Dimanche 14 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Bond de 39, 4 % des importations sénégalaises en septembre (ANSD)

Single Post
Bond de 39, 4 % des importations sénégalaises en septembre (ANSD)

 L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) fait état d’une hausse de 39, 4 % des importations à la faveur de l’augmentation de la valeur des achats nationaux ayant atteint 338, 7 de francs Cfa, contre 243 milliards le mois précédent.

"Les importations du mois de septembre 2018 se sont relevées de 39,4 % en passant de 243 milliards de FCFA au mois d’août, à 338,7 milliards de FCFA en septembre", a notamment annoncé l’ANSD dans son Bulletin mensuel d’analyse du commerce extérieur du Sénégal.

"Cette hausse est imputable au relèvement des achats à l’extérieur de matériels de transport (35,5 milliards de FCFA contre 4,6 milliards de FCFA au mois précédent), d’huile brute de pétrole (45,8 milliards de FCFA contre 0,01 milliard de FCFA), de camions et camionnettes (8,2 milliards de FCFA contre 4,1 milliards de FCFA) et d’autres machines et appareils (24,1%)", mentionne le rapport consulté à l’APS.

Néanmoins, la réduction des importations de matières plastiques artificielles (16,6%) et de produits pétroliers finis (6,9%) a atténué cette tendance haussière, alors que comparées au mois de septembre 2017, les importations ont augmenté de 19, 2 % (en variation annuelle), rapporte le document.

S’agissant du cumul des importations à la fin du mois de septembre, l’ANSD a relevé une hausse de 10, 5 % par rapport à la même période de l’année précédente, avec une valeur financière qui est passée de 2595, 5 milliards de francs CFA en septembre 2017, à quelque 2869 milliards à la même période en 2018, précise-t-on de même source.

Les principaux produits importés, au cours du mois de septembre 2018, sont les huiles brutes de pétrole (45,8 milliards de FCFA), les autres matériels de transport (35,5 milliards de FCFA), les produits pétroliers finis (34,1 milliards de FCFA), les autres machines et appareils (18,0 milliards de FCFA) et les métaux communs (14,9 milliards de FCFA).

Dans le même temps, la Chine (20, 4%), le Nigéria (13, 6 %), la France (10, 7 %), les Pays-Bas (5,8 %) et la Belgique (5,3%) ont été les principaux pays fournisseurs du Sénégal, selon l’ANSD.

 


affaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Senegalais

    En Novembre, 2018 (20:36 PM)
    Je voudrais aborder 2 points:

    1er: ceci illustre bien la necessité de produire local. Ceci Aussi est une fuite des capitaux.

    2em point:nous Senegalais se sont pas interressés pas des articles de development. Pas de views or commentaires. Alors que larticle de sexes ou de waly seck et son habillement auraient des dizaines de milliers de vies
  2. Auteur

    Senegalais

    En Novembre, 2018 (20:36 PM)
    Je voudrais aborder 2 points:

    1er: ceci illustre bien la necessité de produire local. Ceci Aussi est une fuite des capitaux.

    2em point:nous Senegalais se sont pas interressés pas des articles de development. Pas de views or commentaires. Alors que larticle de sexes ou de waly seck et son habillement auraient des dizaines de milliers de vies
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais

    En Novembre, 2018 (20:36 PM)
    Je voudrais aborder 2 points:

    1er: ceci illustre bien la necessité de produire local. Ceci Aussi est une fuite des capitaux.

    2em point:nous Senegalais se sont pas interressés pas des articles de development. Pas de views or commentaires. Alors que larticle de sexes ou de waly seck et son habillement auraient des dizaines de milliers de vies
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymettp

    En Novembre, 2018 (20:55 PM)
    Le terme utilisé est inadequat. A moins que le Mr. ne se limite qu'aux chiffres et complétement décallé de la realité du terrain. Ici, on dirait " Hausse" et pas "Bond" pour marquer le caratere catastrifique d'une hausse d'importations sur l'économie du pays.

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (21:19 PM)
    Mais c'est le prix du TER....Quoi d'autre?



    "Cette hausse est imputable au relèvement des achats à l’extérieur de matériels de transport"
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (21:35 PM)
    Lisez svp: ...catastrophique, donc négatif.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (21:37 PM)
    Commentaire numéro 1, “nous sénégalais” c’est toujours première personne du pluriel. Donc nous sénégalais ne nous sommes pas intéressés à....
    {comment_ads}
    Auteur

    Quantanalyst

    En Novembre, 2018 (01:00 AM)
    C'est ce je vais qualifier volontier de "double edged sword" ou une epee a double tranchant car cette somme peut etre consideree comme une depense en bien d'equipements ou investissement (impact du projet TER) et d'autre part il faudra l'oter du calcul du PIB.Dans la mesure ou le Senegal ne dispose pas d'une industrie capable de produire ces biens qui sont importes.A mon avis un des veritables enjeux de l'emergence va reposer sur la capacite du pays a maitriser les tranfers de technologies et ses applications pour repondres aux besoins du pays. Cet exemple est une belle illustration. C'est une qestion cruciale qui depasse de loin l'existence de resources naturelles a l'interieur du pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:31 AM)
    La verite sur ses importations c'est que beaucoup d'entreprises locales ont ferme et continueront de fermer. Le chomage continuera d'augmenter.

    La variation des importations de l'huile brute de petrole me laisse perplexe de 10 millions a 45 milliards.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email