Jeudi 29 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Diplomatie

[Grand Angle] Gaz : Le Sénégal, bouée de sauvetage de l’Europe…

Single Post
[Grand Angle] Gaz : Le Sénégal, bouée de sauvetage de l’Europe…
En 2023, le Sénégal va devenir un pays producteur et exportateur de pétrole et de gaz naturel. Le pays compte, fortement, s’appuyer, sur la deuxième ressource citée dans son processus de développement, en partie grâce à son exportation. Et les potentiels clients se manifestent déjà, en nombre.

Avec des réserves de gaz estimées à 1400 milliards de m3, La Grande Tortue Ahmeyim (GTA) est considérée comme l’un des plus grands champs gaziers d’Afrique. Ce projet gazier, né d’une initiative commune entre le Sénégal et la Mauritanie, pourrait rapporter aux deux pays sur les 20 prochaines années entre 80 et 90 milliards de dollars. Un potentiel énorme qui nourrit des ambitions et aiguise des appétits surtout de pays européens. L’exemple le plus récent est la première sortie africaine du chancelier allemand, Olaf Scholz, au Sénégal le 22 mai dernier. Cette visite, bien loin d’être qu’une simple prise de contact, a été l’occasion pour l’homme d'État allemand d’aborder, avec le Président Macky Sall, la question du gaz sénégalais dans l’optique d’une future coopération entre les deux Etats.

Une demande que son hôte, Macky Sall a assuré être prêt à satisfaire et à faire bien plus encore : « Nous sommes prêts, nous au Sénégal en tout cas, à travailler dans une perspective d'alimenter le marché européen en GNL (gaz naturel liquéfié). Le chancelier allemand a, par ailleurs, promis que des discussions se poursuivront « de manière intensive ».

Toujours au cours de cette année 2022, la République Tchèque a, elle aussi, manifesté sa volonté de nouer un partenariat avec le Sénégal pour l’exportation de son gaz. Le 15 juillet dernier, le ministre du pétrole et des énergies, Aïssatou Sophie Gladima a reçu le Vice-Ministre Tchèque des Affaires étrangères pour les questions économiques, Martin Tlapa. Ce dernier a confié que la Tchéquie était particulièrement intéressée par le gaz sénégalais. « Tenant compte de la situation actuelle due à la crise ukrainienne, la République Tchèque est à la recherche de partenaires et souhaiterait ainsi investir en Afrique, dans le domaine de l’énergie et des mines et spécialement au Sénégal », a-t-il indiqué, assurant que son pays souhaite investir au Sénégal dans le domaine de la coopération interuniversitaire.

Poutine dispose, Sall propose

Il faut dire que cette succession d’opérations de charme effectuées au cours de cette année est loin d’être un hasard. Elles interviennent au moment où l’Union Européenne a pris la décision d’infliger à la Russie une cascade de sanctions en réponse à son opération militaire russe entamée en Ukraine en début d’année. Des sanctions qui touchent plusieurs secteurs et se répercutent sur l’approvisionnement en énergie russe. En effet, la Russie a décidé de contre-attaquer en exigeant aux pays ayant adopté ces sanctions de régler leurs achats de gaz en roubles et non plus en dollars ou en euros au risque de couper les livraisons.  Une proposition déclinée par les Etats de l’UE qui ont préféré se tourner vers des alternatives. Une décision compréhensible au vu de la dépendance vis-à-vis de la Russie en matière d’approvisionnement en gaz, soit 45%. Raison pour laquelle, bon nombre de pays européens se rabattent sur le continent africain notamment le Sénégal, l’Algérie,  l’Egypte et le Nigéria. Sans oublier l’alternative américaine qui reste moins avantageuse que le Sénégal à cause du temps d’acheminement de 12 à 15 jours vers l’Europe contre 5 à 6 jours pour le pays de la Teranga.

L’engrais, l’autre enjeu du gaz

Cette volonté à vouloir trouver des options au gaz russe ne découle pas de la simple raison d’un désir de se tenir au chaud durant l’hiver, il se trouve  qu’elle a, également, une importance alimentaire. Le gaz est un élément essentiel dans la production d’engrais minéraux. Ces fertilisants sont fabriqués à partir d'ammoniac, obtenus en combinant l'azote de l'air et l'hydrogène provenant du gaz naturel. Cet enjeu a, d’ailleurs, été évoqué par le colonel de gendarmerie Patrick Martzinek lors d’un atelier à Dakar sur la crise alimentaire dans le contexte de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19.  « Il faut aussi savoir que la Russie est l’un des plus gros producteurs d’engrais dans le monde et il faut retrouver une certaine indépendance. Et quand on sait que le Sénégal va devenir un gros producteur de gaz, il faut anticiper. C’est d’ailleurs logique et c’est une bonne chose pour le Sénégal de savoir qu’il aura de nouveaux clients », a-t-il analysé. Une double dépendance corollaire (gaz et engrais) qui se fait d’ores et déjà ressentir en raison de la flambée du prix de ces fertilisants. Conscient de cela, le gouvernement russe a recommandé à ses producteurs d’engrais de suspendre leurs exportations.

Dilemme entre transition écologique et développement économique

Depuis plusieurs années déjà, les questions liées au réchauffement climatique et à la raréfaction des ressources sont au centre de toutes les tables rondes entre Etats. Des conséquences sur le plan climatiques qui invitent ces pays à agir en adoptant des plans de transition écologique. Chose qui a poussé une vingtaine d’Etats à s’engager d’ici fin 2022 à mettre un terme au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles lors de la COP 26 en 2021. Une feuille de route désavantageuse pour de nombreux pays africains dont le Sénégal qui n’a pour le moment pas encore démarré la production de ses hydrocarbures. A ce sujet, le Président de la République Macky Sall, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, n’a eu de cesse de porter la voix du continent en déplorant ce choix drastique. “Dans le cadre d’une transition d’une durée de 20 à 30 ans, nous devrons développer le gaz, et permettre que les banques de développement financent des projets gaziers. Les pays africains devraient investir dans des énergies propres, tout en continuant à avoir des énergies de base qui permettent le développement et l’accès à l’électricité aux 600 millions de personnes qui en sont encore privées. Nous interdire l’exploitation du gaz serait injuste”, a-t-il rappelé au cours du forum annuel de la fondation Mo Ibrahim sur le changement climatique en mai 2022. Une position sans doute confortée par le faible taux de pollution du continent s’élevant à 4% contre 95% pour les pays développés.  

“À partir de 2030, le Sénégal espère percevoir jusqu’à 400 milliards de francs CFA par an de recettes directes”

Pour le colonel Mbarick Diop, ancien conseiller technique à la présidence de 1994 à 2003, le Sénégal doit faire fi des avis extérieures : « si nos intérêts au Sénégal c’est d’utiliser notre gaz pour notre développement propre grâce à la production d’électricité et à l’exportation nous ne pouvons pas nous en passer.  Nous avons besoin d’engranger des ressources ». Le Colonel Diop a été, aussi, le premier président  du comité national du changement climatique, poste qu’il a occupé pendant 7 ans. « Mais on doit les encourager à développer parallèlement des énergies renouvelables telles que le solaire et l’éolienne », ajoute-t-il. Toujours sur ce point, le Sénégal, avec le parc éolien de Taïba Ndiaye, a entamé lentement sa transition. Ce projet d’une puissance de 158,7 MW fournira de l'électricité à près de 2 millions de foyers Sénégalais.

Diversification des revenus du gaz : la clé du succès

Il est clair qu’au vu du potentiel de cette ressource naturelle (le gaz), elle sera considérée comme une véritable rampe de lancement pour l’essor de l’économie sénégalaise. Selon Mamadou Fall Kane, conseiller du président Macky Sall en matière d’énergie : « À partir de 2030, le Sénégal espère percevoir jusqu’à 400 milliards de francs CFA par an de recettes directes. La clé de répartition du gaz entre la Mauritanie et le Sénégal est de 50-50, puisque les experts estiment que le gisement se situe dans les mêmes proportions de chaque côté de la frontière maritime ». Il précise que dans la phase 1 du projet GTA, la production de gaz sera destinée à l’exportation. Par la suite, elle alimentera les centrales d’électricité de la Senelec qui jusque-là tourne grâce au gaz importé. A cela s’ajoute l’ambition pour l’Etat du Sénégal de créer 300 000 emplois par an pour les jeunes grâce à l’industrialisation financée par le gaz.

Le colonel Mbarick Diop estime qu’un réinvestissement rationnel des bénéfices tirées de ces ressources est un impératif pour créer une dynamique vertueuse du gaz : « Il faut qu’il y ait des projets structurants qui vont permettre au Sénégal de se développer. Je pense à la construction de chemins de fer mais aussi à la construction d’infrastructures d’exploitations du phosphate de Matam. Mais aussi à l’éducation car le capital humain est très important ».

« Il nous faut avoir une identification de tout notre potentiel humain », Mactar Sylla

Jusque là, les personnes et les structures chargées de l’exploitation et de la gestion des ressources naturelles sénégalaises étaient perçues comme des grandes muettes en raison de leur déficit criard en communication. Pour tenter de rectifier le tir, un panel de haut niveau a été organisé ce 29 juillet 2022 à Dakar par Petrosen Trading and Services. L’occasion a été saisie par le directeur général de la structure de prendre à revers certaines idées reçues sur la répartition des revenues sur l’exploitation des énergies sénégalaises. « Je vous dis clairement que cette communication est fausse. Les 10% dont on parle, c’est la part de Petrosen avant les découvertes. Pendant la phase d’exploration, on a voulu nous faire croire que c’est ce que le Sénégal récupère. On est tous conscient aujourd’hui que le minimum sera 52% sur l’un de nos champs et l’autre à 64%. Il faut alors oublier les 10% », a expliqué, Manar Sall.  Le DG de Petrosen Trading and Services a, aussi, loué la qualité  de la ressource humaine en charge de la gestion de ces ressources.

Dans le même sillage, Mactar Sylla, expert en communication et l’un des concepteurs du plan stratégique Gabon émergent, estime que l’Etat doit se tourner vers l’expertise sénégalaise en la matière présente à l’international. « Il faut qu’on tire le plus grand profit de tous ces experts que nous avons au niveau international », dit-il. Il ajoute : « Il y a beaucoup de sénégalais qui sont dans les structures gazières et pétrolières et qui connaissent ces marchés. Il nous faut véritablement avoir une identification  de tout ce potentiel humain et les associer à la démarche en termes de concertation, en termes de conseils et en termes d’orientation ».


44 Commentaires

  1. Auteur

    Sow

    En Août, 2022 (09:46 AM)
    Ecoutez sur youtube L'IMMINENT HÉRITIER - Lettre au Président Macky Sall

    De 2012 à nos jours, de dékal ngorr à PSE. tout est dit y compris cette histoire de mandat. C'est scandaleux
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (10:11 AM)
      C'était l'occasion du décollement économique de notre pays.Djimbory à suivi la volonté des toubabs en le bradant entre 5 et 10%.Un homme qui extraordinairement à travaillé d'arraché pied contre notre pays.Nul partout
    {comment_ads}
    • Auteur

      V

      En Août, 2022 (10:38 AM)
      D'où cette boulimie du troisième mandat qui risque de compromettre tous ces investissements futurs si macky s'entête à vouloir forcer.
      Il doit comprendre qu'il n'a pas hérité ce pays de ses parents. 
      Que ceux qui l'encouragent dans cette bêtises en assument toutes les conséquences futures qui seront,  à coup sûr,  incalculables pour lui, sa famille, ses partisans et leurs familles,  et malheureusement pour l'économie du pays.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:00 PM)
      C'est beau de rêver. Quelle peine perdue. inch'Allah le gaz sénégalais n'alimentera pas les dajjjalistes et leur plan macabre. Cette fois ils comprendront que personne n'échappe au décret divin.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (14:47 PM)
      Attention Macky ne tombe pas dans le piège des européens!!!!
      Il ne faut surtout pas que tu sois un instrument entre leurs mains pour combattre Poutine!
      Il n y a que leurs intérêts qui comptent, le Sénégal ne les intéresse pas.
      Au plus fort de la guerre en Ukraine, ils ont continué a acheter du gaz a Poutine pour 950 millions d'euros par jour et parallèlement ils crient au scandale.
      N'est ce pas Macron qui t'a indirectement traité d'hypocrite il y a seulement deux semaines?
      Les africains sont vraiment naïfs!
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (16:55 PM)
      LA RUSSIE REÇOIT 1 MILLIARDS DE DOLLARS PAR JOUR de son GAZ et de son PÉTROLE.
         Comment le Sénégal peut-il être le bouée de sauvetage sans recevoir la contrepartie financière que recevée la Russie qui les a abandonné.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (17:04 PM)
      Le gaz et le pétrole ne nous appartient plus, nous ne sommes plus maître des décisions. Ce qui se dit ici devait l'être avant la commercialisation des licences d'exploitation et de leurs modalités mais c'est trop tard. C'est le scénario GABONAIS qui va se répèter ici:  UN PAYS PÉTROLIER PAUVRE AVEC DES SALL=BONGO.
      :
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (17:21 PM)
      A cette heure ici on doit parler d'autoconsommation énergétique. Autoconsommation électrique également. Il faut arrêter les centrales à charbons et se tourner vers les ENR . Et surtout éviter la dépendance énergétique vers d'autres pays. L'enjeu est de taille mais une bonne gestion de nos energies (pétrole et gaz) est important. Etre transparant sur les negociations. Le senegal doit être largement gagnant et lutter contre la corruption. Là les politiciens se positionne tous déjà sur le pétrole et gaz et qui perd ? le pauvre senegalais. Le senegal peut devenir le prochain Dubaï !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Dans La Bouée, C'est Nous..

      En Août, 2022 (22:01 PM)
      Depuis notre rafio de bouée, dans le beau Yatch, je ne vois que des blancs. Nos prési demi-dieu  ont encore décidé pour nous comme à Le Dantec, les contrats de pétrole, l'Aidb, l'autoroute, Ter Brt stades.. On nous cache tous et c'est nous qui payons!!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:13 PM)
      pas que le sénégal, les européens cherchent aussi vers l'algerie, mozambique, libye, qatar. Le sénégal a interet gagner rapidement le marché européen sinon le pétrole égale eau
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Août, 2022 (10:13 AM)
    80 á 90 milliards de dollar en 20 ans....
    {comment_ads}
    • Auteur

      Thieyy

      En Août, 2022 (14:28 PM)
      donc il nous faudra un contrat parce que lii c petit pour 18 millions d'habitants 
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Ahuri

      En Août, 2022 (10:37 AM)
      Au moment où la Russie aura encaissé pour la même période 7200 milliards de dollars, moins de 2% de ce que la Russie a gangé dans la même période. 
      Que les Sénégalais se le tiennent pour dit l'affrontement entre ceux qui veulent conserver le pouvoir pour couvrir leurs bétises et ceux qui promettent de les remettre à l'ordre est inévitable, et l'Europe a déja choisi son camp.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:48 PM)
      Le Sénégal toucherait moins que la Russie car le Sénégal a beaucoup moins à vendre. Tu comprends ? Non, alors on ne peut rien faire pour toi.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mafall

    En Août, 2022 (10:16 AM)
    Le danger pour le Sénégal , c'est de voir le coté mercantile du gaz au lieu de se tourner vers l'industrialisation . En effet les Européens risquent de nous transformer en pourvoyeur de ressource sans valeur ajoutée ; ce que nous  devons refuser . Ce ne sera pas facile car nos gouvernants sont avides de sous eet l'avernir de notre jeunesse en dépent 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (16:27 PM)
      Bah non toute la ressource du Zoo à nous... et un peu d'aide viendra au bled, pour l'avenir faites  confiance. Zooesque 
    {comment_ads}
    • Auteur

      A 11:05 Am

      En Août, 2022 (11:18 AM)
      C'est vos actes qui sont zooesques. L'affaire Pogba a montré que l'africain, même né en occident se comporte comme dans un zoo. Vos élites dirigent vos pays comme des rois africains qui sont les rois de la jungle.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngoryoff

    En Août, 2022 (10:22 AM)
    arrêtez d'en dormir les sénégalais sur le pétrole et le gaz vraiment arrêtez 
    {comment_ads}
    • Auteur

      2 Blancs Autour D'1 Noir

      En Août, 2022 (22:14 PM)
      Aïe, c'est mauvais signe, voir la photo. Ils travaillent le noir avec de la pacotille contre des milliers de milliards.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (10:26 AM)
    Je pense aussi qu'il y a un réel problème l de comm du gouvernement sur cette histoire de pétrole. Ma tante était persuadée que le Sénégal avait commencé à exploiter son gaz depuis tellement qu'il y a une profusion de mensonges autour. Les contrats pétroliers sont assez particuliers en ce sens que depuis l'exploration en passant pr la phase de développement, tout investissement est fait par la compagnie et les états n'y participent pas. C'est normal que la compagnie récupère tout ce qu'elle a investit avant. Cette situation n'est pas exclusive au Sénégal car ce sont ces mêmes pourcentages à quelques différences près, qui sont partagés entre compagnies et états partout dans le monde. Aussi, aucun état ni même celui des usa qui est supposé être le plus riche, n' investit dans le secteur pétrogazier car les risques sont trop élevés. Les compagnies ont plusieurs projets dans le monde. Et les échecs après forage d'exploration sont si fréquents qu'elles récupèrent ce qu'elles ont perdu dans le projet qui aboutit. Donc si la compagnie X a eu à perdre suite à des échecs après forage au Seychelles et que en Côte d'Ivoire, les explorations aboutissent à des résultats concluants et qu'elles décident d'investir dans la production, elles vont récupérer les investissements perdus au Seychelles dans le projet prometteur en côte d'ivoire. C'est comme ça que ça marche tout simplement. En plus, il y a tellement d'autres aléas purement politiques qui influencent les termes de ces contrats.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (14:32 PM)
      La compagnie nationale QatarEnergy va financer 75% du projet North Field, le plus grand champ gazier du monde, soit 22 Millards $
      Les majors vont financer le reste
       
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (15:34 PM)
      Récupérer en Côte d'Ivoire l'argent qu'on a perdu au Seychelles 😳😳  !!!!!!
      Khana Ivoiriens yi bougouniou dara 😃😃
      Non il fallait plutôt dire que les pertes d'argent engendrées dans l'exploration dans un pays seront rattrapées par les découvertes et l'exploitation dans le même pays mais il 'n y a aucun pays au monde qui va accepter qu'une compagnie pétrolière vienne chez elle pour rattraper les pertes engendrées ailleurs.
      Khana yowe ci gayi APR/Bénno yi nga boka, car ces gens là ne cherchent qu'à nous entuber en nous distillant de fausses informations après avoir bradé tous nos contrats.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (19:16 PM)
      on savait depuis longtemps que le gaz existait au Senegal et etait exploite deja le petrole egalement meme si ce netait pas bcp....mais on savait tres bien que le gaz et le petrole existaient au Senegal(ceux qui se rappellent du Docteur Omar Wone et de ses campagnes electorales le savent)...les compagnies qui ont fait la prospection navaient pratiquement pas de risque de ne pas en trouver..this is the truth
    Top Banner
    Auteur

    Modou Diagne

    En Août, 2022 (12:31 PM)
    President veillez changer dAmbassadeur en Allemage.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (12:32 PM)
    400 milliardCFA c'est pas beaucoup "hain" à l'echelle d'un pays le TER seulement (par exemple)  a couté plus . Revoir vos chiffres!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Soundiata

    En Août, 2022 (12:48 PM)
    Ces ressources devraient servir en priorité pour l'energie des industries actuelles et futures de ce pays, au secteur du transport et aux ménages sénégalais à travers une réduction drastique du coût de l'électricité.

    Il doit également servir à l'intégration régionale avec des pipelines pour desservir les pays en environnant. 

    Il ne faut pas les brader aux premiers venus parce qu'ils sont beaux  ou blancs.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Oussou Les Sous

      En Août, 2022 (12:16 PM)

      Vous avez bien dit. En plus, ce qui me tracasse et m'inquiète ce gaz et ce pétrole risquent de ne pas nous profiter et ainsi enrichir ces """ TOUBABS """ et les oligarques sénégalais. La question que je me pose est pourquoi penser d’abord vendre à l'étranger pour récolter des dollars ou des euros alors que le marché intérieur est là et rapporte vite, de même que les marchés des pays voisins ?
       
      Nos richesses doivent nous permettre d'abord de résoudre nos propres problèmes en chacune de celles-ci. Puis viendra la phase de l'exportation. En tout cas, rien ne sent bon de tout cela du moment que l'essentiel des défenseurs des intérêts nationaux ne sont pas impliqués et on risque d'y récolter que des miettes qui elles-mêmes seront non traçables.
       
      Il nous faut à tout prix travailler à acquérir les installations de base et les compétences nationales pour avoir la maîtrise de ces richesses au lieu de rêver en dollars et euros de ce que celles-ci peuvent nous rapporter en théorie. En effet, l'histoire est toujours là pour nous édifier du  cas de l'Iran avec son premier CHAH qui en était arrivé à découvrir que les Pétroliers avaient deux livres de compte et ces derniers ne leur présentaient que celui qu'ils avaient trafiqué toujours en perte tout en continuant d'exploiter.
       
      Lorsqu'il a découvert ce subterfuge il avait tout bonnement interdit l'exploitation de son pétrole. Sentant cette menace de faillite, les anglais s'étaient résignés à verser normalement les dividendes du bon livre de compte. 
       
      Soyons lucides et serein au milieu de cet imbroglio dans l'esprit de dollars et euros et allons-y pas à pas car dans l’état d’esprit où se trouvent les sénégalais, aucune faute, aucune, ne sera pardonnable.
       
    {comment_ads}
    Auteur

    Moi

    En Août, 2022 (13:40 PM)
    Quel président aura la grande chance de présider tout ceci ( sonko, amadou ba, khalifa, karim, aly ngouille ndiay, antoine diom, mimi, Mahtar cisse ?)

    Merci maky d'avoir découvert tout ça bye bye maintenant.
    Top Banner {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (13:55 PM)
    400 milliards c'est pas la peine de detruire notre environnement
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (14:28 PM)
    Donc nos richesses vont aller chez les toubab parce que Macky est leur boy koi.Nous allons nous lever tous ensemble pour arrêter ces con.nneries.Il est temps que nos ressources naturelles béneficient à nous et non plus à ces voleurs.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:54 PM)
      Les toubabs vont acheter, je dis bien acheter, ces richesses. Comprends tu la subtilité ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (14:29 PM)
    400 milliards / an seulement  et à partir de 2030 ?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (14:38 PM)
      GTA Tortue, c'est un investissement de plus de 5 000 milliards
      BP à bien l'intention de se rembourser...
       
       
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (14:38 PM)
      GTA Tortue, c'est un investissement de plus de 5 000 milliards
      BP à bien l'intention de se rembourser...
       
       
       
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (14:33 PM)
    Il faut parler de pétrochimie et plus jamais de pétrole ou de gaz.

    Il faut privilégier la transformation locale pour une industrialisation du pays 

    Une occasion en or qu'on ne doit surtout pas rater

     

     

     
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (14:59 PM)
    SI TOUT CELÀ EST VRAI, IL FAUDRA INSTAURER LE VISA D'ENTRÉE POUR BIEN CONTROLER L'IMMIGRATION GAZIÈRE.

    OEIL POUR NEZ, DENT POUR OREILLE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Guelewar

    En Août, 2022 (15:14 PM)
    Occidentaux, continuez de rever et de faire vos etudes fallacieuses. Ce petrole ne sera pas les phosphates achmines par train jusqu'au port de Dakar depuis les independances. J'ai grandi et j'ai vu ce train TAIBA traverser Rufisque chaque jour.  Je suis dans les cinquantes maintenant et je compte pas voir le petrole partir comme les phosphates avec la complicite de  ces fils de putes qui ont dirige et continuent de diriger le Senegal. Ce petrole est une manne por le Senegal et les Senegalais. Soyez vigilants mes chers compatriotes et prenez votre destin a main comme viennent de le faire nos voisins et freres Maliens. Toute la Jeunesse Africaine compte sur les nouvelles ressources pour tirer le continent des jougs des Occidentaux.  Vive le Senegal, Vive l'Afrique
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (09:07 AM)
      Bon, et s'ils n'avaient pas acheté ces phosphates, qu'est ce qu'on en aurait fait ???
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (15:41 PM)
    Faut pas sur estimer les capacités pétrolières et gazières de ce pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (15:44 PM)
    Effarant ce qu'on peut lire comme conneries dans les commentaires. C'est presque plus distrayant que les articles eux-mêmes. Faut distribuer des médailles ou des bonus,  un truc comme ça, au commentateur le plus abruti. Mettre des étoiles...

    Si le Sénégal peut vendre son gaz et son pétrole, peu importe l'acheteur. L'impératif c'est qu'ils soient vendus selon le cours mondial et payé et que les fruits reviennent à la population sous forme d'hôpitaux gratuits ultra modernes, de salles de classe équipées pour le 21ème siècle, d'universités de haut niveau et de campus dignes de ce nom, de centres de formation professionnelle spécialisés avec un matériel de pointe... et un service de gestion des déchets pour nettoyer notre pays et le rendre écologiquement compatible avec le futur de notre jeunesse.
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (15:49 PM)
    Macky Sall est un homme de chance de baraka pour le Sénégal. De toutes les façons, le pouvoir n'est pas éternel. Histoire du Sénégal et de l'Afrique retiendra son nom. Je souhaite même si la constitution le lui permet, qu'il ne se représente pas. De toute les façons ce pays ne sera jamais présidé par des aventuriers sans programme et sans vergogne. La manipulation, le mensonge ont complètement ravagé ce pays. C'est pourquoi son Excellence le Président Macky Sall doit rapidement libérer son camp pour l'intérêt supérieur de ce pays pour ne pas tomber dans les mains de "jihadistes politiques". Ce qui est aujourd'hui grave dans ce pays, les vedettes sont les insulteurs, les manipulateurs etc. Que 2024 soit des élections ouvertes même avec 50 candidats et le peuple va trancher. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:18 PM)
      avec lui on a gagné la coupe d'afrique, decouvert le pétrole et construit des tonnes d'infrasturctures. sonko est plein de "sobé" ses video bounga bounga risque de se trouver sur seneporno.  
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (15:53 PM)
    Cela ne servira a rien. On exploite l'or, le poisson, le phosphate, le zircon.  Quest ce que ca apporter a la population? 

    Seul un changement de systeme permettra a notre pays de maitriser son destin.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Août, 2022 (16:07 PM)
    lol tout le monde est expert au senegal. source d information? accusation de l opposition sans base 

    mom deuk bi taniouy far rek. 

    wade a signe les accord avec le code petrolier de 1998, allez lire ca d bord et comparer ca au cote 2019 que Aly ngouye (next prezi) a aider a mettre en place

    le President Macky est le plus grand expert du pays en matiere de petrole et de gas, c est une chance pour le senegal

     

     
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (16:45 PM)
      Une chance oui apres quil ait vole tout avec son frere et un repris de justice roumain
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (16:55 PM)
    Un président qui sait il y a une mane financière qui sera en 2030 et on cède une assiette fonctiaire de 3 ha pour construire. 

    C est vraiment bizarre 
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (17:20 PM)
    Comme le dit 16h55 "on" est donc assis sur un tas d'or mais on va fourguer des hectares en ville....il va falloir m'expliquer !!

    #amadou.comptable
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (17:25 PM)
    N'eut été la guerre en ukraine, y'aurait plus d'investissement sur le gaz et le pétrole. Et c'est sur que d'ici quelques années, ces compagnies sous la pression de leur opinion publique ne vont plus investir dans ce secteur à cause des changements climatiques. Donc, il ne faut pas qu'on mise trop sur ce secteur. Le peu qui y sera gagné ces périodes ci, on doit parfare notre système éducation et sanitaire, construire le maximum d'infrastructures de manière à équiper tout le pays en moyens et système de production. Car la fin du gaz et du pétrole est toute proche. Il faut aussi beaucoup investir sur les politiques de populations, sur la femme et les enfants. Cette frange importante de la population developpée le pays va suivre.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (20:09 PM)
    Bof...

    Après 2035 seules les voitures des pauvres iront avec les carburants fossiles.

    Son prix baissera drastiquement.

    Essayez aussi de miser sur les energies renovables, on ne sait jamais...
    {comment_ads}
    • Auteur

      En Août, 2022 (03:00 AM)
      Mr en tout cas les voitures électriques  coûtent Chères. Je crois dalle que les toubab essayent de vous tromper. Le pétrole et le gaz resteront les premières ressources énergétiques en 2035. Le toubab a peur de perdre leur paradis qui est la terre
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (20:44 PM)
    Sonko a dit que le Sénégal est dans le top 5 des pays producteurs de gaz, jusqu'à présent j'ai pas entendu de démenti.On peut donc le croire.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2022 (12:38 PM)
      personne ne croit a ces sonkoneries. Le sénégal n'est meme pas le top 3 afrique de l'ouest
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (22:11 PM)
    J espère que vet argent  sera utilisé  pour développer les énergies  renouvelables ds ce pays.. c est la avenir..toutes énergies fossiles  ne joueront plus un grand rôle ds quelques années...
    {comment_ads}
    Auteur

    Verax

    En Août, 2022 (22:24 PM)
    Regarder moi ce laquais. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ahmad Ges

    En Août, 2022 (22:56 PM)
    Fier de notre president et des relations strategiques qu'il est en train de developper pour un futur rempli de prosperite. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Side

    En Août, 2022 (22:59 PM)
    Hate de voir ce qu'il en sera, mais tres content de savoir que Macky mantient le regard vers l'avant et essaye de nous preparer au mieux pour ce qui va venir. 
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (23:01 PM)
    Macky Sall est un grand visionnaire et avec son leadership et nombreux partenariat internationaux le Senegal va devenir plus fort que jamais!
    {comment_ads}
    Auteur

    Mamadou

    En Août, 2022 (23:04 PM)
    Incroyable! On peut remercier le monsieur Sall pour tout ce splendide travail. Ses grand projets vont faire beneficier le pays entier. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Rippmm

    En Août, 2022 (05:07 AM)
    "Le pays compte, fortement, s’appuyer, ..." En voilà un qui n'a pas peur d'utiliser les virgules ! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (11:49 AM)
    Le Sénégal est une propriété de la France qui prendra toutes ses ressources gazières en contrepartie de rien du tout. C'est à peine s'il bénéficiera de 10% des de la production des ressources gazières découvertes dans le pays. Les ressources générées par ces 10% lui seront payés en assistance technique de mauvais consultants français qui étaient en chômage chez eux et de matériels militaires de second main qui datait des années 60 voire même  de la seconde guerre mondiale. Wa salam
    Top Banner
    Auteur

    Oussou Les Sous

    En Août, 2022 (12:23 PM)
    @(12:48 PM) -



    Vous avez bien dit. En plus, ce qui me tracasse et m'inquiète ce gaz et ce pétrole risquent de ne pas nous profiter et ainsi enrichir ces """ TOUBABS """ et les oligarques sénégalais. La question que je me pose est pourquoi penser d’abord vendre à l'étranger pour récolter des dollars ou des euros alors que le marché intérieur est là et rapporte vite, de même que les marchés des pays voisins ?

     

    Nos richesses doivent nous permettre d'abord de résoudre nos propres problèmes en chacune de celles-ci. Puis viendra la phase de l'exportation. En tout cas, rien ne sent bon de tout cela du moment que l'essentiel des défenseurs des intérêts nationaux ne sont pas impliqués et on risque d'y récolter que des miettes qui elles-mêmes seront non traçables.

     

    Il nous faut à tout prix travailler à acquérir les installations de base et les compétences nationales pour avoir la maîtrise de ces richesses au lieu de rêver en dollars et euros de ce que celles-ci peuvent nous rapporter en théorie. En effet, l'histoire est toujours là pour nous édifier du  cas de l'Iran avec son premier CHAH qui en était arrivé à découvrir que les Pétroliers avaient deux livres de compte et ces derniers ne leur présentaient que celui qu'ils avaient trafiqué toujours en perte tout en continuant d'exploiter.

     

    Lorsqu'il a découvert ce subterfuge il avait tout bonnement interdit l'exploitation de son pétrole. Sentant cette menace de faillite, les anglais s'étaient résignés à verser normalement les dividendes du bon livre de compte. 

     

    Soyons lucides et serein au milieu de cet imbroglio dans l'esprit de dollars et euros et allons-y pas à pas car dans l’état d’esprit où se trouvent les sénégalais, aucune faute, aucune, ne sera pardonnable.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (19:55 PM)
    Ridicule! Ce minuscule pays où les gens crèvent par corruption égoïsme et cupidité.... 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (14:29 PM)
    🤣🤣🤣

    on ne produit que des chanteur  et des footballer
    {comment_ads}
    Auteur

    Khalasse

    En Août, 2022 (15:55 PM)
    Bon nombre de pays européens se rabattent sur le continent africain notamment le Sénégal, l’Algérie,  l’Egypte et le Nigéria pour s'approvisionner en gaz. Tous ces pays se sont dotés de gazoducs vers l'Europe sauf le Sénégal dont le Président n'est reconnu comme un VISIONNAIRE ! Avec son fast track, tout est court-termiste ! 
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (07:50 AM)
    🤣🤣🤣

    arreter vos debilité

    jamais des coureur d'allocation qui ne save pas nager vont sauver l'europe

    decender du mont blanc on ne va pas sauver ce qui ont marché sur la lune

    quand je vous ecoute je vois que nous somme riche en bétise😂😂😂
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (10:52 AM)
    Sénégalais,kham lenn béneu affaire, macky sale,dou sarrap ndeyame ci kanamou toubab yii, à part marr tounn,défoufa doul,na todj thiotou ndeyame sa khadj, domaram qu'il est,na deug ndeyame,domou thiagga va 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (11:05 AM)
    J'ai peur que le pétrole finisse comme l'or de Sabadola...Tant que ces charognards sont toujours là ...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2022 (12:03 PM)
    parce que nous fessons parti de leur dernier espoir en gaz et prétrole. 
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2022 (12:39 PM)
    Vous êtes en train de faire saliver les sénégalais dont certains vont penser qu'avec le pétrole tous leurs problèmes vont trouver solution.  Surtout ne surestimez pas les quantités de pétrole projetées. Attention à l'effet boomerang à savoir ceux à qui on a fait croire que le potentiel du Sénégal était énorme dans ce domaine et qui à la fin se rendent compte que la situation d'avant période était mieux pour eux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Wwtp

    En Août, 2022 (12:50 PM)
    La somme annoncée entre 80 et 90 milliards de dollars sur 20 ans c'est du pourboire. Les entrerpises exploratrices vont se remplir les poches comme pas possible. Les pauvres sénégalais et mauritaniens ne verront pas la couleur ni du pétrole ni du gaz. Cela servira une fois de plus à nourrir les occidentaux sur le dos des africains. Quelle honte !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2022 (07:06 AM)
    les sous developpé rèvent

    l'europe est sauvée avec wallt seck🤣🤣🤣
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email