Mardi 30 Novembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Developpement

Vera Songwe soutient l'implication des femmes pour une croissance soutenue

Single Post
Vera Songwe soutient l'implication des femmes pour une croissance soutenue

La directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, le Cap-Vert, la Gambie et la Mauritanie, Vera Songwe, a plaidé samedi à Dakar pour l’implication des femmes dans le processus de consolidation de la paix en vue d'instaurer une croissance soutenue en Afrique.

‘’L’Afrique ne peut pas avoir une croissance soutenue sans la paix. Aujourd’hui, l’Afrique est en train de croître à 6% en moyenne (annuelle). L’Afrique ne peut pas avoir une croissance soutenue sans l’engagement des femmes qui constituent 50% de la main œuvre’’, a-t-elle dit.

Mme Songwe intervenait lors de la cérémonie de remise de diplômes à l'intention de la première promotion du master II en genre et consolidation de la paix. Ce programme pluridisciplinaire est déroulé par la Faculté des sciences juridiques et politiques de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Cette promotion compte 30 étudiants venus du Sénégal, du Rwanda, de la Côte d’Ivoire, du Burundi, du Cameroun, du Gabon, du Soudan, du Nigeria, du Mali, du Niger, du Bénin et du Togo.

Ce master bilingue international (français/anglais) a été initié par Femmes Africa Solidarité (FAS) et son Centre panafricain pour le genre, la paix et le développement (FAS/PAC), en partenariat avec l'UCAD et l'Université pour la paix des Nations unies, au Costa Rica. Il est financé par la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique et la Banque mondiale.

Le master II bilingue à orientation professionnelle sur le genre et consolidation de la paix s'adresse aux étudiants et aux professionnels. Il a été conçu pour pallier les insuffisances en termes de formation et répondre aux besoins de protection des droits des femmes dans les conflits armés.

A travers cette formation, des spécialistes africains seront outillés et qualifiés à prendre en charge la dimension genre dans la résolution des conflits et la consolidation de la paix notamment la prise de conscience des rapports entre les questions relatives au genre, le renforcement de la paix et la prévention des situations des conflits.

‘’Aujourd’hui, la croissance et la prospérité de notre continent reposent sur les politiques qui sont mises en place par nos gouvernements pour construire une société équitable basée sur la paix et l’excellence’’, a souligné Vera Songwe.

‘’Nous avons des preuves scientifiques irréfutables que l’insertion de la femme dans l’économie est positive. Positive non seulement pour l’économie, mais surtout positive pour la paix’’, a relevé la directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal.

Bineta Diop, fondatrice et présidente de FAS, a pour sa part déploré les va-et-vient du continent africain en matière de paix et de sécurité internationales. 

‘’L’Afrique a eu des avancées notoires (Liberia, Serra-Léone, Burundi, Rwanda), mais nous sommes loin d’une Afrique paisible, nous en avons comme preuve les cas récents du Mali, de la République Centrafricaine, de la République démocratique du Congo’’, a-t-elle noté.

Pour Mme Diop, la situation sur le terrain interpelle tout le monde et requiert l’attention de tous. ‘’Il faut que nous soyons alertes et que nous puissions trouver des solutions de prévention avant qu’il ne soit trop tard. Nous avons résolu des conflits, mais nous en voyons encore’’, a-t-elle insisté.

‘’C’est en cela que prend tous son sens la création de ce master pour nous. Son enseignement devra continuellement s’adapter à la compréhension des nouveaux risques et des nouvelles menaces, surtout dans cette région du Sahel’’, a soutenu la présidente de FAS.

Cependant, elle s’est réjouie de l’existence de beaucoup d’instruments juridiques adoptés par les Etats africains pour prévenir les conflits. La résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies est un autre instrument qui préconise une participation effective des femmes dans le processus de paix.

FD/SAB


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Latdior2012

    En Mars, 2014 (13:04 PM)
    Cette employée de la BM ne peut nous dire que la banque qui l'emploie détient la clé du développement en Afrique!!!  :sn:  :sn:  :sn: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email