Dimanche 01 Août, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

« C'est un impératif de sortir du Franc Cfa» (chercheur)

Single Post
image illustrative - Franc CFA

«Il est impératif de sortir du franc Cfa. Tant qu’on est dans une logique d’indépendance monétaire, on ne peut pas se construire économiquement. On ne peut pas être  indépendant si on n’est pas maitre de notre propre monnaie. C’est comme les visas en Afrique, je ne vois pas leur utilité», déclare Aïssatou Diallo, chercheur en géopolitique et relations internationales, ancienne chargée des programmes de recherche à Enda tiers monde dans l’émission Grand Jury de la Rfm de ce dimanche.
Selon elle, notre rendez-vous avec l’histoire est économique et non politique. "Le 21ème siècle est un siècle économique, de positionnement économique. C’est la dernière pour nous de prendre conscience de nos atouts et de nos faiblesses et de tirer le meilleur de nos atouts », note-t-elle.

«Il ne faut pas être afro-pessimiste. Ça sera utopique de penser que l’Afrique ne sera pas émergente. Toutes les puissances du monde nous font la cour», analyse-t-elle. 

Pour elle, l’Afrique à tous les atouts voire les cartes en main pour se développer. « L’Afrique est émergente sans le savoir. Nous avons un sous-sol riche, toutes les puissances du monde se ruent vers l’Afrique pour occuper le marché des matières premières. Le leadership Africain doit être revisité pour être autonome. Pour avoir l’indépendance économique, l’Afrique doit d’abord revoir le passé, se départir des conventions archaïques qui retardent son décollage. »

Aïssatou Diallo pense que l’Afrique peut voler de ses propres ailes. Car, dit-elle, «l’Afrique de l’ouest doit s’inspirer du modèle de l’Afrique de l’Est. En Afrique, la manière de voir les choses, la manière de penser entre l’Afrique francophone et l’Afrique Anglophone est différente. J’ai l’impression que l’Afrique francophone est très attentiste. Alors que l’Afrique anglophone est plus dans le pragmatisme. Je pense que ce qui se fait au Kenya, en Erythrée, en Ethiopie,  en terme de connexion d’infrastructures, ce qui fait l’atout de ces pays c’est qu’ «il y a aussi le retour des cadres qui investissent à leur tour dans différents domaines, dans l’industrie de la chaussure, dans l’industrie du cuir, dans l’artisanat», constate la spécialiste en géopolitique et relations internationales.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email