.



6 Commentaires

  1. Auteur

    Law And Order

    En Mars, 2013 (02:51 AM)
    A la seule condition qu elles apprennent a maitriser cet art!Il est vrai que dans le domaine de l interpretation,on a de bonnes actrices et de bons acteurs mais ce n est pas tout.La tendance au senegal est de toujours penser a faire du gorgorlou,en se disant qu on est assez intelligent pour arriver au sommet.Cela est une illusion qu il faut enlever de l esprit des jeunes senegalais.Il y a un adage bien de chez nous qui dit:LOO NEWOUL NDONGOOM,MEUNOO NEKK SERIGNAM!Et quand je dis etudier,cela ne veut pas dire se coller aux basques de ces soit disant veterans du theatre populaire qui eux memes devraient frequenter une ecole d art dramatique pour faire mieux que ce qu ils font.Il est grand temps que nos autorites investissent dans la formation de nos artistes,musiciens comme cineastes pour donner un second souffle a ce domaine qui se meurt.
  2. Auteur

    Prof.

    En Mars, 2013 (07:13 AM)
    Fete confiance a awa sene sarr OUBIEN AWA CHEIKH DIOUF OU ASSY DIENG DES FEMME QUE JE SUIS ET QUI TRIONFLE TOUJOURS BRAVO A CES DAMES MES REFERENCE JE V KIFF TROP
    {comment_ads}
    Auteur

    Salambaye

    En Mars, 2013 (07:26 AM)
    Le cineaste c'est un peu comme l'entraineur d 'une equipe de football,il peut orienter aider les acteurs mais il peut pas les amener à etre vrais à etre genereux dans leurs roles...........il faut des generations pour relever le cinema senegalais car c'est la mentalitè la culture des uns et des autres qu il faut remodeler.......La chaine nationale rts 1 qui pouvait les aider à s'orienter à l'echel national,elle prefere "les taukhidaunas" d'aida patra et amy potè...........et les precheurs qui prechent et qui prechent encore inlassablement les memes causeries des annèes 50,jamais ils comptent changer de disquette...........pour avoir un resultat on prepare en meme temps les populations et les acteurs du futur cinema sinon il y aura forcement un decalage entre le public et les comediens.........la rts1 ,doit commencer des maintenant à faire suivre les senegalais de petits films africains ,pour les guider,les canaliser les faire aimer le genre de film que nous voulons pour le pays.........En effet l'axe dakar - st louis est pourrie dejà on peut rien batir avec ces gens bourrès de lacunes...........il faut des cervelles maniables façonnables pour reprendre le bon chemin ...mais les "sanex" serigne ngagne vraiment c'est pour les gamines.....pour reussir le cinema aussi on doit forcement passer par de bonnes emissions culturelles (litterature,poesie ,theatre) et biensùr des encadreurs africains libres dans leurs gestes .....il faut beaucoup de patriotisme comme sembene ousmane pour pouvoir changer le cours des choses mais si on s interesse uniquement aux financements de l etat,on lance des cris de guerre vides de sens pour rien.
    {comment_ads}
    Auteur

    Laay

    En Mars, 2013 (08:42 AM)
    temps yi mom seneweb cinema la xam on a d'autres priorités way!
    {comment_ads}
    Auteur

    Fan De Cinema

    En Mars, 2013 (11:32 AM)
    Et pourtant il y'a des cinéastes sénégalaises Angele Diabang, Khady Sylla , Aicha Thiam,ect..... ces des femmes discrètes qui bossent dans leur coin et on deja a leur actif pas mal de film et des prix a l'extérieur. BRAVO A VOUS LES DAMES
    Auteur

    Joobajubba

    En Mars, 2013 (12:47 PM)
    C'est du vrai Massèye Niang :-D  :-D  :-D 

    Comment nos chères femmes pourraient rebooster le cinéma sénégalais? Elles seraient formées où? Et avec quels matériels et quels formateurs? Leurs films seraient vus dans quelles salles?

    Allez! Massèye!

    les problèmes sont énormes dans ce domaine et dans ce Sénégal où il n'y a plus de salles de cinéma.

    La seule possibilité technique de formation reste la vidéo... Ne devrait-on pas foncer dans ce créneau et faire une réorganisation sérieuse du cinéma sénégalais? :sad: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email