Dimanche 14 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Economie

AFFAIRES - Partenariat intra-islamique : Foras investment lance une série de projets au Sénégal

Single Post
AFFAIRES - Partenariat intra-islamique : Foras investment lance une série de projets au Sénégal

La Chambre islamique de commerce et d’investissement s’est lancée dans le dressage d’une liste de domaines qui offrent des opportunités d’investissement au Sénégal. Avec l’appui de l’Apix et de la Chambre de commerce de Dakar, un certain nombre de ces projets a déjà trouvé financement et devrait démarrer bientôt. Ce qui ne constitue qu’un premier pas dans la coopération entre les partenaires de la Ummah islamique.

Le sommet de l’Oci aura apporté quelques financements concrets, finalement. La Foras investment company, un holding financier établi en Arabie Saoudite, en a profité pour finaliser le financement d’une structure avicole, d’une valeur de 22 millions de dollars américains, équivalant à environ 10 milliards de francs Cfa. Ce projet, dévoilé en marge de la signature de l’accord de partenariat entre la Chambre islamique de commerce et d’investissement (Acronyme anglais, Icci) et de l’Union nationale des chambres de commerce d’industrie et de l’agriculture du Sénégal (Unccias), a été monté et mis au point avec l’appui de l’Apix, insiste le Pdg de la Foras investment Co, le Dr Hatim Jamil Mukhtar.

Le businessman, qui est en même temps employé du président de la Chambre islamique de commerce et d’industrie, Sheikh Saleh Kamel, a affirmé que le complexe industriel, qui sera monté dans la région de Thiès, va produire 6 millions de poulets par an, ce qui représente, selon ses dires, 20% de la consommation du Sénégal. Il devrait employer 400 personnes, et créer plus de 600 emplois indirects, a-t-il ajouté.

L’homme d’affaires arabe a ajouté que les procédures de création de l’entreprise ont pris du temps, à cause de lourdeurs administratives et des difficultés à accéder à la terre. Néanmoins, il prévoit que le complexe pourra, à terme, fournir des poulets et autres produits avicoles dans tous les pays de la sous-région.

L’homme d’affaires établi à Djeddah, en Arabie saoudite, se félicite de ce que, grâce au soutien de l’Apix et du président de la Chambre de commerce, M. Lamine Niang, la plupart des difficultés a été aplanie ou est en voie de l’être. Le Dr Jamil Mukhtar faisait cette annonce en marge de l’accord d’établissement qui lie désormais l’Unccias et l’Icci, comme déclaré plus haut.

Il en a profité pour souligner que cette Confédération des chambres islamiques de commerce, qui a des filiales dans plus de 60 pays, prépare un programme d’investissements pour les pays de la Ummah islamique, en particulier ceux d’Afrique au Sud du Sahara. Une feuille de route d’investissements a été dressée, qui sera appliquée en partenariat avec la Banque islamique de développement (Bid) et la Banque asiatique de développement (Abd). Mieux encore assure-t-il, une feuille de route d’investissements est en préparation pour le Sénégal, car «le Sénégal présente un bon environnement pour les affaires», assure-t-il.

Dans cet ordre d’idées, il sera bientôt créé, dans un intervalle de trois mois, une filiale de la Foras investment co au Sénégal, qui va chercher à établir des partenariats d’affaires avec des opérateurs économiques au Sénégal, sur les niches qui auront été sélectionnées. Parmi ces dernières, il y a un projet d’usine de fabrication de médicaments, destinée à fournir des produits génériques dans les différents pays de l’Afrique de l’Ouest. L’étude de marché réalisée par Foras a montré que les médicaments de base, comme l’aspirine ou des antipaludéens, sont très chers au Sénégal et dans de nombreux pays d’Afrique. Cette unité industrielle pourrait justement aider à mettre un terme à cette situation, en vendant ses produits à des prix beaucoup plus raisonnables, assure Dr Hatim Jamil Mukhtar.

La cérémonie de partenariat qui lie les deux chambres consulaires, est destinée à mettre en place un forum d’opérateurs économiques sénégalais, qui seront comme des conseillers de l’Icci au Sénégal, et participeront à tous les niveaux des affaires que la Foras ou l’Icci voudront financer dans ce pays. Car, comme l’affirme M. Mukhtar, «nous ne participerons à aucune activité dans laquelle les 15% au moins, ne reviendront pas à des nationaux».

 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email