Jeudi 20 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

Souleymane Bachir Diagne philosophe au Musée Dapper

Single Post
Souleymane Bachir Diagne philosophe au Musée Dapper

Le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, donnait une conférence, le week-end dernier, au Musée Dapper à Paris sur le thème «Philosopher en Afrique». Thème auquel il a consacré son dernier ouvrage, L'encre des Savants, paru aux éditions Présence Africaine. Normalien, agrégé de philosophie, celui qui passe pour un des principaux penseurs contemporains du continent africain enseigne à l'université de Columbia à New York.

 

RFI : Souleymane Bachir Diagne, vous dites dans L’Encre des savants que l’enseignement de la philosophie africaine se développe, notamment aux Etats-Unis. Mais qu’entendez-vous par philosophie africaine ?

 

Souleymane Bachir Diagne : C’est l’enseignement non seulement des grands penseurs africains mais également d’un certain nombre de thèmes sur lesquels les philosophes africains ont travaillé plus particulièrement. Un exemple : il y a une réflexion menée par les philosophes africains autour de l’oralité : que signifie une culture orale ? Est-ce que la philosophie est encore possible dans une société où le régime dominant est un régime d’oralité ? Et qu’est-ce que la transcription écrite apporte ou fait perdre ?

 

Depuis quand parle-t-on de « philosophie africaine » ? A quand remonte cette notion ?

C’est autour de la Deuxième Guerre mondiale, pour l’essentiel autour du livre d’un Belge, le révérend père Placide Tempels,que se noue cette association entre Afrique et philosophie.

 

Un Belge installé au Congo ?

Voilà. Au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, il écrit un livre, La Philosophie bantoue, qui aura un succès extraordinaire - parce que c’était la première fois qu’on associait l’idée de la philosophie avec un peuple africain - si l'on met à part un livre paru quelques années plus tôt, mais qui lui s'intitulait Philosophie primitive.

 

Jusque-là, on n’associait jamais à l’Afrique l’idée qu’il puisse y avoir une pensée, une philosophie africaine ?

Mais non. Pour deux raisons : d’abord, on estimait que la philosophie était véritablement l’expression ultime de la civilisation européenne. On apprenait que l’histoire de la philosophie était européenne de part en part. Elle commençait avec le monde grec et elle venait jusqu’à notre modernité et notre postmodernité. Ça, c’était une première raison. La deuxième, c’est qu’on n’allait pas à la fois dire que des sociétés primitives qui avaient besoin de recevoir la civilisation européenne étaient porteuses d’une chose aussi sophistiquée qu’une pensée philosophique.

 

Dans votre livre, vous semblez dire que la philosophie africaine, notamment telle qu’on la présentait après les indépendances, une philosophie qui fait primer le collectif sur l’individu, que cette vision de la philosophie africaine a servi de prétexte aux régimes post-Indépendance pour, en quelque sorte, étouffer les libertés individuelles et les droits de l’homme.

Absolument ! Mobutu Sese Seko n’a pas arrêté de faire appel à la « tradition africaine » pour justifier que le chef soit tout puissant. C’est une sorte de fabrication de la tradition qui a ainsi été utilisée. Et l’un des aspects de cette fabrication, c’est de dire que l’Afrique ignorait les droits individuels, que ce qui était important, c’était la collectivité, et que donc l’individu n’avait pratiquement que des devoirs envers le collectif et pas de droits. Cela est faux. Je pense ici à ce qu’on appelle  le « Serment des Chasseurs » ou la « Charte du Mandé ». En Afrique de l’Ouest, les chasseurs mandingues se sont donnés un ensemble de règles au sein de leur confrérie – une sorte de société secrète. Et ces règles affirment l’importance de la vie humaine individuelle et l’importance des droits qui y sont attachés - insistant sur les droits à l’expression, le droit de pouvoir faire ce que l’on pense faire...

 

A la fin des années 1970 et au début des années 1980, vous êtes rentré à Dakar et, avec d’autres, vous avez créé un enseignement de la philosophie…

De la philosophie des sciences…

 

C’était aussi l’époque qui a suivi la révolution iranienne...

Oui. Et c’est l’autre enseignement que j’ai créé : l’enseignement de l’histoire de la philosophie dans le monde islamique. L’idée était celle-là : rappeler, dans une société musulmane pour l’essentiel, comme l’est la société sénégalaise, qu’il y a dans l’islam une tradition de pensée critique, une tradition d’un islam de lumière. L'esprit qui pose des questions et qui fait barrage au fanatisme est également interne à l’islam.

 

Où en est l’enseignement de la philosophie aujourd’hui sur le continent africain ?

L’enseignement ne peut être que dans l’état où les universités sont elles-mêmes. Les universités ont beaucoup de problèmes, la démographie et les infrastructures étant ce qu’elles sont… J’ai moi-même participé dans mon pays à une commission de réforme de l’enseignement supérieur, et j’espère que ces réformes adoptées vont remettre le système sur les rails.

 

Vous êtes quelques-uns à garder un lien avec le continent. Mais d'après l'Encyclopédie d'Oxford consacrée à la pensée africaine - Oxford Encyclopedia of African Thought -, la plupart des philosophes africains sont basés aujourd'hui notamment aux Etats-Unis...

C'est vrai, il y a des publications importantes de philosophie africaine aux Etats-Unis dont on se dit « Mon dieu, ces publications ne peuvent avoir lieu finalement qu’ici, aux Etats-Unis, avec la concentration de philosophes africains qui s'y retrouvent ». Et bon... C'est un état de choses qui va durer encore un peu. Mais il est important que le lien ne soit jamais rompu avec le continent, que les philosophes installés par force des choses à l'étranger gardent le contact, gardent des enseignements, des thésards et soient toujours dans ce réseau qui tient ensemble l'intelligentsia et le monde académique africain où qu'il se trouve.


liiiiiiiaffaire_de_malade

13 Commentaires

  1. Auteur

    Ziz

    En Janvier, 2014 (23:13 PM)
    Bravo Bachir et bonne continuation! je salut votre amour de la sagesse
    • Auteur

      Osez

      En Janvier, 2014 (00:06 AM)
      bachir , peux tu arrêter de nous la foutre tout le temps , les bantous dont tu parles étaient des soudanais juifs originaires de l’Égypte ancienne, donc nul mystère, c'est la " kabbale" originale , ces soudanais sont nos ancêtre à nous les sénégalais et les autres peuples de l’afrique...c'est cette même doctrine juive que des grands érudits juifs et philosophes comme maimonide et tant d'autres erudits ont réadapté avec de la logique pour en faire la tora actuelle ...des grands philosophes arabes en ont fait pareil , on a avicenne , averroés etc...
      s'il te plait bachir , tu n'as aucune mérite , mais comme on dit " au pays des aveugles , les borgnes sont rois " , tu ferais mieux de dire aux sénégalais , qu'on est plus proches des juifs en spiritualité que de n'importe quel peuple sur cette terre...

      vilain , va !
    • Auteur

      Encore Osez

      En Janvier, 2014 (00:20 AM)
      ahhh ! j'allai oublier , vous devinez bien pour l'harmonie de la nation sénégalaise avec nos origines que je vienne de citer là haut , il y'a un intrus dans notre cher sénégal , qui ne sont personne d'autre que les catholiques , qui ont une philosophie diamétralement opposée à la notre , ben, voila ! vous savez ce qui vous reste à faire ..

      wassalam !
    • Auteur

      Albadrou

      En Janvier, 2014 (06:51 AM)
      osez !!!!!! a voir tes écrits on dévine osément que tu sors de l'école wadienne....

      c'est quoi l'école de wade(wadienne) ? c'est là ou l'on trouve tous les fouteurs de merdre de ce pays....
    • Auteur

      Guino

      En Janvier, 2014 (07:51 AM)
      il serait bon de préciser que avicenne (ibn cinna) et averroès (ibn racin) ne sont pas des arabes, mais des persans.
      par ailleurs, la philosophie du ntu a été clairement mise en lumière par plusieurs philosophes : il ne devrait plus y avoir de si grossières confusions !
      le porfesseur bachir diagne est un digne successeur de cheikh anta diop !
    • Auteur

      Ma Ko Wax

      En Janvier, 2014 (16:34 PM)
      osez, arrete de cribler bachir, qui du reste a beaucoup de merite. quand au rabbai moses ben maimon, tout a fait d'accord sur la grandeur de son esprit et de sa pensee. meme aquinas faisait reference a ses oeurvres comme le mishneh torah et le "kitab al qanun" ou canon de la medicine moderne. pour les autres grands penseurs et philosophes arabes, on retiendra surtout al farabi le deuxieme maître après aristote, son centemporain immediate avicennes (ibn sina) et ibn rashd ou averroes après lui sans pour autant oublier l'imam al-ghazali bien qu'il ait critique ses predecesseurs dans "tahafut al-falasifah" pour leur "incoherence"!
    • Auteur

      Ma Ko Wax

      En Janvier, 2014 (16:42 PM)
      correction: le "kitab al qanun" etait plutot l'oeuvre de avicenne ou ibn sina et non de maimonides.
  2. Auteur

    Abdoun

    En Janvier, 2014 (23:58 PM)
    Une tête bien faite
    Auteur

    Sophos

    En Janvier, 2014 (00:03 AM)
    Eminent professeur, tous mes respects. Il faudrait que l'on puisse avec votre soutien éclaircir un certain nombre de préjugés notamment concernant la philosophie africaine. Vous faites notre fierté
    Auteur

    Maïmoune

    En Janvier, 2014 (00:53 AM)
    Il y a bien des penseurs des philosophes Sénégalais et il y en a toujours eu, mais nos intellectuels contemporains des années post indépendances sont nuls et ont été d'une lâcheté extraordinaire en apprenant que les Grecs, les Romains, contrairement aux Indous, aux Chinois et aux Japonais qui ont développé leurs philosophies. Il est temps que nos intellectuels nous sortent une grandes ENCECLOPEDIE des penseurs et Philosophes D'Afrique noire, du 10ème siècle à nos jours, sinon le racisme qui veut que nous ne puissions étudier que les philosophes Occidentaux et Arabes, comme le fait si bien SOULEYMANE BACHIR DIAGNE et tous ses homologues du Sénégal et d'Afrique noire. REVEILLONS-NOUS sinon personne ne freinera les idées reçues sur la pensée Africaine !
    • Auteur

      Boumiputra

      En Janvier, 2014 (08:20 AM)
      la critique est facile. toi qui parle dit nous ce que tu as produit? bcp de pays africains viennent juste de celebrer 50 ans d'independance. les grecs precurseurs de la philosophie occidentale datent plus de 2500 ans, les arabes avec l'islam 1400 ans, les chinois avec confucius, les hindous de meme, avaient developpes une pensee philosophique ecrite depuis des millenaires.

      laissons le temps au temps et les africains avec l'evenement de l'ecriture, ils developperont cette philosophie africaine.
    • Auteur

      Whatcham

      En Janvier, 2014 (08:35 AM)
      tu confonds independance et existence en tant que nation, peuple, société. il y a une grande differente. les societes africaines sont les plus anciennes au monde.
    • Auteur

      Boumiputra

      En Janvier, 2014 (12:01 PM)
      a whatcham, a part les hieroglyphes et les ethiopiens dit moi, quelle est la société africaine qui durant son existence a développer une philosophie écrite. il faut bien relire mon commentaire.

      et meme les textes de l'ancienne egypte hiéroglyphes ne comportent pas une littérature philosophique. voila la grande question?

      biensur que l'egypte ancienne a été la premiere civilisation, et que toutes les sociétés africaines ont eu a développer une philosophie. mais généralement cette philosophie était orale, transmise de generation en generation par la tradition orale. donne un texte ancien écrit pendant l'antiquité par un auteur africain? alors qu'on etudie jusqu'a aujourd'hui les oeuvres de platon, aristode, confucius, budha, etc... beaucoup de penseurs africains ont commence a écrire avec l'arrives de l'islam particulièrement avec les almohaddes et almoravides.

      maintenant, cette philosophie orale existante doit être étudiée et vulgarise par les langues écrites que les africains ont acquis avec les arabes et les colons, ou en créant nos propres langues écrites comme le swahili, l'éthiopien etc....voila ma pensee, si je peux être explicite.
    • Auteur

      Whatcham

      En Janvier, 2014 (18:12 PM)
      toi meme tu dis que: "beaucoup de penseurs africains ont commence a écrire avec l'arrives de l'islam particulièrement avec les almohaddes et almoravides" maintenant dis moi si cette periode est avant ou apres les independances? arreter d'utiliser les 50 ans d'independance pour justifier notre echec. que ca soit en philosophie ou en science, notre retard est le resultat de politiques d'education minable et de modeles de societes degenerantes comme le senegal d'aujourdhui.
    Auteur

    Jiby

    En Janvier, 2014 (04:56 AM)
    Merci Professeur, nous tendons vers un métissage philosophique arabe, occidental et africain. Mais il nous faut nous enraciner. Tout développement est soutenu par une philosophie spécifique, c'est pourquoi l'Afrique a besoin de sa propre philosophie si nous voulons nous développer. Notre malheur est que la plupart de nos intellectuels connaissent mieux les philosophes occidentaux, et bien nous les aidons à mieux nous contrôler. Notre système éducatif ne crée pas en nous un esprit critique, de tout remettre en cause.

    Il nous faut une relecture de nos sciences sociales historiques et contemporaines pour préparer l'avenir de l'Afrique.
    Auteur

    Pharoah

    En Janvier, 2014 (10:27 AM)
    Surtout pas de métissage avec les Arabes et la religion musulmane tant que celle ci refuse toute critique constructive .....ce n'est pas un malheur mais une chance de connaitre les philosophes occidentaux car ils ont posés toutes les questions concernant l'Homme et cet enseignement permet de développer un esprit critique et curieux

    Quand à la philosophie Africaine , pour l'instant c'est une friche à mettre à jour
    • Auteur

      Boumiputra

      En Janvier, 2014 (12:08 PM)
      a pharoah, si on ne connait pas bien l'histoire, il faut se taire. cette philosophie dite occidentale a beaucoup emprunte a la philosophie arabe et musulmane. les grecs sont connus surtout aristode a partir des eouvres écrites sous le magistère de al mamoun dans l'empire de abassides de bagdad. quand en andalousie, il y avait toute une pensee philosophique et scientifique du 7e au 12e siècle en cette période, ceux que tu glorifies comme occidentaux aller apprendre chez les arabes et musulmans de cordoba.
    • Auteur

      Ma Ko Wax

      En Janvier, 2014 (16:57 PM)
      d'accord avec toi sur tout ce que tu as dit plus haut saud sur les philosophes arabes qui ont eu a faire connaitre aristote et platon avant lui. je veux dire que maimon, ancient philosophe, penseur, et medecin juif ne a cordoba en espagne en 1135 et mort en egypte en 1204, n'etait pas le premier des anciens philosophes a jouer ce role! c'etait plutot al-farabi ne en 872 et mort en 950, denome le second maître (après aristote). d'ailleurs c'etaient ibn rashd et maimon qui l'avaient denomme le seond maître. le troisieme maître fut l'ancien eleve d'al-farabi, le prince des savant ibn sina ou avicennes (980-1037). maimoun qui est ne en 1135 est venu bien après eux!
    Auteur

    Cesbien

    En Janvier, 2014 (10:46 AM)
    tous ça est beau mais avant de faire debattre les idées ils faut remplire les poches raisonnons vous voyait que nos plus grands philosophes africains evoluent en amerique et pourtant la philosophie ne depend pas du milieu pour perdurer mais on peut comprendre que ces "grands philosophes" philosophe q'ils sont ont compris que de nos jour philosophie et argent est un sujet d'actualité et qui cherche de l'or en quantité va a la source . c'est pour vous dire que retenir des noms ou des epoque philosophique est bon mais il serais mieu de philosopher en faveur des realités actuels :sn: 
    Auteur

    Pharoah

    En Janvier, 2014 (15:08 PM)
    boumiputra je préfère rire de ton ignorance : Socrate est né 500 ans avant JC , puis Platon , Aristote ... bref les premiers philosophes musulmans sont arrivés 1000 ans plus tard après les Grecs et les Romains !!!!! L'Eglise Catholique avait mis à l'index les oeuvres d'Aristote entre autres . Apres la reconquête de l'Espagne l'Europe Catholique a voulu ratrapper son retard et a investit l'éducation (ordre des Jésuites ) repris les travaux de mathématiques ,astronomie et autres des savants musulmans....ce qui a débouché sur la Renaissance puis le Siècle des Lumières , par contre l'age d'or de la civilisation musulman s'est éteint au 13è siècle et la civilisation musulmane n'a plus rien produit depuis ce qui explique le retard effarant des populations musulmanes à travers le monde !

    Comme 1ere civilisation avec L'Egypte il y a eu Sumer et la Chine!
    • Auteur

      Boumiputra

      En Janvier, 2014 (10:46 AM)
      a pharaoh, tu ne fais que confirmer ce que j'avance. entre la periode des socrates jusqu'a l'arrivee des penseurs musulmans 1000 ans apres; ou en europe on avait pu developper une grande effervence philosophique et scientifique? il faut donner des centres de la connaissances ou d'auteurs connus dans ce domaine philosophique platonique et socratique. tu parles des catholiques, donne des references please.
    • Auteur

      Ma Ko Wax

      En Janvier, 2014 (17:23 PM)
      on peut citer st. anselm et surtout thomas d'aquin, comme les plus grands philosophes et theogiens de l'eglise. aquinas qui a fait la synthese de la philosophie aristotelicienne et des principes du christianisme citait frequemment les premiers philosophes musulmans comme averroes et compagnie de meme que le philosophe juif maimon.
    Auteur

    Jules_keurgui

    En Janvier, 2014 (18:47 PM)
    Bonjour Pharoah,





    Il faut preciser que meme si Socrate est ne 500 ans avant JC, son disciple Platon est bien alle en Egypte, avant la constitution de sa philosophie de la maturite.



    Or cette Egypte etait assise sur une civilization deja plurimillenaire, puisque precisement ayant 3000 ans d' histoire.



    C' est d' ailleurs pourquoi le Philosophe allemand Hegel detache l' Egypte de l ' Afrique, tout comme le Maghreb. Quand il parlait de l' afrique, il la separait du nord et ne considerait que la zone subsaharienne.



    C' est d' ailleurs ce que Cheikh Anta diop va contester et donc etablir l' anteriorite des civilisations negro-africaines passe par l integration de l Egypte comme partie de l' Afrique. Son disciple Theophile Obenga aussi suivra la meme voie.



    L' enjeu c est de reecrire l' Histoire de l' Afrique, la veritable Histoire de l Afrique, comme Joseph Ki Zerbo l' a suggere.



    Bien a vous, Jules
    Auteur

    Osez

    En Janvier, 2014 (23:02 PM)
    Comme d’habitude, je met mon commentaire ,il s'en suit des tonnes d'autres commentaires dérivés qui sont dérivés de ma source et mes idées , comme quoi que , ma matière grise est du " GRAAL " pour ne pas me vanter ! :love:  :love:  :love: ...Ce qui ne me surprend guère , vu que je l'ai HÉRITÉ ...il m'arrive de me demander ce que je fous dans ce site ( seneweb ) qui ne m'aide nullement à élever mes neurones , mais Bon ! , comme tout NOBLE , on est dans l'obligation de veiller sur nos compatriotes sénégalais sans distinction de rang social , en leurs faisant réfléchir avec nos petits commentaires souvent provocateurs jadis !



    NB: " TEI DOUNIOU KHADI MOUKE TAI DI KO DEIFFE, DAKHE SOUNIOU WARIGARE LA "



    signature :

    UNE NOBLE QUI VOUS AIME TOUTES ET TOUS !  :up:  :up: 
    Auteur

    Amidusen

    En Janvier, 2014 (01:13 AM)
    je suis d'accord avec Pierre Burgelin quand il dit que le contrat social n'est qu'une forme de violence deguisee.

    C'est un contrat de domination des riches sur les pauvres. Au nom de ce contrat social il est plus facile meme de diriger les etats africains que dans le collectivisme. Le neocolonialisme et la domination des societes occidentaux est rendu plus efficace meme avec la democratie protege par un contrat social. La repression devient legale en meme temps. Les libertes individuelles existaient meme dans la societe traditionnelle mais le collectivisme etait le niveau de developpement. Le collectivisme est un contrat qui permettaient de regler les problemes et maintenir un status quo. Le contrat social est necessaire pour le development mais il doit cesser de servir les riches uniquement ( mon point de vue)

    Auteur

    Lignes Ennemies

    En Janvier, 2014 (13:07 PM)
    Il fut un temps où ce genre d'articles aurait suscité des commentaires et des contributions d'une très grande pertinence.
    Auteur

    Oumy

    En Novembre, 2014 (17:46 PM)
    j voudrai savoir s k souleymane a realise



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email