Dimanche 19 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Appui - Financement des Pme/Pmi : Le Fongip mobilise 17,16 milliards

Single Post
Appui - Financement des Pme/Pmi : Le Fongip mobilise 17,16 milliards

En termes de financements accordés au Pme/Pmi, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) a pu mobiliser 17,16 milliards de francs Cfa, avec un fonds propre de 6 milliards de francs Cfa, après deux ans d’exercice.

Après deux années d’exercice, le Fongip dresse son bilan. Un bilan que ses responsables jugent «satisfaisant». Avec un fonds propre de 6 milliards, le Fonds de garantie des investissements prioritaires a réussi à mobiliser 17,16 milliards de francs Cfa au bénéfice des Petites et moyennes entreprises (Pme) et Petites et moyennes industries (Pmi), mais également des groupements de jeunes et de femmes porteurs de projets. 

Ces financements, précise le directeur du pôle finance et gestion des risques, Abdoulaye Diassé, ont été accordés à la fois par les établissements bancaires pour 52%, représentant un montant global de 9,6 milliards de francs Cfa, et les Systèmes financiers décentralisés (Sfd) pour 48%, soit un montant de 7,3 milliards. 

Dans la répartition de ces ressources, il a été constaté une prédominance du secteur primaire, notamment l’agro-industrie, l’agriculture, la pêche, l’élevage et l’aquaculture qui représentent plus de 50% des financements. Le tourisme, le transport, le textile, entre autres, en occupent également une bonne part.
Pour la bonification, indique M. Diassé, le Fongip a pu faciliter le financement de plus de 11 mille personnes dont 70% de femmes, soit plus de 8 mille femmes qui ont été financées. Cela, grâce à l’intervention du Fonds qui a accordé des prêts de refinancement aux Sfd qui, à leur tour, refinancent les groupements à des taux bonifiés.

Ces interventions ont pu impacter l’économie du Sénégal. Par rapport à la création et la consolidation d’emplois, relève M. Diassé, le Fongip a pu favoriser la création de plus de 20 mille emplois directs. «Nous avons pu consolider plus de 400 emplois, notamment ceux de la Nsts (Nouvelle société textile sénégalaise). L’intervention du Fongip a aussi influé sur une baisse remarquable des taux d’intérêt», dit-il. Avant d’expliquer : «Au niveau des banques, la moyenne des taux qui étaient appliqués sur les crédits accordés aux acteurs économiques tournait autour de 12%. Avec l’intervention du Fongip, nous avons pu obtenir une moyenne de 9% de taux d’intérêt accordé par les établissements bancaires. Et nous tendons vers des niveaux relativement bas parce qu’actuellement, tous les projets que nous garantissons bénéficient de taux d’intérêt d’un chiffre. Au niveau des institutions de la microfinance ou Sfd, le taux d’intérêt tournait autour de 18%. Mais avec l’intervention du Fongip, nous sommes à 8% de taux nominal moyen qui est appliqué aux bénéficiaires.» 

Un objectif de 250 milliards d’ici 2019

Les directeurs de banque relevaient souvent l’insuffisance de ressources longues pour pouvoir financer les crédits à moyen et long terme. A ce propos, soutient M. Diassé, «nous avons pu rallonger la maturité des prêts. En moyenne, les prêts accordés par les banques tournaient autour de deux ans. Avec l’intervention du Fongip, ils sont en moyenne de quatre ans. Au niveau des Sfd, la maturité des prêts est également passée d’un an à trois ans».
Sur la création et le développement des Pme, les collaborateurs de Doudou Kâ disent aussi que le Fonds a pu accompagner 153 en­treprises qui ont été formalisées et 155 jeunes à disposer d’un business plan. 416 entreprises ont été financées à travers la garantie… 

Faute de dispositifs de suivi post investissement, la majeure partie des mécanismes d’appui au financement des Pme échouait au Sénégal. Conscient de cela, le Fongip, selon ses responsables, n’entend ménager aucun effort pour mettre en place un dispositif d’accompagnement et de suivi post investissement destiné à accompagner tous les porteurs de projets qui ont pu bénéficier de l’apport du Fonds, afin de faire face au problème de remboursement des prêts.

En perspective, le Fongip entend toucher les 45 départements du Sénégal. Aujourd’hui, il est présent dans 33 départements. Conformément à son plan stratégique validé par le Conseil d’administration, le Fongip a enclenché un processus de mutation qui devrait lui permettre de mieux jouer son rôle.  

Le gap de financement des Pme est estimé à 500 milliards de francs Cfa. Aujourd’hui, l’objectif du Fongip est d’atteindre d’ici 2019 les 250 milliards de francs Cfa. «Nous pourrons l’atteindre raisonnablement avec les produits mis en place et 50 milliards de fonds propres», espère Doudou Kâ.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email