Samedi 27 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Developpement

Dakar se dote d’une usine de fabrication de pavés pour réduire l’ensablement

Single Post
Dakar se dote d’une usine de fabrication de pavés pour réduire l’ensablement
L’usine de fabrication de pavés qui a été inaugurée, vendredi, vise à embellir et assainir la ville de Dakar afin de réduire l’ensablement, a indiqué le maire de la capitale, Khalifa Ababacar Sall, ajoutant qu'elle permettra aussi de lutter contre le chômage des jeunes.

‘’Ce programme, qui devra s’étendre sur cinq années, vise à embellir et assainir la ville de Dakar par le pavage des rues afin de réduire l’ensablement et de lutter contre le chômage des jeunes par la création d’emplois’’, a souligné M. Sall, lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine.

Cette inauguration entre dans le cadre de la politique d’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations de la ville de Dakar, par la mise en œuvre d’un ‘’Programme de production et de pose de pavés par l’utilisation des techniques à haute intensité de main d’œuvre.’’

‘’Dans quelques années, nous voulons que Dakar change de visage. Et pour y arriver, nous sommes conscients qu’il faut améliorer le cadre de vie des populations, tout en réduisant le taux élevé du chômage’’, a soutenu Khalifa Ababacar Sall.

‘’Le pavage de la place de la Nation va démarrer en début de semaine prochaine. Il s’en suivra les avenues Jean Jaures, Felix Eboué, Malick Sy et Bourguiba’’, a-t-il ajouté, exhortant les maires d'arrondissement à ''entamer le pavage dans leurs quartiers’’.

‘’Le gouvernement, dans sa politique de développement, compte renforcer les rôles et missions dévolus aux collectivités locales’’, a indiqué pour sa part Cheikh Bamba Dièye, ministre de l'Aménagement du Territoire et des Collectivités locales, qui a prit part à la cérémonie d’inauguration.

‘’Les collectivités locales doivent participer au changement de la capitale et renforcer son attractivité. Le maire doit être davantage performant pour changer le décor de la ville afin d’inciter les autres collectivités locales à prendre exemple sur Dakar’’, a-t-il estimé.

Cheikh Bamba Dièye a également invité les acteurs politiques et les autorités à faire en sorte que les populations puissent les évaluer dans leur travail, à mi-parcours et à la fin de leur mandat.

‘’Les populations nous ont confié des projets pour développer notre pays. C’est à nous de poser des actes concrets au cours de notre mandant en jouant un rôle de leadership dans tous les projets de développement que nous entreprenons’’, a-t-il dit.

‘’Ce programme de pavage, qui compte 800 employés, va coûter dix milliards de francs CFA. Il va employer, en 2013, près de 2000 jeunes chargés de la production et de pose de pavés’’, a annoncé pour sa part le coordonnateur des maires dans le cadre du pavage, Moussa Sy.


affaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Deug

    En Septembre, 2012 (18:26 PM)
    c'est du bien , ça permettra en plus d’embellir et de trouver du boulot mais aussi réduire l’ensablement de le ville qui rétrécit la route, mais aussi bloque les caniveaux accentuant ainsi les innondations
  2. Auteur

    N'importe Quoi !

    En Septembre, 2012 (19:26 PM)
    c'est bien toute activité économique est à encourage.



    Contre le sable on pourrait aussi préserver les arbres, les espaces verts et arroser (irriguer)



    je suis surpris de voir que l'eau qui coule à terre quand on lave la vaisselle arrive à faire pousser l'herbe.



    Sans parler de l'est du Sénégal et encore moins du Sud, Dakar n'est pas un désert.



    On a juste fait du n'importe quoi au niveau de l'urbanisme et de l'environnement.



    Attention avec les pavés c'est très bien pour les villas, les centres commerciaux et les espaces de loisirs;



    En ville ils peuvent servir lors des manifestations....

    {comment_ads}
    Auteur

    Lamine

    En Septembre, 2012 (19:57 PM)
    Mais de grace que les marchands ambulants n'y campent pas,allez au marché tiléne et au marché hlm,c'est pathetique,on a beau faire des pavages mais il y'a des préalables,dire à ces ambulants que la rue n'est pas un magasin à ciel ouvert.on paie des impots et n'avons pas droit à des trottoire cleans,dear galsen,à quand une assise nationale sur le civisme ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Ddd

    En Septembre, 2012 (20:13 PM)
    sur les 2 voies de liberté 6,vous verrez comment c'est beau et bien d'avoir des places pavées et fleuries si bien sûr les ambulants ne les squattent pas.le senegalais doit savoir que quelque soit sa condition,il doit se conformer à la légalité,tu ne verras jamais dans une capitale digne de ce nom un vendeur sur la route si ce n'est un marché hebdomadaire et réglementé,si nous voulons nous developper,il faut mettre des regles et les respecter en commencant par le haut
    {comment_ads}
    Auteur

    Jokko

    En Septembre, 2012 (21:12 PM)
    @Mr le Maire de Dakar Khalifa Sall et son équipe .

    en mettant les pavés qu'ils pensent a l'environnement en général et plus particulièrement a la plantation des arbres avec trois groupes de jeunes qui seront chargés de les exécutés ,ceux pour les pépinières des arbres , d'autres pour les transplantations des arbres ,et enfin le troisième groupe pour le suivi l'arrosage le traitement et la gestion arboricole  :up:  :up:  :up:  :up: 

     :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 

     :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up: 
    Auteur

    Assi!

    En Septembre, 2012 (22:45 PM)
    Je sens que ce maire a un bel avenir politique devant lui. Il fait dans le concret. Quand on l'entend parler d'un projet, on le voit se réliser peu de temps après. On ne peut qu'applaudir.

    Sinon, faut pense à la plantation d'arbres si ce n'est déjà fait. Dakar-ville verte, ce serait une excellente chose je crois.

    Quand aux marchands ambulants et les mendiants, c'est maintenant qu'il faut s'occuper de leur cas. ce sont là les premiers maux de Dakar.
    {comment_ads}
    Auteur

    Zed

    En Septembre, 2012 (00:03 AM)
    ills pavent des endroits deja betonnés comme la corniche ca na pas de sens
    {comment_ads}
    Auteur

    Sounougal

    En Septembre, 2012 (21:01 PM)
    Monsieur le journaleu ou se est implantée cette usine de pavage ?

    Pour moi l'urgence première est d'abord de s'occuper de la saleté et des eaux usées qui dégoulinent de partout dans dakar et ensuite regler rapidement l'envahissement humain de la capitale, ensuite on pourra paver.

    On est très deçu quand on traverse dakar la nuit, on voit sur l'avenue William Ponty et ailleurs des carcasses de tables et des catons des vendeurs ambulants, la saleté partout. Il n'y a aucune avenue digne de ce nom ou on peut déambuler de jour comme de nuit. Il ne faut pas oublier que les touristes blancs qui viennent en afrique, c'est pour decompresser(rythme de travail très élévé chez eux) et se ballader sans se faire envahir par les banabanas, les européens aiment marcher sur des longues distances pour se faire plaisir sans être perturés. Il faudra que le maire de dakar prenne en compte tous ces facteurs s'il veut ameliorer la vie à dakar et promouvoir le tourisme.
    {comment_ads}
    Auteur

    Faye

    En Octobre, 2012 (10:49 AM)
    On a vu tout récemment les inondations à Dakar. Le nombre important de route et parallèlement l'absence de système de canalisation adéquat a joué une part importante dans ces inondations;

    Le pavage va encore une fois augmenter les inondations si les collectivités ne mettent pas en place de systèmes adéquats de canalisations.

    Le scénario est simple : plus de ruissellement + moins d'absorption = stagnation d'eau= inondation

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email