Jeudi 16 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Emergence économique à l’horizon 2015 : Le gouvernement à la recherche de 961 milliards

Single Post
Emergence économique à l’horizon 2015 : Le gouvernement à la recherche de 961 milliards

Échelonné sur 5 ans (2011-2015), le Document de politique économique et sociale (Dpes), qui a été validé hier lors d’un atelier présidé par le Premier ministre, nécessite pour sa mise en œuvre, des investissements d’un montant total 5 749 milliards de francs Cfa dont 4 788 milliards déjà acquis. Il reste au gouvernement de combler un gap cumulatif de 961 milliards sur toute la période. 

 

‘Une économie sénégalaise émergente, garantissant un développement durable et dont les retombées positives sont réparties de manière solidaire’. Telle est la vision donnée au Document de politique économique et sociale. Validé hier, pour une période de cinq ans, sous la présidence du chef du gouvernement et du ministre de l’Economie et des Finances, le Dpes, comme l’a souligné Thierno Niane, coordonnateur du Comité de suivi de la politique économique, lors de la présentation du rapport, nécessite, pour sa mise en œuvre, des investissements d’un montant total de 5 749 milliards de francs Cfa. Les 4 788 milliards étant déjà acquis, il restera au gouvernement de combler le gap cumulatif de 961 milliards sur toute la période.

Le financement de la stratégie se fera à partir de la contribution de l’État et de l’apport des partenaires multilatéraux et bilatéraux. La stratégie 2011-2015 est articulée autour de trois piliers. Il s’agit de la création d’opportunités économiques et de richesses pour la promotion d’emplois productifs et une transformation structurelle de l’économie, l'accroissement de l’accès aux services sociaux de base, la protection sociale et le développement humain durable pour atteindre tous les objectifs du millénaire pour le développement (Omd), satisfaire les besoins sociaux de base et garantir un socle de protection sociale pour les groupes vulnérables en tenant compte des disparités géographiques et de genre.

 

Il s’agira aussi pour le gouvernement de renforcer les principes fondateurs de bonne gouvernance et la promotion des droits humains en vue d’améliorer significativement la gouvernance économique et financière. Le Dpes devra, en outre, approfondir la décentralisation, renforcer les capacités de l’administration publique et locale et assurer une bonne gouvernance judiciaire. Sous ce rapport, le document vise l’inscription de l’économie dans une dynamique de croissance inclusive et durable. Pour ce faire, il s’agira, à l’horizon 2015, de consolider la stabilité du cadre macroéconomique dans un environnement des affaires propices, porter le taux de croissance économique en moyenne de l’ordre de 6 à 7 %, ramener le déficit public en dessous de 4 % du Pib, améliorer significativement les conditions de vie des populations et consolider la bonne gouvernance économique.

 

Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, qui considère le Dpes comme ‘l’amorce d’un nouvel élan pris par le Sénégal pour les prochaines années’, souligne que ‘le Dpes est devenu notre cadre de référence et dans ce contexte, nous devons garder intacte notre vision d’un Sénégal émergent’. Il souhaite que la mise en œuvre du Document de politique économique et sociale aboutisse à des ‘résultats tangibles pour le bien des Sénégalais’. Le même souhait a été exprimé par le ministre de l’Economie et des Finances. Selon Abdoulaye Diop, il est, en effet, nécessaire de renforcer les ménages, de consolider les acquis au niveau de la scolarisation et de réduire les inégalités sociales et la mortalité infantile. Il a, en outre, plaidé pour la protection sociale des jeunes et la promotion de l’emploi.

 

La représentante de l’Union européenne, Ricardo Alvarez, tout en saluant les efforts consentis par le Sénégal, a souhaité que d’autres soient consentis au niveau du secteur des transports mais aussi dans les secteurs tels que l’énergie, l’assainissement, l’eau potable pour qu’ils profitent aux populations rurales. Jean Gaspard Ntoutume Ayi, le représentant du Canada, a lui plaidé pour une meilleure concertation entre le gouvernement et les Organisations non gouvernementales (Ong).


liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Takir

    En Novembre, 2011 (02:39 AM)
    il faut dire a wade to resortir l'argent qu'il ne cess de distribuer aus gens
    • Auteur

      Diagnabis

      En Novembre, 2011 (02:45 AM)
      que de ressources dilapidées...


      nous n'avons pas encore eu la face du leader qu'il nous faut au senegal... le masla et la complicité de certains religieux est à pointer du doigt...

      nous avons finalement tout vu... nous sommes en un temps ou l’intérêt du peuple doit être la seule donne valide qui soit... nombreux sont les compatriotes qui encore pensent que c'est juste ce que nous méritons... non!

      sachons au finish qu'on a que ces choix ci-dessous: 1, 2, 3, finalement 4......

      on peut choisir entre:

      un ancien du ps

      un reconverti du pds

      un mécontent de benno

      ce qu'il nous faut à présent pour annoncer la rupture qu'il faut, c'est bien un 4eme candidat issu de nos familles religieuses qui sont les seules garantes de la stabilité du pays malgré les temps difficiles...

      voyez-bien les caractéristiques exemplaires de ce numéro 4

      montaigne disait "je préfère la compagnie des paysans car ils sont moins instruits pour penser négativement"

      diagna
        <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  :jumpy
    • Auteur

      Woo

      En Novembre, 2011 (16:58 PM)
      les journalistes d'entan me manquent enormement:

      les sada kane, fofana , daouda ndiaye et autres, pardonnez-moi de pas pouvoir citer tous.

      quand ils interviewaient des ministres ou depute's, ils avaient l impression de mieux connaitre le boulot de leurs invites's...

      cetait tres sexy quoi...

      aujourdh ui, on a des saladiers de journalistes, non seuleument paresseux de s'instruire ou de se cultiver, mais juste et carrement nuls par naissance/par essence
  2. Auteur

    Patiscon

    En Novembre, 2011 (02:43 AM)
    Encore une connerie des alternoceurs,s'ils nous rendent 0,000000001% de ce qu'ils ont pillé,cette somme sera facilement atteinte en quelques minutes!
    • Auteur

      Banjul

      En Novembre, 2011 (05:39 AM)
      la victoire forcée de yaya jammeh.
      oublions abdoulaye wade pour un moment et reflétons sur l’homme yaya jammeh. qui est yaya jammeh? un jeune soldat de 46 ans qui a prit le pouvoir par un coup d’état en juillet 1994. un président qui dirige son pays en terreur, un président qui a le plus de titres que n’importe quel président du monde, (cheikh, professor, doctor, nouroudine, yaya james jammus jammeh) que tous les gambiens doivent retenir et prononcer dans tous les discours sans omission si non gare... un président qui n’a pas le baccalauréat et qui a échouer la seule formation de police de 4 mois aux usa. le président le plus arrogant du monde qui insulte publiquement live a la télévision tout le monde (imams, sages, les hommes les toubabs, la liberté d’expression et les droits de l’homme). un président qui dit publiquement a la télévision qu’il est prêt a tuer dix milles gambiens pour se maintenir au pouvoir. un président qui dit guérir le sida. un président qui se dit dénicheur de sorciers et sorcières nocturnes, un président qui dit publiquement qu’il est en contact avec les djinns et détient des pouvoirs mystiques.
      un président businessman qui s’accapare de presque toutes les commerces du pays, (supermarchés, pain, sucre, ciment, gravier, riz, uniforme scolaire, serviette hygiénique, etc.) de presque toutes les industries gambiennes ( télécoms, eau électricité, pétrole, gaz, station d’essence, stockage de fuel et dérive, transport publique et routier de gravier etc.…) et de la presse gambienne, la seule télévision gambienne qui projette son image 24/24 l’opposition n’est projeter que (11)onze petits jours tous les (5) cinq ans. aucune radio, aucun journal n’osent emmètre, écrire ou dire la moindre petite critique a l’encontre de jammes ou exprimer une opinion contraire. les meurtres, les tortures, les disparitions de personnes ne sont pas reportés dans les medias. un pays a régime militaire, un président qui se déplace avec des centaines de soldats armes jusqu’au dents avec des ak47, m16, lance rocket sol air pour intimider la population avec qui ils partagent les espaces avec la foule et dans les rues. un président qui en l’espace de 17 ans a transformé son village natal en un village moderne avec plusieurs bâtiments, des hôtels et le tout détenu a titre personnel avec titre foncier à l’image de touba. un président qui contraint son peuple a cultiver ses champs personnels par intimidation partout dans le pays sans contre parti ni salaire. voila grosso-modo l’homme yaya jammes et son pays la gambie. un pays qui s’immunise dans les affaires des pays voisins, le sénégal, la guinée conakry la cote d’ivoire et la guinée bissau. un président qui entretient les militias des pays ci haut cites (mfdc et blé goude, salif sadio) un président qui n’hésite pas a retourner sa veste contre ses meilleurs amis présidents donateurs (kadhafi, ahmed nijad). un président qui n’a plus d’amis président, un président qui ne voyage plus depuis deux ans de peur de perdre le pouvoir par coup d’état. un président qui collecte la plus grosse quantité de voiture 8x8 et 16x16 les plus long hummers du monde.
      la vérité est que yaya jammes a cessé de développer la gambie depuis l’an 2000. un président qui est plus riche que le budget de l’etat et qui pourtant est arrive au pouvoir en 1994 avec moins de dix milles cfa en poche. un président qui dit publiquement à la télévision que jusqu’a sa dernière progéniture n’auront besoin d’argent parce qu’il en assez a ce point.
      chers sénégalais, sachez que les gambiens ont un président fou, mystificateur, dictateur sanguinaire et arrogant et stupide. l’homme yaya jammeh est en vérité un accident de l’histoire de la gambie que seul les moyens par lesquelles il a accédé au pouvoir sont les seuls moyens de le faire partir du pouvoir. les gambiens ne vivent pas ils endurent. yaya jammeh n’à pas gagner les élections il les a volé. la vérité sera connue et l’histoire est têtue et se répète.
    Auteur

    Fina

    En Novembre, 2011 (03:13 AM)
    Ce ministre n'est rien d'autre qu'un grand bandit voleur,arretez vos detournements et rapatries les biens des Senegalais que vous avez soutirez.
    • Auteur

      Woo

      En Novembre, 2011 (16:59 PM)
      les journalistes d'entan me manquent enormement:

      les sada kane, fofana , daouda ndiaye et autres, pardonnez-moi de pas pouvoir citer tous.

      quand ils interviewaient des ministres ou depute's, ils avaient l impression de mieux connaitre le boulot de leurs invites's...

      cetait tres sexy quoi...

      aujourdh ui, on a des saladiers de journalistes, non seuleument paresseux de s'instruire ou de se cultiver, mais juste et carrement nuls par naissance/par essence
    Auteur

    Sonacos

    En Novembre, 2011 (03:46 AM)


    Listing des Actifs Immobiliers et Fonciers de la Sonacos d’une valeur actualisée de 200 Milliards de FCFA, au moment de la privatisation en 2005. PRIX DE CESSION : 5,3 Milliards de FCFA



    I - DAKAR



    1- Immeuble Rue Calmette Dakar Plateau ;

    2- Immeuble Rue Joris ;

    3- Immeuble Rue du Docteur Theze ;

    4- 350 000 M2 de terrains à Dakar en 29 Lots dont nous publierons les numéros de Titres Fonciers, les localisations ainsi que les heureux spoliateurs. Par exemple, qui est désormais le propriétaire de l’immeuble de la Rue du Docteur Theze.



    II – PARIS



    1- Deux (2) appartements à Paris dans le 16eme arrondissement pour une valeur actualisée de plus de 5 Millions d’EUROS soit 3,5 Milliards de F CFA presque le prix de cession de la Sonacos a Mr Abass JABER.



    III – DIOURBEL



    1- Plus de 400 VILLAS formant 2 cités ouvrières à Diourbel dont 240 Villas de Standing ;

    2- VINGT ET UN (21) Titres Fonciers portant les numéros : 7B, 52B, 54B, 61B, 243B, 322B, 325B, 340B, 343B, 469B, 483B …….. etc.



    IV – KAOLACK



    1- HUIT (8) Titres Fonciers portant les numéros de titres fonciers suivants : 3022 K, 3023 K, 3024 K, 2789 K, 2790 K, 1745 K, 911 K, 4494 K.



    V – ZIGUINCHOR



    1- DIX HUIT (18) Titres Fonciers : 13 BC, 511 BC, 514 BC, 515 BC, 33 BC, 238 BC, 355 BC, 427 BC, 430 BC, 438 BC ….etc.



    VI – LOUGA



    1- Une Villa de Fonction ;

    2- TROIS (3) Titres Fonciers portant les numéros : 617, 658 et 880.



    Nous y reviendrons prochainement dans la presse internationale et nationale. Puisque ces gens veulent la guerre, ils vont l'avoir. Le tout accompagné d'actions de dénonciations des crimes économiques à Paris, à Bruxelles et à Washington.



    La privatisation de la Sonacos sera au coeur des élections présidentielles de 2012. Ce scandale va achever la candidature du président Abdoulaye WADE et sceller à jamais la carrière politique de Karim WADE, Habib SY, Khadim GUEYE, Abdoulaye DIOP, Abdoulaye BALDE, Farba SENGHOR et Consorts.



    Wait and See !

    Auteur

    Thiessois

    En Novembre, 2011 (06:24 AM)
    De grace: N´empruntez plus pour nous endetter d´avantage. On n´a pas les ressources nécessaires pour payer tout l´argent que vous avez emprunté, puis gaspillé ou détourné. Plus tot vous partez mieux vaut pour ce pays.

    Ilnous faut d´autres idées et d´autres hommes.
    Auteur

    D.

    En Novembre, 2011 (08:24 AM)
    Si l'lItalie, la Grèce, ...etc paient leurs dettes avec un taux d'intérêt très élevé, quel taux sera alors appliqué au petit pauvre Sénégal par les marchés?
    Auteur

    Tyresz

    En Novembre, 2011 (10:13 AM)
    il fait partie des gens qui n aime son pays tous des voleurs c le financier de thiam et frere a thies
    Auteur

    Bira

    En Novembre, 2011 (10:21 AM)
    L’impôt sur les badoola
    Auteur

    Deug

    En Novembre, 2011 (11:21 AM)
    ils sont entreints de tromper les senegalais avec des promesses dans le but de gagner 2012.rien que des promesses et s'ils gagnent ils vont tout oublier....ecoutez les tous , ces ministres de wade , ces temps ci ils ne font que des promesses du genre 2015.....fouttez nous la paix
    Auteur

    Sankoung

    En Novembre, 2011 (12:21 PM)
    De tt facon ce Abdoulaye Diop est un idiot. il pense qu'a sa famille et encore achete des immeubles au canada, Usa, Europe....
    Auteur

    Ouloul

    En Novembre, 2011 (13:41 PM)
    Pourquoi parler de principes fondateurs de bonne gouvernance quand les plus grands prédateurs de l'économies= sont le chef de l Etat et son ministre des finances?
    • Auteur

      Sciences_po

      En Novembre, 2011 (13:54 PM)
      tu sais ces mecs ils jouent de la comédie pour divertir. ils savent que personne ne leur prêtera ces sommes là au vue de l'usage qu'ils ont fait des précédentes créances : détournements et autres. quand je dis personne je m'inclus dedans même pas un sénégalais ne leur fera confiance à ce point.
    Auteur

    Patisco

    En Novembre, 2011 (14:15 PM)
    L’Etat du Sénégal vient d'être bien noté en matière de bonne gouvernance économique et financière par la Banque Africaine de Développement . Je m'attendais de la part de la BAD à plus de professionalisme et d'objectivité sur la situation économique de notre pays, mais je dois avouer que je suis resté bouche bée et très déçu de ce satesfécit délivré au SENEGAL. Les professionnels des instutions des instutions régionales ou internationales sont complètement déconnectés des réalités de nos pays, installés dans leurs tours d' ivoire ils n'arrivent pas à juger objectivement et sont souvent en convinence avce les régimes en place ,de ce fait les rapports qu'ils produisent à coup de millions de Francs sont souvent caduques et inefficaces.



    Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Mbour

    En Novembre, 2011 (14:16 PM)
    Selon Mohamed H’Midouche, représentant résident régional de la BAD qui intervenait dans le cadre de la conférence annuelle sur les transformations économiques et sociales en Afrique, "le Sénégal a fait des progrès en matière de réformes budgétaires en faisant montre de beaucoup d’exhaustivité et de transparence dans la gestion des ressources publiques", ceci est un fait qu'on ne pas nier, mais force est de constater que la pression fiscale au SENEGAL a atteint des sommets et pèse lourdement sur les Particuliers et les PME qui constituent le socle de notre économie , et que l'argent du contribuable est très mal utilisé et souvent à des fins politiques.





    vive wade et ses alliés 75% au premier tour



     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Ndiaganiao

    En Novembre, 2011 (14:18 PM)
    Avec tous les scandales survenus ces dernières années , parler d'efforts faits en matière de bonne gouvernance n'a pas de sens pour le commun des sénégalais, et chaque jour on assiste à la révélation dans les médias de nouveaux scandales financiers. Récemment le scandale des 20 milliards de commissions ayant attrait sur la licence de vente SUDATEL nous interpelle et me fait dire que ce n'est que la partie visible de l' Iceberg . La BAD se doit de tenir un discours de vérité aux autorités sénégalaises, la corruption grangène notre société et rien n'ait fait pour l'arrêter.



    wade dolignou yow lagnou gueum ya niou doy thia kaw thia kanam rek



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Diallo 2012

    En Novembre, 2011 (14:20 PM)
    La présidence de la République avec son budget de 90 milliards de Francs veut exclure l'ARMP ( agence de régulation des marchés publics) en ce qui concerne le contrôle des marchés publics, ceci est une preuve flagrante qu'au sommet de l'Etat on ne veut pas donner l'exemple. Donner des gages de bonne gouvernance, signer ou transposer des textes communautaires , s'engager à faire plus de transparence dans la gestion des biens publics, doivent être suivis d' effets, les instutions comme la BAD doivent pas couvrir les manquements ou irrégularités par des annonces allant dans le sens du régime en place. Les rapports que la Cour des Comptes et l'ARMP produisent doivent pas être rangés dans des tiroirs au palais de la République ou servir de chantage politique dans le but de faire transhumer des personnalités publiques accusées d'avoir détourné des deniers publics, ils doivent être suivis d'effets ( poursuites judiciaires), mais faut pas rêver au SENEGAL le bien public on en a cure et ça ne fait bondir personne!.



    Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour



     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Diop_ahmadou

    En Novembre, 2011 (15:00 PM)
    [Contribution]- les véritables enjeux des élections présidentielles de 2012.

    Des corrompus étrangers en lieu et place des Constitutionnalistes déclarent éligible une candidature illégale politiquement, moralement, juridiquement. L’éclairage de la machine à rancunes des rapines politiques ne travaille que pour son propre compte. C’est des mercenaires habiles et serviles sans foi ni loi. Qu’on se le dise pour dit ! Leur expertise relève du caniveau. Ils ne valent rien. Et ils le savent dans leur for intérieur. Des sorciers imaginaires de la part du gain.

    La candidature d’un africain au poste de président de la république ne doit être légalisée que par des sorciers imaginaires, venus d’ailleurs, convenablement arrosés par des mallettes ? C’est bien le secret de polichinelle d’une certaine loge apparemment loquace et coriace qui a pris cause et fait pour son poulain naturel, l’homme des reniements.



    Les véritables enjeux des élections présidentielles de 2012. N’importe quel guignol, venu d’ailleurs, pourvu qu’il soit doté d’une chaire supérieure de pacotille, peut dire sans crainte des inepties monstrueuses, tant qu’il est arrosé de mallettes pleines à craquer. Un séminaire d’évaluation sur une candidature condamnable, moralement, politiquement, juridiquement, sur commande recommandée du même guichet automatique, corrupteur déclaré, non éclairé peut il être vraiment crédible ?

    L’extérieur ne peut régenter jamais la démocratie dans ce pays libre, indépendant. La déclaration à l’emporte pièce d’un intrus zélé aux relents colonialistes relève d’un mépris affiché. Qu’a-t-il de plus que nos constitutionnalistes formés dans les mêmes écoles que lui pour dire de pareilles sottises ? Nous devons avoir le courage de recadrer un tel affabulateur dans ses gongs.

    Question.

    Si d’aventure, dans l’hypothèse qu’une telle candidature indésirable au regard de son immoralité, laquelle étant soumise aux seules institutions, en la matière, comme demeurant l’organe unique apte à trancher sur la question dans son propre pays, dans les mêmes conditions que celles que nous connaissons, aujourd’hui au Sénégal, aurait-il alors le même culot de parler à la place des constitutionnalistes ?

    Sûrement pas ? Comment des américains, des français, ou on ne sait qui d’ailleurs, invités pour la circonstance, fussent-ils même calés en la matière, peuvent-ils valider la candidature d’un homme aux élections présidentielles, dans un pays libre, alors que ceux qui sont chargés juridiquement de statuer sur la question, n’ont pas encore rendu leur verdict. Y a-t-il donc une volonté délibérée de nous prendre pour des moins que rien, pour mettre la charrue avant les bœufs ?

    N’est-ce pas là les preuves matérielles d’une ingérence intolérable ? Vouloir valider la candidature du dictateur pithiatique, c’est assurer la monarchie par le sang ; une atteinte portée contre la conscience de la république agenouillée, insultée, humiliée et par, ricochet, mépriser nos institutions. Au-delà même de l’inaptitude avérée du candidat sénilement déclaré, publiquement, pour déficiences mentales, physiques, chroniques, corrélatives à l’âge, c’est tout simplement une assurance promotionnelle, personnelle, tendant à léguer le pouvoir à son propre fils si paresseux par des pirouettes.



    Bonne gouvernance ou bonne performance des cambrioleurs ? Notre analyse.

    Le bilan surréaliste de l’alternance douteuse, hypocrite et mafieuse, d’une expérience mal vécue, carambouilleuse par son odeur de caniveau depuis plus d’une décennie ostensiblement infecte de l’insolence criarde, pour ne pas crétine, dans sa gestion calamiteuse, de tous les domaines, nous fait allumer les signes avant coureurs que le pire sera devant nous, si nous commettions l’imprudence irréparable de parrainer la cavalcade unie dans ses leurres grotesques. Est-ce que nous voulons une république civilisée, crédible, respectée, respectable, enviée pour remettre les pendules à l’heure, ou alors, laisser le champ libre aux mêmes cambrioleurs, déjà bien servis, pour que nous retournions en arrière de 50 ans ?

    Ce que nous croyons, aujourd’hui, c’est un état juge et parti, clanique, clientéliste avec sa sarabande de talibés, prédateurs, corvéables à merci, pourvu qu’ils se partagent l’os au détriment du reste pris comme des veaux. De cette résolution de l’équation dépendra notre avenir et celle des générations futures.

    Les mêmes cambrioleurs qui parlent beaucoup dont les discours contrastent parfaitement avec leurs comportements réels, prouvent qu’ils ne cherchent qu’à couvrir leurs propres arriérés dont ils sont comptables; lesquels partagent en commun le même cordon ombilical : l’école de la sottise-made alternance-.

    Le vrai enjeu, c’est de jeter en pâture au maximum l’opposition criblée- la vraie de l’ivraie, la seule capable chargée de ressusciter l’espoir perdu pour le triomphe et la remise de l’ordre républicain gommés jusqu’ci, de les peindre faussement et les vilipender publiquement, à dessein qu’elle ne vaut plus rien, de sorte que le simple citoyen doute d’elle, pour légaliser proprement la politique de la main basse sur tout ce qui est rentable, pour l’honneur de façade des boules puantes de la charogne, peu importe donc que cela plaise ou non, nous sommes les esprits libres, décomplexés et décolonisés. Tout le reste n’est que de la cacophonie verbeuse, creuse. Pourquoi refuse-t-on la respectabilité de la même opposition, décriée, aujourd’hui, qui état pourtant, hier, la coqueluche, admirée, cajolée, laquelle avait crée les conditions remarquables de la marche irréversible du candidat de sopi, converti en faux démocrate, alors qu’il a bien donné les preuves matérielles de son échec cuisant ?

    Ce qui est cruel, insoutenable, insupportable, dans leurs menteries proéminentes, à libre cours, dans leurs vertèbres, lamentables, c’est que les mêmes menteurs tentent de faire avaler leurs propres pieuvres aux mêmes populations lassées, laissées, indignées, pour le compte de ramassis qu’ils demeurent. Pire, ils ne jurent que sur leur propre culpabilité palpable sur laquelle ils se couchent et ne croient qu’à celle-ci.

    Le combat continue !

    Ahmadou Diop

    Auteur

    Pape Fourtado

    En Novembre, 2011 (05:37 AM)
    CET INDIVIDU LÀ AUSSI EST UN SACRÉ VOLEUR QUI CACHE BEAUCOUP DE MILLIARDS DANS LES BANQUES DE L'EXTÉRIEUR; ÉVIDEMMENT PAS DE LA TAILLE D'IDRISSA SECK QUI EST ET SERA SANS DOUTE LE PLUS GRAND VOLEUR SÉNÉGALAIS DE TOUS LES TEMPS: RIEN QUE 50 MILLIARDS DE NOS PAUVRES FRANCS. QU'ILS RETOURNENT LES MILLIARDS QU'ILS ONT VOLÉS À LA NATION ET ENSUITE DÉGAGER POUR DE BON. NOUS NE VOULONS PLUS DE VOLEURS DANS LE GOUVERNEMENT, NOUS VOULONS DES FONCTIONNAIRES HONNÊTES QUI SE CONTENTENT DE LEUR SALAIRE.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email