Dimanche 27 Novembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Diplomatie

Alain Jouret, Consul de France au Sénégal : « Il faut essayer de tuer cette idée selon laquelle le consulat se fait de l’argent avec les visas »

Single Post
Alain Jouret, Consul de France au Sénégal : « Il faut essayer de tuer cette idée selon laquelle le consulat se fait de l’argent avec les visas »

Dans un entretien accordé ce samedi au journal L’Observateur, Alain Jouret, le Consul de France au Sénégal, a balayé, d’un revers de main, cette idée largement partagée que les visas rapportent gros. « Je l’annonce officiellement, nous avons zéro euro », a déclaré le diplomate. Et de préciser : « les 60 euros (40.000 Cfa) ont été calculés sur le monde entier pour savoir quel était le coût de la prestation, parce que nous avons l’équipement, les agents et les locaux, etc. ». Concernant les cas de refus, « la réglementation européenne précise qu’il n’y a pas remboursement. Parce que le service existe ». Pour les motivations, Alain Jouret parle de « dossier incomplet », d’insuffisance des « ressources personnelles » de 65 euros (42.637 Cfa) par jour en cas de non hébergement et 32,5 (21.318 Cfa) en cas d’hébergement, et de « fraude documentaire ».

 

Faisant une situation globale du traitement des visas par les autorités consulaires françaises, M. Jouret fournit, entre autres informations, un nombre de 35.000 demandes traitées par an dont 85% pour des besoins de court séjour, 15% pour des longs séjours. Il y a également une grande majorité d’étudiants. 7 sur 10 cas de demandes de visas sont également accordés.


affaire_de_malade

44 Commentaires

  1. Auteur

    Mdibo

    En Août, 2013 (14:47 PM)
    moi cela fait 4 fois de suite qu'on me refuse le visa alors que j'avais tous les documents demandés en bonne et due forme, on ne comprend pas ce qui se passe mais c'est louche en tout cas. Revoyez les mesures Monsieur le consul
    Top Banner
  2. Auteur

    Rapeur

    En Août, 2013 (14:49 PM)
    Visas yaniou sanke guisatouma diabar ak dome dakh visa . Visé nanioula waya sanke ganiou.touki aye vise lawone.moudie mou nék aye vise versa tana sa boula nékh. mais yon bi ma visé fite nale nama..
    {comment_ads}
    Auteur

    Amoulblem

    En Août, 2013 (14:51 PM)
    j suis tro contan sur cet loi kou genoul senegal dou ningène mel gni genoul rek nioy contre lois bi bayèkou rek ngène di def loulène nèkh sunu kaw foulène nèkh dem sans visa sans rien nioune visa ak khalis budul dièkh dangay am sa visa sakh niou rtrnela nane ay argant de poche

    blan de merd racist yu bne ngène vous ette touss maskè rek wayè bakhoulène
    {comment_ads}
    Auteur

    Bab

    En Août, 2013 (15:07 PM)
    calcul

    35 000 demandes X 40 000 F CFA = 1 400 000 000 FCFA = 2 134 286 EURO

    consul dit que c'est pas de l'argent

    {comment_ads}
    Auteur

    Chers Intervenants

    En Août, 2013 (15:08 PM)
    pour le canada méfiez vous c'est la plus grosse arnaque orchestrée au monde pour soutirer tout l'argent du tiers monde et booster leurs économies. Les frais de dossier+ le visa sont exorbitants. N'importe quel pays du monde qui demande aux immigrés de payer des frais aussi chers pour venir travailler va se développer. En plus de celà ils demandent aux gens d'emmener leurs économies!!! lol et ils prennent les meilleurs, les bien portant, les plus diplomés, les ingénieurs et médecins des pays pauvres!! Une fois sur place ils te demandent une expérience canadienne la grosse farce! Du coup il faut s'asseoir sur ses diplômes et faire les petits boulots que les canadiens ne veulent pas faire. c'est de l'esclavage moderne. Le Canada nous pille nos ressources humaines et nos maigres économies et rien ne garantie d'avoir une vie meilleure là bas. Arretons d'être la vache laitière du monde.
    Top Banner
    Auteur

    Sheik Osama

    En Août, 2013 (15:18 PM)
    YOU'RE F..CKING LYING FRENCH BOY. WE DON'T GIVE A DAMN WITH YOUR F.....KING VISAS AND COUNTRY. F....CK THE FRENC!  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :down:  :down:  :down:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Yenamaaarrre

    En Août, 2013 (15:26 PM)
    ET SI ON ESSAYAIT DE NE PLUS ALLER EN FRANCE. IL FAUT QUE NOUS NOUS REVEILLONS LAISSONS LEUR PAYS ET ATTENDONS DE VOIR S'ILS VONT SURVIVRE SANS NOUS. LES FRANCAIS N'ONT RIEN ,ILS VIVENT CACHES SURLE DOS DE NOS PAUVRES DIRIGENTS QUI NE COMPRENDRONT JAMAIS QUE CE PAYS NE PEUT PAS AIMER LES PAYS NOIRS D'AFRIQUE. LES FRANCAIS NOUS AIMENT POUR NOS PLAGES ,POUR NOS COMPLEXES DE GOUVERNANTS ET POUR LE SEXE DE NOS JEUNES COMPATRIOTES. ALLONS CESSONS DE LEUR DEMANDER QUOI QUE CELA SOIT ET ATTENDONS LES; ILS SERONT OBLIGES DE VENIR ET CA A COMMENCE DEJA : QUI VIVRA VERRA
    {comment_ads}
    Auteur

    Dakarann

    En Août, 2013 (15:26 PM)
    venez vite visiter www.dakarannonces.com et publiez vos annonces gratuitement (ordinateur , appartement , voiture)
    {comment_ads}
    Auteur

    Teusss

    En Août, 2013 (15:29 PM)
    comment le consul peut prétendre ne pas ce faire de l argent la l état Français ne vous octroie plus de budget de fonctionnement, vous êtes indépendant financièrement depuis que vous faite payer les demandes, si vous remboursiez les refus de visa j en suis sûr que vous serez plus généreux à les accorder. arrêtez de prendre les africains comme des gens qui ne réfléchisse pas cette époque existé bien mais c'est du révolue
    Top Banner
    Auteur

    Dof

    En Août, 2013 (15:30 PM)
    VISAS CHER OU PAS CHER RESTER AU PAYS quand certain prennent des pirogues de pour rallier l'europe comme faire confiance a un demandeur de visas qu'il est clean
    {comment_ads}
    Auteur

    Golf

    En Août, 2013 (15:36 PM)
    Pour les étudiants c'est pire encore(50 000FCFA Campus france, et 35000FCFA frais visa).

    Mais nak j'ai eu honte un jour quand j'ai vu un grand gaillard pleurer à chaude larmes devant la fille toubab, parceque son dossiers pédagogique n'était pas accepté. Non vraiment ce jour là j'étais pas fier d'être noir franchement nak
    {comment_ads}
    Auteur

    Zebulba

    En Août, 2013 (15:40 PM)
    Cher Monsieur le consul je vous dit , avec tout le respect du à "un" étranger vivant chez nous, que vous êtes le PLUS GRAND FAUX CUL de la planéte. La France a le taux le plus HAUT de refus de visia aux Africains.

    Vous mentez lorsque vous nous dites que l'argent ne "compte pas" c'est faux, les normes Européennes sont une "escroquerie" communautaire car Un service est payé si elle a été effectué correctement.Les demandes de visais ne devaient petre payantes que si elles étaient "Positives" sinon vous les remboursez.

    Une refus de visa doit être motiver, et c'est faire preuve de respect que de motiver vos refus, et je précises que vous ne demandez de ccomplément d'infromation qu'une fois sur 1000 demandes.

    Je vais vous dire une chose; les Africains viendront en Europe comme ils souhaitent et par tous les moyens non pas pour vous "infester", mais juste pour prendre les intérêts de ce qui leur a été pris par vos Pays de Merde. Si cela ne tenait qu'à moi, concernant votre pays, aucun Africains n'y mettraient les pieds et mon pays aurait depuis longtemps rompu ses relations diplomatiques avec vous car vous êtes le pire des pays et celui qui a fait trop d emal à l'Afrique et àses fils et vous continuez toujours à nous prendre pour des demeurés. La France n'a réllement aucune attractivité, en tout cas pour moi. Donc vous n'aurez jamais le plaisir de me refuser un "foutu" visa puisque j'emmerde votre pays....de faux culs.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boybougraw

    En Août, 2013 (15:57 PM)
    je pense que si tout les africains decident de faire une semaine de greve sans demandé de visa dans aucun ambassade de france en afrique on verra tout suite si vous gagnez de l'argent dessu ou pas sale menteur le francais est le plus grand menteur et manipulateur au monde. cest un dont naturel chez eux .
    Top Banner
    Auteur

    Kounghueul

    En Août, 2013 (15:57 PM)
    Bien dit, Zebulba, moi cela fait 20 ans que je suis en Europe, j'ai visiter beaucoup de pays europeens mais je n'ai jamais foutu les pieds en france, c'est un principe chez moi de ne jamais visiter ce pays de merde. Je vis heureusement en Angleterre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dof

    En Août, 2013 (16:18 PM)
    KOUNGHUEUL , TU ES RIDICULE 20 ANS EN EUROPE SANS VISITER LA FRANCE SOIT T'EN NA PAS LES MOYENS SOIT TU RACONTE DES CLOUS ,TU N Y VIS PAS , PARCEQUE LA FRANCE RESTE L'UN DES PLUS BEAU PAYS DE L'EUROPE
    {comment_ads}
    Auteur

    Vive L'afrique

    En Août, 2013 (16:41 PM)
    il nous casse les couilles deja ce con-sul biensurs que vous vous faites de l'argent sur les visas et mm sur les titres de sejour depuis quelques années en france on paye pour deposer un sejour et pr le retrait aussi alors ne nous prenez pas pr des cons .escrocs,on veut pas des africains mais on veut bien de leurs frics "l'argent n'a pas d'odeur "c bien connu.

    {comment_ads}
    Auteur

    Le Sengalais

    En Août, 2013 (16:58 PM)
    IL EST TEMPS QU'ON PRENNE LES CHOSES EN MAIN ET DE DIRE PLUS JAMAIS CA D'ORGANISER UNE VRAI RÉVOLUTION AFRICAINE CONTRE LE COLONS BLANC COUPONS LE CORDON ET SAVOIR DIRE NON DE PRENDRE NOS RESPONSABILITÉ CES PAS NOS GOUVERNANT COMPLEXE QUI CHANGERONS CA MAIS NOUS LE PEUPLE SOYONS UNIS ET SAVOIRS DIRE NON TROP C TROP IL ES TEMPS QU'ON SE FAIT RESPECTER

    QUE LA COMBAT DE LA LIBERTÉ COMMENCE EN CHACUN DE NOUS REFUSONS QU'nON NOUS TRAITE COMME DES MOUTONS REVENDIQUE VOS DROITS NE SOYEZ PAS DES SPECTATEUR MAIS DES ACTEURS MES FRÈRES
    Top Banner
    Auteur

    Gouy

    En Août, 2013 (17:30 PM)
    en tout c'est pas avec mon argent qu'ils vont faire des affaires. KOU LAMB YA KO TAY DAAGOUL FAGNOULA NOBE



    {comment_ads}
    Auteur

    Cothe

    En Août, 2013 (17:31 PM)
    FAIT COMME MOI NE PARTER PLUS EN FRANCE NACHETER RIEN EN FRANCE NE REGARDER PLUS LEZURS TELEVISION NE MANGER PAS LEURS PRODUITS JE NE VEUPLUS VOIR UN FFFFFFFFF ......ACTUELEMENT ME ME PERFECTION IN ENGLISH......
    {comment_ads}
    Auteur

    X

    En Août, 2013 (18:27 PM)
    Bla bla bla
    {comment_ads}
    Auteur

    Edaw

    En Août, 2013 (18:38 PM)
     :hun:  :hun: foutez la paix a la france le probleme c'est nous africains.au lieu de travailler pour developper l'afrique nous fuyons vers l'europe.Personne ne developpera l'afrique si ce n'est les africains.Arretez d'etre d'eternels m'endiants.koula yoor yepla.
    Top Banner
    Auteur

    Diop

    En Août, 2013 (18:58 PM)
    Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est quand le Consul dit que celui qui a un certificat d'hébergement doit présenter 32, 5€ de ressources personnelles. Je trouve cela aberrant car quand on est hébergé cela suppose qu'on est logé, nourri et blanchi.
    {comment_ads}
    Auteur

    N.e.g.r.o

    En Août, 2013 (19:19 PM)
    tout africain qui defend la france est un negre de maison, qui est pret a vendre ses freres. comme disait malcolm x.



    Drole
    {comment_ads}
    Auteur

    ?

    En Août, 2013 (19:48 PM)
    Pourquoi au Sénégal il y a tant de racistes? Quand je lis les commentaires ça fait peur.
    {comment_ads}
    Auteur

    La Vérité

    En Août, 2013 (20:33 PM)
    Nous octogénaires faisons toujours des interventions correctes , polies , sans insultes , et ne disons que la vérité . Nous serions obligés aux " modérateurs" de seneweb de bien vouloir les laisser en ligne en lieu et place de tous les commentaires "polleurs" truffés de mensonges , de racisme , d'insanités et de bêtises qui perdure sur le site . A la limite ne pourrait-on pas croire que ces commentaires insalubres ne serait pas l'oeuvre de soit-disant modérateurs ???
    Top Banner
    Auteur

    Cooda

    En Août, 2013 (20:34 PM)
    FAUX
    {comment_ads}
    Auteur

    Serer Bi

    En Août, 2013 (20:58 PM)
    c est simple faut faire 35 000 fois 40 000 frs 1,400,000,000, si c est pas s enrichir, c est quoi? en plus je n ai calculé que sur la base du court sejour, c est plus cher avec le long sejour.

    j avais choisi de pas parler de cette situation , mais quand jke vois l evolutions des demandes aujourd hui y a a se poser des question:

    1- il faut payer une carte de 5000 , appeler AVS

    2- tirer le document sur internet ( c est un coût)

    3- payer une assurance (qui servira presque jamais) au moins 30 a 40 000

    4-chercher une attestaion de billet (parfois payante)

    5- se photographier(même si à l'ambassade on te prend à nouveau)

    6-payer le visa avant tout acces à la demande!



    finalement si c est pas s enrichir et enrichir d'autres qui verseraient probablement de scommissions, comment on pourrait appeler celà?

    le coût global d un visa court sejour donc peut atteindre 100 000 voir plus en y assosciant les déplacements de la maison à la banque pour africatel avs , de la maison à l'ambassade. et dire qu'un de mes amis se plaignait encore de la réciprocité parceque dit il c est des tracasseries en plus, !!ahhh sil etait senegalais lui ai je dit!!!!

    à vous de juger!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Amoulblem

    En Août, 2013 (20:59 PM)
    respectewoune senegalais sakh surtou macky nioune nane laniy comancè mm pa 1 moi niou def dja des million yène depuis des anne te sans ngène mayè tu vien payè bcp dargent sans niou may la visa mou takhaw fi di fenne respect nous svp en tt ka c la lois vous payè tous avec bcp des dificulte sunu yone nekou ci bastardi
    {comment_ads}
    Auteur

    Au Fait 4

    En Août, 2013 (21:15 PM)
    Juste une question a quoi servent les 50.000 F que les eleves ou etudiants versent chacun a campus france pour obtenir une soi disante preinscription dans les universites francaises et qui ne sont pas rembourses si l'interesse ne parvient pas a obtenir un visa d'entree.
    Top Banner
    Auteur

    Deug La Verite

    En Août, 2013 (22:13 PM)
    POUR DIRE LA VERITE L AMBASSADE DE FRANCE ELLE SERT RIEN AUX SENEGALAIS LE REFUS EST AUTOMATIC ILS NE CONSULTENT RIEN S ILS VOIENT DE VISA SUR TON PASSEPORT TU AS LA CHANCE AUTREMENT RIEN.JAI DEMANDE UN VISA ON M A REFUSE APRES 2 SEMAINE JE SUIDS ALLE A L AMBASSADE D ALLEMAGNE A DAKAR ON DONNE SANS PROBLEME.LES ALLEMANDS SONT PLUS BONS CONCERNANT LES DELIVRANCE DE VISAS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lepen

    En Août, 2013 (22:28 PM)
    restez chez vous et travaillés goorgoolouléne
    {comment_ads}
    Auteur

    Tool

    En Août, 2013 (01:01 AM)
     :-D  :-D restons chez nous,soyons serieux,nous emmerdons les francais qui ne veulent pas de nous.la france ne peut pas recevoir toute la population senegalaise.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ana

    En Août, 2013 (04:57 AM)
    la france peut se permettre,parceque SANKaRA est loin.
    Top Banner
    Auteur

    Sy

    En Août, 2013 (08:06 AM)
    JE VEUX PAS UN SENEGAL RACISTE.........

    JE VOIX ACCTUELLEMENT QUE LE RACISME
    {comment_ads}
    Auteur

    Bk

    En Août, 2013 (09:36 AM)
    Les américains font payer plus aux étudiants pour des tests de TOEFL. Le seul point ou le consul ne dit pas la vérité est au niveau des salaires. Les employés des consulats sont en majorité des fonctionnaires qui sont payés par l’État français sur son budget de fonctionnement.

    En ce qui concerne le boycott d'un pays ou d'un autre c'est une mauvaise idée pour le Sénégal. Il faut travailler avec tout le monde dans ce monde de plus en plus mondialisé. Les chinois, les anglais, les japonais... ont tous eu leurs parties sombres de l'histoire et ne sont ni pires ni meilleurs que les français.

    Les refus des visas de la plupart des sénégalais est normal car en vérité ils vont en France majoritairement pour ne plus retourner au Sénégal. Même la plupart des étudiant vient en France et après la première année cherche un boulot de modou-modou. défar sa rêw mô gueune khass kénêne. C'est nos politiciens qui ne foutent rien et qui détournent l'argent de nos pays et ne prennent des décisions que pour leur propre intérêt.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tir'ailleurs

    En Août, 2013 (09:37 AM)
    Oui Mr le consul...vous ne vous faites pas d'argent sur les visas...juste des COUILLES en OR !!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Senghore

    En Août, 2013 (09:55 AM)
    le consul est en train de mentir sur toute la ligne ,l ambassade de france recolte des milliards avec les visas meme tous je dis bien tous le personnel senegalais de l'ambassade est paye par cet ardent provenant de cet arnaque. Et du fait que l appetit vient en manger , ces derniers ont pris l attache de africatel qui a joue le jeux en se sucrant lui aussi de cette aubaine .Tous les francais quelle que soit la duree de leur sejour au senegal doivent payer les frais de visa et respecter scrupuleusement les delais d expiration des visas. OEIL POU OEIL , DENT POUR DENT .Meme ces soi-disant hoteliers qui disaient que la reciprocite des visas entrainera une baisse vertigineuse du tourisme sont tous des gens qui sont breffes pour vehiculer cette mauvaise information je signe et je persiste que le nmbre de touristes a augmente et que le senegal a gagne presque une cinquantaine de million le seul premier mois .A l(heure actuelle on est a plus de cinq cent millions de nos francs

    merci
    Top Banner
    Auteur

    Wekh Dounk

    En Août, 2013 (12:11 PM)
    Bousso Dramé mo am dolé deug deug ! Au point d'obliger le consul à se ridiculiser de la sorte. Chapeau mademoiselle !!! :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Veilleur

    En Août, 2013 (12:28 PM)
    Visas et titres de séjour : Un véritable business pour l’Etat français



    Le rapport rendu annuellement la Cour des comptes, en France, est toujours une mine d’informations sur les défaillances du pays. Cette année, on y découvre que les titres de séjours coûtent, en France, plus chers qu’ailleurs en Europe et que l’Etat gagne le double de ce que lui coûte la délivrance d’un visa, grâce aux frais de chancellerie.



    Pour chaque visa délivré, l’Etat français empoche 24 euros, d’après le dernier rapport 2013 de la Cours des comptes française, publiée hier, mardi 12 février. Dans son chapitre accordé à la délivrance des visas et des titres de séjour, la Cour des comptes révèle les coulisses du business qui se joue autour des étrangers qui veulent résider en France. En 2011, la France a délivré 2,153 millions de visas, soit 5% de plus qu’en 2005 et 935 000 titres de séjour. Des chiffres considérables qui nécessitent une administration toute aussi considérable.

    Visas : Un bénef de 61,7 millions d’euros

    « Le coût global de l’instruction des demandes de visas est ainsi estimé, en 2011, à 52,5 millions d’euros (dont plus de 42 millions de coûts de personnel). Le coût de production et d’acheminement des vignettes-visas s’est élevé, la même année, à environ 1,8 millions d'euros », indique le rapport de la Cour des comptes. Au total l’Etat, en 2011, a déboursé 54,3 millions d’euros pour traiter toutes les demandes de visa – elle ne détaille pas en fonction des pays. Chaque visa coûte ainsi 22 euros à l'administration.

    Sur l’autre plateau de la balance, les recettes ont été bien plus élevées. Elles représentent plus du double des coûts engendrés par le traitement des demandes. « Les recettes encaissées par l’État au titre des droits de chancellerie s’élèvent à 116 millions d'euros, soit, en moyenne, 48 € par demande de visa ou 54 € par visa délivré », souligne le rapport. Au Maroc, les frais de dossiers globaux encaissés par les consulats français, même si le visa est finalement refusé au demandeur, varient entre 390 dirhams et 1090 dirhams.

    Entre le coût et les recettes liés à la délivrance des visas, un écart de 24 euros que la Cour des comptes ne note pas en tant que tel, bien qu'il soit évident. Elle n’indique pas non plus qu’elle est la destination finale de ce fonds de 61,7 millions d’euros. Toutefois, dans les coûts retenus par la Cour dans la délivrance des visas ne figurent pas les « loyers budgétaires ». « Ne sont donc inclus ni les coûts des services de la main-d’oeuvre étrangère, ni ceux supportés par les deux opérateurs – l’Office français de l’immigration et de l’intégration et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) – ni les contributions nettes des États « Schengen » à des actions communautaires ... », souligne la Cours.

    Titres de séjour : plus chers qu’ailleurs

    Une fois arrivé en France, au terme d’un long parcours administratif, un étranger qui souhaite rester en France doit obtenir un titre de séjour avant l’expiration de son visa. Si le nombre de titres de séjour est bien inférieur au nombre de visa traités chaque année, les flux financiers brassés sont presque équivalents. « Le coût total des titres de séjour a donc atteint 112,5 millions d’euros en 2011, soit, rapporté à 935 000 titres définitifs délivrés, un montant unitaire d’environ 120 € par titre. » Les recettes correspondantes sont du même montant : presque 120 euros par titre de séjour.

    Si le rapport coût/recette s’équilibre, le montant déboursé par un étranger est en moyenne élevé, en 2012, « au regard de ceux d’autres pays européens », révèle la Cour des comptes. En France, les sommes déboursées par les étrangers s’échelonnent entre 55 et 349 euros, alors qu’en Allemagne, par exemple, elles vont de 40 à 200 euros. La Cour des comptes voit dans ce montant non seulement la volonté d’équilibrer recettes et coûts, mais aussi « un levier politique susceptible de favoriser tel ou tel type d’immigration et de dissuader des demandes éventuellement infondées. »

    Un échec puisque le nombre de délivrances de titres de séjour est passé de 871 000 à 935 000, entre 2005 et 2011, même si le sursaut enregistré cette dernière année est considérée comme « régulier ety conjoncturel ». L’ « absence d’« élasticité » de la demande au tarif est compréhensible, compte tenu de l’obligation pour les étrangers concernés de disposer d’un titre de séjour régulier et de l’intérêt qu’il représente pour eux », conclut la Cour des comptes.

    {comment_ads}
    Auteur

    Le Veilleur

    En Août, 2013 (12:33 PM)
    Visas et titres de séjour : Un véritable business pour l’Etat français



    Le rapport rendu annuellement la Cour des comptes, en France, est toujours une mine d’informations sur les défaillances du pays. Cette année, on y découvre que les titres de séjours coûtent, en France, plus chers qu’ailleurs en Europe et que l’Etat gagne le double de ce que lui coûte la délivrance d’un visa, grâce aux frais de chancellerie.



    Pour chaque visa délivré, l’Etat français empoche 24 euros, d’après le dernier rapport 2013 de la Cours des comptes française, publiée hier, mardi 12 février. Dans son chapitre accordé à la délivrance des visas et des titres de séjour, la Cour des comptes révèle les coulisses du business qui se joue autour des étrangers qui veulent résider en France. En 2011, la France a délivré 2,153 millions de visas, soit 5% de plus qu’en 2005 et 935 000 titres de séjour. Des chiffres considérables qui nécessitent une administration toute aussi considérable.

    Visas : Un bénef de 61,7 millions d’euros

    « Le coût global de l’instruction des demandes de visas est ainsi estimé, en 2011, à 52,5 millions d’euros (dont plus de 42 millions de coûts de personnel). Le coût de production et d’acheminement des vignettes-visas s’est élevé, la même année, à environ 1,8 millions d'euros », indique le rapport de la Cour des comptes. Au total l’Etat, en 2011, a déboursé 54,3 millions d’euros pour traiter toutes les demandes de visa – elle ne détaille pas en fonction des pays. Chaque visa coûte ainsi 22 euros à l'administration.

    Sur l’autre plateau de la balance, les recettes ont été bien plus élevées. Elles représentent plus du double des coûts engendrés par le traitement des demandes. « Les recettes encaissées par l’État au titre des droits de chancellerie s’élèvent à 116 millions d'euros, soit, en moyenne, 48 € par demande de visa ou 54 € par visa délivré », souligne le rapport. Au Maroc, les frais de dossiers globaux encaissés par les consulats français, même si le visa est finalement refusé au demandeur, varient entre 390 dirhams et 1090 dirhams.

    Entre le coût et les recettes liés à la délivrance des visas, un écart de 24 euros que la Cour des comptes ne note pas en tant que tel, bien qu'il soit évident. Elle n’indique pas non plus qu’elle est la destination finale de ce fonds de 61,7 millions d’euros. Toutefois, dans les coûts retenus par la Cour dans la délivrance des visas ne figurent pas les « loyers budgétaires ». « Ne sont donc inclus ni les coûts des services de la main-d’oeuvre étrangère, ni ceux supportés par les deux opérateurs – l’Office français de l’immigration et de l’intégration et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) – ni les contributions nettes des États « Schengen » à des actions communautaires ... », souligne la Cours.

    Titres de séjour : plus chers qu’ailleurs

    Une fois arrivé en France, au terme d’un long parcours administratif, un étranger qui souhaite rester en France doit obtenir un titre de séjour avant l’expiration de son visa. Si le nombre de titres de séjour est bien inférieur au nombre de visa traités chaque année, les flux financiers brassés sont presque équivalents. « Le coût total des titres de séjour a donc atteint 112,5 millions d’euros en 2011, soit, rapporté à 935 000 titres définitifs délivrés, un montant unitaire d’environ 120 € par titre. » Les recettes correspondantes sont du même montant : presque 120 euros par titre de séjour.

    Si le rapport coût/recette s’équilibre, le montant déboursé par un étranger est en moyenne élevé, en 2012, « au regard de ceux d’autres pays européens », révèle la Cour des comptes. En France, les sommes déboursées par les étrangers s’échelonnent entre 55 et 349 euros, alors qu’en Allemagne, par exemple, elles vont de 40 à 200 euros. La Cour des comptes voit dans ce montant non seulement la volonté d’équilibrer recettes et coûts, mais aussi « un levier politique susceptible de favoriser tel ou tel type d’immigration et de dissuader des demandes éventuellement infondées. »

    Un échec puisque le nombre de délivrances de titres de séjour est passé de 871 000 à 935 000, entre 2005 et 2011, même si le sursaut enregistré cette dernière année est considérée comme « régulier ety conjoncturel ». L’ « absence d’« élasticité » de la demande au tarif est compréhensible, compte tenu de l’obligation pour les étrangers concernés de disposer d’un titre de séjour régulier et de l’intérêt qu’il représente pour eux », conclut la Cour des comptes.

    {comment_ads}
    Auteur

    Le Veilleur

    En Août, 2013 (12:36 PM)
    Visas et titres de séjour : Un véritable business pour l’Etat français



    Le rapport rendu annuellement la Cour des comptes, en France, est toujours une mine d’informations sur les défaillances du pays. Cette année, on y découvre que les titres de séjours coûtent, en France, plus chers qu’ailleurs en Europe et que l’Etat gagne le double de ce que lui coûte la délivrance d’un visa, grâce aux frais de chancellerie.



    Pour chaque visa délivré, l’Etat français empoche 24 euros, d’après le dernier rapport 2013 de la Cours des comptes française, publiée hier, mardi 12 février. Dans son chapitre accordé à la délivrance des visas et des titres de séjour, la Cour des comptes révèle les coulisses du business qui se joue autour des étrangers qui veulent résider en France. En 2011, la France a délivré 2,153 millions de visas, soit 5% de plus qu’en 2005 et 935 000 titres de séjour. Des chiffres considérables qui nécessitent une administration toute aussi considérable.

    Visas : Un bénef de 61,7 millions d’euros

    « Le coût global de l’instruction des demandes de visas est ainsi estimé, en 2011, à 52,5 millions d’euros (dont plus de 42 millions de coûts de personnel). Le coût de production et d’acheminement des vignettes-visas s’est élevé, la même année, à environ 1,8 millions d'euros », indique le rapport de la Cour des comptes. Au total l’Etat, en 2011, a déboursé 54,3 millions d’euros pour traiter toutes les demandes de visa – elle ne détaille pas en fonction des pays. Chaque visa coûte ainsi 22 euros à l'administration.

    Sur l’autre plateau de la balance, les recettes ont été bien plus élevées. Elles représentent plus du double des coûts engendrés par le traitement des demandes. « Les recettes encaissées par l’État au titre des droits de chancellerie s’élèvent à 116 millions d'euros, soit, en moyenne, 48 € par demande de visa ou 54 € par visa délivré », souligne le rapport. Au Maroc, les frais de dossiers globaux encaissés par les consulats français, même si le visa est finalement refusé au demandeur, varient entre 390 dirhams et 1090 dirhams.

    Entre le coût et les recettes liés à la délivrance des visas, un écart de 24 euros que la Cour des comptes ne note pas en tant que tel, bien qu'il soit évident. Elle n’indique pas non plus qu’elle est la destination finale de ce fonds de 61,7 millions d’euros. Toutefois, dans les coûts retenus par la Cour dans la délivrance des visas ne figurent pas les « loyers budgétaires ». « Ne sont donc inclus ni les coûts des services de la main-d’oeuvre étrangère, ni ceux supportés par les deux opérateurs – l’Office français de l’immigration et de l’intégration et l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) – ni les contributions nettes des États « Schengen » à des actions communautaires ... », souligne la Cours.

    Titres de séjour : plus chers qu’ailleurs

    Une fois arrivé en France, au terme d’un long parcours administratif, un étranger qui souhaite rester en France doit obtenir un titre de séjour avant l’expiration de son visa. Si le nombre de titres de séjour est bien inférieur au nombre de visa traités chaque année, les flux financiers brassés sont presque équivalents. « Le coût total des titres de séjour a donc atteint 112,5 millions d’euros en 2011, soit, rapporté à 935 000 titres définitifs délivrés, un montant unitaire d’environ 120 € par titre. » Les recettes correspondantes sont du même montant : presque 120 euros par titre de séjour.

    Si le rapport coût/recette s’équilibre, le montant déboursé par un étranger est en moyenne élevé, en 2012, « au regard de ceux d’autres pays européens », révèle la Cour des comptes. En France, les sommes déboursées par les étrangers s’échelonnent entre 55 et 349 euros, alors qu’en Allemagne, par exemple, elles vont de 40 à 200 euros. La Cour des comptes voit dans ce montant non seulement la volonté d’équilibrer recettes et coûts, mais aussi « un levier politique susceptible de favoriser tel ou tel type d’immigration et de dissuader des demandes éventuellement infondées. »

    Un échec puisque le nombre de délivrances de titres de séjour est passé de 871 000 à 935 000, entre 2005 et 2011, même si le sursaut enregistré cette dernière année est considérée comme « régulier ety conjoncturel ». L’ « absence d’« élasticité » de la demande au tarif est compréhensible, compte tenu de l’obligation pour les étrangers concernés de disposer d’un titre de séjour régulier et de l’intérêt qu’il représente pour eux », conclut la Cour des comptes.

    Top Banner
    Auteur

    Meuneu Doule

    En Août, 2013 (14:08 PM)
    je suis une sénégalaise conjoint de français jai payer 200 euro aprés 171euro en france pour ma régularisation
    {comment_ads}
    Auteur

    Rechh

    En Août, 2013 (16:39 PM)
    Moi j ai travaillé avec un vrai con de toubab qui m a dit que les hamburgers synthetique ont été créés pour diminuer la fin dans les pays d'afrique. Si ce n est pas du racisme ça?
    {comment_ads}
    Auteur

    La Vérité

    En Août, 2013 (21:03 PM)
    Nous venons de relire vos règles "Seneweb" , ceci nous amènent à vous poser la question suivante : quand les appliquerez-vous , pourquoi ne sont-elles pas appliquez correctement de la façon qu ' elles sont indiquez ? A la lecture de tous les commentaires ci-dessus injurieux , mettant en cause directement des personnes , pollueurs , racistes , mensongers , il est évident que rien n'est fait suivant vos engagements ! Une réponse de la part des responsables Seneweb s'impose !
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email