Mardi 23 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Baisse des prix : Les meuniers annoncent l'arrêt de la production de farine

Single Post
Baisse des prix : Les meuniers annoncent l'arrêt de la production de farine
En réaction à la décision du Conseil national de la consommation du 21 juin 2024 de réduire le prix de la farine boulangère de 19 200 à 15 200 F CFA, l’Association des meuniers industriels du Sénégal annonce un arrêt provisoire de la production. Cette mesure, évoquée dans un communiqué publié ce dimanche, est motivée par la hausse continue des coûts du blé et "l'absence" de clarté sur les modalités de compensation financière. Les meuniers dénoncent une pression insoutenable sur leur viabilité économique et appellent à une réponse urgente des autorités pour éviter une crise de la filière.

L’intégralité de leur communiqué.

En 2021, vous aviez suivi les difficultés connues par l’industrie meunière sénégalaise. Une situation dont la gravité avait mobilisé tous les acteurs de la filière dans la recherche de solutions.

Comme tous les Sénégalais, les meuniers ont pris connaissance de la décision de l'État résultant du Conseil National de la Consommation du 21 juin 2024, de baisser le prix de la farine boulangère de 19 200 à 15 200 F CFA soit une réduction de 4 000 F CFA.

Cette mesure intervient au moment où le coût moyen du blé est en hausse constante et dépasse 300 euros. Cette réalité ne permet pas d’apporter une réponse basée sur la baisse de l’essentiel des facteurs de production de farine. Les travaux menés en réunion technique avec les services de l’État ont permis de relever que la renonciation aux droits de douanes et taxes sur la valeur ajoutée (TVA) représenterait 1 355 F CFA sur le prix du sac.

Dans ces conditions, le financement de l’écart de 2 645 F CFA sur le prix de la farine demeure incertain pour les entreprises meunières et pour l’ensemble des acteurs de la filière. La baisse de 4 000 F CFA n’est pas financée à ce jour.

C’est donc avec regret que nous vous annonçons que l’Association des Meuniers Industriels du Sénégal engage ses 7 membres dans une mesure de retrait. Les Meuniers ne peuvent s’engager dans un dispositif de vente à perte et déclare officiellement un arrêt provisoire de production.

Nous rappelons que l’article 30 de la loi du n°94-63 du 22 août 1994 (sur les prix, la concurrence et le contentieux économique) nous interdit formellement de vendre à perte.

Actuellement, la hausse continue des prix du blé est ignorée par les autorités. L’AMIS a alerté le ministère de l’Industrie et du Commerce, sur les effets d’une mesure hâtive au regard des stocks de blé déjà dans le circuit de production et des volumes farines en vente dans les réseaux de distributeurs. Mais malgré ces alertes sur l’impréparation du secteur, le prix de revient de la farine annoncé au sortir du Conseil National de la Concurrence est bien en dessous du prix de vente réel, et la date d’entrée en vigueur est un coup porté à l’activité des parties prenantes.  

De sorte que chaque sac de farine boulangère livré depuis les unités de production constitue une infraction manifeste à la loi sénégalaise en plus d’amplifier les pertes des entreprises productrices.

L’application des prix annoncés oblige indirectement les meuniers à subventionner le prix du pain. Une situation qui mènera inéluctablement les 7 entreprises vers une faillite programmée et collective.

Les meuniers rappellent leurs attentes d’éclaircissements sur les 4 points qui suivent :

1.             Le régime de compensation de la baisse est flou. La prise en charge intégrale des 2 645 F CFA restant de compensation sur le prix du sac de farine boulangère est sans réponse à ce jour. Il est nécessaire d’identifier la partie qui finance et d’en savoir sur les modalités de paiement.

2.             Le régime de renonciation sur les droits de douane et la TVA  ainsi que la date d’entrée en vigueur manquent de clarté. Il est essentiel de clarifier les modalités de prise en compte des stocks de blé déjà taxés en attente chez les meuniers du fait de la révision de prix sur décision unilatérale de l’État.

3.             Le régime de compensation des volumes en vente chez les distributeurs et grossistes de farine boulangère est méconnu. Pourtant ces acteurs de la filière sont contraints eux aussi de vendre à perte.

4.             Le régime de prix applicable en région et Dakar tenant compte du transport fait défaut. De sorte que toute la filière s’expose à des sanctions à la date d’entrée en vigueur annoncée.

Nous rappelons que les Meuniers Industriels sont des entrepreneurs consciencieux, des acteurs économiques responsables et des défenseurs indéfectibles de la production locale.

C’est en cela que l’AMIS s’adresse à tous les partenaires économiques et gouvernementaux  pour la préservation d’une production industrielle vitale pour tous.

Il est décidé, à compter de ce lundi 24 juin 2024 un arrêt périodique et collectif de production permettant de ralentir le niveau des pertes induites  quotidiennement, ce jusqu’à ce qu’une réponse assurant la survie des meuniers soit apportée.

Par ce procédé nous faisons nôtres, les préoccupations de l’ensemble des acteurs de la filière face aux incertitudes persistantes concernant la baisse des prix.

Par ce procédé, nous ralentissons le chômage technique, inéluctable dans les prochaines semaines au regard des enjeux de sauvegarde de l’emploi préalable aux options de licenciement économique.

Par cette démarche responsable et citoyenne, nous exhortons les autorités gouvernementales à veiller à la stabilité du marché dans l’intérêt de la filière et à relancer le dialogue nécessaire et salutaire. La filière est au bord d’une crise sans précédent et joue sa survie.

Les mesures que nous venons d’annoncer ont vocation à être reconduites à l’initiative des Meuniers Industriels du Sénégal tant qu’une réponse définitive n’est pas trouvée.

Nous restons convaincus que seule une industrie forte et dynamique peut apporter du développement, de l’emploi et des recettes fiscales nécessaires au devenir du Sénégal.

Les meuniers industriels du Sénégal remercient l’ensemble des collaborateurs, acteurs économiques et partenaires sociaux pour les messages d’encouragement et de solidarité reçus.

Les meuniers ne peuvent engager toute la filière à la dérive !!!


47 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2024 (21:31 PM)
    On ne diminue pas les prix quand tous les intrants sont en perpétuelle hausse. Ayons une gestion conforme aux principes du marché libre
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (21:39 PM)
      il doit y avoir de la politique derrière aussi, certains tapis dans l'ombre, useront de tous les moyens pour faire échouer le nouveau gouvernement, à eux d'être forts maintenant et de prouver aux sénégalais qu'ils n'ont pas eu tort de les élire à la tête du pays; en arrêtant la production de la farine même les beignets ne seront plus accessibles, khanaa gniou beignets douguoubb rekk...
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (21:47 PM)
      c'est maintenant où on va savoir si les pastefiens sont doués ou pas, je suis impatient de voir comment ils vont régler ce problème, s'il y a des têtes là-bas ou pas, on va voir, en tout cas les apéristes vous ont piégés en vous forçant à diminuer les prix, ça devait être préparé, les meuniers ce sont des politiciens de l'ancien système, tout ça c'est planifié
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (21:53 PM)
      J’y comprends rien finalement. L’Etat fait une communication sur la réduction des denrées de façon officielle et boom les meuniers disent niet. Qui n’a pas respecté ses engagements ? L’Etat ou les meuniers ?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (21:54 PM)
      Waw yen a part Invitation Mélenchon et son mariage homo, conférence doff de Branco, le concert de Waly Seck à la rts etla conférence du grand théâtre c'est quoi votre bilan? Littéroal Zéro. FMI zéro. Appels à candidatures Zéro. Baisse des prix zéro.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:01 PM)
      Les faits sont têtus. Gouverner dou monopoliser des réseaux sociaux di fennal nit yi di sosal gor yi di saga waliyou yi. Akh baakhoul. Nit dé ragal Yallah. Legui nak Sénéngal am na ya borom kham kham ypu bou gou sen rew té yéni ngour gui réussir pour l'intérêt de tous. Consultez borom kham kham pas nguen dieul len nommer len parce que borom kham kham deug sokh la woul nek ministre mais ngen deg lou len gnou wakh len té Yallah takh. Ndakh yen bou nguen échouer di na metti torop thi rewmi. Déjà les fous se réjouissent de vos difficultés. Faites preuve d'ouverture et d'écoute.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:05 PM)
      Un projet nourri de l'inexpérience et de l'ignorance de l'Etat ne peut réserver autre chose que des désillusions. Vous ne pouvez même pas négocier avec les meuniers et vous voulez renégocier les contrats pétroliers?
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:09 PM)
      Les réseaux sociaux rassemblent des masses semi-analphabètes qui croient dur comme fer à tous les mensonges. La VAR est là heureusement. Tous les experts sérieux vous ont dit que c'était du populisme. Voilà maintenant...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:12 PM)
      C'est quoi la suite du projet? C'est un complot de la France qui refuse de diminuer le prix de la farine? C'est Macky qui sabote les machines des boulangeries? C'est le système qui fait monter le dollar? Ou c'est la terre qui est programmée pour refuser de laisser pousser le blé destiné à la farine de nos boulangeries? Allez les experts es réseaux sociaux, plateaux télé etc...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:16 PM)
      Teud hôtels Azalaï ak King Fahad di Ngourou mouy dokh mou noul nek.Wathié len sen bopou té lathie gni kham nou wakh len si non daa len dougal rewmi si gouta.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Patriote

      En Juin, 2024 (22:17 PM)
      Il faut importer et corriger l'erreur de laisser les industries stratégique aux mains des étrangers
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:19 PM)
      di gué ak guem loo nit yi loo mounou da yomb mais boo yeg sé nak ba gnou ni la lingué ya ngi nii fofou la affaires yi nek. Yena ko diggé wone ligui nak deff len ba rewmi kham kham nimou len di deff
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:22 PM)
      quand on a des ennemis comme wa apr il faut tout faire pour ne pas tomber même avec le pain, parce qu'ils sont partout assis entrain d'observer la moindre faille pour pouvoir rigoler, ils n'ont rien foutu de bien, ils n'apporteront rien de bon au pays et ne veulent pas que les diomaye et sonko réussissent donc il ne faut pas leur donner de quoi se moquer, ce sont les seuls sénégalais qui ne veulent pas que le pays avance, même le genre de bougane il veut que ça avance mais seulement si c'est lui qui dirige, wa apr par contre, avec eux ou sans eux ils n'aiment pas le sénégal, nagniouy sathieu rekk gniomme pour leurs familles, leurs maitresses et leurs griots, ça leur suffit, ils ont eu une petite victoire teyy
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:23 PM)
      Jub Jubbal Jubbanti guiss sa gou nou ko si Littoral bi si Courant bi si prix yi si pétrole bi si mines yi si gaz bi si ndokh mi si essence bi ak gaz oil bi. A part nommination ya ma neekh guissa gou nou dara. Na barr way
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:28 PM)
      aaah enfin on va enfin pouvoir remplacer le pain par du beignet douguoub, lolou rekk la mou sélleu mi beugueu, dès demain je dis à ma femme de faire nos réserves de beignets douguoubb, baayinaa mbourou, sinon pour les sauces utilisez le pain chawarma ou bien autre chose, débrouillez vous
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:30 PM)
      Un gouvernement qui fait une annonce officielle d'une baisse et un secteur se lève pour le démentir...C'est une première dangereuse dans ce pays. M. Le PR mettez fin à l'amateurisme sinon vous en paierai le prix très chèrement.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:31 PM)
      quand on accède au pouvoir par le mensonge, on finira par être rattrapé par la vérité.
      Ils finiront par créer d'autres conflits avec bailleurs et locataires en diminuant le prix des loyers (c'est plus facile!).
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:32 PM)
      Le gouvernement est incapable de diminuer les prix maintenant tout le monde l'a compris. La question est maintenant de savoir que peut vraiment faire ce gouvernement s'il est inapte à satisfaire la première demande sociale de son électorat.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:34 PM)
      je n'ai jamais vu un pays tombé à cause de farine ou du pain, on s'en passera, nagniou mougn surtout sérères yi, sougniou diaayé pétrole bi woutti mbourou si vladimir
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:50 PM)
      yakaaroo yakett. En 20 jours Macky Sall élu en 2012 avait non seulement diminué les prix des produits de 1ère nécessité mais en plus il avait diminué les prix à la pompe de l'essence et du gaz oil, et plus tard encadré les loyers.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:06 PM)
      Nous devons faire du ain à base de mil. Ce blé importé ça ne marche pas, toujours des problèmes de prix
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:11 PM)
      Téré téré mou teu bayil mou guiss. Lii si ndéki bi le kharr len agne bi ak reer bi bou nou ko feke ak diam
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:17 PM)
      A part la Libye tous les pays d'Afrique du Nord ont connu dans des situations similaires des "émeutes du pain". Attention au gouvernement. La situation sociale est très difficile. Il ne faut pas céder sur la farine et le pain.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Doff Bi

      En Juin, 2024 (23:19 PM)
      Une nouvelle expression pour qualifier les voleurs, il faut les appeler désormais "Bougane".
      On dira désormais "Diap naniou bene bougane"
      Mdr
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:19 PM)
      Le gouvernement a péché par amateurisme et précipitation. Il y a une méthode pour baisser les prix. Et un gouvernement n'annonce jamais des mesures de baisse des prix pour être démenti dans la journée par une association qui refuse de l'appliquer. On est où là?
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (02:38 AM)
      Et, si les Senegalais arretent la consommation du pain qui n'est rien d'autre que de la mauvaise qualite pour notre sante.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (07:46 AM)
      Que je sache nous n avons pas élu un régime libéral donc les politiques de prix l utra profit doit s arrêter a l instar de ce qui s' est passé pour le secteur du transport durant la Tabaski il faut réguler en soutenant des nouveaux meuniers
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (08:45 AM)
      Jai acheté ma baguette à 150francs.
      Merci et Courage au nouveau gouvernement !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (11:56 AM)
      Ousmane thiouné leu. IL SAVENT PAS QUE CEST PAS LEUR MAISON MAIS DES ENTREPRISES
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (11:56 AM)
      Ousmane thiouné leu. IL SAVENT PAS QUE CEST PAS LEUR MAISON MAIS DES ENTREPRISES
    {comment_ads}
    • Auteur

      Repzncorely_author

      En Juin, 2024 (13:56 PM)
      Si les meuniers refusent de respecter leurs engagements il faut affranchir de taxes douanières l'importation de farine ou que l'Etat importe pour la durée de leur grève. Et investir l'importation, transformation et production des denrées de 1e nécessité. Parfois il faut faire soi même.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Danger

    En Juin, 2024 (21:38 PM)
    L’Etat va se retrouvait dans des problèmes ! Le peuple va se révolter … faire des promesses sans concertation ? Ce n’est pas tres sérieux
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (21:42 PM)
      ah okkk c'est ça l'objectif alors ??? non mais reposez vous, les sénégalais ne se révolteront jamais contre leur mou sélleu mi pour du pain, ils ont confiance en lui et l'accompagneront jusqu'au bout, d'accord je comprends mieux maintenant
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (22:03 PM)
      Celui qui incapable et impuissant à baisser le prix du pain lane la moune lénen?
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:14 PM)
      Idiot tape les "émeutes du pain" sur google et tu verras. Pastef ay nullards blindés bunkerisés rek.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (21:42 PM)
    On peut s en passer de la farine. On va imporrer
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (21:52 PM)
    Si j étais à la place de l'état j aurais poussé les commerçants à importer de la farine
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (21:56 PM)
    Voilà où nous ont mené les différentes épreuves de force imposées par Ousmane Sonko dès son installation à la tête du gouvernement.

    Nous allons tout droit vers le chaos !
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:04 PM)
    C'est compréhensible mais la loi 94-63 a été remplacée par la loi 2021-25 qui reprend néanmoins la même disposition visée
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:08 PM)
    Arretez la production de la farine qui donne des maux de ventre les sénégalais ont privilegie les beignet dougoup qui sont sains
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (23:25 PM)
      Le beignet dougoup est gorgé d’huile. Il faut l’éviter si tu veux pas attraper de graves maladies une fois vieux
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:13 PM)
    Teyy mou nekh
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:20 PM)
    Des états ont survécu l embargos. Arrêtons l importation du blé c est simple. Les pressions doivent pas marcher
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:20 PM)
    Des états ont survécu l embargos. Arrêtons l importation du blé c est simple. Les pressions doivent pas marcher
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:29 PM)
    C’est très bien, je suis pour que les Sénégalais changent leurs habitude alimentaire au petit déjeuner, pourquoi pas manger du pain fait avec du mil?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:39 PM)
    Les moutons du pastouf oublie l'économie. Vous êtes quand même des petites merdes et vous méritez ce duo de bras cassés...

    Il n'y a rien de politique....votre zoo ne maîtrise rien pour ce pain....vous importez le blé et les prix sont fixés ailleurs, rien de politique, juste un tas de cancres enfilés par 2 fonctionnaire du fisc....

    Au lieu de reconnaitre que vous clowns sont 2 kons médiocres, vous tendez les fesses et parlez de politique..ils pourront venir égorger vos gamines que vous trouverez ça formidable...bien fait pour vos gueules de larves !!

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:45 PM)
    Même la vaseline que votre gourou applique aux derrières de vos gamines est importée.. bien fait pour vos culs de moutons si les meuniers vous chicotent.. c'est même excellent, et ce n'est que le début !!
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:45 PM)
    De 400€ la tonne en 2023 le cours du blé est descendu à 240€ la tonne en juin. C’est meunier sont tous sauf sérieux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Passant

    En Juin, 2024 (22:46 PM)
    C'est ce que j'appellerais un cartel

    Oui ces meuniers agissent comme tel

    Et pourtant en terme de production on sait qu'ils produisent plus que le marché ne puissent absorbé mais ils produisent quand même

    De plus toutes les minoteries n'ont pas les même coûts de production donc ne peuvent pas vendre au même prix mais malgré tout elles le font par ce qu'elles se sont entendues pour vendre au même prix on parle de 7 minoteries



    Que l'état renonce à la tva c'est déjà un cadeau qui leur est fait



    Le chantage ne marchera pas mettez votre personnel en chômage technique où mieux encore fermez boutique d'autres viendront investir dans un secteur aussi lucratif

    {comment_ads}
    Auteur

    Sss

    En Juin, 2024 (22:50 PM)
    Ces meuniers là se NY ds bandits. Le gouvernement doit profiter de cette situation pour nationaliser la meunerie et empêcher ces voyous de prendre en otage les sénégalais pour leurs petits intérêts cryptopersonnrls
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (05:13 AM)
      l'erreur de laisser les industries stratégique aux mains des étrangers Très vite
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (05:13 AM)
      l'erreur de laisser les industries stratégique aux mains des étrangers Très vite
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    En Juin, 2024 (22:52 PM)
    Les gars est-ce vrai ou pas je ne sais pas mais au Sénégal l'indignité et le mécréantisme ont pris le dessus au Sénégal car notre mentalité est différent de ceux de la sous-région. C'est à dire là où les autres cherchent des bénéfices de 50f dans ce pays on en cherche 100 ou 150f. Et je disais même à certains que quelques soit l'abondance des denrées , ils pourris même jamais à un bas prix
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:53 PM)
    Achetez le pain dougoub. Mo ngeuneu bakh si sunu sante
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (22:58 PM)
    Ce groupe ne fonctionne que par le chantage : tout ce qu'ils veulent c'est une exoneration de tva, c'est ce meme groupe qui maintient le prix de l'aliment de volaille eleve malgre la baisse des intrants pour les memes raisons. Ils avaient d'abord dit qu'ils n'appliqueraient pas les prix maintenant ils disent arreter la production car ils ont compris que c'etait illegal. Ce groupe est aide dans son chantage par les fonctionnaires au ministere du commerce. Le ministre devrait faire le nettoyage la bas il se rendra compte que tout marchera. Il faut requisitionner les stocks et autoriser l'importation temporaire de farine le temps qu'ils se calment.

    {comment_ads}
    Auteur

    Foneeh

    En Juin, 2024 (23:19 PM)
    Meuniers du senegal..osent l'ouvrir comme si un seul grain de blé était cultivé au bled...depuis mathusalem, vous faites du pain avec du blé importé..de la levure chimique importée.des pâtisseries avec du lait, du beurre, fromage...tout est importé...a part le temps yavait des essais de substitution, genre pain riche au mil ou mais...mais qu'en est -til?..l'honnete aurait ete depuis belle lurette de verser toutes les dividendes et taxation sur benefice, apres bilan comptable annuel, au moins 60% dans un fonds etatique qui reversera au prorata de cooperatives agricoles les incitant a aquerir le materiel, la formation et facteurs de production pour cultiver du blé et autres céréales afin de nourrir 17 millions de bouches en croissance exponentielle d'orde 6...!!! Et la tout le systeme est en faillite...la cour des comptes ne fait pas son taf de 1991 à maintenant..ts les agregats du commerce ne sont pas sincères, la poltique agricole, industrielle, economique, artisanale,sociale, sanitaire, securite, transport, depuis 1991 a 2023 tt est de la merde...Au Président Diomaye, au PM Ousmane Sonko au gouvernement et ts les corps de l'etat: n'ayez aucun remords..nettoyez nous tous ces vampires de 1991 à votre elections AU KARCHER!
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    En Juin, 2024 (23:22 PM)
    Vous allez vous conformez à la décision de l'état ou bien vous en ferez les frais. Ce régime est tout sauf incrédule. Vous ne pouvez vous faire des bénéfices indécent sur le dos des sénégalais et venir nous servir que ces nouveaux tarifs vont vous ruiner.
    Top Banner
    Auteur

    Remplacement

    En Juin, 2024 (23:26 PM)
    Il faut créer de nouveaux meuniers .
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (05:12 AM)
      l'erreur de laisser les industries stratégique aux mains des étrangers Très vite
    Top Banner
    Auteur

    Fafa

    En Juin, 2024 (23:31 PM)
    Frites attention,votre Ministre va suivre les pas de son colegue du Transport.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (23:31 PM)
    ils sont trop presser etat bi khawma louniouy yakamti .....etat dou thiakhane avant prendre une desicion il faut bien le revoir
    {comment_ads}
    Auteur

    Foneeh

    En Juin, 2024 (23:33 PM)
    Dites moi s'il ya un seul grain blé produit au senegal...et ne me sortez pas que le climat n'y est pas favorable..genre que c'est sahelien et pas tempéré!toutes les précédentes administrations doivent passer devant une cour martiale pour génocide! Eh oui génocide...car ils n'ont eu aucune politique qui ait permis de nourrir la population, au contraire ils nous ont exterminé...par la devaluation, l'emigration , l'incivisme qui fait des gens se tuent en masse par accidents...

    Mr Diomaye, et Mr Sonko et le gouvernement, n'ayez aucune pitié...jub, juble et jubanti, a 200%....
    Top Banner
    Auteur

    Observateur

    En Juin, 2024 (23:36 PM)
    Y'A pas milles solutions ,le gouvernement doit impérativement importer et exclusivement , le riz le sucre l'huile et le Blé, et les revendre dans les magasins et boutiques témoins ou dédiées !!!

    Ils sont tous des commerçants Milliardaires qui n'ont rien fait pout l'autosuffisance de ces produits et de leurs baisses !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Aladji

    En Juin, 2024 (23:49 PM)
    Requisition des stocks chez les commerçants et autorisation tout azimuts des importations.



    Depuis plus d'1 an, les meuniers ont appliqué le prix fixé sur la base de la tonne de blé à 400 €/la tonne alors que les cours ont chuté de manière drastique en dessous de 300 € en CIF FO Dakar.



    Soit un profit d'au moins 100 € à la tonne.



    Ils sont en train de faire de la politique.



    Que l'état les laisse avec leurs stocks qui vont se dégrader en quelques mois et c'est des milliards de pertes en vue pour bientôt. Stocks acquis sous crédits documentaires à 90 jours.



    Sans parler de leurs engagements auprès des banques.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (23:58 PM)
    Fenn lomou djiter doumeusseu bakh
    {comment_ads}
    Auteur

    Antoine.diémé

    En Juin, 2024 (00:10 AM)
    Ya trop de précipitation. Diminuer les denrées a tpu prix pour faire la déclaration de politique générale .Faut respecter les entrepreneurs. C eux qui créent les emplois.letat ne.renonce pas à ses taxes douanières et veulent sacrifier les importateurs de blé
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (00:12 AM)
    Ils sont arrogants ces pastefiens ... di nguene khamne momoulene deuk bi bande d'incapables hautains en plus
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (00:17 AM)
    Populisme j'ai peur pour le futur de ce pays. Ils faut des gens compétents calmes et lucides pour gouverner un pays. c'est à l'image du ministre de l'enseignement supérieur qui ne fait que des promesses genre 1500 postes d'enseignants chercheurs 1500 multiplie par un salaire de 1 500 000 pour les débutants ça fera combien presque 2 milliards par mois ou est ce qu'il trouvera cette somme ? Bilahi on regrettera macky
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (00:50 AM)
    Y a pas que des sénégalais dans les commentaires, car un sénégalais est sensé aimer son pays, son peuple, sa nation. Donc ne doit pas souhaiter le pire à son pays. Nous devons soutenir notre gouvernement, ils sont là au moins pour 05 sans. Rien ne peut se faire contre la population. Pour que çà marche il faut que nous avançons ensemble dans le même sens pour une même destination. Les consommateurs ne doivent pas être conditionnés par les industries, c'est l'inverse qui est logique.

    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (02:19 AM)
      On est tous sénégalais ici et on est farouchement contre ce gvmt incompétent qui ne mérite pas d'être là où il est aujourd'hui.Ce qui ne sont pas Sénégalais de coeurs c'est ceux qui se sont livrés à saccager l'université,le Brt ,le ter,,et insulter la constitutions et nos religieux....oust!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (01:24 AM)
    Ce régime immature pense qu'il gouverne les moutons du pasteef qui acceptent tout. Réveillez vous, vous gérez un état pas un parti de moutons. Vous ne pouvez pas obliger les commerçants à acheter à 50f et à revendre à 30 f. Vous allez perdre. L'état ne peut même pas tenir trois jours de grève des boulangers. Mettez le dans le crâne de vos moutons de pasteef.

    L'état thiouné veut imposer ses prix, ça ne fonctionne pas comme ça. Vous risquez de créer votre première véritable crise après vos mensonges d'appel à candidature et votre volte face avec vos principes panafricanistes. Vous ne pouvez obliger aucun commerçant à vendre à perte pour satisfaire vos promesses populistes d'opposants. L'exercice du pouvoir éxigse la patience et la lucidité dans les prises de décisions.

    Le seul changement que vous avez fait c'est de distribuer des postes et privilèges à vos amis et proches dont certains sont devenus déjà des millionnaires en quelques mois seulement de gestion. Vos ministres et DG ont des salaires avec 6 zéros mais vous voulez que les commerçants vendent à perte pour satisfaire vos promesses électoralistes. De qui vous vous moquez !

    Seuls les moutons du pasteef vont applaudir à vos élucubrations. Bande d'incompétents. Ce ministre se comporte comme un chef d'entreprise qui n'a aucun respect ni pour ses employés ni pour ses partenaires. Il fonce directement sur le mur. Peut-être qu'il se

    prend toujours comme le maire de Sandiara qui s'adresse aux villageois. Quelle maladresse !
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (01:45 AM)
    L'état ne doit absolument pas procéder à une baisse de la Tva sur la farine. Il faut appliquer la vérité des prix. Cette exonération sur la farine pouvait servir à autre choses. Le Sénégalais qui veut manger le pain au petit déjeuner ou dîner doit en payer le prix. En quoi le pain est Sénégalais ? Mais lima si diakhal rekk moy diomaye. Serere ak mbourou rekk....lol
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (02:07 AM)
    Téléphonez Macky pour qu'il vous vienne au secours...Pourtant,il n'y a rien de honteux sur ça...😆😝🤣il suffit de lui donner maximum 2h de temps pour qu'il vous oriente et vous dit ce qu'il faudra faire et ce qu'il ne faudra pas faire dans l'avenir...🤣😂😁

    Moi,personnellement,je n'y trouve aucun inconvénient...il n'y a rien de honteux ..C'est le Sénégal qui gagne avant tout...😃😂🤣✌️
    {comment_ads}
    Auteur

    Ni Diomoye , Ni Sonko

    En Juin, 2024 (02:14 AM)
    l'Etat est constitué que de gens betes, vous voulez régler le problème? je vais vous aider : renoncer à la TVA ET répercutez la sur le montant initial dédié à la subvention!!!!! parlez , parlez rekkk on vous donne le pouvoir et vous agissez comme des anes !pifff
    {comment_ads}
    Auteur

    Belle Bella

    En Juin, 2024 (02:53 AM)
    Vous croyez que vous les meuniers vous êtes plus forts que l'état pour imposer vos prix à la population pour vos propres intérêts. Nous attendons les nouvelles autorités de prendre langue avec vous sans tomber dans la mollesse. L'état c'est nous tous, vous les meuniers y compris
    Top Banner
    Auteur

    Dc

    En Juin, 2024 (03:25 AM)
    Propositions de mesures coercitives contre les meuniers

    1. Imposition de sanctions

    o Imposer des sanctions financières aux meuniers qui arrêtent leur production en réponse à la régulation des prix.

    2. Promotion des alternatives locales

    o Encourager la production et la consommation de pain à base de mil pour réduire la dépendance au blé importé.

    3. Subventions conditionnelles

    o Offrir des subventions conditionnelles aux meuniers pour qu'ils maintiennent leur production à des prix réglementés, sous réserve de transparence et de collaboration avec l'État.

    4. Renforcement de la réglementation

    o Renforcer la réglementation pour empêcher les meuniers de former des cartels et de manipuler les prix.

    5. Investissements dans l'agriculture locale

    o Investir dans la culture locale de blé et d'autres céréales pour réduire la dépendance aux importations et stabiliser les prix.

    {comment_ads}
    Auteur

    Pathé

    En Juin, 2024 (04:58 AM)
    Comme ils veulent arrêter la production de farine, l'état n'a qu'à envoyer des gendarmes pour les aider à mieux fermer les 7 usines.



    Ils veulent prendre la population en otage. Après un blocage total de leurs activités, ils reprendront rapidement la production après 3 jours.



    La plupart de la vieille garde du secteur meunier appartiennent au système soixantenaire.



    NB : Sur le marché physique, le cours du blé CIF FREE OUT DAKAR a clôturé la semaine à environ 275 € la tonne et non 300 €.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (05:25 AM)
    Le Gatsa Gatsa peut aider à accéder au pouvoir mais n'est d'aucune utilité lorsqu'on exerce le pouvoir.

    Pastef risque de l'apprendre à ses dépens !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (05:51 AM)
    C'est cette politique d'imposer aux acteurs des baissé injustifiées pour chercher des électeurs qu'il faut abandonner,un pays normal, c'est la loi de l'offre et de la demande qui prévaut ,l'état doit faire des efforts pour faire parti de ceux qui offrent il verra que ce n'est pas facile ,surtout que cette population veut tout gratuit
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (06:05 AM)
    Les fonctionnaires de l'état ont le don s'appauvrir le secteur privé, d'honnêtes gens qui ont galèré et travaillé dur pour arriver là où ils sont. Ces fonctionnaires n'ont aucun mérite, ils se sont enrichis, nourris et blanchis par l'état en l'occurrence le contribuable sénégalais.

    On ne force pas la baisse des prix, soit on subventionne les pertes où on laisse les prix normaux.



    Le Sénégalais doivent comprendre que la cherté de la vie n'est pas causé par un quelconque gouvernement, c'est au niveau international.



    L'état en essayant de forcer une baisse de prix parce qu'il y'a une pression populaire risquerait de créer d'autres dégâts. En l'occurrence le chômage et des licenciements économiques.



    Ces entrepreneurs ont beaucoup mérite pour la croissance de notre pays, il emploie, il apporte de la valeur, il paie des impôts, des taxes... Bref c'est eux qui font tourner l'économie. Grâce à tout leur effort Diomaye, Sonko,Birame souley.....se sont enrichis, ont eu de jolies maisons, de terrains grâce à leur postes aux impôts, l'endroit à fric de la république, qui construit de riches fonctionnaires millionnaire pour un pays dont le salaire moyen est environ 100000 FCFA



    Le rôle de l'état est d'aider le secteur privé à s'investir et créer de l'emploi.

    Pour moi l'état du Sénégal doit s'appuyer sur 2 leviers : création de l'emploi et minimum vieillesse pour les parents de plus de 60 ans( pour qu'il allégent leurs enfants afin qu'ils puissent se concentrer sur la construction de leur avenir).



    Beaucoup de jeunes n'ont pas de salaire et un travail décent. Ce qui fait dans les familles tout se repose sur les épaules d'une seule personne. Et ça c'est très dur. En essayant de trouver de l'emploi pour plusieurs jeunes, les charges d'une maison ne se reposera plus sur une seule personne. Et ils auront de quoi acheter les denrées de premier nécessité quelque soit les prix.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nianthio

    En Juin, 2024 (06:41 AM)
    Ils ont trop menti et il fallait diminuer pour réduire les effets de la VAR. Ces industriels ne vont pas travailler à perte pour masquer des mensonges électoraux. Combien de gens intelligents ce pays a ? Mais de simples inspecteurs sont venus avec leurs mensonges pour diriger ce pays. No sonko dou niit. C une chance pour le Sénégal, Sonko dafa yeme. Les plus cons ont même renié leurs parents. Aujourd'hui c comme dit le jargon militaire, " on souffre dans le silence ".

    Quelqu'un me disait," j'ai gaspillé mon argent et mon énergie pour ces cons"
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (06:56 AM)
    Le zoo et ses 2 bons à rien....
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (10:28 AM)
    IL faut comprendre que la flambée des prix est internationale , ce n'est pas national. Si, les meuniers n'arrivent pas à s'en sortir relative à cette baisse de prix, c'est par qu' ils ont des charges, du personnels , impôt et taxe.

    Il faudrait discuter et analyser tous les points de part et d'autre pour trouver un consensus pour baisser le prix du pain. Il faut tenir compte des charges de ces entreprises. Le blé coûte cher, il est importé. Il faudrait que le gouvernant exploite des hectares de terrains pour la production du blé au Sénégal. c'est certain , que le pain vendu à 100 F. Mais, comme , nous sommes dépendant de l'extérieur pour le ravitaillement du blé, Il faut exploiter nos terres pour une auto-suffisance. On peut faire comme l'Europe, miser sur l'agriculture sur tous les plans et exporter nos produits à l'international qu'on prenne exemple sur le Maroc, la chine, autre..

    A mon avis, pour ceux qui veulent du pain à base de mil et d'autre à base de la farine de blé, autant faire les deux. Le consommateur en fonction de sa poche prend le pain qui le convient. Tout le monde trouve son compte.

    C'est une bonne chose de baisser le prix du pain, mais parallèlement ,il ne faut pas léser les sociétés qui ont des charges et finissent par déclarer faillite. Malheureusement si cette hypothèse advient, que ferons-nous de ces pères , frères soeurs au chômage? La vie est dure, le taux de chômage est élevé. Une négociation de part et d'autre évitera le pire .Avant de prendre une décision active, trouver une solution d'entente où tout le monde trouve son compte .
    Top Banner
    Auteur

    Local Et Promotion Pme

    En Juin, 2024 (10:12 AM)
    Bonjour,

    Pas de soucis, ils n'ont qu'à arrêter et on fera la promotion de la farine de mil, riz, sorgho, niébé, fonio, etc (PME). Vive le fondé au petit déjeuner (PME). Renforcer la production de manioc et de banane plantain dans la zone Sud du Sénégal et en l'intégrer dans les menus à travers un tapage médiatique sur les vertus et le partage des recettes de cuisine (Diversité culinaire et meilleure santé). La farine de blé en deviendra un produit secondaire ou accessoire (un parmi plusieurs accompagnements) et le mil en autres des produits prioritaires, n'ayons pas peur de faire un voyage culinaire et de bien profiter de tous les céréales que le bon Dieu à mis à notre disposition. N'oublions pas que l'habitude est la seconde nature de l'homme, habituons nos estomacs à un bon fondé chaud à base de mil ou maïs le matin accompagner d'un bon bol de Ndambé ou Toori mangé avec de la pate de riz ou manioc ou le fameux ngalakh, etc. Tout début de changement est difficile. Surtout commençons par nos enfants et moi j'ai commencé, le pain du petit déjeuner c'est désormais Samedi et Dimanche.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (20:45 PM)
    Si au moins le Sénégal se mettait a la culture du blé, le sac de farine ne couterait même pas 5000 CFA



    On préfère importer du blé et payer des milliards ces bateaux de blé d'Ukraine. d'Europe et des usa



    Des milliers de jeunes prennent la mer et meurent terriblement, alors qu'ils peuvent cultiver les terres de leurs parents





    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email