Samedi 30 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

La pêche artisanale sénégalaise pulvérisée par les gargantuesques Russes et Chinois

Single Post
La pêche artisanale sénégalaise pulvérisée par les gargantuesques Russes et Chinois

Le dimanche 5 Janvier, l’Oleg Naydenov, un chalutier russe, a été arraisonné par les autorités sénégalaises pour pêche illégale dans ses eaux territoriales. Le 13 février, c’est un navire ukrainien qui a été débusqué, une fois encore, pour pêche illégale. Si ces navires clandestins dépeuplent les eaux territoriales de tous leurs poissons, les usines russes et chinoises de transformation de poissons frais en farine, finissent d’achever la pêche artisanale sénégalaise. Cela va sans dire, que les pêcheurs artisanaux subissent avec difficultés l’arrivée barbare de colosses qui les affament.

 

Des titans virtuoses de la déprédation

 

L’arrivée des Chinois et des Russes en territoire sénégalais – qu’elle soit légale ou illégale – n’enchante pas les Sénégalais. D’abord, c’est l’installation d’usines russes, chinoises et coréennes étendues sur un tiers du littoral sénégalais qui a posé de nombreux problèmes.

 

Destinées à produire une farine réservée à l’aquaculture et à l’élevage asiatique et européen, elles sont à l’origine de la croissance du chômage des pêcheurs en pirogue mais pas que, les activités de salages et de séchage annexées à la pêche et traditionnellement dévolues aux femmes, souffrent de l’installation de ces usines. Ce sont des milliers de femmes mais aussi des paysans qui pâtissent de la baisse d’activité de la pêche traditionnelle. Certaines racontent qu’il leur arrive de ne pas travailler pendant un mois.

 

Dans les faits, l’installation de ces usines, pourtant très légales, a doublé le prix du poisson et divisé par deux les salaires liés à la pêche. L’usine russe qui a besoin de 460 tonnes de poissons par jours pour produire 46 tonnes de farine, assèche les ressources des eaux côtières autrefois poissonneuses. Quant aux pêcheurs, ils peinent à débarquer 200 tonnes de poissons par jours depuis quatre ans.

 

C’est bien sûr sans compter sur les chalutiers russes qui extraient de manière illégale des tonnes de poissons avec des capacités de stockage de plus de 1000 tonnes. Ces chalutiers multirécidivistes sont peu inquiétés par la législation trop souple du pays et naviguent vers leurs territoires en toute tranquillité. Mais les victimes de ce pillage, ce sont les pêcheurs en pirogue qui n’ont pas d’autre choix que de s’éloigner des côtes et d’aller toujours plus loin en mer dans l’espoir de trouver du poisson. Les dommages collatéraux sont démesurés, puisqu’ils ne parviennent que difficilement à nourrir leurs familles. 

 

Certes, le gouvernement essaye de raffermir ses lois pour permettre le renouvellement poissonneux de ses côtes, mais ses efforts s’avèrent d’ores et déjà insuffisants quand on comprend que c’est toute une population qui est assujettie au chômage et à une famine forcée par de vulgaires impérialistes appâtés par le gain. Ils se moquent éperdument des besoins de pauvres pêcheurs qui s’échinent à préserver le seul moyen viable de nourrir leurs familles. Mais même si le combat face à ces mastodontes semble perdu d’avance, la population et le gouvernement abusés doivent agir en cohésion pour mettre à la porte des pillards qui n’ont ni foi, ni loi.


liiiiiiiaffaire_de_malade

11 Commentaires

  1. Auteur

    Leboom

    En Février, 2014 (19:05 PM)
    La peche artisanale n'importe quoi.

    Elle a ete depassée depuis belles lurettes c'est pas pour rien que les etrangers pilles nos ressourcent avec leurs gros chalutiers.

    Ces petites pirogues ne peuvent pas faire concurrence ni aller tres loin.

    • Auteur

      Bayeli

      En Février, 2014 (19:21 PM)
      meme si notre peche artisanal est depasse c est ce qu on a a bord et il nous faut survivre . on parle ici de l interet national avant tout. c est cette peche artisale qui nous fournie ce que nous mangeons, de plus les retombes generes par cette peche industrielle est toujour bouffe par ces politichiens.....fais le pour et le contre et tu verras
  2. Auteur

    Il Faut Des

    En Février, 2014 (19:09 PM)
    Ces pecheurs, il leur faut des programmes thematiques et des mesures d'accompagnement.. ils ont besoin de moderniser cette soit disant peche artisale.. sinon ils seront detruimentales a l'egard des autres bateaux qui detiennent plus d'equipements " up to date" sur ce point la, le gouvernement devrait vraiment leur venir en aide.. ils en ont besoin. la peche artisale est archaique et engendre beaucoup de degats humains.
    Auteur

    Xeme

    En Février, 2014 (19:22 PM)
    Et pourtant on nous avait répéter qu'avec l'arrivée de Macky, qui a supprimé toutes les licences de pêche que les Wade distribuaient comme de petits pains, la prise de poissons a augmenté. On nous a répété que maintenant il y a plus de poissons sur nos côtes. Moins d'un an après on cherche des justificatifs à la rareté du poisson. La seule bizarrerie se trouve dans le fait de vouloir applaudir un Macky qui supprime des accords de pêche et un Macky qui signe les APE. Bizarre. Mais puisque le peuple ne comprend pas et qu'on ne fera rien pour qu'il comprenne.
    Auteur

    Ndiayde

    En Février, 2014 (19:23 PM)
    Depuis des millions d'années vous pêchez de la même façon, pendant qu'un bateau Russe attrape 1000 tonnes de poisson en une journée !!!
    • Auteur

      Xeme

      En Février, 2014 (20:01 PM)
      les russes ont même mieux que ça. ils ont des bateaux de pêche qui partent avec leurs filets et reviennent avec des pots de sardines dans des caisses.
    • Auteur

      @ndiaye

      En Février, 2014 (21:14 PM)
      et si ça dure depuis des milliers d'années c'est qu'il y'a un équilibre et que ça durera encore des milliers d'années a cette allure. l'exploitation intensive c'est rentable mais que sur le très court terme. une fois qu'on tue sa poule, on est content de la manger mais on aura plus jamais le moindre oeuf, ce que font les russes et chinois ici, ils ne sont pas aussi cons pour le faire chez eux. même si on peut pecher plus, il faut faire des recherches pour connaitre le point de non retour et rester en dessous tout en epargnant les alevins...bref reglementer, controler et punir les tricheurs, ce que font les pays dévellopés.
    • Auteur

      En Tout Cas

      En Février, 2014 (21:19 PM)
      ça sera plus dure de virer les chinois que les russes après le pret pour le devellopement par des entreprises chinoises, leurs moyens de pression seront énormes, quand les mers seront vides y'aura plus de quoi danser et louer le "sauveur" chinois.
    Auteur

    Awlapmbokka

    En Février, 2014 (19:31 PM)
    Le gouvernement devrait accompagner NOS pecheurs et leur permettre de se moderniser. On est en train de tout perdre dans notre propre pays. Deja ces gens qui travaillent dur ne sont pas aidés par l'Etat, mais le niake fayda du Senegal fait qu'ils se trouvent en chômage technique vu le manque de poisson grandissant. Bien sur je ne neglige pas le travail que fait Ali Aydar car lui au moins lutte contre les navires truands. Mais plus doit etre fait dans ce domaine. Sinon bientot on va se retrouver à importer du poisson si ce n'est deja le cas. Nous voulons une Afrique qui produit mas pas d'éternels consommateur de l'Occident ou de la Chine.
    Auteur

    K.n.

    En Février, 2014 (20:19 PM)
    Vous allez très bientôt regretter les toubabs.....vous allez voir ce que chinois et russes vont faire de vos ressources.....mais ce sera trop tard.....rira bien qui rira le dernier....
    Auteur

    Tabrou

    En Février, 2014 (20:27 PM)
    Bientôt il n'y aura plus de plat national (tiébou diéne) mais le riz au poulet ou à la dinde.

    Thiéy, dinagnou dé ak chinois et russes.

     :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Jean

    En Février, 2014 (00:56 AM)
    j aurai souhaiter avec l accord de licence de peche que chaque chalutier donne au senegal le 10eme de leur capture permettant a la population de ne pa etre demuni.
    Auteur

    Liguèye

    En Février, 2014 (07:09 AM)
    La pêche industrielle illégale est un fléau contre lequel il faut lutter activement.

    Mais ce n'est que l'arbre qui cache la forêt. 80% des prises sont le fait de la pêche artisanale qui ne respecte aucune règle.

    Sans compter les chasseurs sous marins en bouteille, biens connus des autorités.



    Les industriels sont faciles à indexer, mais ils ne sont qu'une partie du problème.



    Au Sénégal, on aime trop indexer l'autre, sans se remettre en question



    Wassalam
    Auteur

    Alphaone

    En Février, 2014 (08:44 AM)
    Entre le rêve Russe et le rêve Chinois, il faudra choisir un jour ........

    La peste ou le choléra?
    Auteur

    Iso

    En Février, 2014 (09:47 AM)
    Cette situation de la pêche est alarmante . Il serai même bon de se rappeler de l'accord que le Sénégal avait signé avec la Pologne pour la construction du port de Saint-Louis . De mémoire de saint-louisiens, c'est depuis cette année que le poisson est devenu rare dans cette partie du pays. Je me demande même s'ils n'ont pas en son temps détruit les sites de reproduction dans cette zone. Et pourtant résultat =0 . Les gens oublient même que les polonais ont été à Saint-Louis pour construire un port. Il faut se méfier des accords de coopération . C'est vrai qu'on ne peut pas s'en passer mais nous devons savoir comment défendre nos propres intérêts .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email