Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Érection des bureaux frontaliers en bureaux de plein exercice : La Douane expose l'économie sénégalaise à la fraude et à la concurrence déloyale

Single Post
Érection des bureaux frontaliers en bureaux de plein exercice : La Douane expose l'économie sénégalaise à la fraude et à la concurrence déloyale

Par Décision n°1970/DGD/DRCI/BRD du 26 juin 2018, le Directeur général des douanes a érigé les bureaux frontaliers de Rosso (frontière avec Mauritanie), Kidira et Moussala (frontière avec Mali), Vélingara (frontière avec République de Guinée), Keur Ayib et Karang (frontière avec Gambie) et Ziguinchor en bureaux de plein exercice compétents pour toutes les opérations de dédouanement. À l'instar des grands bureaux de Dakar Port, ces bureaux peuvent désormais accomplir toutes les formalités douanières relatives au traitement des déclarations en douane de toute marchandise. Cela ne va pas sans risque pour l'économie sénégalaise.

Pour rendre opératoire ladite mesure, le Directeur général des Douanes Oumar Diallo a pris une note de service n°1660/DGD/DRCI/BRD du 30 avril 2019 pour procéder à la levée de la mesure de domiciliation du dédouanement de neuf produits arrêtés en novembre 2004 par l'ancien Directeur général des Douanes Armand Jean Jacques Nanga. Il apparaît aujourd'hui clairement qu'aucune décision en douane n'a autant suscité de vagues et de polémiques mais surtout d'incompréhensions tant au change, il ressort que les inconvénients de la mesure sont plus nombreux pour l'économie sénégalaise que les bénéfices qu'elle peut engendrer.

Une seule retombée positive

Pour le second aspect à savoir les retombées positives de la mesure, elles se résument en une seule d'après les spécialistes de la question que nous avons interrogés. La mesure aura l'avantage de rapprocher les opérateurs économiques locaux de leurs marchandises limitant ainsi les surcoûts de transport.

Série d'inconvénients

À part cet aspect positif, c'est une longue liste d'inconvénients pour ne pas dire des risques d'exposer l'économie sénégalaise à la fraude, à la concurrence déloyale des produits venant de la Gambie, de la Mauritanie et du Maroc, la rendant davantage extravertie.

En effet, la Gambie a une économie de réexportations vers ses voisins immédiats dont le Sénégal favorisée par le taux de sa monnaie plus favorable. Les opérateurs seraient tentés d'aller s'y approvisionner directement au détriment du made in Sénégal.

Ensuite, cette mesure devrait augmenter le dynamisme du port de Banjul au détriment de celui de Dakar. Or, les investissements colossaux consentis par les autorités sénégalaises pour faire du port de Dakar un port aux standards mondiaux tomberont inéluctablement à l'eau entraînant des pertes énormes.

Par ailleurs, par cette mesure le DGD expose les recettes de l'état à l insécurité. Comment demander à des bureaux frontière de dédouaner tous les produits alors que dans certaines zones le trésor public n'est même présent. Bienvenue aux détournements de deniers publics, aux braquages etc.

Effets dangereux

Toujours dans le chapitre des effets négatifs ou dangereux de la mesure il ya le fait que tous les douaniers n'ont pas tous suivi la même formation. Il ya les inspecteurs formés à l'ENA préparés au métier du dédouanement et ceux qui sont un peu au dessous dont on nous dit qu'ils viennent en appui aux inspecteurs.

Comment donc on peut autoriser ces agents d'un niveau de grade et d'expertise différents à faire le même travail ?

C'est dire que la mesure manque de logique et de cohérence et est dangereuse pour l'économie sénégalaise. Cela nous laisse penser que le Ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo garant de la bonne tenue de nos finances publiques ne laissera pas passer une telle maladresse et un tel manque de vision d'autant qu'il n'est pas sûr que les bureaux cibles disposent de la logistique nécessaire pour exercer un tel travail.

En effet, outre le manque de personnel suffisamment bien préparé, il ya un manque de locaux adaptés, de matériel informatique suffisant disposant de connexion internet de qualité sans oublier l'interconnexion système gaïnde de la douane et celui du trésor appelé aster.

D'ailleurs, il nous revient que l'administration du trésor n'a pas été associée à cette prise de décision dont l'opérationnalité dépend en partie d'une bonne collaboration avec le trésor qui est le recouvreur des recettes de l'État que les impôts et la douane sont chargés de faire payer. S'il n'y a pas de scanner tout passe par là, y compris les armes. Ca qui est source d'insécurité dans la sous-région.

Autant dire que la mesure tendant à généraliser le dédouanement de tous les produits levant ainsi la domiciliation n'a pas été suffisamment réfléchie car les conséquences qu'elle engendre sont désastreuses pour l'économie sénégalaise.



18 Commentaires

  1. Auteur

    Buju Bamton

    En Mai, 2019 (14:07 PM)
    Analyse qui montre que les intérêts de certains caïds sont touchés.

    Si on travaille pour l'état on se contente de faire un minimum de zèle
    Top Banner
  2. Auteur

    Khadim

    En Mai, 2019 (14:11 PM)
    Quelle risque .. juste le risque de continuer les magouilles juteuses a Dakar et ne rien laisser aux autres. Tout caporaliser a Dakar.. c vraiment une honte l'Afrique.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (14:18 PM)
    le senegal c est pas juste dakar! je trouve que c est une excellente mesure! le personnel de la douane a pleinement les competences pareil le tresor est representé dans toutes les regions! il faut decentraliser c est bon pour le developpement des terroirs
    {comment_ads}
    Auteur

    Zeusss

    En Mai, 2019 (14:19 PM)
    Tu racontes du n’importe quoi dans ton article . Tu analyses mal l’économie . Depuis quand le fait de décentraliser nuit à une économie . On a des inspecteurs qualifiés à Dakar pourquoi ne pas les affecter la bas . Ouvrir des bureaux de trésors là ou c’est rentable . Franchement si tu es un journaliste démissionne et si tu es un économiste ne parle plus d’économie ndakh khamo thi dara . Quand tu parle de la corruption c’est comme si dakar il y en a pas . Relis ton article comme ça tu demanderas qu’il soit supprimer . La concurrence entre les ports c’est vraiment la honte d’en parler
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (14:21 PM)
    je me demande pourquoi au Sénégal certains gens ont peur des changements, de l'innovation, de la déconcentration de l'administration? Il y a deux jours j'ai lu aussi la contribution, dans un journal, d'un ancien maire de Djiddah-Thiaroye Kaw qui réclame la suppression des conseils départementaux et la restauration des conseils régionaux. Un autre taré...
    Top Banner
    Auteur

    Gogo

    En Mai, 2019 (14:42 PM)
    personnellement je trouve cette mesure tres bonne il faut decentraliser desengorger dakar.un ami me disait le probleme de l 'afrique est que tout se decide des les capitales .je salue cette decision bonne et courageuse et les fonctionnaires de la douane n ont qu'un seul devoir celui d'obeir et de service devise de tout fonctionnaire dans la loyautè
    {comment_ads}
    Auteur

    Jalow Kolda

    En Mai, 2019 (15:01 PM)
    Continuer à croire que tout n'est faisable qu'à Dakar relève de la myopie politique. Dakar a fait ses preuves et c'est un désastre pour le reste du Séné.



    {comment_ads}
    Auteur

    Esprit Libre

    En Mai, 2019 (15:28 PM)
    L'érection des bureaux de Rosso, Karang, Keur Ayib, Vélingara, Kidira en bureaux de plein exercice: une mesure salutaire pour plusieurs raisons:

    1. Rapidité des transactions douanières: en dédouanant leurs marchandises dans les bureaux frontaliers, les opérateurs économiques gagnent du temps car ils n'ont plus besoin de venir jusqu'à Dakar.

    2. Réduction des coûts: cette mesure permet de réduire les coûts du transport des marchandises

    3. Renforcer la compétitivité du Port: contrairement à ce qui est avancé par l'auteur de cet article commandité, cette mesure va forcer le Port à se moderniser, à innover et à réduire ses coûts car il sera en concurrence avec les autres ports de la sous-région.

    4. Augmentation des recettes douanières: Rien qu'avec les véhicules il va y avoir une sécurisation du dédouanement car beaucoup de véhicules qui entrent par voie terrestre disparaissent le plus souvent dans la nature et sont acheminés dans certaines zones sans le paiement des droits et taxes.

    5. Diminution du pouvoir de certains agents des douanes: en déconcentrant, les autorités pourront commander tous les agents des douanes. Ce qui n'est pas le cas le cas aujourd'hui.

    Ce genre d'article commandité est l'œuvre de gens tapis dans l'ombre et qui veulent pas céder leurs privilèges.
    {comment_ads}
    Auteur

    Zeus

    En Mai, 2019 (16:41 PM)
    L’analyse de la décision du directeur général consistant à ériger les bureaux frontaliers de Rosso , Kidira et Moussala , Vélingara , Keur Ayib et Karang et Ziguinchor , en bureaux de plein exercice compétents pour toutes les opérations de dédouanement, montre que le souci du DG de la douane est d’améliorer le rendement fiscal . Certes, on pourrait penser qu’en multipliant les sources de perception, les recettes douanières vont accroitre, permettant d’atteindre les objectifs que l’Etat fixe chaque année à des niveaux très haut.

    Mais, si tous les anciens Directeurs généraux avec l’appui de leurs cadres avaient toujours adopté l’attitude contraire à celle d’aujourd’hui, c'est qu'ils avaient des raisons solides. Je fais miennes toutes les conséquences désastreuses évoquées ci dessus que cette décision risque de causer à notre économie.

    En réalité les missions de ces bureaux frontaliers sont et restent : l’appui à la protection des activités terroristes, la lutte contre la drogue, la lutte contre les faux médicaments, contre la criminalité transfrontalière, le contrôle des grands mouvements de fonds souvent liés à des opérations de blanchiment de capitaux, à détecter et confisquer les produits prohibés. La perception des droits et taxes est tolérée sur des quittances, et sur de petites quantités, sur la base des valeurs minimales, souvent égales ou inférieures à 200.000f et sur quelques produits.

    Au demeurant, ces bureaux frontaliers, avec la mise en place en 2025 du régime de libre pratique (étude en cours) et avec la perspective de la signature de l’APE, vont disparaitre ou jouer des rôles mineurs dans le domaine fiscal.

    A mon humble avis, la décision mériterait d’être fortement encadrée ou purement et simplement retirée.

    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2019 (16:58 PM)
    Merci ADD devoir mis en pratique le fast track. Quant aux magouilleurs on sait que ça gazouille grave dans le ventre plein de riba. Honte à vous. Il ne faut pas d'ailleurs se limiter à ça. Il faut ériger podor et matam également.
    {comment_ads}
    Auteur

    Révolution à La Douane

    En Mai, 2019 (17:08 PM)
    En affectant un personnel qualifié dans les bureaux frontaliers et en les connectant au système Gainde, la DGD va booster les recettes douanières. Tous ces articles sont commandités par des gens qui sont au Port depuis des années et qui ne veulent pas quitter. La Douane doit être plus proche des populations et cette mesure participe à une bonne administration et un service public de qualité. La peur des réformes est une habitude sénégalaise qui consiste à toujours dénigrer le vent du changement pour mieux continuer à profiter de ses privilèges.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (17:17 PM)
    Par exemple si tu débarque à Rossi du Sénégal avec un véhicule venant de l'extérieur tu reçois un ultimatum de 48 heureuse pour te rendre au mole 8 à Dakar avec ton véhicule pour dédouaner quelque que soit ton lieu de résidence avec cette décentralisation on est ravi et bien servi excellente décision
    {comment_ads}
    Auteur

    @auteur De L'aricle

    En Mai, 2019 (17:22 PM)
    Ce genre d'article commandité est l'œuvre de gens tapis dans l'ombre et qui veulent pas céder leurs privilèges. Ton article n'est pas du tout cohérent. Il faut saluer le courage du Directeur Général pour avoir oser rompre avec la mauvaise gestion qui prévalait afin de ne pas toucher au interet des certains privilégiés. Ce Directeur Général n'est la que pour les intérêts du Sénégal et pour tous les sénégalais pas juste laisser les certains continuer à profiter du système de concentration sur Dakar. On voit que certains intérêts ont été touchés par cette juste et honnête mesure. Les autres ne l'ont pas fait a cause des lobbys qui en profitaient et la ils commanditent cette pourriture pour dénigrer une décision bien réfléchie, courageuse dans l'intérêt total du Senegal. La méchanceté ne mène a rien auteur de ces stupidités.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2019 (17:23 PM)
    C4EST UNE BONNE INITIATIVE

    {comment_ads}
    Auteur

    Ernest

    En Mai, 2019 (17:36 PM)
    Tout est positif dans cette decentralisation contrairement a ce que laisse penser cet article commandite. Mes predecesseurs ont tout dit.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (18:22 PM)
    Le crédo du Chef de l Etat c est un Senegal de tous et un Sénégal pour tous,



    ce crédo est aujourd hui matérialisé par le Directeur des douanes surtout en ces temps de fast track



    Senegal dou Dakar rek.



    De plus ceux qui sont a Dakar et ceux qui sont dans les regions sont formés dans les mêmes ecoles
    {comment_ads}
    Auteur

    Amadou Boyz

    En Mai, 2019 (18:31 PM)


    C est les éléments de Amadou BA qui veulent se fossiliser au port qui dénigrent





    cette mesure pour mieux financer leur chef de bande.



    Honte a vous
    Top Banner
    Auteur

    Fd

    En Mai, 2019 (19:15 PM)
    Quand on est voleur à Dakar, on l’est aussi à Kidira et Rosso, un corps vereux parmi le reste.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email