Vendredi 16 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

63% des entreprises sénégalaises font face à des mesures non tarifaires contraignantes au commerce (étude)

Single Post
63% des entreprises sénégalaises font face à des mesures non tarifaires contraignantes au commerce (étude)

Soixante trois pour cent (63%) des entreprises sénégalaises font face à des mesures non tarifaires (MNT) contraignantes et d’autres obstacles pour exporter ou importer, a révélé mercredi à Dakar, Mondher Mimouni, chef de la section de recherche et d’analyse de marché du Centre du commerce international (CCI).

 

M.Mimouni présentait, lors d'un atelier, les résultats préliminaires d'une enquête sur les MNT au Sénégal réalisée par le CCI. Il estime que ‘'cette proportion est comparable à la moyenne des entreprises affectées dans les pays d'Afrique subsaharienne et légèrement inférieure à ceux des pays de la région pour lesquels une enquête de même type a déjà été réalisée''. 

 

L'enquête montre qu'à l'exportation, 70% des MNT contraignantes rencontrées par les entreprises sénégalaises sont des règlements étrangers appliqués par les pays partenaires et 30% relèvent de règlements nationaux appliqués par les autorités sénégalaises.

 

Plus des deux tiers des MNT contraignantes appliquées par les pays partenaires concernent des exigences techniques ou des procédures d'évaluation de la conformité. 

 

Les exigences techniques (26% des cas rapportés) portent principalement sur les conditions de production, d'emballage et d'entreposage des produits agricoles.

 

‘'Les produits de la mer, notamment le poisson, et les fruits et légumes sont particulièrement touchés par ces règlements qui sont quasi-exclusivement appliqués par les pays de l'Union européenne'', affirme M. Mimouni. Selon lui, ces règlements sont bien souvent perçus comme ‘'trop rigoureux'' pour les entreprises sénégalaises qui peinent à s'y conformer.

 

D'autres MNT sont évoquées par les entreprises. Il s'agit notamment des taxes et redevances à l'importation (7% des cas rapportés), des inspections physiques et des contrôles des marchandises (7% des cas rapportés), les obstacles procéduraux et problèmes relatifs à l'environnement des affaires à l'exportation (alimentation en électricité, transport aérien, retards, mécanismes de vérification complexe etc.).

 

L'enquête du CCI s'est déroulée sur neuf mois, allant d'octobre 2011 à juin 2012. Environ 260 entreprises de toutes tailles ont été interviewées par téléphone, alors que 162 d'entre elles l'ont été de vive voix.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email