Vendredi 23 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Baidy Agne appelle le gouvernement à relancer la commande publique

Single Post
Baidy Agne appelle le gouvernement à relancer la commande publique

Le président du Conseil national du patronat (CNP), Baïdy Agne, a appelé mercredi le gouvernement sénégalais à relancer la commande publique pour favoriser la croissance et la création d’emplois pour le pays.‘’Il appartient au gouvernement de relancer la commande publique afin qu’elle soit génératrice de croissance et d’emplois productifs durables’’, a-t-il déclaré, à l’ouverture des Assises de l’entreprise, organisées par le CNP. 

‘’En attendant les chiffres de 2013, le rapport de l’ARMP (Autorité de régulation des marchés publics) venant d’être publié, nous indique que cette commande publique a baissé de 28% en 2012 par rapport à 2011’’, a souligné le chef d'entreprise. Pour lui, les marchés de l'Etat pouvaient être mieux organisés avec moins de cas d’entente directe (18% en 2012), et surtout faciliter l’accès aux milliers d’artisans, qui ont du mal à en tirer profit. Dans ce sillage, le CNP a invité le gouvernement ‘’à être entreprenant pour son secteur privé national’’, notamment dans le cadre de contrats pour lesquels les concurrents étrangers semblent avoir pris de l'avance. 

‘’On tente de nous rassurer en rappelant qu’on a prévu de porter à 25% au minimum la présence capitalistique des privés nationaux et ensuite vous apprenez la contractualisation de marchés de délégations dans les secteurs de l’économie’’, a déploré le président de l'organisation patronale. Il ajouté : ‘’On ne peut pas marquer notre accord quand on réserve que 25% au privé national pour un projet d’extension ou de modernisation où il est déjà présent, où il a un fonds de commerce et où il contrôle une grande part de l’activité’’. M. Agne dévoile son interrogation: ‘’Est-il nécessaire d’affaiblir l’entreprise sénégalaise alors qu’il est possible de favoriser des joint-ventures, des transferts de technologies et des sous-traitances avec l’investisseur direct étranger ?’’.

Le CNP, qui regroupe divers syndicats professionnels du Sénégal, a appelé également appelé le gouvernement à faire de la relance des entreprises en difficulté, sa priorité. ‘’Pour soutenir les entreprises en difficulté et mettre en place des plans de restructuration viables, il faut en avoir les capacités et disposer de réels pouvoirs transversaux à même de réunir autour d’une table tous les acteurs’’, selon son président. Présidant l’ouverture des Assises de l’entreprise, le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba, a souligné que ‘’l’état de santé de l’entreprise était le barème de l’économie d’un pays’’. 

‘’L’entreprise sénégalaise sera la locomotive de la croissance. Nous travaillons à réduire les délais de paiement et nous visons un taux de croissance de 7% dans les années à venir’’, a-t-il réaffirmé. ‘’Je vous invite à croire au Sénégal et à investir davantage’’, a lancé le ministre à l’endroit des chefs d'entreprises venus en masse aux Assises du CNP, prévues sur deux jours.

SKS/SAB


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email